SAINT-PÉTERSBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville de la Fédération de Russie par la taille (plus de 4,5 millions d’habitants en 2010), Saint-Pétersbourg (en russe Sankt Petersburg, Petrograd de 1914 à 1924 et Leningrad de 1924 à 1991) a joué un rôle essentiel dans l'histoire nationale. Pendant deux siècles, elle a été la capitale de l'Empire russe. Après avoir été le théâtre des révolutions de Février et d'Octobre 1917, la ville a été assiégée et âprement défendue pendant la Seconde Guerre mondiale. Sur le plan architectural, elle fait partie des villes d'Europe les plus harmonieuses.

C'est par ailleurs un centre industriel et un port important, situé à 640 kilomètres au nord-ouest de Moscou et à moins de 10 kilomètres du cercle polaire arctique ; elle est également le centre administratif de l'oblast du même nom.

Histoire

La période ancienne

La fondation et les premiers développements

Le peuplement par les Russes de la zone qui entoure le fond du golfe de Finlande (alors appelée Ingrie) a commencé au viiie ou ixe siècle de notre ère, mais la région est restée longtemps peu peuplée. Au xve siècle, elle passa, avec Novgorod, aux mains des grands princes de Moscou. La Suède annexa l'Ingrie en 1617, et établit des forteresses le long de la Neva. Pendant la seconde guerre du Nord (1700-1721), Pierre le Grand, qui cherchait un passage maritime vers l'ouest, s'empara de la forteresse de Noteburg (auj. Petrokrepost), située à la naissance de la Neva, puis de celle de Nieuschantz, sur le cours inférieur du fleuve, gagnant ainsi le contrôle du delta.

Le 16 (selon le calendrier actuel le 27) mai 1703, le tsar en personne posa la première pierre de la forteresse Pierre-et-Paul sur l'île Zaïatchi. Cette date a été retenue comme celle de la fondation de Saint-Pétersbourg. Au printemps de l'année suivante, Pierre établit la forteresse de Kronchlot, plus tard Kronstadt, sur l'île de Kotline, dans le golfe de Finlande, afin de protéger les abords du delta. À la même époque, il fonda le chantier naval de l'Amirauté, sur la rive opposée à la forteresse Pierre-et-Paul ; en 1706, le premier navire de guerre fut mis à la mer. Autour de la forteresse et du chantier naval, Pierre entreprit la construction d'une ville nouvelle qui devait lui servir de « fenêtre sur l'Europe ».

Bien que les premières habitations fussent en bois et à un seul étage (celle du tsar, juste en amont de la forteresse Pierre-et-Paul, a été conservée jusqu'à aujourd'hui), la pierre ne tarda pas à faire son apparition. Le premier palais de pierre fut achevé en 1714 pour le prince Alexandre Danilovitch Menchikov, premier gouverneur de la ville. Dès le début, celle-ci fut planifiée comme une capitale imposante, avec un plan de rues régulier, des places spacieuses et de larges avenues rayonnant depuis l'Amirauté. Des architectes, des ouvriers et des artisans furent sollicités de toute la Russie et de nombreux pays étrangers, afin d'édifier et d'embellir la nouvelle cité. En 1712, la capitale russe fut transférée de Moscou à Saint-Pétersbourg, bien que la Suède ne cédât à la Russie la souveraineté sur la région qu'en 1721, à la paix de Nystad. Pierre contraignit des membres de la noblesse et de la classe des marchands à venir s'installer dans la nouvelle capitale et à y construire leurs propres demeures. Parmi les bâtiments les plus anciens, on trouvait la Bourse de commerce, la Maison des douanes, ou encore le palais d'Été. Des canaux de drainage furent creusés à travers la rive gauche marécageuse. Le premier pont flottant sur la Neva fut construit en 1727, et bientôt plus de 370 ponts traversèrent les nombreux canaux. Le terrain sujet aux inondations et un climat inhospitalier rendirent la construction coûteuse en vies humaines.

