Jean-Pierre MOUILLESEAUX

historien de l'art, chargé de mission à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites

ADHÉMAR JEAN (1908-1987)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 1 317 mots

La Bibliothèque nationale de Paris conserve depuis Colbert (1667) des milliers d'images rassemblées dans le cabinet des Estampes. Gravures, affiches, dessins ou collections iconographiques, photographies enfin sont venus régulièrement s'accumuler au gré des acquisitions et des dons, mais surtout avec le flux du dépôt légal. Lieu de conservation de ces témoignages fragiles, rassemblés de façon uniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-adhemar/#i_0

ALAVOINE JEAN ANTOINE (1776-1834)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 106 mots

Architecte formé à l'École des beaux-arts, il fréquente aussi Durand, professeur à l'École polytechnique. Son œuvre s'inscrit dans l'opposition entre architecture et construction. Assistant de Cellerier, il conçoit l'étrange fontaine de l'Éléphant (1812) pour la place de la Bastille et s'attache à restaurer l'abbatiale de Saint-Denis. Passionné par le fer, Alavoine réussit à imposer une grande réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-antoine-alavoine/#i_0

ANGUIER FRANÇOIS (1604-1669) & MICHEL (1612-1686)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 684 mots

Élève de Simon Guillain, François Anguier demeure un représentant quelque peu attardé des traditions artisanales de la maîtrise, avant que l'Académie ne vienne organiser et définir les grandes orientations de la sculpture classique. Ayant exécuté des travaux dans le nord de la France, il part pour l'Italie vers 1641 avec son frère Michel. Tous deux vont travailler chez l'Algarde. En 1643, François […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anguier-francois-et-michel/#i_0

AUBERT JEAN (1680 env.-1741)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 150 mots

Cet ancien collaborateur d'Hardouin-Mansart perpétue la tradition de grandeur de l'école française tout en exprimant les inventions et le raffinement de l'art rocaille. Moins célèbre que les architectes de Louis XV, Jean Aubert crée pourtant l'un des édifices majeurs de l'architecture du xviiie siècle : les écuries de Chantilly (1719-1740), « palais d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-aubert/#i_0

BOILLY LOUIS LÉOPOLD (1761-1845)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 437 mots

L'œuvre de ce peintre s'étend sur plus de soixante-dix ans et compte plusieurs milliers de toiles, de dessins et de lithographies, précieux témoignages des mœurs de la société française du règne de Louis XVI à la monarchie de Juillet. Boilly a fait remarquer très jeune ses dons de portraitiste, qui excelle aussi dans les petits tableaux, voire dans la décoration des éventails. N'étant pas membre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-leopold-boilly/#i_0

BONNAT LÉON (1833-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 508 mots

Originaire de Bayonne, Bonnat fait ses études de peintre à Madrid où sa famille est installée, et c'est à l'Académie San Fernando qu'il est l'élève de Federico de Madrazo. Bonnat est en contact direct avec la peinture réaliste espagnole, à une époque où des peintres comme Manet, Carolus-Duran, Ribot tournent leurs regards vers Ribera ou Velázquez. Il en gardera, outre un sens profond du naturalism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bonnat/#i_0

BOUGUEREAU WILLIAM (1825-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 479 mots

Par sa formation et surtout par les étapes de sa carrière soigneusement franchies, William Bouguereau appartient à la peinture académique française qui a eu droit à tous les triomphes officiels comme au mépris et à l'oubli des historiens de l'art moderne. Après un apprentissage à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux, le jeune peintre originaire de La Rochelle est admis à Paris dans l'atelier de Pico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-bouguereau/#i_0

BOURDON SÉBASTIEN (1616-1671)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 741 mots

C'est la mobilité qui caractérise le mieux la vie et l'œuvre de Sébastien Bourdon. Il est envoyé très jeune de Montpellier — sa ville natale — à Paris comme apprenti peintre, et son adolescence se passe dans les ateliers de différentes villes, de Bordeaux à Toulouse et à Rome où il arrive en 1634. Ses biographes sont unanimes à vanter sa précoce virtuosité et son génie des pastiches qui le rendent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-bourdon/#i_0

