Daniel RABREAU

professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

ANTOINE JACQUES DENIS (1733-1801)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 517 mots

Architecte français, Jacques Denis Antoine, dont on ne connaît ni la formation ni les débuts, est issu d'une famille de menuisiers parisiens. D'abord apprécié comme praticien du bâtiment, Antoine devient rapidement un des architectes les plus sollicités de la fin de l'Ancien Régime. L'hôtel des Monnaies de Paris, qu'il construit entre 1771 et 1777 et qui s'élè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-denis-antoine/#i_0

ARC-ET-SENANS

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 921 mots

Réalisée entre 1775 et 1779, la manufacture des salines d'Arc-et-Senans, située en bordure du Jura, est un exemple précoce d'architecture industrielle conçue avec un souci d'esthétique. L'architecte Claude-Nicolas Ledoux y fonda en partie sa théorie de l'urbanisme et sa philosophie visionnaire de la société, dont les prolongements sont à re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arc-et-senans/#i_0

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Carol HEITZ, 
  • Daniel RABREAU, 
  • Florent CHAMPY, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Roland MARTIN
  •  • 16 622 mots

Plus que tout autre créateur artistique, l'architecte est solidaire du milieu où il vit, de la société dont il exprime le caractère, qu'il travaille en conformité avec elle ou en opposition avec son temps. La création architecturale a ses exigences qui limitent les possibilités infinies de l'imagination ; elle ne peut négliger les structures politiques, sociales et économiques dont elle n'est souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_0

AXONOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 146 mots

Technique de représentation graphique des objets à l'aide de projections effectuées sur des plans perpendiculaires aux trois directions principales, orthogonales, de ces objets (dont l'une est verticale), l'axonométrie est un procédé particulièrement utilisé en architecture, car il offre l'avantage de représenter, sur un même dessin, les trois dimensions d'un édifice, en donnant l'illusion de l'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axonometrie/#i_0

BALTARD LOUIS-PIERRE (1764-1846) ET VICTOR (1805-1874)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU, 
  • E.U., 
  • Renée PLOUIN
  •  • 1 369 mots

Le nom Baltard est intimement lié aux Halles de Paris, dont Zola, au temps de leur opulence, a donné une magistrale description dans Le Ventre de Paris. Mais il y a Baltard et Baltard, le père et le fils, que l'on confond souvent. Le premier, Louis-Pierre Baltard, a effectué une importante carrière d'architecte dans l'administration et fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baltard-louis-pierre-et-victor/#i_0

BÉLANGER FRANÇOIS JOSEPH (1744-1818)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 678 mots

Protégé du comte de Caylus, disciple de David-Leroy et de Contant d'Ivry, Bélanger échoue au concours de l'Académie d'architecture (1765). Renonçant définitivement à cette distinction, il gagne l'Angleterre où il fait la connaissance de lord Shelburne pour qui il exécutera des projets (galerie de son hôtel à Berkeley Square, 1779) ; ce séjour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-belanger/#i_0

BERTRAND CLAUDE JOSEPH ALEXANDRE (1734-1797)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 254 mots

Nommé architecte voyer de Besançon (1774-1790), Bertrand mettra en œuvre, peu à peu et partiellement, son Projet d'embellissements pour la ville de Besançon, qui lui valut le prix d'un concours de l'Académie de la ville en 1770. Espérant doter Besançon de tout l'éclat qui convient à une capitale provinciale, Bertrand n'hésita pas à s'ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-joseph-alexandre-bertrand/#i_0

BLONDEL FRANÇOIS (1618-1686)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 515 mots

Maréchal de camp en 1652, ingénieur militaire et diplomate, François Blondel se consacre définitivement à l'architecture après 1669, quand il est désigné pour diriger les ouvrages publics de Paris. Grand voyageur (il visite l'Europe et l'Orient), Blondel se voit confier d'importants travaux d'édilité et de fortificatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-blondel/#i_0

BOULLÉE ÉTIENNE LOUIS (1728-1799)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU, 
  • E.U.
  •  • 1 325 mots

