BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

Pierre CARRIÈRE

agrégé de géographie, docteur d'État ès lettres

Auteur de

ABKHAZIE
En bordure de la mer Noire, à l'intérieur des frontières de la république de Géorgie, la république autonome d'Abkhazie couvre un territoire de 8 600 kilomètres carrés. Lors du recensement, contesté, de 2003, la population était de 216 000 habitants ; elle était estimée, en 2006, entre 160 000 et 190 000 habitants. Les Abkhazes, de nationalité épo… Lire la suite
ALMATY ou ALMA-ATA, anc. VIERNYÏ
Appelée Viernyï jusqu'en 1921, la ville d'Almaty (nommée Alma-Ata pendant la période soviétique), ville principale de la république du Kazakhstan, située au pied des monts Ala-Taou, sur le cône de déjection construit en commun par la Grande et par la Petite Almaatinka, comptait 1,5 million d'habitants en 2007 (elle en comptait 928 000 en 1980, se… Lire la suite
ALTAÏ
La république fédérée de l'Altaï occupe, au sud de la Sibérie occidentale, une région essentiellement montagnarde de 92 600 kilomètres carrés où, en 2002, étaient recensés 202 900 habitants. Ce territoire est peuplé par les Oïrotes qui appartiennent à la famille ethnolinguistique altaïque. L'Altaï est formé par un soubassement paléozoïque pénéplan… Lire la suite
AMAZONE, fleuve
Un peu plus long que le Nil, avec les 7 025 km de son cours, l'Amazone se place au premier rang, parmi les fleuves du monde, pour l'étendue de la superficie drainée : environ 6 millions de kilomètres carrés qui se répartissent sur six États d'Amérique latine. Sa supériorité est encore plus manifeste en ce qui concerne l'abondance de l'alimentation… Lire la suite
AMOU-DARIA
L'Amou-Daria draine la plus étendue des cuvettes hydrologiques de l'Asie moyenne ex-soviétique ; son bassin d'alimentation proprement dit s'étend en territoire fortement montagneux sur 227 800 kilomètres carrés, ce qui vaut au fleuve de rouler annuellement à son entrée dans la plaine 79 kilomètres cubes d'eau : le module est alors de 2 500 mètres… Lire la suite
ANGARA
Émissaire unique du lac Baïkal, l'Angara, après avoir traversé le lac du même nom, change d'appellation et devient la Toungouzka supérieure ; cet organisme fluvial draine un bassin de 1 045 000 kilomètres carrés et se jette, au terme d'un cours de 1 826 kilomètres, dans l'Ienisseï dont il est l'affluent le mieux alimenté avec un débit moyen à la c… Lire la suite
ANTARCTIQUE
Le district polaire austral est formé d'un continent, l'Antarctide, plus vaste que l'Europe et centré, approximativement, sur le pôle Sud, que ceinture un anneau océanique continu, l'océan glacial Antarctique. Ce dernier, constitué par la réunion de la partie des océans Atlantique, Indien et Pacifique située au sud du 60e degré de latit… Lire la suite
ARÉISME
Le terme d'aréisme, qui signifie « sans rivière », introduit dans le vocabulaire géographique par E. de Martonne en 1926, s'applique aux régions à la surface desquelles « l'écoulement est pratiquement nul ». L'absence d'écoulement a de profondes répercussions sur l'évolution des formes du terrain et les manifestations de la vie. Comme il n'y a plu… Lire la suite
ARKHANGELSK ou ARKHANGUELSK
Chef-lieu de la région (oblast) qui porte son nom, Arkhangelsk a grandi sur la rive droite du débouché de la Dvina septentrionale, en mer Blanche ; sa population était estimée à 349 700 habitants en 2006. Créée en 1584 sous le nom de Novo-Kholmogory, rebaptisée Arkhangelsk en 1613, cette ville portuaire fut dotée, en 1693, par Pierre ILire la suite
ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique
