JARDIN HENRI NICOLAS (1720-1799)

Grand Prix d'architecture (1741), il séjourne à Rome puis est appelé à la cour de Danemark (de 1754 à 1771) où il introduit le néo-classicisme dans des décors intérieurs (salle à manger du comte de Molkte à Copenhague) et surtout dans l'édifice majeur de la Frederikskirke, inspirée du Panthéon, et pour laquelle Ange Jacques Gabriel avait donné des dessins. Partisan des thèses de Marc-Antoine Laugier, Henri Nicolas Jardin exprime, dans ses projets gravés notamment, un goût du colossal et de la perspective qui va influencer Marie-Joseph Peyre, Étienne Louis Boullée ou les architectes anglais (William Chambers), avec lesquels il entretient des rapports.

—  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Écrit par :

  • : historien de l'art, chargé de mission à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre MOUILLESEAUX, « JARDIN HENRI NICOLAS - (1720-1799) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-nicolas-jardin/