BURGES WILLIAM (1827-1881)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 145 mots

Architecte britannique, William Burges a contribué à l'affirmation du néo-gothique, d'inspiration esthétique plus que religieuse, aussi bien dans ses constructions que dans les arts appliqués (il publie en 1865 Art as applied to Industry). Ses dessins austères, parfois empreints de fantaisie formelle, influencent les artistes de la fin du siècle. Pour ses massives forteresses m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-burges/#i_0

CAGNOLA LUIGI (1762-1833)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 119 mots

Aristocrate milanais, amateur cultivé fuyant les armées révolutionnaires françaises, Luigi Cagnola séjourne à Venise à partir de 1797 et devient architecte et théoricien d'un néo-classicisme national inspiré par Palladio, la Rome antique et la Renaissance. Il construit pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cagnola/#i_0

CARÊME MARIE-ANTOINE (1784-1833)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 448 mots

Pâtissier et architecte, Carême a participé à l'élaboration de la gastronomie comme art, associant l'érudition architecturale au sensualisme culinaire. Pâtissier et rôtisseur, il entre chez Talleyrand, alors ministre des Relations extérieures, et collabore à la renommée d'une des plus célèbres tables d'Europe, assurant aussi le succès de buffets officiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-antoine-careme/#i_0

CAROLUS-DURAN CHARLES ÉMILE AUGUSTE DURAND dit (1837-1917)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 478 mots

Peintre glorieux de la IIIe République, Carolus-Duran expose au Salon, de 1866 à 1889, et termine sa carrière couvert d'honneurs comme directeur de l'académie de France à Rome. Comme peintre officiel, il est surtout le portraitiste de la haute société de son temps, rôle qu'il partage avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carolus-duran/#i_0

CARR JOHN (1723-1807)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 116 mots

Constructeur et architecte britannique, il appartient à la seconde génération palladienne, nourrie de l'apport de Robert Adam. Il construit surtout d'importantes demeures aristocratiques : Kirby Hall (d'après un projet de Burlington), Harewood House, Tabley House, Basildon House, principalement dans les Midlands et le nord de l'Angleterre. Marqué par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carr/#i_0

CARRIER-BELLEUSE ALBERT-ERNEST (1824-1887)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 512 mots

Sculpteur français représentatif par sa diversité et par son habileté de la production artistique du second Empire, Carrier-Belleuse, formé dans l'entourage de ciseleurs et d'orfèvres, a été l'élève de la « Petite École » (future École des arts décoratifs), où il se lie avec Charles Garnier. Il séjourne en Angleterre, où il travaille pour la manufact […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-ernest-carrier-belleuse/#i_0

CLÉRISSEAU CHARLES LOUIS (1721-1820)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 603 mots

L'architecte français Clérisseau occupe une place essentielle parmi les créateurs du néo-classicisme. Son œuvre est avant tout le fait de contacts, de découvertes, de regards nouveaux qui lui inspirent un grand nombre de dessins et de gouaches. Né à Paris, élève de J. F. Blondel et de Boffrand à l'Académie royale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-louis-clerisseau/#i_0

CROZAT PIERRE (1665-1740)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 766 mots

Collectionneur français. La famille Crozat a bâti une considérable fortune, à Toulouse d'abord, puis à Paris, grâce aux bénéfices des fournitures aux armées et à ceux d'un négoce maritime reposant sur le monopole commercial (Compagnie des Indes, Louisiane) et appuyé par la haute aristocratie. Cette richesse explique l'un des cadres de vie les plus fastueux et les plus raffinés du temps, après les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-crozat/#i_0

CUYPERS PETRUS JOSEPH HUBERTUS (1827-1921)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 92 mots