L'Asie est le plus vaste des continents : 44 millions de kilomètres carrés. Elle s'étend sur 75 degrés de latitude et, en tenant compte des îles, sur 92 degrés (de la Severnaïa Zemlia, ou Terre du Nord, 810 de latitude nord, à l'île Roti, 110 de latitude sud) ; elle couvre 164 degrés de longitude du cap Baba en Asie Mineure a… Lire la suite
ASTRAKHAN
S'étendant sur les deux rives du bras principal de la Volga, à une centaine de kilomètres de la mer Caspienne, Astrakhan, chef-lieu de la région administrative de la Fédération de Russie du même nom, comptait déjà 113 000 habitants en 1897. Par rapport à ses rivales du xixe siècle, elle a connu une croissance moins rapide duran… Lire la suite
BACHKORTOSTAN
La Bachkortostan est, depuis 1992, une république constitutive de la Fédération de Russie. Il a pris la suite de la république socialiste soviétique autonome des Bachkirs ou de Bachkirie, créée le 23 mars 1919 et qui a cessé d'exister en 1990 lorsqu'elle a proclamé sa souveraineté sous le nom de Bachkortostan. Située sur le versant occidental de l… Lire la suite
BAÏKAL LAC
Le lac Baïkal, situé au sud de la région géographique de Sibérie orientale, est l'un des plus vastes lacs du monde : il se place au septième rang pour sa surface (31 500 km2), au deuxième pour le volume des eaux (23 000 km3), qui est égal à celui de la mer Baltique. Le lac, qui s'étend, du sud-ouest au nord-est, sur 634 km de… Lire la suite
BOGARA
Dérivant du mot ouzbek bakhor désignant le printemps, le terme de bogara qualifie en Asie moyenne et en Transcaucasie les cultures en terre sèche dans les régions agricoles où prédominent les cultures irriguées. Bien que la production de cette agriculture sèche soit irrégulière et dépende des caprices de la pluviosité, elle perme… Lire la suite
CARÉLIE RÉPUBLIQUE FÉDÉRÉE DE
Devenue en 1991 l'une des vingt-quatre républiques fédérées de Russie, la Carélie a connu plusieurs statuts depuis la révolution de 1917. Fédération de communes de travailleurs créée le 8 juin 1920, la Carélie devient République autonome soviétique le 25 juillet 1923 ; en mars 1940, elle est transformée en République fédérée carélo-finnoise, pour… Lire la suite
CARPATES
Les Carpates constituent l'essentiel du système montagneux de l'Europe centre-orientale. Elles offrent la forme d'un S inversé tournant sa convexité principale vers le nord, dans la direction de la plate-forme polonaise, et l'est, vers celle de la plate-forme moldave. Sur plus de 1 500 kilomètres, cet ensemble de chaînes, de massifs, de bassins in… Lire la suite
DAGHESTAN ou DAGESTAN
Créé le 20 janvier 1921 comme république socialiste soviétique autonome, le Daghestan est devenu, en 1992, une république de la fédération de Russie. Il occupe, sur le piémont septentrional du Grand Caucase, un territoire de 50 300 kilomètres carrés où étaient dénombrés, en 2002, 2 576 500 habitants. Les autochtones descendent de peuples antérieur… Lire la suite
DNIEPR
Long de 2 285 kilomètres et drainant un bassin de 504 000 kilomètres carrés, le Dniepr (le Borysthène des anciens Grecs) se classe en Europe au quatrième rang derrière la Volga, le Danube et l'Oural ; mais son débit moyen à l'embouchure (1 700 m3/s) reste sensiblement inférieur à celui de la Petchora, de la Dvina du Nord et même de la N… Lire la suite
DNIEPROGUES
Première des grandes usines hydrauliques aménagées par les techniciens soviétiques, la centrale électrique de Dnieprogues fut implantée dans la région des rapides du Dniepr (aujourd'hui en Ukraine) redoutés de longue date par les bateliers, car le plan d'eau du fleuve s'y abaisse de 35 mètres en quelques kilomètres. En collaboration avec des spéci… Lire la suite
DNIPROPETROVSK
Chef-lieu de l'un des districts (oblast) de l'Ukraine, qui s'étend sur 31 900 kilomètres carrés et accueille 3,4 millions d'habitants en 2008, Dnipropetrovsk, l'ancienne Ekaterinoslav, située sur la rive droite escarpée du Dniepr, s'étend sur 15 kilomètres de longueur et 5 kilomètres de largeur ; la ville comptait 1,1 million d' habitants… Lire la suite
