BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DAGHESTAN ou DAGESTAN

Créé le 20 janvier 1921 comme république socialiste soviétique autonome, le Daghestan est devenu, en 1992, une république de la fédération de Russie. Il occupe, sur le piémont septentrional du Grand Caucase, un territoire de 50 300 kilomètres carrés où étaient dénombrés, en 2002, 2 576 500 habitants. Les autochtones descendent de peuples antérieurs aux Indo-Européens et composent près de 90  p. 100 de la population de la république à laquelle ils ont donné leur nom. En 2002, composant les trois groupes minoritaires, les Russes comptaient 121  900 résidents, les Azerbaïdjanais, 111  700 et les Tchétchènes, 88  000 (À titre indicatif, au moment du recensement de 1970, alors que la population totale s'élevait à 1 476 000 personnes, les autochtones étaient au nombre de 1 061 000, les Russes 210 000, les Azerbaïdjanais 54 000 et les Tchétchènes 40 000.)

La majeure partie de la population vit de l'élevage, principalement des ovins, car 15  p. 100 seulement de la surface de la République est cultivable (dans le delta de la Terek et les plaines côtières irriguées, qui fournissent des légumes, des fruits, du maïs et du riz). La création d'une frontière avec la Géorgie à travers le Caucase a mis un frein à la traditionnelle transhumance des ovins, entraînant la reconversion des bergers dans l'élevage bovin sédentaire.

L'industrie du Daghestan reste avant tout spécialisée dans l'extraction des ressources du sous-sol (pétrole et gaz naturel) ou la transformation de matières premières d'origine agricole (travail des textiles, industrie du cuir, conserves alimentaires). Aussi le Daghestan ne possède-t-il que peu de villes ; sa capitale, en même temps que son port principal, Makhatchkala, a vu sa population passer de 87 000 habitants en 1939 à 248 000 en 1978, puis à 462 400 en 2002. La deuxième ville est Derbent (101 000 hab.).

Le Daghestan subit les conséquences du conflit qui sévit dans la Tchétchénie voisine, même si la guerre est de moindre intensité que dans les années 1990 et au début du xxie siècle. La fermeture des frontières avec le sud du Caucase a provoqué le développement de la contrebande, et, plus généralement, d’une économie souterraine.

Pierre CARRIÈRE

Pour citer cet article

Pierre CARRIÈRE, « DAGHESTAN ou DAGESTAN  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daghestan-dagestan/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« DAGHESTAN ou DAGESTAN » est également traité dans :

BASSAEV CHAMIL (1965-2006)

Écrit par :  Christophe CHICLET

…  étendre la révolte à l'ensemble du Caucase du Nord. Après son renvoi du poste de Premier ministre,* il devient président du Congrès des peuples de Tchétchénie et du Daghestan. Durant l'été de 1999, il tente une insurrection au Daghestan voisin, mais les autorités de cette république autonome fidèle à Moscou repoussent les hommes de Bassaev. Durant… Lire la suite
CAUCASE

Écrit par :  André BLANCGeorges CHARACHIDZÉLouis DUBERTRETSilvia SERRANO Universalis

Dans le chapitre "Dissymétries et oppositions des paysages"  : …  du versant nord est envahie par une steppe boisée ; au sud dominent des associations qui rappellent celles de Méditerranée orientale. Le pays de *Daghestan, isolé par des gorges, peuplé de pasteurs parcourant les plateaux trop secs et restés farouches montagnards, caractérise bien les types de régions d'économie fermée de cette partie du Caucase… Lire la suite
INTERVENTIONS RUSSES EN TCHÉTCHÉNIE

Écrit par :  Christophe PÉRY

  *À la suite du démantèlement de l'U.R.S.S. en 1991, la République autonome russe de Tchétchénie-Ingouchie a proclamé son indépendance. En décembre 1994, Moscou, qui veut préserver sa souveraineté, particulièrement sur les républiques musulmanes de la Fédération, et sécuriser les voies de transit du pétrole de la Caspienne, engage une… Lire la suite
IRAN - Histoire et politique

Écrit par :  Christian BROMBERGERRobert MANTRAN Universalis

Dans le chapitre " La monarchie iranienne"  : …  la Géorgie en était l'enjeu ; en 1813, les Russes finirent par obtenir cette province ainsi que le *Daghestan et, en 1828, par le traité de Torkamantchaï, les Iraniens durent aussi céder les districts arméniens d'Erevan et de Nakhitchevan. Par la suite, les Russes soutinrent à plusieurs reprises les Iraniens contre les Anglais, notamment à propos… Lire la suite
ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

Écrit par :  Françoise AUBINOlivier CARRÉNathalie CLAYERAndrée FEILLARDMarc GABORIEAUAltan GOKALPDenys LOMBARDRobert MANTRANAlexandre POPOVICCatherine POUJOLJean-Louis TRIAUD Universalis

Dans le chapitre "Colonisation et peuples musulmans"  : …  multiples minorités ethniques pour faire échec au courant unificateur pan-turc ; la république du *Daghestan (nord-est du Caucase) avait été, de la sorte, dotée de onze langues littéraires officielles, dont six étaient ibéro-caucasiennes et une iranienne, à côté du russe et de trois langues turques. Pour d'autres ethnies, pourtant diversifiées, ce… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.