PALLADIANISME, tendance architecturale

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'interrogation sur l'Antiquité qui s'effectue au xviiie siècle à travers l'architecture de Palladio (1508-1580) est sans doute la première forme d'anticomanie sensible à une certaine idée de l'architecture grecque. L'expression palladianisme rend compte d'une tendance de l'architecture occidentale, généralisée du xviiie au xxe siècle, qui suscite des œuvres « à l'antique », variations à partir d'un double modèle (l'antique, proche de la nature, et Palladio, le médiateur de la Renaissance) intégré à un mode de vie guidé par l'histoire. Le palladianisme, parangon du néo-classicisme, n'est pas étranger à l'éclectisme de la seconde moitié du xixe siècle ; dans l'architecture contemporaine, il inspira parfois la stylisation monumentale de l'époque des Arts décoratifs (1920-1935), et il sert encore de caution à l'architecture contestataire post-moderne (depuis 1980 environ).

Le palladianisme se reconnaît à toute une série de références formelles empruntées aux édifices majeurs de Palladio (par exemple, la villa Rotonda pour son plan centré et la basilique de Vicence pour l'isolement des galeries superposées, dominées par un vaste toit « caréné »). Le thème majeur est celui de la « villa-temple ». Développée à partir d'un plan centré (cruciforme à l'intérieur, mais formant bloc à l'extérieur), ouverte par un pronaos élevé sur un haut podium, elle se caractérise par un élargissement latéral, symétrique, appelé barchesse, où se logent les communs nécessaires à l'habitat noble et à l'activité agricole. Cette typologie des structures et des partis architecturaux palladiens s'accompagne d'un réemploi des ordres antiques codifiés par le maître de Vicence dans ses Quattro Libri (1570) et par la mise en valeur de motifs ou d'effets architectoniques bien spécifiques : par exemple, l'utilisation singulière ou rythmique de la serlienne (baie vénitienne : triplet formé d'une baie centrale cintrée et de deux ouvertures latérales rectangulaires plus basses) et de la baie thermale (baie en demi-cercle [...]

Villa Rotonda, Vicence

Villa Rotonda, Vicence

Photographie

Villa Rotonda, Vicence (Vénétie). Architecte : Andrea Palladio. 

Crédits : Merilyn Thorold, Bridgeman Images

Afficher


Médias de l’article

Villa Rotonda, Vicence

Villa Rotonda, Vicence
Crédits : Merilyn Thorold, Bridgeman Images

photographie

Monticello, Charlottesville

Monticello, Charlottesville
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Chiswick House, Middlesex

Chiswick House, Middlesex
Crédits : John Bethell/ Bridgeman Images

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification


Autres références

«  PALLADIANISME, tendance architecturale  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La suprématie palladienne (1710-1760) »  : […] Le palladianisme est un mouvement original et complexe qui résulte de la conjonction d'un moment très particulier de l'histoire politique anglaise et d'un style dûment revendiqué et orchestré par un groupe de nobles grands propriétaires et d'architectes, et qui s'applique à un type déterminé de bâtiments : la country house . La dynastie hanovrienne amène un certain équilibre politique qui va de pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-architecture/#i_93783

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « L'architecture touchée par les Lumières »  : […] « On dit en général du goût que c'est un certain je-ne-sais-quoi-qui-plaît », déclare l'architecte Germain Boffrand dans son Livre d'architecture en 1745, en ajoutant que « cette idée est bien vague ». Aussi imprécise soit-elle, la référence des architectes des Lumières au goût n'en témoigne pas moins de leur souci de mieux répondre à la demande sociale des élites, quitte à faire quelques entors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_93783

BÉLANGER FRANÇOIS JOSEPH (1744-1818)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 672 mots

Protégé du comte de Caylus, disciple de David-Leroy et de Contant d'Ivry, Bélanger échoue au concours de l'Académie d'architecture (1765). Renonçant définitivement à cette distinction, il gagne l'Angleterre où il fait la connaissance de lord Shelburne pour qui il exécutera des projets (galerie de son hôtel à Berkeley Square, 1779) ; ce séjour sera pour lui l'occasion de se familiariser avec le néo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-belanger/#i_93783

BRONGNIART ALEXANDRE THÉODORE (1739-1813)