DON, fleuve
Long de 1 870 kilomètres et drainant un bassin de 422 000 kilomètres carrés, le Don jette dans la mer d'Azov 30 kilomètres cubes d'eau par an ; ce débit relativement faible de 935 mètres cubes par seconde correspond à un module spécifique de deux litres par seconde et par kilomètre carré de bassin. Le Don ne prend, en effet, naissance qu'à 181 mèt… Lire la suite
DONETSK
Chef-lieu de la région (oblast) d'Ukraine qui porte son nom et qui comptait, en 2001, 4,8 millions d' habitants sur 26 500 kilomètres carrés, Donetsk est avant tout la première des cités du bassin minier du Donbass dont elle dirige l'exploitation. Avec ses satellites Makeevka et Horlivka, la cité, qui accueillait 1 016 000 habitants en 20… Lire la suite
DONETZ BASSIN DU ou DONBASS
Le bassin houiller du Donetz (le Donbass), le plus intensément exploité des charbonnages soviétiques fournissait dans les années 1970 le tiers du charbon extrait dans l'Union — dont plus de la moitié de son charbon à coke — et sa production excédait celle de la Ruhr ou des charbonnages de Pennsylvanie aux États-Unis d'Amérique. Le gisement est imm… Lire la suite
EKATERINBOURG, anc. SVERDLOVSK
Avec une population de 1 293 500 habitants en 2002, Ekaterinbourg (Sverdlovsk de 1924 à la chute du régime communiste) est la plus peuplée des villes ouraliennes et la cinquième ville de la fédération de Russie. Au début du xixe siècle, Ekaterinbourg rivalisa avec Perm pour la prééminence dans l'Oural ; si elle l'a emporté sur… Lire la suite
FERGANA
La dépression intramontagnarde de Fergana occupe 22 000 kilomètres carrés, dont 17 000 appartiennent à l'Ouzbékistan, le reste étant partagé de manière à peu près égale entre le Tadjikistan et le Kirghizstan. Dominée de tous côtés par de très hautes montagnes atteignant 4 000 mètres au nord et à l'est et 7 000 mètres au sud, la plaine de Fergana (… Lire la suite
FLEUVES
Les fleuves, et les cours d'eau en général, ont toujours tenu une grande place dans la vie des hommes et leurs préoccupations. Les civilisations anciennes, désarmées devant leur puissance de destruction et ne pouvant ni expliquer ni prévoir leur comportement, les ont divinisés et implorés. L'homme moderne a entrepris de les étudier (potamologie),… Lire la suite
GRANDS LACS AFRICAINS
Les gigantesques effondrements qui ont donné naissance aux fosses tectoniques de l'Afrique orientale sont à l'origine de la formation des grands lacs africains. La fosse orientale, passant, à l'est du lac Victoria, dans une zone climatique à saison sèche marquée, englobe quelques lacs et lagunes aux eaux saumâtres ou salées. Au contraire, la fosse… Lire la suite
HIMALAYA
Barrière naturelle entre la péninsule indienne et le reste du continent asiatique, l'arc montagneux de l'Himalaya (ou Himālaya : « Séjour des neiges » en sanskrit) s'allonge entre le plateau du Tibet, au nord, et la plaine alluviale indo-gangétique, au sud. Il se raccorde, par des courbures très accentuées, à la chaîne béloutche et à l'Hindū Kūch… Lire la suite
IAROSLAVL
Capitale de la région homonyme de la fédération de Russie, Iaroslavl est une cité de la haute Volga au passé prestigieux. Fondée par Iaroslav le Sage au début du xie siècle sur la rive droite de la Volga, dans un site rappelant celui de Moscou, la ville a été longtemps une étape cardinale sur la route reliant la capitale au por… Lire la suite
IRKOUTSK
Capitale de la région homonyme de la fédération de Russie qui rassemblait 2 446 300 habitants en 2002 sur 767 900 kilomètres carrés, la cité d'Irkoutsk comptait 578 000 habitants en 2006. Elle grandit depuis 1652 sur les rives de l'Angara, au niveau d'un carrefour naturel qui commande l'accès au bassin de la Lena et à la Mongolie, en même temps qu… Lire la suite
