HEURTIER JEAN-FRANÇOIS (1739-1822)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après une carrière modeste aux armées comme dessinateur de plans puis comme aide de camp, Heurtier, dont les aptitudes à l'architecture se révélaient, entra dans l'atelier parisien de J. Legeay et remporta le premier prix d'architecture en 1764. À son retour de Rome (1770), il est nommé inspecteur à Versailles où il donnera les plans du théâtre de la ville (1776) et ceux des bâtiments de la sous-intendance, l'actuelle préfecture (1778). Membre de l'Académie d'architecture depuis 1776, il est chargé d'édifier la nouvelle Comédie italienne à Paris (1780-1783), à l'emplacement de l'actuel Opéra-Comique, dans un lotissement aménagé par L. D. Le Camus sur l'ancien hôtel de Choiseul. Cet édifice, orné d'un élégant péristyle d'ordre ionique, servira de modèle à bon nombre de théâtres de province : la façade à colonnade de la salle de spectacle devenait alors l'ornement suprême de la ville, comme les portiques dans la cité antique. Commissaire voyer de la ville de Paris en 1804, membre du Conseil des bâtiments civils en 1807 et membre de l'Institut en 1809, Heurtier est un architecte dont l'œuvre reste peu connue.

—  Daniel RABREAU

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « HEURTIER JEAN-FRANÇOIS - (1739-1822) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-heurtier/