HUET PAUL (1803-1869)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des premiers peintres français de la génération romantique à avoir consacré son œuvre au paysage. Paul Huet, d'abord élève du néo-classique Guérin puis de Gros, rencontre Delacroix et le paysagiste anglais Bonington. Ses premières œuvres, à la technique large et nerveuse, témoignent d'une sensibilité tourmentée (Les Ormes de Saint-Cloud, 1823). La forêt, l'île Séguin près de Saint-Cloud, la Normandie lui fournissent le cadre de ses paysages. Il découvre avec les autres Français, au Salon de 1824, les toiles des paysagistes anglais, en particulier celles de Constable. Et c'est en compagnie de Bonington qu'il se rend en Normandie (1828). À son retour, il reçoit la commande de deux grandes vues panoramiques pour un diorama, dont la Vue de Rouen (musée de Rouen, 1831) est une réplique, à l'éclairage violemment contrasté, largement ouverte sur une perspective pleine de grandeur. Un voyage en Italie ne pourra guère le détacher de son goût pour les terres plus nordiques, au ciel tourmenté et à la mer furieuse, nature « travaillée de convulsions » (H. Focillon), chère aux romantiques. Mais, à rechercher dans ses peintures (et aussi dans ses lithographies et eaux-fortes) les effets étranges et le souffle héroïque, Huet se condamne parfois à l'outrance. En 1846, lors d'un séjour dans les Pyrénées, il découvre la puissance de la montagne et multiplie les vues prises sur le motif. Au début membre à part entière du mouvement romantique, engagé dans l'action républicaine, il est de plus en plus isolé bien qu'il jouisse de l'estime d'écrivains comme Sainte-Beuve ou Michelet. Les petits tableaux et surtout les nombreuses aquarelles qu'il a peints en plein air attirent l'attention sur la curiosité passionnée de ce chercheur ; cette œuvre, encore mal connue, est la preuve qu'une grande sensibilité a existé avant l'école de Barbizon, et qu'elle a su l'exprimer dans des notations délicatement lyriques et toujours réalistes.

—  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Écrit par :

  • : historien de l'art, chargé de mission à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre MOUILLESEAUX, « HUET PAUL - (1803-1869) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-huet/