Reconnu comme l'un des principaux théoriciens de la seconde moitié du xviiie siècle, Étienne Louis Boullée appartient avec Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806), à cette génération d'architectes dits « révolutionnaires » qui ont contribué à affirmer un style nouveau, porté par les idéaux des Lumières et de la Révolution. Boullée a peu construit mais a lai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-louis-boullee/#i_0

CELLERIER JACQUES (1742-1814)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 347 mots

Nommé ingénieur de la généralité de Paris, l'architecte Cellerier, originaire de Dijon, fit carrière presque exclusivement dans la capitale. Il y construisit de nombreuses demeures privées : l'hôtel de Verrière (1774, rue Verte-Saint-Honoré), l'hôtel de Mme d'Épinay, l'amie de Jean-Jacques Rousseau (1776-1777, rue de la Chaussée-d'Antin), la maison du duc de L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-cellerier/#i_0

CHALGRIN JEAN FRANÇOIS THÉRÈSE (1739-1811)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 580 mots

Deux monuments parisiens — de notoriété inégale — ont livré le nom de Jean Chalgrin à la postérité : l'église Saint-Philippe-du-Roule et l'Arc de triomphe de l'Étoile. De ces œuvres, qui marquent respectivement le début et la fin de la carrière de l'architecte, la seconde, plus spectaculaire, est moins authentique : conçue dès 1806 pour commémorer les victoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-therese-chalgrin/#i_0

CHERPITEL MATHURIN (1736-1809)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 282 mots

Élève de J.-F. Blondel, Grand Prix d'architecture en 1758, académicien en 1776, puis professeur à l'Académie et, sous le Directoire, à l'École nationale des beaux-arts, Cherpitel appartient à cette génération d'artistes qui furent marqués par l'étude des ruines romaines. Son séjour à l'Académie de France à Rome lui offre l'occasion de s'initier, comme le faisaient Clérisseau, Hubert Robert et De W […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathurin-cherpitel/#i_0

COMBES LOUIS (1754-1818)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 394 mots

Fils d'un maître menuisier de Bordeaux, Louis Combes travaille d'abord chez l'architecte voyer de cette ville R. F. Bonfin, avant de gagner Paris où R. Mique et Peyre le Jeune l'accueillent dans leur atelier. Premier prix d'architecture en 1781 avec un projet de cathédrale, Combes séjourne trois ans à Rome où il étudie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-combes-1754-1818/#i_0

CRUCY MATHURIN (1749-1826)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 681 mots

La continuité qui caractérise la carrière de Mathurin Crucy s'appuie sur l'attachement exclusif que cet artiste a voué à sa ville natale, Nantes. Élève de Jean-Baptiste Ceineray, Crucy gagne ensuite Paris où E. L. Boullée le reçoit dans son atelier. Le second prix qu'il obtient au concours de l'Académie, avec ses dessins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathurin-crucy/#i_0

DE WAILLY CHARLES (1730-1798)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 944 mots

Urbaniste, architecte, décorateur et ornemaniste français. « De Wailly, disait-on à Paris, est un grand dessinateur, mais ce n'est pas un architecte. De Wailly répondit en bâtissant une ville. Port-Vendres et ses palais ; Port-Vendres et ses statues, et ses quais, et ses magasins ; Port-Vendres et ses obélisques, et ses places publiques... » L'emphase du biogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-wailly/#i_0

DÔME

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 390 mots

Terme d'architecture désignant la partie extérieure d'une toiture de forme hémisphérique, ovoïde, bulbeuse ou à pans coupés, qui recouvre le plus souvent une coupole (dont la forme n'est pas nécessairement identique). Construit en bois, en brique, en pierre ou en fer, le dôme est généralement recouvert d'une protection en ardoise, en tuile ou en métal (zinc, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dome/#i_0

GILLY DAVID (1748-1808) & FRIEDRICH (1772-1800)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 340 mots

Architectes allemands, descendants de huguenots, David Gilly et son fils Friedrich introduisirent et développèrent en Prusse les principes d'un néo-classicisme rigoureux puisé à la source de la Grèce antique. David, directeur des travaux de Poméranie (1779) donne les plans des ports de Swinemünde et de Kolberg, les plans d'une église et d'un pont à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilly-david-et-friedrich/#i_0

