Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÔME

Terme d'architecture désignant la partie extérieure d'une toiture de forme hémisphérique, ovoïde, bulbeuse ou à pans coupés, qui recouvre le plus souvent une coupole (dont la forme n'est pas nécessairement identique). Construit en bois, en brique, en pierre ou en fer, le dôme est généralement recouvert d'une protection en ardoise, en tuile ou en métal (zinc, cuivre, plomb). Le dôme qui sert à caractériser en élévation la partie la plus importante d'un édifice (croisée du transept dans les églises, salon ou salle d'assemblée dans les palais, vestibule dans les édifices publics) a été utilisé, aux époques les plus diverses, dans la plupart des architectures d'Orient et d'Occident. Les dômes surbaissés, qui n'offrent comme surface apparente qu'un segment de demi-sphère (calotte), ont été portés à la perfection par les Romains (Panthéon d'Agrippa à Rome) et les Byzantins (Sainte-Sophie de Constantinople). Les dômes à pans coupés, sur plan polygonal, sont caractéristiques de l'architecture médiévale (chapelle Palatine d'Aix-la-Chapelle) ; Brunelleschi utilisera encore cette forme pour le dôme de la cathédrale de Florence. Les dômes surhaussés qui présentent extérieurement une demi-sphère complète dont la surface se prolonge à la base sont caractéristiques de l'architecture ottomane et de l'architecture occidentale classique. Dans l'architecture orientale, la courbe rentrante donne au dôme une forme bulbeuse, surmontée d'une pointe aiguë raccordée à la courbe supérieure (mosquées d'Ispahan, du Caire, etc.). Dans l'architecture classique, les dômes surhaussés sont posés sur un tambour cylindrique, généralement très décoré. La calotte est alors surmontée d'un lanternon. Parmi ces dômes, les plus célèbres sont ceux de San Pietro in Montorio à Rome (Bramante), de la basilique Saint-Pierre de Rome (Michel-Ange), de la cathédrale Saint-Paul à Londres (Wren), des Invalides à Paris (J. Hardouin-Mansart). Il faut noter que le terme « dôme » (duomo) désigne en Italie les églises cathédrales sans qu'elles soient pour cela surmontées d'un dôme, tel le dôme de Milan. Il en va souvent de même en Allemagne.

Coupole de Santa Maria del Fiore, Florence - crédits : Bridgeman Images

Coupole de Santa Maria del Fiore, Florence

Dôme des Invalides, Paris - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Dôme des Invalides, Paris

— Daniel RABREAU

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification

Pour citer cet article

Daniel RABREAU. DÔME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Coupole de Santa Maria del Fiore, Florence - crédits : Bridgeman Images

Coupole de Santa Maria del Fiore, Florence

Dôme des Invalides, Paris - crédits : Peter Willi/  Bridgeman Images

Dôme des Invalides, Paris

Autres références

  • ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

    • Écrit par
    • 6 531 mots
    • 3 médias
    ...c'est au tour de la construction métallique de connaître des changements profonds avec l'émergence des structures spatiales, treillis tridimensionnels ou dômes géodésiques. L'évolution s'accélère après la Seconde Guerre mondiale avec l'émergence des structures tendues et gonflables, sortes de généralisations...
  • BAROQUE

    • Écrit par , et
    • 20 831 mots
    • 23 médias
    ...mais il édifia l'église Saint-Charles-Borromée, où l'agencement subtil d'un portique, de pavillons, de deux colonnes antiques, et leur harmonie avec le dôme et la coupole percée d'oculi opèrent une synthèse, toute nouvelle alors, de puissance et de grâce. L'architecte avait capté les grands souvenirs de...
  • BRUNELLESCHI FILIPPO (1377-1446)

    • Écrit par
    • 2 148 mots
    • 6 médias
    ...rapports de Brunelleschi avec le milieu artistique florentin sont très importants. Pour le concours de 1401, puis pour la construction de la coupole du dôme, il fut en désaccord avec Ghiberti ; à l'humanisme de celui-ci, extension universaliste de la culture du xive siècle en un culte littéraire...
  • COUPOLE

    • Écrit par
    • 1 406 mots
    • 6 médias

    On désigne par « coupole » tout système de couverture d'un espace circulaire ou proche de ce plan, ayant un volume hémisphérique ou conique. Toutefois, l'aspect familier des dômes n'a pu faire son apparition qu'avec l'invention des voûtes clavées, de la maçonnerie liée au mortier...

  • Afficher les 10 références