IVANOVO
Capitale de la région homonyme de la fédération de Russie qui s'étend sur 21 800 kilomètres carrés, Ivanovo réunit deux agglomérations séparées par l'Ouvod, affluent de la Kliazma, et comptait 409 000 habitants en 2007. Située au cœur de l'ancienne Moscovie, épargnée par les invasions venues de l'ouest, la ville joua un grand rôle dans l'essor éco… Lire la suite
JUIFS RÉGION AUTONOME DES ou BIROBIDJAN
En créant, le 7 mai 1934, la région (oblast) autonome juive du Birobidjan, les autorités soviétiques étaient apparemment respectueuses du droit des nationalités à s'établir sur un territoire qui leur soit propre. Mais la région choisie faisait plutôt de cette concession une mesure d'exil. Voisine de la province chinoise de Heilongjiang, dont elle… Lire la suite
KARA-KOUM
Occupant près de 72  p. 100 de la superficie du territoire du Turkménistan, le Kara-Koum (« sables noirs ») est le plus étendu des déserts vrais de l'Asie centrale. Le nord du Kara-Koum est occupé par le plateau Trans-Oungouz, au sous-sol formé de sédiments gréseux que les vents du Quaternaire ont façonnés en désert pierreux (hamada), accumulant d… Lire la suite
KHABAROVSK
Capitale du territoire homonyme de la Fédération de Russie (788 600 km2, 1 436 570 hab. au recensement de 2002), Khabarovsk, dont le nom a pour origine celui d'un explorateur du xviie siècle, fut fondée en 1858 et comptait 578 000 habitants en 2006. La ville, située au point de convergence de plusieurs voies de commu… Lire la suite
KOLA PRESQU'ÎLE DE
Située à de hautes latitudes, la presqu'île russe de Kola qui forme, du point de vue administratif, l'oblast ou région administrative de Mourmansk (144 900 km2), était, en 1914, peuplée par moins de 20 000 habitants : la plupart étaient des Lapons, les Saami, auprès desquels vivaient quelques groupes de pêcheurs russes, les Pom… Lire la suite
KOLYMA
Fleuve de la Sibérie nord-orientale, la Kolyma draine, sur les 2 130 kilomètres de son cours, un bassin de 650 000 kilomètres carrés environ situé sur les territoires de la région administrative (oblast) de Magadan et de la république de Iakoutie, puis elle déverse annuellement dans la mer de Sibérie orientale 123 kilomètres cubes ; son d… Lire la suite
KOUZNETSK BASSIN DE
Situé au sud de la Sibérie occidentale, le gisement de charbon du Kouznetsk, appelé Kouzbass (Kuzneckij Bassejn), dispose d'abondantes réserves d'un charbon de très bonne qualité. Le bassin du Kouzbass a, sur celui du Donbass, par ailleurs partagé entre la Russie et l'Ukraine, un triple avantage : ses réserves sont très supérieures ; ses… Lire la suite
KRASNODAR
Capitale d'un territoire homonyme de la Fédération de Russie (76 000 km2, 5 125 220 hab. au recensement de 2002), Krasnodar, construite sur les rives du Kouban à l'endroit où le fleuve devient navigable, comptait 710 400 habitants en 2006. Fondée en 1793 sous le nom d'Ekaterinodar par les Cosaques Zaporogues émigrés au Kouban, la ville… Lire la suite
KRASNOÏARSK
Capitale du territoire administratif homonyme de la fédération de Russie situé en Sibérie orientale (2,3 millions de kilomètres carrés, 2 908 550 hab. au recensement de 2002), Krasnoïarsk, construite sur les deux rives de l'Ienisseï, comptait 920 000 habitants en 2006, alors qu'elle n'en avait que 190 000 en 1939. La ville, créée sous le nom de Kr… Lire la suite
KRIVOÏ-ROG
Construite sur les rives d'un affuent du Dniepr, l'Inhoulets (en russe : Ingoulets), la ville ukrainienne de Kryvyï Rich (en russe : Krivoï-Rog), située dans l'oblast de Dnipropetrovsk, a vu sa population augmenter très rapidement au xxe siècle (192 000 hab. en 1939 et 724 000 selon les estimations de 1991, 690 000 en… Lire la suite