  • Écrit par 
  • Béatrice de ROCHEBOUET
  •  • 1 013 mots
  •  • 2 médias

Architecte français. Passé à la postérité grâce au palais de la Bourse , Brongniart est une figure particulièrement représentative de son temps, dans la mesure où sa carrière épouse les orientations complexes de l'histoire entre la fin de l'Ancien Régime et l'apogée de l'Empire. Élève de Blondel et de Boullée, il acquiert, chez l'un, la maîtrise de cette science très « française » de l'ordonnance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-theodore-brongniart/#i_93783

BURLINGTON RICHARD BOYLE comte de (1694-1753)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 724 mots
  •  • 1 média

Grand seigneur, protecteur de la culture (Berkeley pour la philosophie, Pope et Swift pour la littérature, Haendel pour la musique) et des beaux-arts dans les premiers temps de l'époque hanovrienne, Richard Boyle fut aussi un créateur et un novateur. Par son œuvre architecturale, indissociable de celle de son ami et collaborateur William Kent (1685-1748), il apparaît comme le plus éminent représen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-burlington/#i_93783

CAGNOLA LUIGI (1762-1833)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 114 mots

Aristocrate milanais, amateur cultivé fuyant les armées révolutionnaires françaises, Luigi Cagnola séjourne à Venise à partir de 1797 et devient architecte et théoricien d'un néo-classicisme national inspiré par Palladio, la Rome antique et la Renaissance. Il construit pour Milan des arcs de triomphe modernes : la Porta Marengo (1801), l'Arco del Sempione (1806), et de nombreuses églises dans la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cagnola/#i_93783

CAMPBELL COLEN (mort en 1729)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 497 mots
  •  • 2 médias

D'origine écossaise, l'architecte Colen Campbell joue un rôle prééminent dans la mise au point des formules néo-palladiennes qui vont être la marque dominante de l'architecture privée anglaise tout au long du xviii e siècle. Après les recherches de Wren et de ses émules, la théorie artistique et le style de Palladio, introduits en Angleterre par Inigo Jones dès 1615, connaissent un regain de fave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colen-campbell/#i_93783

CARR JOHN (1723-1807)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 111 mots

Constructeur et architecte britannique, il appartient à la seconde génération palladienne, nourrie de l'apport de Robert Adam. Il construit surtout d'importantes demeures aristocratiques : Kirby Hall (d'après un projet de Burlington), Harewood House, Tabley House, Basildon House, principalement dans les Midlands et le nord de l'Angleterre. Marqué par le néo-classicisme, il édifie quelques bâtiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carr/#i_93783

CHAMBERS sir WILLIAM (1723-1796)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 708 mots
  •  • 1 média

Théoricien, dessinateur de jardins, intime du roi George III, le fondateur de l'Académie, l'architecte anglais sir William Chambers fut investi des plus hautes charges. De longues études dans les grands centres artistiques de l'Europe des Lumières et de lointains voyages lui donnèrent une culture universelle qui lui permit d'élaborer un art raffiné et éclectique. Fils d'un marchand écossais, Chamb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chambers-sir-william/#i_93783

CLASSIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 4 854 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du bon usage d'un mot : langage classique et grand style »  : […] Pour sortir de cet imbroglio sémantique, il convient sans doute d'exclure les appellations trop vagues où les deux termes sont en concurrence et se chevauchent sans contenu précis (âge classique, âge baroque, France classique, France baroque). On peut sans doute au contraire continuer d'utiliser le terme de classique au sens large, qui correspond à un phénomène culturel précis : « est classique un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-classique/#i_93783

CRUCY MATHURIN (1749-1826)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 677 mots

La continuité qui caractérise la carrière de Mathurin Crucy s'appuie sur l'attachement exclusif que cet artiste a voué à sa ville natale, Nantes. Élève de Jean-Baptiste Ceineray, Crucy gagne ensuite Paris où E. L. Boullée le reçoit dans son atelier. Le second prix qu'il obtient au concours de l'Académie, avec ses dessins de Pavillon pour le palais d'un souverain (1773), révèle une conscience et u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathurin-crucy/#i_93783

