ALAVOINE JEAN ANTOINE (1776-1834)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte formé à l'École des beaux-arts, il fréquente aussi Durand, professeur à l'École polytechnique. Son œuvre s'inscrit dans l'opposition entre architecture et construction. Assistant de Cellerier, il conçoit l'étrange fontaine de l'Éléphant (1812) pour la place de la Bastille et s'attache à restaurer l'abbatiale de Saint-Denis. Passionné par le fer, Alavoine réussit à imposer une grande réalisation : la flèche néo-gothique en fonte de la cathédrale de Rouen (1823-1884), premier manifeste de l'architecture métallique non utilitaire en France.

—  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Écrit par :

  • : historien de l'art, chargé de mission à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre MOUILLESEAUX, « ALAVOINE JEAN ANTOINE - (1776-1834) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-antoine-alavoine/