Un port fut construit et Pierre prit des mesures pour réduire le trafic passant par Arkhangelsk, précédemment le plus grand port de Russie. Dès 1726, 90 p. 100 du commerce extérieur du pays passait par Saint-Pétersbourg. La construction d'un canal Neva-Volga (1703-1709) donna à la ville un acc [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Palais Mikhailovsky

Palais Mikhailovsky
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Première révolution russe

Première révolution russe
Crédits : AKG Images

photographie

Manifestation à Petrograd, juin 1917

Manifestation à Petrograd, juin 1917
Crédits : Central Press/ Getty Images

photographie

Palais d'Hiver à Saint-Pétersbourg

Palais d'Hiver à Saint-Pétersbourg
Crédits : Ed Pritchard/ Getty Images

photographie

Afficher les 8 médias de l'article

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SAINT-PÉTERSBOURG  » est également traité dans :

CATHERINE II (impératrice de Russie)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 225 mots
  •  • 1 média

Épouse de Pierre III, qu'elle allait rapidement détrôner à la suite d'un coup d'État militaire, en juillet 1762, Catherine II laissa à sa mort, en 1796, le souvenir du plus glorieux règne en Russie depuis celui de Pierre I er le Grand, le grand-père de Pierre III. Elle a unifié l'Empire d'un point de vue législatif et administratif et codifié les privilèges. Elle a considérablement agrandi le ter […] Lire la suite

CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796)

  • Écrit par 
  • François-Xavier COQUIN
  •  • 5 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le mécénat »  : […] Avec son tempérament de mécène et de collectionneuse, Catherine ne pouvait borner là son émulation avec le Roi-Soleil. Nul ne devait faire davantage que cette bâtisseuse infatigable, toujours prête à se glorifier d'avoir fondé une multitude de villes, pour permettre à Saint-Pétersbourg de rivaliser avec les grandes capitales européennes : revêtement des quais de la Néva, construction de l'Ermitag […] Lire la suite

CRONSTADT MARINS DE

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 1 087 mots
  •  • 2 médias

Au cours de la révolution de 1905-1907, les marins de la flotte de la mer Noire et de la Baltique jouent un rôle considérable. Ceux de Cronstadt se soulèvent à deux reprises. Le premier soulèvement est consécutif au manifeste du tsar (17 oct. 1905) qui déclenche toute une série de meetings de protestation, notamment le 23. Les équipages revendiquent l'amélioration du service et, sous forme d'ultim […] Lire la suite

ERMITAGE MUSÉE DE L', Saint-Pétersbourg

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots
  •  • 4 médias

Situé à Saint-Pétersbourg, le musée d'État de l'Ermitage (en russe Gosudarstvenny Ermitazh ) fut fondé en 1764 par Catherine II, qui voulut symboliser par une collection prestigieuse la grandeur de la Russie. Dans un souci de rapprochement avec l'Europe, l'impératrice avait acquis des collections entières (Gotzkowski, 1764 ; Brühl, 1769 ; Crozat, 1772, etc.). Elle fit construire de 1764 à 1775 le […] Lire la suite

JOURNÉES DE JUILLET 1917

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 333 mots
  •  • 2 médias

Au premier congrès panrusse des soviets, au début de juin 1917, les bolcheviks avaient lancé le mot d'ordre : « Tout le pouvoir aux soviets », et Lénine, dans son intervention, avait déclaré que le Parti bolchevique était prêt à exercer le pouvoir . Dans le même temps, la tension montait parmi les soldats à Petrograd. La manifestation prévue pour le 10 juin, et dont les bolcheviks s'apprêtent à pr […] Lire la suite

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 882 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le stratège de la prise du pouvoir »  : […] Après la victoire de la révolution de février 1917 et le renversement du tsarisme, auxquels aucun dirigeant bolchevique d'envergure n'a pris part, tous étant soit en exil, soit à l'étranger, Lénine, contre l'avis de l'immense majorité des dirigeants bolcheviques, prend d'emblée des positions extrêmes. Il prédit la faillite rapide de la politique de conciliation avec le gouvernement provisoire « b […] Lire la suite

NEVA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 408 mots

Émissaire unique du lac Ladoga, la Neva se classe parmi les fleuves les mieux alimentés de la Russie d'Europe, bien que son cours ne mesure que 74 kilomètres de longueur. Elle draine un bassin de 281 000 kilomètres carrés et déverse dans le golfe de Finlande, où elle débouche, 80 kilomètres cubes d'eau en une année, ce qui représente un débit moyen à l'embouchure de 2 530 mètres cubes par seconde  […] Lire la suite