GONDOIN JACQUES (1737-1818)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 564 mots

La célébrité de Gondoin, dont la carrière d'architecte officiel fut brillante, repose sur un seul édifice, incomparable il est vrai : l'École de chirurgie de Paris (actuelle École de médecine), édifiée entre 1769 et 1775. Élève du théoricien Blondel, Gondoin remporte un deuxième prix à l'Académie d'architectur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-gondoin/#i_0

HÉRÉ DE CORNY EMMANUEL (1705-1763)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 614 mots

Élève de Germain Boffrand, qu'il avait connu lors des travaux de ce maître en Lorraine, le Nancéien Héré fut le principal architecte de Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et duc de Lorraine, qui était animé d'une frénésie de bâtir égale à celle des plus puissants souverains de l'époque. Sur les conseils vigilants d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-here-de-corny/#i_0

HEURTIER JEAN-FRANÇOIS (1739-1822)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 208 mots

Après une carrière modeste aux armées comme dessinateur de plans puis comme aide de camp, Heurtier, dont les aptitudes à l'architecture se révélaient, entra dans l'atelier parisien de J. Legeay et remporta le premier prix d'architecture en 1764. À son retour de Rome (1770), il est nommé inspecteur à Versailles où il donnera les plans du théâtre de la ville (1776) et ceux des bâtiments de la sous-i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-heurtier/#i_0

LA GUÊPIÈRE LOUIS PHILIPPE DE (1715-1773)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 246 mots

Élève de son oncle Jacques de La Guêpière (auteur du pavillon de la Ménagerie de Sceaux), puis de Jacques-François Blondel, La Guêpière est un des principaux architectes français fixés en Allemagne au xviiie siècle. Directeur des bâtiments du duc de Wurtemberg en 1752, il est chargé des travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-philippe-de-la-guepiere/#i_0

LASSURANCE LES

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 476 mots

Architecte de l'agence de Jules Hardouin-Mansart, Pierre Cailleteau dit Lassurance (1655 env.-1724) fit une brillante carrière dans l'architecture privée, révélant à Paris le « grand goût » versaillais. Membre de l'Académie (1699), architecte du roi et contrôleur de ses bâtiments, Lassurance semble avoir é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-lassurance/#i_0

LAUGIER MARC-ANTOINE (1713-1769)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 972 mots

Sans fausser les perspectives, mais en simplifiant, on peut dire que le siècle des Lumières a connu deux grands théoriciens de l'architecture, en France : le père Laugier et Jacques-François Blondel. Tandis que ce dernier poursuivait, non sans nuances, la tradition classique du Grand Siècle, fondée sur un vitruvianisme rationalisé, Laugier o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-antoine-laugier/#i_0

LEDOUX CLAUDE NICOLAS (1736-1806)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 2 338 mots

Architecte visionnaire, grand constructeur, urbaniste et dessinateur, philosophe et poète de la théorie architecturale, Ledoux domine la scène artistique française, de la fin du règne de Louis XV à 1804 – date de la parution de son livre : L'Architecture considérée sous le rapport de l'art, des mœurs et de la législation.S'il faut un génie à l'architecture de l'époque de Goethe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-nicolas-ledoux/#i_0

LE PÈRE JEAN-BAPTISTE (1761-1844)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 194 mots

Architecte français dont les activités ont marqué l'Empire et la Restauration. Jean-Baptiste Le Père, ingénieur autant qu'architecte, de tempérament aventureux, commença très jeune à voyager, à Saint-Domingue d'abord où il construisit pour divers particuliers (1787), puis à Constantinople où il établit une fonderie de canons (1796). Le Père, qui avait parcouru la Turquie, la Dalmatie et l'Italie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-le-pere/#i_0

LOUVRE PALAIS DU

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU, 
  • E.U.
  •  • 2 044 mots

Le palais du Louvre, élevé sur la rive droite de la Seine, a été considéré dès son origine comme l'édifice le plus hautement symbolique de Paris, capitale politique et culturelle de la France. Le comparant à l'Acropole d'Athènes et au Capitole de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-du-louvre/#i_0

