DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre le rôle du suc pancréatique dans la digestion et voit l'origine des fièvres intermittentes dans l'effervescence de la bile et de ce suc dans le duodénum. En 1664, il termine ses études médicales à Angers et reçoit le bonnet de docteur (1665). Il rentre aux Pays-Bas en 1667, s'installe à Delft et exerce la médecine tout en se livrant à des recherches concernant particulièrement les organes de la génération. Il se lie avec Antonie van Leeuwenhoek qu'il présente en 1673 à la Royal Society de Londres. En 1672, son appartenance à l'Église catholique romaine l'empêche de succéder à Van Horne dans la chaire d'anatomie de l'université de Leyde.

En cette seconde moitié du xviie siècle, le problème de la génération préoccupe le monde savant, et les anatomistes hollandais s'y intéressent vivement. En 1668 paraissent simultanément deux ouvrages sur les organes génitaux de l'homme : l'un de Van Horne, l'autre de De Graaf ; dans De virorum organis generationi inservientibus, de clysteribus et de usu syphonis in anatomia, l'auteur ajoute à la description des organes masculins de la reproduction un chapitre sur les clystères (dont il étudie notamment la valeur fébrifuge et nutritionnelle), et un chapitre sur sa récente invention d'une seringue qui permet d'introduire dans les vaisseaux des cadavres des substances en facilitant l'étude ; cette méthode permet à De Graaf de décrire les vaisseaux spermatiques. L'un de ses condisciples de Leyde, Swammerdam, perfectionnera la formule du liquide introduit mais revendiquera l'invention de la seringue.

En 1671, son ouvrage sur le suc pancréatique est réédité sous le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)  » est également traité dans :

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 1 240 mots
  •  • 1 média

Le naturaliste hollandais Jan Swammerdam, bien que destiné à l'état religieux par son père (apothicaire à Amsterdam et collectionneur de toutes curiosités venues des Indes orientales), entre en 1661 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Franz de Le Boë. En 1663, il vient à Paris perfectionner ses connaissances en dissection et devient un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-swammerdam/#i_48348

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « DE GRAAF RÉGNIER - (1641-1673) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/