Architecte néerlandais, Cuypers met au point un art néo-gothique nourri de la tradition flamande, marqué par l'œuvre de Viollet-le-Duc. Il édifie (ou restaure) de nombreuses églises (à Eindhoven, à Groningue, cathédrale de Breda) et crée le château-fort De Haar (1890) où il invente un univers de chevalerie idéal. Ses réalisations majeures tentent de créer une architecture nationale, monumentale et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrus-joseph-hubertus-cuypers/#i_0

DAVIOUD GABRIEL (1824-1881)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 127 mots

Entré au service de la ville de Paris après un début de formation à l'École des beaux-arts, Gabriel Davioud devient un architecte fonctionnaire associé activement aux chantiers du préfet Haussmann. Pour Paris, il multiplie les fontaines, les squares, dirige les travaux des promenades et des parcs Monceau et des Buttes-Chaumont, des bois de Boulogne et de Vince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-davioud/#i_0

DEANE sir THOMAS NEWENHAM (1828-1899)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 165 mots

Les trois générations de Deane, architectes irlandais, qui se succèdent recouvrent presque toute la période victorienne. Le père, sir Thomas (1792-1871) a travaillé à Dublin et à Cork, s'associant à Benjamin Woodward (1815-1861). L'association est reprise en 1850 par le fils, sir Thomas Newenham qui développe la firme. L'équipe réalise Trinity College Museum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deane-sir-thomas-newenham/#i_0

DELAMAIR ou DELAMAIRE PIERRE ALEXIS (1676-1745)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 102 mots

Architecte français représentatif de la transition entre l'école classique et l'invention rocaille, Pierre Alexis Delamair construit à Paris des hôtels particuliers : de Duras (détruit) et de Chanac-Pompadour, richement décoré (rue de Grenelle). En 1700, il commence l'hôtel de Rohan, dans le Marais et poursuit, en 1704, la construction voisine de l'hôtel de So […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delamair-delamaire/#i_0

DELÉCLUZE ÉTIENNE JEAN (1781-1863)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 753 mots

Critique d'art. Témoin lucide des événements — et des bouleversements artistiques — qui ont marqué la France de la Révolution au second Empire, Delécluze a, tout au long de sa très abondante production de critiques (plus d'un millier d'articles), manifesté une inlassable fidélité aux valeurs classiques. Ses chroniques — ou ses souvenirs édités — sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-jean-delecluze/#i_0

DESPORTES FRANÇOIS (1661-1743)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 876 mots

Il semble que l'apprentissage de François Desportes chez le Flamand Nicasius Bernaerts — installé en France et chargé de décorer la ménagerie de Versailles — ait beaucoup compté. La leçon de son maître, un élève de Snyders, demeura présente tout au long de sa carrière de peintre animalier. Très tôt pourtant, il essaie de se faire un nom dans le genre plus noble du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-desportes/#i_0

DE TROY LES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 1 091 mots

Famille de peintres français.François De Troy (1645-1730), issu d'une famille d'artistes languedociens, a été formé à Paris dans l'atelier de Claude Lefebvre qui lui apprend le métier de portraitiste. Cela explique la technique sûre et l'atmosphère grave de ses œuvres. De Troy est un héritier de la tradition française : son art est empreint de réalisme et de retenue. La mise en page sobre (le suje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-de-troy/#i_0

DIAZ DE LA PEÑA NARCISSE VIRGILE (1807-1876)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 485 mots

Fils d'un exilé espagnol, Narcisse Virgile Diaz de la Peña a une jeunesse errante : de Bordeaux, sa ville natale, à Paris en passant par l'Angleterre ou le Languedoc. Jeune apprenti dans une fabrique de porcelaines de Paris, il s'initie à l'emploi des couleurs et fait la connaissance des peintres Jules Dupré, Raffet, Troyon. En autodidacte, il essaie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcisse-virgile-diaz-de-la-pena/#i_0

DIORAMA

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 884 mots

Procédé de peinture en trompe l'œil mis au point en 1822 par Daguerre et Bouton, dont le principe repose sur l'idée de l'illusion : le diorama doit faire oublier au spectateur que ce qu'il voit n'est pas la réalité mais une représentation à deux dimensions. Le diorama n'est qu'un des avatars du panorama inventé par le peintre écossais Robert Batter qui réalise en 1792 à Londres une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diorama/#i_0

