PERCIER CHARLES (1764-1838) & FONTAINE PIERRE FRANÇOIS (1762-1853)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'amitié des deux architectes Percier et Fontaine, favoris des Bonaparte, date de leurs années d'études passées dans les ateliers des meilleurs architectes de la fin du xviiie siècle. Après des débuts modestes chez A. F. Peyre, Pâris et Chalgrin, Percier et Fontaine s'imposent par leur talent dans les classes de l'Académie royale (Fontaine chez Heurtier, Percier chez David Leroy) où, en 1785 et 1786, ils obtiennent respectivement le second et le premier grand prix d'architecture. Fontaine accompagne son ami lors du séjour romain accordé au lauréat et les deux architectes se passionnent pour les monuments de l'Antiquité qu'ils reproduisent dans de merveilleux dessins, source future de leur inspiration commune. Fontaine rentre le premier à Paris (1790), tandis que Percier, qui a fait le détour par Naples et le midi de la France, retrouve, en 1791, une capitale peu propice aux grands travaux. La protection de leur ancien maître P. A. Pâris leur vaut de collaborer aux décorations de la scène de l'Opéra. Ils fondent une école d'architecture ; Percier, conquis par l'idéal révolutionnaire, participe à la Commune des arts et assiste Alexandre Lenoir dans la création du musée des Monuments français, se familiarisant ainsi avec l'architecture du Moyen Âge et de la Renaissance envers laquelle se manifestait un regain d'intérêt. Une première publication, Palais et maisons de Rome (1798), attire l'attention du public ; la haute société bourgeoise du Directoire commande aux deux architectes maintes décorations d'appartements et d'hôtels, si bien qu'ils peuvent publier, en 1801-1802, un recueil, Plans, coupes, élévations des plus belles maisons et hôtels construits à Paris et dans ses environs, qui leur assure une grande notoriété. Soucieuse de devancer la mode, Joséphine de Beauharnais introduit les deux amis dans l'entourage de Bonaparte. Percier et Fontaine, nommés architectes des palais du Premier et du Deuxième consul (1801 [...]

Palais et maisons de Rome

Palais et maisons de Rome

Photographie

Palais et maisons de Rome, recueil de Charles Percier et Pierre François Fontaine, publié en 1798. Plume, encre et aquarelle sur papier. 

Crédits : Charles Plante Fine Art, Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification


Autres références

«  PERCIER CHARLES (1764-1838) & FONTAINE PIERRE FRANÇOIS (1762-1853)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les espaces couverts »  : […] Un pont n'a d'autre but que de soutenir une portion de voie à l'aide d'une poutre ou d'un arc ; et le métal, à lui seul, peut remplir ce rôle. Il en va tout autrement de la couverture d'un espace ; les fonctions se diversifient, et l'ossature de fer doit se compléter d'une enveloppe isolante posant de délicats problèmes de jonction. C'est curieusement à la crainte des incendies qu'il faut attribue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-fer-et-fonte/#i_23526

LOUVRE PALAIS DU

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  • , Universalis
  •  • 2 034 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le musée »  : […] Toujours en voie d'achèvement, le Louvre est appelé à une nouvelle destination, non moins symbolique que la précédente : devenir le palais des Arts du royaume. Non seulement l'immense palais renfermait d'importantes collections d'œuvres d'art, mais encore des services administratifs et « culturels ». Dès 1640, l'Imprimerie royale y était installée ; à partir de 1672, ce sont les académies royales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-du-louvre/#i_23526

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le style Empire »  : […] La partie théorique du néo-classicisme se complète au cours du xviii e  siècle, qui voit aussi la naissance d'œuvres originales (les tableaux de David : Hector et Andromaque , Le Serment des Horaces , Brutus , Marat , Les Sabines  ; les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_23526

PASSAGES, architecture

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 7 079 mots

Dans le chapitre « La naissance »  : […] Le premier passage couvert qui voit le jour à Paris, les galeries de bois, se distingue des passages qui seront construits par la suite en ce qu'il ne se faufile pas entre des bâtiments déjà existants mais est entièrement autonome. En 1784, le duc de Chartres Philippe d'Orléans fait construire par Louis des galeries devant le Palais-Royal qu'un guide de 1815, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passages-architecture/#i_23526

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « PERCIER CHARLES (1764-1838) - & FONTAINE PIERRE FRANÇOIS (1762-1853) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/percier-et-fontaine/