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les voyages et la création de Saint-Pétersbourg »  : […] Pierre le Grand est le premier tsar qui ait franchi les frontières de son royaume. Mais, de la « grande ambassade » (1697-1698), qui a mené le jeune souverain à Hanovre, Amsterdam, Londres, Prague et Vienne, à son deuxième voyage (1716-1717) consacré à la Hollande et à Paris, que de changements ! Venu presque incognito en Occident, la première fois, pour s'instruire, créant la légende du tsar « ch […] Lire la suite

PIERRE Ier LE GRAND (tsar de Russie)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 201 mots
  •  • 1 média

Pierre, le petit-fils de Michel Romanov, est couronné tsar, en 1682, en même temps que son demi-frère Ivan V. Après avoir éliminé, en 1689, la régente et Ivan, il dirige seul la Russie de façon autocratique, s'appuyant sur la police et l'armée, sur une stricte application du principe du servage des paysans et sur une réorganisation en profondeur de l'administration et de la noblesse. À la mort de […] Lire la suite

QUARENGHI GIACOMO (1744-1817)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Le refus de Catherine II de réaliser les projets de Charles Louis Clérisseau, peu après, d'ailleurs, que l'architecte Vallin de La Mothe eut quitté Saint-Pétersbourg, est à l'origine d'un ralentissement momentané de l'influence française dans l'activité artistique russe de la seconde moitié du xviii e  siècle. La tsarine, qui a déjà fait appel à l'Écossais Charles Cameron, charge son ministre à Ro […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

28-31 mai 2022 France. Violences au Stade de France.

Le 28, de violents incidents éclatent entre les forces de l’ordre et le public aux abords du Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), avant le début de la finale de la Ligue des champions opposant les clubs de football de Liverpool et du Real Madrid. Le match, qui devait initialement se dérouler à Saint-Pétersbourg, avait été relocalisé à Paris par l’Union des associations européennes de football (UEFA) à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février. […] Lire la suite

23-31 mai 2021 Biélorussie – Russie. Enlèvement de l'opposant Roman Protassevitch.

Le 31, le FSB russe arrête l’opposant russe Andreï Pivovarov, dans un avion de la compagnie polonaise LOT Polish Airlines qui s’apprêtait à décoller de Saint-Pétersbourg pour Varsovie. Andreï Pivovarov est membre du groupe d’opposition Open Russia fondé par l’oligarque en exil Mikhaïl Khodorkovski. Il avait annoncé la dissolution de l’organisation deux jours plus tôt. […] Lire la suite

27 septembre 2018 Transports. Inauguration de la route maritime du Nord par un porte-conteneurs.

Le porte-conteneurs Venta appartenant à l’armateur danois Maersk, d’un port en lourd de quarante-deux mille tonnes, arrive à Saint-Pétersbourg après trente-sept jours de mer depuis Vladivostok. Il est le premier navire de ce type à emprunter la route maritime du Nord, ou passage du Nord-Est, avec une cargaison commerciale. Cet itinéraire est rendu navigable par la fonte de la banquise résultant du réchauffement climatique. […] Lire la suite

9-24 septembre 2018 Russie. Élections régionales et manifestations contre la réforme des retraites.

Les forces antiémeute procèdent à un millier d’arrestations, notamment à Saint-Pétersbourg où de violents affrontements opposent les manifestants à la police. Deux candidats du pouvoir à des postes de gouverneur de région sont battus ; deux autres le seront au second tour, le 23. Le 24, Alexeï Navalny, tout juste sorti de prison, est de nouveau condamné à vingt jours de détention pour avoir appelé à manifester le 9. […] Lire la suite

24-25 mai 2018 France – Russie. Visite du président français Emmanuel Macron à Saint-Pétersbourg.

Les 24 et 25, le président français Emmanuel Macron se rend à Saint-Pétersbourg où il rencontre le président Vladimir Poutine. Le président français note l’ouverture d’une « fenêtre d’opportunité » pour une « nouvelle dynamique » des relations entre la Russie et l’Europe. Les deux dirigeants s’entendent sur l’élargissement des négociations de paix en Syrie et sur la préservation de l’accord sur le nucléaire iranien, dont les États-Unis se sont retirés. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏA, Richard Antony FRENCH, Grigory IOFFE, Mary McAULEY, « SAINT-PÉTERSBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-petersbourg/