MIQUE RICHARD (1728-1794)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 662 mots

Issu d'une famille d'architectes lorrains qui travaillent pour leur duc, à Nancy et à Lunéville, Richard Mique fait son apprentissage à Strasbourg, avant de venir étudier à Paris, chez J. F. Blondel. La protection de Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et duc de Lorraine, lui vaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-mique/#i_0

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU, 
  • Mario PRAZ
  •  • 8 085 mots

La définition que les dictionnaires usuels donnent du terme néo-classicisme est assez évasive. « Tendance artistique et littéraire inspirée de l'Antiquité classique ou du classicisme du xviie siècle. // Tendance qui retourne à un certain classicisme, par réaction contre les audaces d'une période antérieure » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_0

ORBAY FRANÇOIS D' (1634-1697)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 289 mots

Élève puis collaborateur de Louis Le Vau, dont il dirige les travaux après 1660, François d'Orbay fait partie de l'administration des Bâtiments de Louis XIV (1664), où il est chargé notamment de lever les plans d'architecture. De cette activité, il nous reste un très grand nombre de dessins signés de sa main, témoignage précieux des grandes œuvres de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-d-orbay/#i_0

PALLADIANISME, tendance architecturale

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 996 mots

L'interrogation sur l'Antiquité qui s'effectue au xviiie siècle à travers l'architecture de Palladio (1508-1580) est sans doute la première forme d'anticomanie sensible à une certaine idée de l'architecture grecque. L'expression palladianisme rend compte d'une tendance de l'architecture occidentale, généralisée du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palladianisme-tendance-architecturale/#i_0

PALLADIO ANDREA (1508-1580)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 4 321 mots

La basilique ou le théâtre olympique de Vicence, la Rotonda : autant d'édifices qui symbolisent pour l'amateur éclairé l'œuvre de l'architecte italien Andrea Palladio. Un seul programme architectural résume même son génie : la villa, cœur aristocratique de la vie rurale, dernière conquête, forcée mais fructueuse, du gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-palladio/#i_0

PÂRIS PIERRE ADRIEN (1745-1819)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 881 mots

Né à Besançon, où son père exerce la profession de géomètre, architecte et maître de chantier, Pierre Adrien Pâris suit celui-ci en Suisse où le prince évêque de Bâle l'appelle pour s'occuper des travaux d'embellissement de son château (1750). Nommé directeur des bâtiments de la principauté (1767), Pâris ne quittera plus Porrentruy, la résidence des évêques de Bâle, et c'est lui qui formera son fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-adrien-paris/#i_0

PERCIER CHARLES (1764-1838) & FONTAINE PIERRE FRANÇOIS (1762-1853)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 891 mots

L'amitié des deux architectes Percier et Fontaine, favoris des Bonaparte, date de leurs années d'études passées dans les ateliers des meilleurs architectes de la fin du xviiie siècle. Après des débuts modestes chez A. F. Peyre, Pâris et Chalgrin, Percier et Fontaine s'imposent par leur talent dans les classes de l'Académie royale (Fontaine chez Heurti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percier-et-fontaine/#i_0

POYET BERNARD (1742-1824)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 275 mots

Élève de Charles De Wailly, Poyet remporte, en 1768, le second prix d'architecture avec un projet de théâtre et obtient un brevet pour le séjour à l'Académie de France à Rome. À son retour d'Italie, il est nommé architecte du duc d'Orléans, et construit successivement les écuries de la rue Saint-Thomas-du-Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-poyet/#i_0

QUARENGHI GIACOMO (1744-1817)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 990 mots

Le refus de Catherine II de réaliser les projets de Charles Louis Clérisseau, peu après, d'ailleurs, que l'architecte Vallin de La Mothe eut quitté Saint-Pétersbourg, est à l'origine d'un ralentissement momentané de l'influence française dans l'activité artistique russe de la seconde moitié d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-quarenghi/#i_0

QUATREMÈRE DE QUINCY ANTOINE CHRYSOSTOME QUATREMÈRE dit (1755-1849)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 1 431 mots