LADOGA LAC
Situé au nord-est de Saint-Pétersbourg, le lac Ladoga est le plus vaste des lacs européens : son plan d'eau couvre 17 700 kilomètres carrés — 18 400 kilomètres carrés s'il est tenu compte de la superficie des six cent soixante îles de plus d'un hectare qui le parsèment — et renferme 908 kilomètres cubes d'eau, ce qui représente trente et une fois… Lire la suite
MAGNITOGORSK
Située dans l'oblast de Tcheliabinsk (fédération de Russie), Magnitogorsk fut, durant les années 1930 et 1940, la plus célèbre des villes-champignons de l'Union soviétique. Située au pied du versant oriental de l'Oural du Sud, à proximité du gisement de fer à forte teneur de la Magnitnaïa Gora (Montagne Magnétique), la ville a grandi en même temps… Lire la suite
MISSISSIPPI ET MISSOURI, fleuves
Drainant un bassin de 3 238 000 km2, ce qui représente près des deux cinquièmes du territoire des États-Unis, le Mississippi-Missouri, dont le cours s'étend sur 6 800 km, est la plus longue artère fluviale du monde. Son débit moyen à l'embouchure, égal à 18 000 m3/s, est de beaucoup supérieur à celui des fleuves des régions e… Lire la suite
MOURMANSK
Ville de Russie, capitale de la région administrative (oblast) homonyme (144 900 km2, 864 600 hab. en 2006), Mourmansk, située sur la côte est de la presqu’île de Kola, est la ville la plus importante au nord du cercle polaire arctique (320 900 hab. en 2006). Mourmansk n'était, à la fin du xixe siècle, qu'un camp de… Lire la suite
NEVA
Émissaire unique du lac Ladoga, la Neva se classe parmi les fleuves les mieux alimentés de la Russie d'Europe, bien que son cours ne mesure que 74 kilomètres de longueur. Elle draine un bassin de 281 000 kilomètres carrés et déverse dans le golfe de Finlande, où elle débouche, 80 kilomètres cubes d'eau en une année, ce qui représente un débit moye… Lire la suite
NOVOKOUZNETSK
Située dans l'oblast de Kemerovo en Sibérie occidentale, la ville de Novokouznetsk, qui porta le nom de Kouznetsk jusqu'en 1932, puis celui de Stalinsk entre 1932 et 1961, compte parmi les grands centres d'industrie métallurgique de la Russie. Fondée en 1617 à la confluence du Tom et de la Kondoma, la petite ville de Kouznetsk eut une existence ob… Lire la suite
NOVOSSIBIRSK
Métropole incontestée de la Sibérie, Novossibirsk, capitale de la région administrative du même nom, est, avec 1,4 million d'habitants en 2007, la troisième ville de Russie. L'essor de cette ville, née pour ainsi dire du chemin de fer, symbolise bien les succès remportés dans l'aménagement pionnier de la Sibérie moderne, tout comme la croissance d… Lire la suite
ODESSA
Fondée en 1795, Odessa eut son heure de gloire dans la seconde moitié du xixe siècle : n'était-elle pas en 1897 la première des villes ukrainiennes et la troisième de l'Empire ? Victime ensuite de l'avènement dans le pays d'une économie de type continental, mais bien vivante pourtant, Odessa n'était plus en 1981, avec 1 072 000… Lire la suite
OMSK
Capitale de la région homonyme de Russie (139 700 km2, près de 2 100 000 hab. ), la ville d'Omsk comptait 1 134 800 habitants en 2007. Créée en 1716, en qualité de forteresse sur la rive droite de l'Irtych à la confluence de l'Om, et dotée du statut de ville en 1782, elle végéta tant que ne fut pas entreprise la colonisation rurale, pui… Lire la suite
ONEGA LAC
Dans le nord-ouest de la Russie, en Carélie, le lac Onega occupe une cuvette d'origine tectonique surcreusée par les glaciers quaternaires ; il reçoit les eaux d'un bassin versant de 51 540 kilomètres carrés, s'étend sur 9 720 kilomètres carrés (auxquels il faut ajouter la superficie totale des 1 650 îles et îlots qui le parsèment, soit 260 kmLire la suite
OUFA
