LA GUÊPIÈRE LOUIS PHILIPPE DE (1715-1773)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élève de son oncle Jacques de La Guêpière (auteur du pavillon de la Ménagerie de Sceaux), puis de Jacques-François Blondel, La Guêpière est un des principaux architectes français fixés en Allemagne au xviiie siècle. Directeur des bâtiments du duc de Wurtemberg en 1752, il est chargé des travaux de la Nouvelle Résidence de Stuttgart, commencée en 1746 par l'Italien Leopoldo Retti. Ce palais, remarquable par la richesse de son décor intérieur, dérivait directement des modèles, cent fois répétés, d'un Robert de Cotte ou d'un Gabriel. Mais la commande de deux châteaux de plaisance (toujours au Wurtemberg) donne l'occasion à La Guêpière de s'illustrer dans un style personnel et plus neuf : Mon Repos (1760-1767) et surtout La Solitude (1763-1767), où l'abondance décorative des façades s'estompe devant une lisibilité accrue des masses et une simplicité volumétrique qui rejoignent certaines expériences des néo-classiques. La Guêpière, excellent graveur, publia un Recueil d'esquisses d'architecture (1759). Son œuvre, rattachée à un vaste courant esthétique qui domine l'Allemagne et dont il est, avec ses compatriotes N. de Pigage, J. Legeay et P. M. d'Ixnard, l'un des meilleurs représentants, a été étudiée dans un ouvrage fondamental de Pierre du Colombier, L'Architecture française en Allemagne au XVIIIe siècle (1956).

—  Daniel RABREAU

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Sorbonne, directeur du centre Ledoux

Classification

Pour citer l’article

Daniel RABREAU, « LA GUÊPIÈRE LOUIS PHILIPPE DE - (1715-1773) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-philippe-de-la-guepiere/