« Esprit supérieur, que la France n'apprécia pas assez de son vivant, que la jeunesse vers la fin insultait à plaisir, qui ne s'appliquait point en effet à plaire, et qui ne craignait point du tout de choquer ou même de braver son public et son temps : espèce de Royer-Collard dans sa sphère, ennemi aussi de la démocratie dans l'art, mais non point respecté comme l'autre, et qui semblait même jouir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatremere-de-quincy/#i_0

RAYMOND JEAN ARMAND (1742-1811)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 308 mots

Élève de J. F. Blondel et de Soufflot, le Toulousain Raymond remporta le premier prix d'architecture en 1766. Prolongeant son séjour à Rome par un long voyage à travers toute l'Italie (1769-1776), il étudia particulièrement les œuvres de Palladio. De retour en France, il partage son temps entre Paris et la province et, attaché depuis 1776 à son Midi natal, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-armand-raymond/#i_0

RONDELET JEAN-BAPTISTE (1743-1829)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 244 mots

Fils d'un entrepreneur de bâtiments lyonnais, Rondelet vient étudier, en 1763, l'architecture à Paris chez J. F. Blondel. Dessinateur dans l'agence de Soufflot (1770), Rondelet participe à la construction de l'église Sainte-Geneviève, l'actuel Panthéon, dont les hardiesses techniques défraient la chronique de l'époque. Véritable technicien du bâtiment, esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-rondelet/#i_0

ROSSI CARLO (1775-1849)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 257 mots

Russe d'adoption, Carlo (ou Karl Ivanovitch) Rossi fait partie de la dernière génération des grands architectes néo-classiques de Saint-Pétersbourg ; sous les règnes d'Alexandre Ier (1801-1825) et de Nicolas Ier (1825-1855), et aux côtés de l'architecte russe Stassov et de Ricard de Montferrand, architecte d'origine française auteur de la cathédrale Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-rossi/#i_0

STAROV IVAN EGOROVITCH (1745-1808)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 261 mots

À l'époque où l'Italien Giacomo Quarenghi et l'Écossais Charles Cameron se partageaient les grands travaux de Saint-Pétersbourg et des environs, Starov apparaît, avec N. A. Lvov et F. I. Volkhov, comme un des tout premiers architectes néo-classiques du règne de Catherine II. Moscovite d'origine, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-egorovitch-starov/#i_0

THÉÂTRE OCCIDENTAL - De la salle de spectacle au monument urbain

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 5 081 mots

De l'ambiguïté des relations qu'entretient l'individu avec la mise en scène du drame découle l'essence même du théâtre. Les sens se bercent d'illusion tandis que la catharsis opère l'osmose des passions et fonde un nouvel ordre de réalités. Les rapports entre l'architecture, la ville et le théâtre ne sont pas moins ambigus : les citadins, rassemblés en public dans un local tota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-de-la-salle-de-spectacle-au-monument-urbain/#i_0

VALADIER GIUSEPPE (1762-1839)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 426 mots

L'architecture néo-classique italienne possède deux représentants importants, Giuseppe Valadier et Giacomo Quarenghi. Mais, tandis que Quarenghi s'illustrera avant tout en Russie, Valadier demeure fidèle à Rome, sa ville natale. Architecte au service des États pontificaux, Valadier est nommé directeur des travau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-valadier/#i_0

VORONIKHINE ANDREÏ NIKIFOROVITCH (1759-1814)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 328 mots

Serf du comte Stroganov, Andreï Voronikhine est envoyé par celui-ci étudier l'architecture à Moscou, dans l'agence de V. I. Bajenov (1777). Amateur éclairé et grand voyageur, ce prince est aussi un mécène qui permet à Voronikhine d'accompagner son fils et son précepteur dans un voyage à travers l'Europe (1784-1790). Affranchi en 1786, Voronikhine revient avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-nikiforovitch-voronikhine/#i_0

ZAKHAROV ANDREÏAN DIMITRIEVITCH (1761-1811)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 430 mots

Élève de l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg où des maîtres français et italiens transmettent les préceptes d'un néo-classicisme devenu international, Zakharov obtient une bourse d'étude à l'étranger qui lui permet de découvrir Rome et surtout Paris où, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andreian-dimitrievitch-zakharov/#i_0