Capitale de la république de Bachkirie (membre de la fédération de Russie, ex-république socialiste soviétique autonome de Bachkirie), Oufa (1 022 600 hab. en 2007), a grandi le long des rives de la rivière Bielaïa, affluent de la Kama, au voisinage de sa confluence avec la rivière Oufa. Cette dernière, qui descend d'un col donnant accès à Tchelia… Lire la suite
OURAL
Le terme « Oural » s'applique aujourd'hui à deux entités qui ne se recouvrent pas. L'Oural est à l'origine un ensemble de chaînons montagneux allongé du nord au sud sur plus de 2 500 kilomètres, qui coupe toute la Russie, de la frontière kazakhe à la mer de Kara et se prolonge en mer par l'archipel de Nouvelle-Zemble. Peu élevé, facilement franchi… Lire la suite
OUSSOURI, fleuve
Né de la confluence de deux rivières, l'Oulakhe et la Daoubikhe — descendues de la chaîne de Sikhota-Aline dans l'Extrême-Orient sibérien —, l'Oussouri se jette dans le fleuve Amour, non loin de Khabarovsk, au terme d'un cours de 588 kilomètres (909 km avec l'Oulakhe) et draine un bassin de 187 000 kilomètres carrés. Une partie de son cours moyen… Lire la suite
PAMIR
Occupant le sud-est du territoire du Tadjikistan, le Pamir répond dans sa partie orientale à l'image du Toit du monde ; sa partie occidentale est la proie d'un ravinement prodigieusement actif qui donne naissance à de longues arêtes dominant les talwegs de plusieurs milliers de mètres. Le Pamir oriental, ou haut Pamir, est un pays de hautes surfac… Lire la suite
PERM
De toutes les villes de l'Oural, Perm est celle qui a connu le passé le plus brillant : dès la célèbre expédition guerrière entreprise par Ermak Timofeïevitch en 1580 à destination de l'Est, un petit poste fut créé dans la vallée moyenne de la Kama, avantageusement situé sur la terrasse fluviale de la rive gauche, non loin de la confluence de la T… Lire la suite
ROSTOV-SUR-LE-DON
Capitale de la région (oblast) homonyme de la fédération de Russie, ex-république socialiste soviétique (4 363 000 hab., 100 800 km2), Rostov-sur-le-Don (ainsi nommée pour la distinguer de Rostov-Veliki, ville ancienne de Russie centrale) comptait 1 051 600 habitants en 2007. Rostov fut construite, en 1761, sur la rive droite escarpée d… Lire la suite
SAKHA RÉPUBLIQUE DE ou IAKOUTIE
La république autonome de Sakha ou Iakoutie occupe, dans l'Extrême-Orient russe, un territoire de 3 103 000 kilomètres carrés. C'est la plus grande république de la Fédération de Russie. Créée le 27 avril 1922, la république socialiste soviétique autonome de Iakoutie a proclamé son indépendance en 1990 et a pris le nom de république de Sakha en 19… Lire la suite
SMOLENSK
Capitale de la région administrative (oblast) russe homonyme, Smolensk, qui comptait 317 900 habitants en 2006, étend ses différents quartiers sur les deux rives du haut Dniepr. Placée au cœur d'une région agricole couverte encore en grande partie de forêts, la ville est née au voisinage de hauteurs dessinant la ligne de partage des eaux entre les… Lire la suite
SYR-DARIA
Des montagnes du Tian Shan, au Kirghizstan, à la mer d'Aral, le plus long des fleuves de l'Asie centrale, le Syr-Daria, mesure 3 020 kilomètres, s'il est tenu compte de la plus longue des deux branches maîtresses qui lui donnent naissance, la Naryn ; la longueur du cours est ramenée à 2 212 kilomètres lorsqu'elle n'est comptée qu'à partir de la co… Lire la suite
TATARSTAN
Comprise entre la vallée moyenne de la Volga et l'avant-pays ouralien, le Tatarstan, issu de la république socialiste soviétique autonome de Tatarie, rassemblait en 2008, sur un territoire de 68 000 kilomètres carrés, une population de 3 762 809 personnes. Les Tatar, qui appartiennent au rameau turc de la famille ethno-linguistique altaïque, sont… Lire la suite
TBILISSI, anc. TIFLIS