DUGHET GASPARD, dit LE GUASPRE ou GASPARD POUSSIN (1615-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 546 mots

Lorsque sa sœur Anne-Marie épouse Nicolas Poussin, en 1630, le jeune Gaspard Dughet, Français de Rome, entre dans l'atelier du maître. Il y passe cinq années qui sont pour lui l'apprentissage d'une technique brillante et rapide qui étonnera les contemporains. C'est aussi le moment où se révèle à lui la beauté du monde antique qu'il découvre dans la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dughet-gaspard-dit-le-guaspre-ou-gaspard-poussin/#i_0

ELLE LES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 401 mots

Famille de peintres d'origine flamande. Ferdinand Elle l'Ancien (1585-1637) est né à Malines. Peintre et graveur, il travaille à Paris comme peintre de portraits à la cour de Louis XIII. Parmi les rares œuvres qui lui sont attribuées figure le Portrait de Henri de Lorraine, daté de 1631 (musée de Reims), œuvre pleine de concentration psy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-elle/#i_0

ESQUISSE, art

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 838 mots

Forme première d'une œuvre, l'esquisse est la vision originelle matérialisée par le dessin, la peinture ou le relief. Aussi ce mot, qui vient de l'italien schizzare (jaillir, éclabousser), est-il attaché à l'idée de spontanéité et de rapidité dans la démarche d'un créateur. Fruit de l'imagination, l'esquisse ne répond à un souci ni de prés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquisse-art/#i_0

FERSTEL HEINRICH VON (1828-1883)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 150 mots

Architecte autrichien, représentatif de l'historicisme, Heinrich von Ferstel a réalisé une partie des bâtiments qui bordent le Ring et donnent sa physionomie à la Vienne de François-Joseph. Inspiré d'abord par le gothique du xive siècle (pour la Votivkirche en 1857) ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-ferstel/#i_0

GÉRARD FRANÇOIS baron (1770-1837)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 642 mots

Peintre d'histoire et portraitiste dont l'activité et la faveur s'étendent de la Révolution à la Restauration, qui lui confère le titre de baron, François Gérard est né à Rome, où son père est l'intendant du cardinal de Bernis, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège. Venu à Paris à l'âge de douze ans, il est d'abord l'élève de Pajou et de Brenet, peintre d'histoire, avant d'entrer en 1786 dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gerard/#i_0

GRANET FRANÇOIS MARIUS (1775-1849)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 294 mots

C'est à Aix-en-Provence que Granet reçoit sa première formation dans une de ces écoles gratuites de dessin qui ont préparé toute une génération d'artistes à la fin du xviiie siècle. Il décide de devenir peintre d'histoire et de monuments, sous l'influence du paysagiste aixois Constantin. Vers la fin de la Révolution, il est à Paris, travaille dans l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-marius-granet/#i_0

HANSEN HANS CHRISTIAN (1803-1883)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 112 mots

Architecte formé à Copenhague, puis en Italie et en Grèce, marqué par les projets grandioses de Leo von Klenze, il contribue avec son frère, qui lui succède, à l'implantation en Grèce d'un néo-classicisme d'importation (université d'Athènes) et il remonte le temple d'Athéna Nikè sur l'Acropole. Son frère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-christian-hansen/#i_0

HUET PAUL (1803-1869)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 358 mots

Un des premiers peintres français de la génération romantique à avoir consacré son œuvre au paysage. Paul Huet, d'abord élève du néo-classique Guérin puis de Gros, rencontre Delacroix et le paysagiste anglais Bonington. Ses premières œuvres, à la technique large et nerveuse, témoignent d'une sensibilité tourmentée (Les Ormes de Saint-Cloud, 1823). La forêt, l'île Séguin près de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-huet/#i_0

IXNARD PIERRE-MICHEL D' (1723-1795)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 122 mots