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le XVIIIe siècle georgien »  : […] Le xviii e  siècle coïncide avec la diffusion du style georgien ; celui-ci apparaît à Williamsburg devenue la nouvelle capitale de la Virginie en 1699. Trois bâtiments principaux structurent le centre de la ville : le collège de William and Mary (1695-1702), le capitole et le palais (1706-1720). Ils se caractérisent par leur axialité, par des combles en croupe, le souci des proportions, la mise en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_93783

GIBBS JAMES (1682-1754)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 673 mots
  •  • 1 média

Parmi les architectes anglais de son temps, James Gibbs est l'un des moins soumis à la stricte observance des canons palladiens. Moins inspiré que Nicholas Hawksmoor, il sait cependant élaborer un style très personnel qui se réfère à la fois à la grande tradition locale de Wren et aux exemples de l'architecture italienne des xvi e et xvii e siècles, qu'il connaît lors de sa formation dans la pén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-gibbs/#i_93783

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi e  siècle, était beaucoup trop établi pour qu'on lui en substituât un autre. D'autre part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_93783

JONES INIGO (1573-1652)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 732 mots
  •  • 1 média

Après le règne d'Élisabeth, les Stuart ramenèrent leur pays dans le grand courant de la culture européenne, et le premier quart du xvii e siècle vit mûrir en Angleterre un art de cour à la fois puissant et raffiné où l'on reconnaît les dernières manifestations de la Renaissance. Un artiste au génie protéiforme résume cette époque : Inigo Jones. Premier architecte, au sens moderne du mot, en Angle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inigo-jones/#i_93783

KNOBELSDORFF GEORG WENCESLAS VON (1699-1753)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Architecte allemand. D'origine nobiliaire, Knobelsdorff fut d'abord officier, mais quitta l'armée en 1729 pour se consacrer à la peinture. Il se lie au prince Frédéric, le futur Frédéric le Grand, grâce auquel il fait le voyage d'Italie (1736-1737). À son retour, il s'adonne à l'architecture et travaille au château de Rheinberg, résidence du prince. Celui-ci, devenu roi en 1740, le nomme en 1742 s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wenceslas-von-knobelsdorff/#i_93783

LUTYENS sir EDWIN (1869-1944)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 990 mots
  •  • 2 médias

Edwin Landseer Lutyens est né à Londres le 29 mars 1869. Il fait ses études d'architecture au Royal College of Arts (1885-1887), qu'il quitte prématurément pour travailler dans l'agence Ernest George & Peto, où il ne reste que six mois. À l'âge de vingt ans, il fonde son agence et construit plusieurs cottages dans le Surrey. Sa rencontre avec la créatrice de jardins Gertrude Jekyll, qui lui comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutyens-sir-edwin/#i_93783

PAINE JAMES (1717-1789)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 106 mots

Architecte britannique, Paine poursuit la tradition britannique d'un palladianisme orné proche de W. Kent, sans être influencé par le renouveau de l'architecture grecque. Il bâtit de nombreuses demeures aristocratiques à la campagne : Mansion House à Doncaster (1745), Wardour Castle (1770), travaille à Kedleston (achevé par Robert Adam) et publie ses Plans, Elevations and Sections of Noblemen and […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-paine/#i_93783

PALLADIO ANDREA (1508-1580)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 4 310 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'art de la variation »  : […] Tout un vocabulaire spécifique est attaché à l'architecture de Palladio et à ses applications ultérieures que les historiens de l'art ont consacré par un terme, devenu international, le palladianisme. Ce vocabulaire comporte des motifs et des membres architectoniques empruntés par Palladio et par ses émules à la double tradition antique et vénitienne de la Renaissance. Mais la manière très person […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-palladio/#i_93783

PETERHOF, Russie

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 881 mots
  •  • 1 média

L'ensemble des palais et des jardins de Peterhof se trouve sur la côte sud du golfe de Finlande, à mi-chemin entre Saint-Pétersbourg et Cronstadt. La première mention de Peterhof date de 1705. En 1710, Pierre I er y fit construire un petit palais de bois ; pour entreprendre ensuite, quatre ans plus tard, la création d'une grande résidence impériale. Lors de son voyage en France, en 1716, Pierre I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peterhof-russie/#i_93783

POST PIETER (1608-1669)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 103 mots

