LE VAU LOUIS (1612-1670)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Succédant à Jacques Le Mercier avec le titre de premier architecte, puis d'intendant et d'ordonnateur général des Bâtiments royaux, Le Vau a régné sur l'architecture française à partir de 1654. Une riche clientèle privée, la protection de Mazarin, le coup d'éclat de Vaux-le-Vicomte, la faveur royale (il a l'oreille de Louis XIV, et Colbert s'en inquiète dans une lettre du 28 septembre 1663) lui ont assuré une carrière exceptionnellement brillante et lui ont valu d'être au centre de toutes les grandes entreprises royales, avec son élève et fidèle collaborateur François d'Orbay.

Château de Vaux-le-Vicomte

Photographie : Château de Vaux-le-Vicomte

Photographie

Château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne). Architecte : Louis Le Vau, 1656-1661. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vaux-le-Vicomte, salon ovale

Photographie : Vaux-le-Vicomte, salon ovale

Photographie

Château de Vaux-le-Vicomte, grand salon ovale à l'italienne. Architecte : Louis Le Vau. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Pour sa clientèle privée, il construit entre autres : les hôtels Lambert (1640) et Tambonneau (1642), les châteaux de Saint-Sépulcre, du Raincy, de Meudon, de Vaux (1656-1661), et encore l'hôtel de Lionne (1662). Pour Mazarin, il bâtit le château neuf de Vincennes (pavillons dits du roi et de la reine, portique et bel arc triomphal, à partir de 1653) et, après la mort du cardinal, élève le collège des Quatre-Nations (aujourd'hui l'Institut) : le rythme de la vaste façade concave, l'ordonnance de la chapelle précédée d'un portique donnent à l'ensemble de la puissance et de l'harmonie. En 1657, enfin, il édifie la Salpêtrière.

À partir de 1654, nommé premier architecte du roi, il donne tous ses soins au Louvre, aux Tuileries et à Versailles. Au Louvre, il dessine la façade méridionale sur la Seine, qui disparaîtra lors de travaux ultérieurs. En 1662, il commence les fondations (retrouvées au cours des fouilles de 1964) de l'aile orientale. Mais les travaux sont interrompus en janvier 1664. Après l'échec de Bernin, Le Vau est associé, en 1667, à Claude Perrault, à Le Brun et à François d'Orbay pour élaborer un projet qui aboutira à la construction de la colonnade.

À Versailles, de 1661 à 1665, une première campagne de Le Vau débute par la construction de l'Orangerie et de la Ménagerie et le remaniement complet du Château Vieux de Louis XIII. Ici s'expr [...]

Château de Versailles depuis le Parterre d'eau

Photographie : Château de Versailles depuis le Parterre d'eau

Photographie

Château de Versailles, vue de la façade ouest depuis le Parterre d'eau 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vaux-le-Vicomte, salon ovale

Vaux-le-Vicomte, salon ovale
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Château de Versailles depuis le Parterre d'eau

Château de Versailles depuis le Parterre d'eau
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LE VAU LOUIS (1612-1670)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

  • Écrit par 
  • Josiane SARTRE
  •  • 4 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les prolongements à l'âge classique »  : […] Lorsque Henri IV achève en 1606 les travaux de Fontainebleau, c'est le style moellon et brique qu'il choisit pour la cour des Offices et c'est le style brique et pierre qu'il impose à Paris pour les places royales, la place des Vosges en 1605 et la place Dauphine en 1607. À Charleville, fondée le 23 avril 1608, Charles de Gonzagues, duc de Nevers, choisit le parti brique et pierre et un programm […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, notamment l'architecte Louis Le Vau, le peintre Charles Le Brun et André Le Nôtre qui dessina les jardins, quand il résolut […] Lire la suite

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 254 mots

1641 Acquisition de Vaux par Nicolas Fouquet (1615-1680). Le parc commence à être aménagé. 1653 ( ?) Début des fondations du bâtiment principal. 1655-1656 Le plan définitif proposé par l'architecte Louis Le Vau est approuvé par Fouquet. 1656-1660 Construction du château sous la direction de Le Vau. 1656 Les jardins commencent à être créés, dans leur état définitif, sous la direction d'André L […] Lire la suite

CIVILE CLASSIQUE FRANÇAISE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER
  •  • 1 119 mots
  •  • 1 média

Alors que l'architecture religieuse de la France du xvii e siècle suit, dans l'ensemble, les leçons que lui donnent les églises baroques d'outre-monts, l'architecture civile s'engage dans des voies différentes qui aboutissent à l'une des créations majeures de l'histoire de l'art : une architecture classique qui satisfait à deux programmes à peu près étrangers à l'Italie : le château et l'hôtel ur […] Lire la suite

CLASSIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 4 854 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du bon usage d'un mot : langage classique et grand style »  : […] Pour sortir de cet imbroglio sémantique, il convient sans doute d'exclure les appellations trop vagues où les deux termes sont en concurrence et se chevauchent sans contenu précis (âge classique, âge baroque, France classique, France baroque). On peut sans doute au contraire continuer d'utiliser le terme de classique au sens large, qui correspond à un phénomène culturel précis : « est classique un […] Lire la suite

FONTAINEBLEAU CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Situé au centre d'une magnifique forêt, le palais de Fontainebleau fut la résidence de presque tous les rois de France depuis Louis VII. L'époque la plus brillante pour le château est le xvi e siècle. François I er y réunit un groupe remarquable d'artistes italiens et français, qui agrandissent et décorent sa demeure : ils forment l'école de Fontainebleau. Sous Henri IV, un autre groupe composé […] Lire la suite

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaie […] Lire la suite

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi e  siècle, était beaucoup trop établi pour qu'on lui en substituât un autre. D'autre part […] Lire la suite

MANSART FRANÇOIS (1598-1666)

  • Écrit par 
  • William Peter Jackson SMITH
  •  • 2 785 mots

Dans le chapitre « Les grandes réalisations »  : […] En 1635, Mansart reçut deux commandes qui lui donnèrent enfin l'occasion d'exercer son pouvoir créateur à grande échelle. Pour le secrétaire d'État Louis Phélypeaux de La Vrillière, il construisit l'une des plus grandes résidences de Paris, et pour le frère du roi, Gaston d'Orléans, il dessina un somptueux palais aux proportions grandioses, qui aurait probablement été l'un des plus grands monumen […] Lire la suite

ORBAY FRANÇOIS D' (1634-1697)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 286 mots

Élève puis collaborateur de Louis Le Vau, dont il dirige les travaux après 1660, François d'Orbay fait partie de l'administration des Bâtiments de Louis XIV (1664), où il est chargé notamment de lever les plans d'architecture. De cette activité, il nous reste un très grand nombre de dessins signés de sa main, témoignage précieux des grandes œuvres de la seconde moitié du xvii e siècle, parfois di […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Jacques DUTHOY, « LE VAU LOUIS - (1612-1670) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-le-vau/