Architecte nîmois ayant suivi Jean-Nicolas Servandoni à Stuttgart, Pierre-Michel d'Ixnard introduit le néo-classicisme dans l'Allemagne du Sud-Ouest, avec l'église de Sankt-Blasien (1768-1783) en Forêt-Noire, ou l'église de Buchau. Il intervient dans de nombreux châteaux : Hechingen, Königseggwa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-michel-d-ixnard/#i_0

JARDIN HENRI NICOLAS (1720-1799)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 125 mots

Grand Prix d'architecture (1741), il séjourne à Rome puis est appelé à la cour de Danemark (de 1754 à 1771) où il introduit le néo-classicisme dans des décors intérieurs (salle à manger du comte de Molkte à Copenhague) et surtout dans l'édifice majeur de la Frederikskirke, inspirée du Panthéon, et pour laquell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nicolas-jardin/#i_0

JOUVENET JEAN (1644-1717)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 579 mots

Jeune peintre rouennais installé à Paris, Jouvenet est remarqué par Charles Le Brun, qui l'intègre à l'équipe des décorateurs des résidences royales : Saint-Germain-en-Laye, Les Tuileries et Versailles, où il peint avec Audran et Houasse dans le pur esprit de Le Brun. Il se détache assez tard de cette influence et reste toute sa vie un admirateur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jouvenet/#i_0

KAUFFMANN ANGELICA (1741-1807)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 891 mots

L'œuvre abondante et diverse d'Angelica Kauffmann s'étend sur une demi-siècle, et intéresse une grande partie de l'Europe du xviiie siècle. Ce peintre, né en Suisse, vit à Rome, essaie de s'installer à Londres, travaille pour les cours d'Italie, d'Allemagne, de Russie, et fréquente une grande partie de l'élite inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angelica-kauffmann/#i_0

LA FOSSE CHARLES DE (1636-1716)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 745 mots

Son époque, comme sa formation et son tempérament, ont mené Charles de La Fosse au cœur des transformations de l'esthétique picturale française, dans la seconde moitié du xviie siècle. Fils d'un orfèvre parisien, il est l'élève du puissant Charles Le Brun, qui l'emploie pour une décoration du séminaire S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-la-fosse/#i_0

LA HYRE LAURENT DE (1606-1656)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 462 mots

Peintre français des débuts du classicisme. Laurent de La Hyre est d'abord formé dans un milieu maniériste : son apprentissage s'est fait à Fontainebleau devant les ouvrages de Rosso et de Primatice (il est un de ceux qui n'iront jamais à Rome), puis à Paris dans l'atelier de Georges Lallemant. On remarqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurent-de-la-hyre/#i_0

LANDON CHARLES-PAUL (1760-1826)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 551 mots

Peintre, critique d'art et éditeur. Élève de F.-A. Vincent et de J.-B. Regnault (dont les ateliers étaient rivaux de celui de David), Landon remporta le grand prix de Rome en 1792 et exposa au Salon jusqu'en 1812 des tableaux mythologiques et des allégories. Son style précieux, à la composition harmonieuse et au co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-paul-landon/#i_0

LANGHANS KARL GOTTHARD (1732-1808)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 81 mots

Architecte allemand, il travaille en Silésie (théâtre de Breslau), voyage en Italie, en France et en Angleterre, avant de s'installer à Berlin où il devient directeur des bâtiments publics de Prusse. Il y introduit l'architecture néo-grecque avec la célèbre porte de Brandenburg (1789-1791) très inspirée des Propylées de l'Acropole d'Athènes et construit plusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gotthard-langhans/#i_0

LA TOUR MAURICE QUENTIN DE (1704-1788)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 618 mots

Ayant acquis quelques rudiments dans l'art du dessin, Maurice Quentin de La Tour part de Saint-Quentin, sa ville natale, pour Paris où il entre dans l'atelier d'un peintre ami de Watteau, Spoede. C'est au moment où la Vénitienne Rosalba Carriera transforme son passage à Paris (1720-1721) en véritable événement artistique, ses portraits au pastel très admirés ravivant le goût du Tout-Paris pour une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-quentin-de-la-tour/#i_0