Architecte et peintre né à Haarlem, il est avec Jacob van Campen, auprès duquel il se forme, et son contemporain Philip Vingboons (1607-1678), qui est actif à Amsterdam, l'un des plus importants représentants du classicisme palladien hollandais, marqué surtout par la lecture de Scamozzi. À La Haye, nommé architecte de la cour en 1645, il bâtit pour le prince Frédéric-Henri le palais Huis Ten Bosch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-post/#i_93783

QUARENGHI GIACOMO (1744-1817)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Le refus de Catherine II de réaliser les projets de Charles Louis Clérisseau, peu après, d'ailleurs, que l'architecte Vallin de La Mothe eut quitté Saint-Pétersbourg, est à l'origine d'un ralentissement momentané de l'influence française dans l'activité artistique russe de la seconde moitié du xviii e  siècle. La tsarine, qui a déjà fait appel à l'Écossais Charles Cameron, charge son ministre à Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-quarenghi/#i_93783

SOANE sir JOHN (1753-1837)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 244 mots
  •  • 1 média

L'architecte anglais Soane appartient à la catégorie des artistes qui découragent toute tentative de classification. Par sa longue carrière, la diversité de ses sources et la coexistence de tendances divergentes dans l'ensemble de son œuvre, il a déconcerté l'analyse formelle, celle d'Emil Kaufmann par exemple. Ce dernier, tout en stigmatisant les contradictions entre la théorie et la pratique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soane-sir-john/#i_93783

STAROV IVAN EGOROVITCH (1745-1808)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 257 mots

À l'époque où l'Italien Giacomo Quarenghi et l'Écossais Charles Cameron se partageaient les grands travaux de Saint-Pétersbourg et des environs, Starov apparaît, avec N. A. Lvov et F. I. Volkhov, comme un des tout premiers architectes néo-classiques du règne de Catherine II. Moscovite d'origine, comme son contemporain V. Bajenov (qui fera une brillante carrière à Moscou), Starov se fixe à Saint-Pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-egorovitch-starov/#i_93783

VILLA, histoire

  • Écrit par 
  • André CHASTEL, 
  • Robert FOLZ, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 2 466 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Après Palladio »  : […] C'est au xviii e  siècle que la villa, c'est-à-dire la demeure de plaisance, redevient un thème majeur de l'architecture. Elle doit une fois de plus son succès à la recherche d'une compensation à l'épuisante vie urbaine, dans une « Arcadie » qui associe l'architecture à l'innocence des mœurs ou au calme de l'étude. En Italie même, il s'agit moins d'un retour à Palladio que d'une amplification des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villa-histoire/#i_93783

VINGBOONS ou VINCKBOONS PHILIP (1614-1678)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 100 mots

Architecte hollandais, il établit, après Van Campen, l'influence de Palladio et de Serlio principalement dans l'architecture domestique : ordonnance des façades, et symétrie du plan. Ses créations principales sont des demeures de négociants d'Amsterdam : maison Joan Poppen (1642), maisons De Son (1665). Il emploie le vocabulaire classique sur des façades de pierre (maisons Belin la Garde et de Are […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vingboons-vinckboons/#i_93783

WEBB JOHN (1611-1672)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 123 mots

Architecte britannique, proche collaborateur d'Inigo Jones, il dessine pour les projets de ce dernier (Whitehall ; décors de Wilton House). Après Inigo Jones, il poursuit la leçon palladienne (Lamport Hall, 1654 ; Gunnersbury). Candidat malheureux à la charge de Surveyor, il dessine des projets d'églises et imagine pour Charles II un vaste palais à Greenwich dont seule une aile (King Charles' Bui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-webb/#i_93783

WOOD L'AINÉ JOHN(1704 env.-1754)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 256 mots

Architecte et urbaniste anglais, né vers 1704 dans le Yorkshire ( ?), mort le 23 mai 1754 à Bath, dans le Somerset. Après avoir participé à la construction de l'ensemble Cavendish-Harley à Londres, John Wood s'installe en 1727 à Bath où il réalise son premier grand projet urbain : les promenades nord et sud (1728). C'est lui qui fixera le nouveau visage de la ville d'eau : Queen Square (1728-1735) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ier-wood/#i_93783

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « PALLADIANISME, tendance architecturale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/palladianisme-tendance-architecturale/