ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les épidémies, ces maladies sociales aux effets brusques et amples, ont longtemps été aussi méconnues des historiens que redoutées des contemporains. Si elles ont leurs rythmes propres, elles sont néanmoins en étroite corrélation avec les crises de subsistance, les mentalités, les échanges commerciaux, les guerres ou les pèlerinages. L'étude des épidémies est ainsi au carrefour des disciplines : elle appartient, certes, à la médecine, mais aussi à la géographie humaine par ses modes de propagation et ses routes, à la psychologie sociale et à la démographie par ses effets, à l'histoire, enfin, dont elle accélère, ou freine, les transformations structurales et dont elle modifie les conjonctures.

À l’origine des épidémies, les maladies infectieuses sont dues à des microorganismes. Le plus souvent, elles existent, de manière persistante, en une sorte d’arrière-plan de la santé publique dans une zone géographique donnée. Elles sont alors dites endémiques. Lorsque le nombre de cas augmente de manière inhabituelle sur un territoire donné, on parle de poussée ou de flambée épidémique puis, si l’augmentation se poursuit, d’épidémie. Enfin, lorsque le nombre de cas dépasse les frontières du territoire d’origine de l’épidémie, et que la maladie se mondialise, on parle de pandémie. Une pandémie est donc une « épidémie qui a réussi ».

Ainsi, la maladie Covid-19, causée par le coronavirus SARS-CoV-2, connaît de premières flambées épidémiques en Chine centrale en novembre-décembre 2019. Reconnue comme épidémique sur l’ensemble du territoire chinois au début de janvier 2020, elle est déclarée pandémique par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) quelques semaines plus tard, le 11 mars 2020, car présente sur tous les continents et dans au moins 110 pays. À partir de mai 2020, tous les États et territoires à travers le monde sont touchés par la Covid-19.

À toutes les époques, des épisodes épidémiques ont marqué de leurs sinistres effets l'évolution des sociétés. Les brusques déséquilibres sociaux et économiques qu'elles provoquent ébranlent les assises morales et matérielles des groupes humains. C'est particulièrement le cas des pandémies, quelques-uns de leurs désastres s'inscrivant pour longtemps dans le paysage : dépopulation, décadence des villes, raréfaction des échanges, recul de certaines cultures. Leurs traces survivent non moins longtemps dans les esprits, comme l'illustre, en Europe, l'exemple de la peste noire au xive siècle.

Mais chaque époque et chaque continent présentent des caractères épidémiques spécifiques. Une épidémie ne peut pas plus être détachée de son temps que celui-ci ne peut être compris sans elle. Ainsi, l'idée de catastrophe subie comme châtiment infligé par la divinité fera place, à l'époque moderne, à celle de calamité naturelle que l'on peut combattre en enrayant la contagion. C'est ainsi que les promesses de la microbiologie qui ont suivi l'ouverture de l'ère pasteurienne au xixe siècle ont laissé espérer que les épidémies de maladies infectieuses pourraient être vaincues, ce que devait illustrer un siècle plus tard l'éradication de la variole. Cet exemple reste toutefois unique, et l’espoir fut bousculé à partir du début des années 1980 par l’émergence d’agents infectieux naguère inconnus et de plus en plus expansifs (virus du sida, de la grippe aviaire, Ebola, SARS-CoV-1, MERS-CoV ou encore SARS-CoV-2), nourrissant la crainte de nouvelles pandémies contre lesquelles les moyens de lutte qui ont permis la régression des épidémies classiques aux xixe et xxe siècles nous laissent relativement démunis.

Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole

Photographie : Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole

Cette photographie illustre une vaccination de masse (en fait, la totalité de la population) réalisée en 1967 au Costa Rica contre la variole, la poliomyélite et la rougeole. Il s'agit là d'atteindre le nombre de sujets vaccinés jusqu'au point où la circulation des virus est interrompue. ... 

Crédits : Lynn Pelham/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

Le sida en Afrique, 1998

Photographie : Le sida en Afrique, 1998

Ces enfants kenyans d'une école de Kibera, quartier pauvre de Nairobi, ont perdu au moins un de leurs parents mort du sida. Certains d'entre eux sont porteurs du VIH. Un rapport du Programme des Nations unies de lutte contre le sida, publié le 24 novembre 1998 à Genève, fait état d'une forte... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Épidémies et pandémies à partir de l'Antiquité

Il ne fait aucun doute que des épidémies ont existé sous l’Antiquité. Mais savoir ce qu’elles ont été, quelles ont été leurs conséquences, est difficile à préciser. Cela tient en grande partie aux sources dont on dispose. Les textes médicaux anciens et les découvertes de la paléontologie font la preuve de l'existence de telle ou telle maladie contagieuse en un lieu et un temps donnés, mais il s'agit habituellement de descriptions ou d'observations de cas isolés. Sauf dans une certaine mesure chez Hippocrate, la notion d’épidémie est absente des textes médicaux. L’examen de certains squelettes ou de certaines momies, s’il permet d'affirmer la présence de maladies infectieuses (lèpre, tuberculose, variole, etc.), n'apporte aucune information sur un éventuel contexte épidémique, en dehors de la découverte de sépultures de masse inhabituelles, liées historiquement à un épisode de maladies. Dans certains cas, nous pouvons extrapoler à partir de nos connaissances actuelles, mais sous réserve que celles-ci soient applicables à des faits remontant à plusieurs siècles ou millénaires : ainsi la découverte de stigmates de variole sur une momie (Ramsès V) de la XXe dynastie égyptienne peut autoriser à parler d'épidémie à cette époque en raison du caractère hautement contagieux de la variole moderne. Mais, si nous avons de fortes présomptions en faveur de l'existence d'une épidémie de variole aux lieux et dates correspondants, nous ignorons la durée, la morbidité, la mortalité, en d’autres termes la marche générale de la maladie.

En fait, dans bien des cas, la notion d'épidémie seule – ou plutôt d’une période de morbidité ou de mortalité importantes – nous est parvenue par des sources religieuses et littéraires, sans qu'aucun diagnostic étiologique rétrospectif ne puisse être réellement porté. Concernant l'épidémie qui ravagea Rome en 293 avant J.C., par exemple, on sait très peu de choses, sinon qu’elle fut importante et que, pour la combattre, on dut demander aide et conseils aux médecins de la célèbre école de médecine d’Épidaure. La mission ramena l'un des serpents du temple d'Asclèpios ; parvenu au milieu du Tibre, l’animal sacré s'échappa, nagea et s'échoua sur l'île Tiberina ; aussitôt l'épidémie cessa et les cultes d’Asclèpios et d’Hygie furent reconnus. L'ospedale dei Fatebenefratelli – l'hôpital des Frères de la Charité – fut construit vers l’an mille sur les ruines du temple d’Asclépios.

Si l'histoire des épidémies nécessite un minimum de documents médicaux écrits ou figurés, les développements de l’archéologie et de la paléopathologie apportent des compléments importants aux sources classiques.

Enfin, s'il est possible de porter, dans certains cas, un diagnostic rétrospectif précis lorsque les descriptions qui nous sont parvenu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 30 pages

Médias de l’article

Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole

Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole
Crédits : Lynn Pelham/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Le sida en Afrique, 1998

Le sida en Afrique, 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Peste noire

Peste noire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)

Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)
Crédits : ermess/ Shutterstock

photographie

Afficher les 15 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, Georges DUBY, Gabriel GACHELIN, Jean-Louis MIÈGE, « ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies-et-pandemies/