LECAMUS DE MÉZIÈRES NICOLAS (1721-apr. 1793)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 94 mots

Architecte expert-bourgeois de Paris, il est un des meilleurs spécialistes de la charpente de son époque. En 1763, il entreprend la Halle au Blé exemple abouti de l'architecture utilitaire. Esprit curieux, il publie deux ouvrages très remarqués et complémentaires : en 1780 Le Génie de l'architecture ou l'analogie de cet art avec nos sensations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-lecamus-de-mezieres/#i_0

LEGEAY JEAN-LAURENT (actif entre 1732 et 1786)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 130 mots

Architecte et dessinateur. Après avoir obtenu le Grand Prix d'architecture, il séjourne à Rome de 1737 à 1742, gravant de nombreuses vues de la ville. Appelé à Berlin (plans de Sainte-Hedwige en 1747), il devient Premier architecte du roi de Prusse, travaillant à Sans-Souci et créant le parc baroque de Schwerin. Après un séjour à Londres, où il fréquente Cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-laurent-legeay/#i_0

MARIETTE PIERRE JEAN (1694-1774)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 867 mots

Éditeur et collectionneur français. À l'enseigne des Colonnes d'Hercule (rue Saint-Jacques), P. J. Mariette a perpétué la tradition familiale de plusieurs générations d'éditeurs et de marchands-graveurs parisiens, avant d'être reconnu comme un exceptionnel amateur, dans un siècle qui consacre la passion de collectionner et l'érudition éclairée. Spécialiste d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jean-mariette/#i_0

MARMOTTAN PAUL (1856-1932)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 526 mots

Historien d'art et collectionneur français. Appartenant à la catégorie des amateurs d'art issus du milieu industriel et financier et à celle des grands donateurs de musées (qui portent souvent leurs noms), Paul Marmottan s'est longtemps qualifié d'« artiste sans spécialité ». C'est d'abord à la recherche historique et à la publication de travaux d'érudition qu'il s'est consacré : études sur Paris, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-marmottan/#i_0

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 975 mots

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités de générosité et de probité. Né dans le Cotentin, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_0

MUTZIG ANTON PAOLO (1892-1942)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 938 mots

Né à Trieste — grand port de l'Empire austro-hongrois —, Mutzig appartient par ses origines à la fois à l'Europe centrale et à la culture italienne. Son père était négociant et éditeur, d'origine slovaque, et sa mère issue d'une riche famille juive italienne apparentée au banquier Revoltella — un des financiers du canal de Suez. Marqué très jeune par la disparition de son père, parti à la recherch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-paolo-mutzig/#i_0

NATTIER JEAN-MARC (1685-1766)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 427 mots

Fils de portraitiste et élève de Rigaud, Nattier débute dans la carrière de peintre d'histoire sous l'influence de Charles Le Brun et sous la tutelle de son parrain, Jean Jouvenet. Lors d'un séjour en Hollande, il est pressenti pour travailler pour le tsar Pierre le Grand. En 1718, il est reçu à l'Académie. Son style est alors celui de la grande tradit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nattier-jean-marc-1685-1766/#i_0

PAINE JAMES (1717-1789)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 110 mots

Architecte britannique, Paine poursuit la tradition britannique d'un palladianisme orné proche de W. Kent, sans être influencé par le renouveau de l'architecture grecque. Il bâtit de nombreuses demeures aristocratiques à la campagne : Mansion House à Doncaster (1745), Wardour Castle (1770), travaille à Kedleston (achevé par Robert Adam) et publie ses Plans, Elevations and Sections o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-paine/#i_0

PETITOT ENNEMOND-ALEXANDRE (1727-1801)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 154 mots

Fils d'un architecte de Lyon, où il travaille pour Soufflot, il remporte le Grand Prix de 1745 et, pendant son séjour à Rome, dessine des fantaisies architecturales proches de Piranèse. Créateur de formes bizarres, Petitot aime mêler dans ses gravures les éléments naturels au vocabulaire architectural (Sui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ennemond-alexandre-petitot/#i_0

