Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BERLIN

Avec 3,52 millions d’habitants en 2015 et une superficie de 891,82 kilomètres carrés, Berlin est, de loin, la plus grande ville de l‘Allemagne. Elle surprend souvent par la faible densité du tissu urbain, la démultiplication des centres et l’absence de banlieue. Elle étonne aussi par l’étendue de ses parcs (12 p. 100) et forêts (18 p. 100), et l’impression d’omniprésence de l’eau (5 500 hectares de lacs et d’étangs, et 170 kilomètres de voies navigables). Fondé au xiie siècle, dans le cadre de la colonisation germanique des régions orientales, dédoublé par son implantation sur les deux rives de la Spree (Berlin et Cölln), et doté, au xiiie siècle, d’une charte urbaine, cet ancien comptoir de commerce change de destin politique à partir du xve siècle. Résidence princière de la Marche de Brandebourg depuis 1486, la ville devient, à partir du couronnement de Frédéric Ier en 1701, la capitale d’une des plus grandes puissances territoriales de l’Europe, la Prusse des Hohenzollern. Au centre de l’Empire allemand (1871-1918), Berlin domine un vaste territoire et exerce sur toute l’Europe, jusqu’à la fin de la République de Weimar (1919-1933), un rayonnement politique, économique et culturel considérable ; elle rivalise alors avec Londres et Paris, et s’impose même devant Vienne au sein de la Mitteleuropa. Après la défaite militaire du IIIe Reich en 1945, la ville est occupée par les armées alliées (américaines, britanniques, françaises, soviétiques). Elle forme alors progressivement une double marge, qui juxtapose de part et d’autre de la ligne de démarcation, bientôt sanctuarisée par un mur (1961-1989), Berlin-Ouest – île urbaine coupée du monde occidental – et Berlin-Est – capitale de la RDA, mais périphérie du bloc socialiste. La chute du Mur (1989) et la réunification du pays (1990) ont ouvert une nouvelle période fondatrice aux enjeux inédits. D’une part, la réalisation de chantiers titanesques de rénovation et de reconstruction des infrastructures et du bâti interroge les modèles d’urbanisme et les politiques de planification urbaine. D’autre part, l’affirmation des fonctions métropolitaines doit réduire les discontinuités socio-économiques et favoriser le rayonnement national et international de la nouvelle capitale de la RFA.

Allemagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Allemagne : carte administrative

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas - crédits : L. M. Peter/ AKG-images

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas

Naissance et développement de Berlin

Le site de Berlin a été déterminé par trois éléments : le plateau de Barnim (altitudes 40-90 m) au nord, comportant des restes morainiques ; le Urstromtal de Varsovie-Berlin occupé par la Spree (altitudes 3 045 m) ; le plateau de Teltow, recouvert par des moraines de fond, au sud (altitudes 35-70 m ; Schäferberg exceptionnellement 103 m). Avant le xiiie siècle, les deux seules agglomérations de la région étaient Köpenick (partie est) et Spandau, qui restera longtemps la « citadelle » de Berlin. Cölln (île de la Spree) et Berlin (rive droite), deux communes sœurs, ne sont nommées pour la première fois qu’en 1237 et 1244 comme « places » de commerce sur la voie d’eau Elbe-Havel-Spree. Berlin obtient une charte urbaine en 1251. Dès 1307, les deux cités ont une administration commune. Grâce aux relations avec Hambourg, Berlin, qui donne finalement son nom à l’agglomération, adhère, en 1359, à la Hanse. Les deux communes fusionnent en 1432 (surface : 76 ha). L’Électeur Frédéric II (1440-1470) établit sa résidence sur la Spree. En 1443, il fait construire un château sur une île. Berlin devient ainsi résidence princière. Lorsque l’Électeur Joachim II passe, en 1539, à la Réforme, une page importante est tournée : désormais, la ville sera marquée par l’esprit protestant (réformé). La guerre de Trente Ans la touche durement : la population tombe à 6 000 habitants. Le Grand Électeur Frédéric Guillaume (1640-1688) fait construire les quartiers de Friedrichswerder et de Dorotheenstadt.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de géographie, enseignant-chercheur, université de Perpignan Via Domitia
  • : professeur à l'université de Metz, doyen honoraire de la faculté des lettres

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Allemagne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Allemagne : carte administrative

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas - crédits : L. M. Peter/ AKG-images

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas

Porte de Brandebourg, 1910 - crédits : AKG-images

Porte de Brandebourg, 1910

Autres références

  • BERLIN (foyer culturel)

    • Écrit par Lionel RICHARD
    • 4 420 mots
    • 4 médias

    L’ originalité culturelle de Berlin s’ébauche à la fin du xixe siècle. Elle s’affirme dans les années 1920, après la formation du Grand Berlin résultant de l’annexion d’une partie de la banlieue. La capitale de la République de Weimar (1919-1933) s’impose alors comme un des pôles artistiques...

  • LES AILES DU DÉSIR, film de Wim Wenders

    • Écrit par Kristian FEIGELSON
    • 871 mots
    • 1 média
    ...parmi les êtres humains. Ils les observent, entendent leur monologue intérieur, et sourient aux enfants qui sont les seuls à remarquer leur présence. La ville, repliée sur la solitude que lui confère sa partition est-ouest, est filmée deux ans avant la chute du mur : ses terrains vagues, sa cathédrale,...
  • ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

    • Écrit par Guillaume LACQUEMENT
    • 12 044 mots
    • 9 médias
    ...dunaires et de falaises mais, à l'exception des régions de lacs, se diffuse peu vers l'intérieur. Enfin, au centre de la plaine et sur les rives de la Spree, Berlin, ancienne capitale du Reich et, depuis 1991, nouvelle capitale de l'Allemagne réunifiée, vieille ville industrialisée par le rail au xix...
  • ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

    • Écrit par Michel EUDE, Alfred GROSSER
    • 26 883 mots
    • 39 médias
    ...zones. Le 23, le gouvernement militaire soviétique promulgua une réforme monétaire pour la zone orientale, applicable également à l'ensemble du Grand Berlin. La fourniture de courant électrique et de charbon aux secteurs occidentaux fut suspendue. Le 24, les commandants de ces secteurs décrétèrent que...
  • ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

    • Écrit par Georges CASTELLAN, Rita THALMANN
    • 19 516 mots
    • 6 médias
    ...zones occidentales et, le 20 juin, les trois Occidentaux lui donnaient déjà une monnaie spécifique. Les Soviétiques ordonnèrent à leur tour, dès le lendemain, une réforme monétaire dans la S.B.Z. À l'introduction, le 23 juin, du Mark occidental àBerlin, répondit le 24 le blocus de l'ancienne capitale.
  • Afficher les 45 références

Voir aussi