HÉRÉ DE CORNY EMMANUEL (1705-1763)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élève de Germain Boffrand, qu'il avait connu lors des travaux de ce maître en Lorraine, le Nancéien Héré fut le principal architecte de Stanislas Leszczyński, roi de Pologne et duc de Lorraine, qui était animé d'une frénésie de bâtir égale à celle des plus puissants souverains de l'époque. Sur les conseils vigilants de Stanislas qui suit de très près tous les travaux, Emmanuel Héré crée à Lunéville et à Nancy (la résidence et la capitale du duc) une œuvre importante et homogène qui compte parmi les plus heureuses réussites de l'architecture du xviiie siècle. Sa première grande réalisation à Nancy est l'église Notre-Dame-du-Bonsecours (1738-1741), destinée à recevoir les cénotaphes du duc et de son épouse. La décoration intérieure y est fortement influencée par les habitudes rococo de l'art d'outre-Rhin et contraste avec le classicisme mesuré et élégant de la façade. Le goût de Stanislas, tempéré par l'exemple impérieux du style équilibré de Boffrand, explique la manière très personnelle de Héré : son architecture, empreinte de fantaisie et de grâce, met cependant toujours en valeur les structures qui sont clairement exprimées.

Mais c'est une fantaisie presque débridée qui caractérise d'abord l'aménagement des résidences ducales, où les parcs, transformés en élysées pittoresques, s'emplissent de fabriques inspirées de l'Orient. À Lunéville, Héré construit le kiosque turc, le trèfle chinois, le hameau avec son moulin et ses automates mus par l'eau, le pavillon de la cascade, celui de Chanteheux ; à Einville, ce sont d'autres chinoiseries ; à Commercy, les écuries et la colonnade hydraulique, etc. Ensemble pastoral et charmant dont, quarante ans plus tard, Richard Mique (Nancéien et élève de Héré) se souviendra pour les petites constructions que lui commande Marie-Antoinette. Le château [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification


Autres références

«  HÉRÉ DE CORNY EMMANUEL (1705-1763)  » est également traité dans :

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Lorraine au siècle des Lumières »  : […] La paix et l'indépendance, rétablies au traité de Ryswick en 1697, inaugurent pour la Lorraine une ère de prospérité et de brillante floraison intellectuelle. Des souverains « éclairés », tels Léopold I er (1697-1729), Stanislas Leszczyński (1737-1766), achèvent la rationalisation de l'ordre institutionnel. La stabilité politique, l'ouverture des frontières sur les marchés extérieurs stimulent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_26749

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « HÉRÉ DE CORNY EMMANUEL - (1705-1763) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-here-de-corny/