PEYRE MARIE-JOSEPH (1730-1785)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 115 mots

Élève de Jean-Laurent Legeay et de Jacques-François Blondel, Grand Prix d'architecture en 1751, il participe d'une tendance aux volumes géométriques et aux proportions colossales de la première génération du néo-classicisme, l'obsession archéo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-joseph-peyre/#i_0

PIGAGE NICOLAS DE (1723-1796)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 104 mots

Architecte lorrain formé par Héré, il a séjourné à Paris, en Italie et en Angleterre, avant de diriger les bâtiments et les jardins de l'électeur palatin (1749), réalisant des travaux pour Mannheim et le parc de Schwetzingen, orné de fabriques (temples d'Apollon, de Mercure, de Minerve, maison de bains, mosquée turque) ainsi que théâtre du château (1752). À Be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-pigage/#i_0

RIGAUD HYACINTHE (1659-1743)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 564 mots

L'œuvre de Hyacinthe Rigaud est considérée comme la galerie des portraits du Grand Siècle, bien que l'artiste n'ait commencé sa carrière de portraitiste à Paris que tard dans le règne de Louis XIV (1681). Ce Catalan s'est d'abord formé dans la France du Sud. Bien qu'ayant remporté le premier prix de peinture, il renonce au voyage romain et suit les conseils de Le Brun : il sera peintre de portrait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyacinthe-rigaud/#i_0

SACCONI GIUSEPPE (1854-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 116 mots

Architecte italien, représentant l'éclectisme triomphant dans l'art officiel du xixe siècle, Sacconi est connu pour avoir édifié sur le Capitole, le Vittoriano (1885-1911). La construction au cœur de la Rome antique de ce colossal monument patriotique a suscité de vifs débats ; architecture-assemblage, il est surch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sacconi/#i_0

SANFELICE FERDINANDO (1675-1748)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 155 mots

Architecte napolitain appartenant à la nouvelle génération du baroque local (le barochetto), Sanfelice a été l'élève du peintre Solimena. Membre de l'aristocratie, c'est pour elle qu'il construit de nombreux palais ou édifices religieux à Naples (Santa Maria Suc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-sanfelice/#i_0

SCHEFFER ARY (1795-1858)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 344 mots

Peintre très célèbre de l'époque romantique, Ary Scheffer est d'origine néerlandaise mais il fait carrière en France. À Paris, où il s'installe, il devient l'élève de Guérin, expose au Salon de 1812 et se lie avec les jeunes peintres Géricault et Delacroix. Ses premières œuvres sont des scènes de genre assez mièvres, inspirées parfois de la littérature, caractéristiques du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ary-scheffer/#i_0

SMIRKE sir ROBERT (1780-1867)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 161 mots

Architecte britannique, Smirke est l'un de ceux qui ont introduit le néo-dorique dans l'architecture anglaise. Fils de peintre, il visite la France, l'Italie et la Grèce. Le théâtre de Covent Garden (1804) et les porches de la Monnaie de Londres (1809) le rendent célèbre. Son architecture un peu uniforme impressionne par l'aspect compact des volumes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/smirke-sir-robert/#i_0

TAILLASSON JEAN JOSEPH (1745-1809)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 704 mots

Peintre méconnu, Jean Joseph Taillasson acquit, du moins de son vivant, une notoriété honorable avant de sombrer dans l'oubli. Mais son grand mérite est d'être représentatif du courant néo-classique. Provincial, Taillasson quitte son milieu bordelais pour apprendre à Paris le métier de peintre d'histoire — le seul qui soit noble, qui permette de faire une carrière officielle, d'être confronté aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-joseph-taillasson/#i_0

TÉNÉBRISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 822 mots

Historiquement, le ténébrisme s'affirme autour des peintres du xviie siècle qui ont suivi la leçon de Caravage dans l'utilisation de l'ombre comme moyen d'expression plastique, peintres appelés pour cela tenebrosi. Il faut donc remonter à Caravage, à son sens de la lumière et de l'ombre qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tenebrisme/#i_0