Capitale de la Géorgie, Tbilissi, l'ancienne Tiflis, comptait 1 081 679 habitants selon les estimations de 2006. Elle doit son importance à sa situation, à distance égale des trois zones les plus peuplées et les plus actives de Transcaucasie (la vallée inférieure de la Koura avec Bakou, le cœur de l'Arménie autour d'Erevan, la Géorgie occidentale… Lire la suite
TCHELIABINSK
Créée dès 1736, donc avant la plupart des villes de l'Oural d'aujourd'hui, la cité de Tcheliabinsk resta pourtant à l'état de petite bourgade jusqu'au moment où, en 1892, le Transsibérien, prolongé au cours des deux décennies suivantes jusqu'au Pacifique, allait en faire la porte d'entrée de la Sibérie moderne. Dès lors, dans une ville située au p… Lire la suite
TCHOUVACHIE RÉPUBLIQUE DE
République de la fédération de Russie depuis 1991, la Tchouvachie a été créée le 24 juin 1920 avec le statut d'oblast autonome, devenant République socialiste soviétique autonome le 21 avril 1925. Elle occupe, au sein de la région économique Volga-Viatka, un territoire de 18 300 kilomètres carrés comprenant 1 282 567 habitants selon les estimation… Lire la suite
TIANSHAN [T'IEN-CHAN]
Les montagnes du Tianshan (en russe Tian-Chan) occupent la plus grande partie du territoire de la république du Tadjikistan avant de plonger très profondément en Dzoungarie. Leur ligne de crête forme la frontière de la république populaire de Chine avec le Tadjikistan (avec l'Union soviétique avant 1991). Ces montagnes, composées le plus souvent d… Lire la suite
TOMSK
Chef-lieu de la région homonyme de Sibérie occidentale, en Russie (316 900 km2, 1 034 985 hab. en 2008), Tomsk, où l'on dénombrait, en 2006, 490 000 citadins (52 000 en 1897), a grandi dans la basse vallée de la rivière Tom, avant que celle-ci vienne confluer avec l'Ob. Fondée en 1604, la ville fut longtemps un simple comptoir fréquenté… Lire la suite
TOULA
Chef-lieu de l'oblast du même nom qui rassemble 1 566 295 habitants en 2008 sur 25 700 kilomètres carrés, Toula comptait 481 216 âmes en 2002. Elle a grandi à 180 kilomètres au sud de Moscou, sur les rives de l'Oupa, affluent de l'Oka. Le nom de la cité de Toula apparaît pour la première fois dans des documents du xive siècle d… Lire la suite
VLADIVOSTOK
Chef-lieu du vaste Territoire maritime (Primorskii Kraï, 165 900 km2, 2 302 000 hab. en 2002), de la fédération de Russie, Vladivostok, dont la population s'élevait à 581 000 habitants en 2007, est la plus importante des villes de l'Extrême-Orient russe. Le nom de « Dominateur de l'Orient », donné à la ville lors de sa création en 1860,… Lire la suite
VORONEJE
Chef-lieu de l'oblast homonyme de la fédération de Russie (52 400 km2, 2 379 000 hab. en 2002), Voroneje (841 000 hab. en 2007), située sur la rivière du même nom à 25 kilomètres en amont de sa confluence avec le Don, est une ville-carrefour mettant en relation la région industrielle centrale avec l'Ukraine, les pays du Caucase et ceux… Lire la suite
ZAPORIJIA
Capitale de la région homonyme de la république d'Ukraine (27 200 km2, 1 832 000 hab. selon les estimations de 2008), Zaporijia (en russe, Zaporojie), qui porta jusqu'en 1921 le nom d'Alexandrovsk, comptait en 2007 une population de quelque 790 000 habitants, en contraction depuis l'éclatement de l'U.R.S.S. Le fort d'Alexandrovsk, fondé… Lire la suite
ZERAVCHAN
Fleuve de montagne, le Zeravchan prend naissance à 2 600 mètres d'altitude sur le front du glacier de vallée qui porte le même nom dans les montagnes de l'Alaï. Sur les premiers trois cents kilomètres de son cours, le Zeravchan est un torrent de haute montagne coulant au fond de gorges fort étroites que dominent des crêtes s'élevant jusqu'à 5 500 … Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média