TESTELIN LOUIS (1615-1655) & HENRI (1616-1695)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 628 mots

Peintres français. Formé chez Simon Vouet à Paris, Louis Testelin (1615-1655) ne fait pas le voyage d'Italie et restera lié avec Sébastien Bourdon et Le Brun. On sait qu'il a exécuté de nombreux décors pour des couvents, des hôtels ou des châteaux. Il se spécialise dans le genre des grisailles imitant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/testelin-louis-et-henri/#i_0

THOMON THOMAS DE (1754-1813)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 88 mots

Architecte lorrain, élève de Ledoux, admirateur en Italie de Piranèse et des temples grecs de Paestum, Thomas de Thomon suit le comte d'Artois en émigration avant de s'installer en 1799 à Saint-Pétersbourg. Architecte du tsar Alexandre Ier, il construit le théâtre, le mausolée de Paul Ier à Pavlovsk, pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-de-thomon/#i_0

TRIESTE, ville néo-classique

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 1 632 mots

Dans le jardin lapidaire de l'antique colline de San Giusto qui domine le port de Trieste, un reposoir en forme de cella abrite le cénotaphe élevé à la mémoire de Winckelmann, œuvre d'un élève de Canova. Trieste connut dans l'Europe des Lumières un instant de célébrité, en 1768, au moment de l'assassinat du fondateur de l'histoire de l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trieste-ville-neo-classique/#i_0

VALENCIENNES PIERRE HENRI DE (1750-1819)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 550 mots

En dépit d'une formation dans l'atelier d'un peintre d'histoire, Gabriel Doyen, Pierre Henri de Valenciennes se consacre entièrement au paysage. C'est un peintre qui a beaucoup voyagé et qui possède une véritable culture encyclopédique. Sa carrière marque ses efforts pour faire triompher le genre du paysage historique : admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture, grâce à De Machy (1787) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-de-valenciennes/#i_0

VIGÉE LE BRUN ÉLISABETH LOUISE (1755-1842)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 709 mots

Dans l'histoire du goût français, Élisabeth Louise Vigée Le Brun tient la place du peintre des grâces, célèbre pour avoir mis à la mode une image flatteuse, au moral et au physique, de la société de la fin de l'Ancien Régime. L'« amie de la reine », comme l'ont appelée les historiens du xixe siècle, a pourtant survécu à la civilisation chère aux Gonco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-louise-vigee-lebrun/#i_0

VINGBOONS ou VINCKBOONS PHILIP (1614-1678)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 105 mots

Architecte hollandais, il établit, après Van Campen, l'influence de Palladio et de Serlio principalement dans l'architecture domestique : ordonnance des façades, et symétrie du plan. Ses créations principales sont des demeures de négociants d'Amsterdam : maison Joan Poppen (1642), maisons De Son (1665). Il emploie le vocabulaire classique sur des façades de pierre (maisons Belin la Garde et de Are […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vingboons-vinckboons/#i_0

WEBB JOHN (1611-1672)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 127 mots

Architecte britannique, proche collaborateur d'Inigo Jones, il dessine pour les projets de ce dernier (Whitehall ; décors de Wilton House). Après Inigo Jones, il poursuit la leçon palladienne (Lamport Hall, 1654 ; Gunnersbury). Candidat malheureux à la charge de Surveyor, il dessine des projets d'églises et imagine pour Charles II un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-webb/#i_0

WOOD LE JEUNE JOHN(1728-1781)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 130 mots

Poursuivant l'œuvre de son père John Wood l’Aîné, John Wood le Jeune se consacre au développement de Bath. Il termine le Circus, relié par Brock Street au Royal Crescent (1768), sa création urbaine la plus célèbre. Sachant utiliser la pente du terrain et le site bien dégagé, il regroupe les maisons particulières, les unifiant en une même façade en demi-cercle et rythmant ce vaste ensemble monument […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-wood-le-jeune/#i_0