DESSIN

Médias de l’article

Étude d'ensemble pour le «Serment des Horaces», J. L. David, 1

Étude d'ensemble pour le «Serment des Horaces», J. L. David, 1
Crédits : École nationale supérieure des beaux-arts, Paris

photographie

Après le bain, femme s'essuyant la nuque, E. Degas

Après le bain, femme s'essuyant la nuque, E. Degas
Crédits : Josse/ Leemage/ Corbis/ Getty Images

photographie


La lecture d'un dessin, l'investigation de tous les signes inscrits sur la surface d'un feuillet résulte de multiples observations dont la première est l'étude objective de la matière déposée sur le support. Cette dernière peut avoir la diversité la plus grande selon qu'elle provient de médiums secs ou gras, colorés ou non. La variété des matériaux techniques en fonction du choix de tel artiste, de telle école ou de telle époque est très révélatrice de tendances artistiques profondes. L'étude des techniques permet de contribuer à situer un dessin dans le temps. On pourrait presque dire, en effet, que chaque siècle a sa ou ses techniques de prédilection : le xve siècle la pointe de métal, le xvie siècle la pierre noire, le xviie siècle le lavis brun, le xviiie siècle la sanguine, le xixe siècle l'aquarelle. Le choix de telle technique renseigne déjà avec précision sur le but, le style et le caractère purement artistique du dessin projeté. Ainsi peut-on tenter de voir quelle fut la méthode de travail de l'artiste. S'agit-il d'une première pensée, pensiero, d'une étude d'ensemble ou au contraire d'une étude de détail isolée ? La connaissance de séries de dessins en vue d'une même composition révèle le processus habituel : une première pensée, rapide croquis, puis une mise en place générale de la composition, suivie des études de détails, puis du modello, dessin souvent très pictural donnant les indications des valeurs, et enfin le carton, dernière étape précédant l'exécution définitive ; le carton était parfois mis aux carreaux pour faciliter le report des proportions. Le dessin apparaît alors comme le moyen idéal pour mettre en évidence le processus créateur dans toute sa spontanéité et sa sincérité.

Étude d'ensemble pour le «Serment des Horaces», J. L. David, 1

Étude d'ensemble pour le «Serment des Horaces», J. L. David, 1

photographie

Jacques Louis David, Étude d'ensemble pour le «Serment des Horaces». Mine de plomb reprise en partie à la plume et encre brune, 20 cm x 26,8 cm. École nationale supérieure des beaux-arts, Paris. 

Crédits : École nationale supérieure des beaux-arts, Paris

Afficher

Si la plupart sont conçus, en effet, comme des études préparatoires à des œuvres définitives, il faut insister également sur une catégorie de dessins dont le nombre est assez réduit, mais qui comptent peut-être parmi les plus sublimes. Il s'agit de dessins faits pour eux-mêmes, suffisamment aboutis pour exister en tant qu'œuvres d'art ; ainsi les grands dessins à la pierre noire,

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  DESSIN  » est également traité dans :

DESSIN CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 2 082 mots
  •  • 1 média

Longtemps cantonné à l'émergence d'un motif sur une simple feuille de papier, le dessin a conquis au fil du temps de nouveaux espaces et de nouvelles formes en se confrontant à des médiums, des techniques et des protocoles nouveaux. L'éclatement des pratiques artistiques, dont l' art contemporain est l'objet depuis l'avènement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-contemporain/#i_242

DÉVELOPPEMENT ET APPRENTISSAGE DU DESSIN

  • Écrit par 
  • Delphine PICARD
  •  • 1 239 mots

L’espèce humaine dispose d’une variété de modes de notation externe des objets de l’environnement servant à la communication. Le dessin est l’un de ces modes. Dessiner consiste à produire de manière ordonnée dans le temps un ensemble de formes graphiques dans un espace restreint, en général celui d’une feuille, en vue de représenter visuellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-et-apprentissage-du-dessin/#i_242

ACADÉMISME

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN
  •  • 3 544 mots
  •  • 2 médias

se rassemblaient durant leurs loisirs, pour s'enseigner mutuellement de nouvelles méthodes ou pour s'entraîner au dessin sur des modèles vivants. Les techniques de dessin qu'ils développèrent demeurèrent le fond de l'enseignement académique jusqu'à une époque récente. S'il existe un trait constant de l'art académique, c'est l'utilisation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academisme/#i_242

L'ÂGE D'OR DU ROMANTISME ALLEMAND (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 065 mots

Il est intéressant de mettre le dessin romantique en perspective dans l'histoire du dessin allemand : on y retrouve cette continuité du « trait » incisif, coupant, chirurgical, qui trouve son paradigme chez Dürer. Sans doute faut-il être plus nuancé et distinguer entre le trait mort des Nazaréens – des romantiques néo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-d-or-du-romantisme-allemand/#i_242

AILLAUD GILLES (1928-2005)

  • Écrit par 
  • Jean JOURDHEUIL
  •  • 790 mots

Ses dessins, aquarelles et peintures à l'huile exaltent des registres différents du regard. Ni les aquarelles ni les dessins ne préparent aux tableaux. Les dessins déplient une sorte d'archéologie du regard sur ses proches. Les paysages des îles grecques ou d'Haghia Niki – la Sainte Victoire dans la langue des présocratiques – semblent réclamer la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-aillaud/#i_242

ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 753 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des débuts obscurs »  : […] Pendant une dizaine d'années, Altdorfer va produire un grand nombre de dessins, certains à la plume, les plus nombreux en clair-obscur, sur papier teinté – une technique venue d'Italie qui avait gagné l'Allemagne vers la fin du xve siècle. Monogrammés, souvent datés, ces dessins ne sont ni des études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/#i_242

ANDREA DEL CASTAGNO (1390 ou 1406 ou 1421-1457)

  • Écrit par 
  • Philippe LEVANTAL
  •  • 744 mots
  •  • 3 médias

Au début du Quattrocento, divers peintres florentins élaborent un style qui brise avec ce que le Trecento, dominé par Giotto, comportait encore d'empreinte gothique. La conquête, par Masaccio, d'un espace cohérent ouvre la voie à Uccello, à Andrea del Castagno, qui, de manière fort différente, vont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-del-castagno/#i_242

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

  • Écrit par 
  • Jean-Paul SAINT AUBIN
  •  • 5 210 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pratiques et utilisations patrimoniales »  : […] formes réelles et d'obtenir les dimensions et les relations spatiales a fait privilégier le dessin qui offre la garantie d'une image contrôlée. Le dessin rassemble cependant une information « orientée », généralement liée à une problématique de recherche. Il fixe l'interprétation du dessinateur dans le cadre rigide d'une projection géométrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-traitement-et-interpretation-la-photogrammetrie-architecturale/#i_242

ARIKHA AVIGDOR (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 604 mots

, dans une famille juive germanophone qui s'installe en Ukraine peu après sa naissance. Il commence à dessiner dès son enfance et conserve cette habitude quand il est déporté à l'âge de douze ans dans un camp de concentration ukrainien. Ses esquisses griffonnées sur de petits bouts de papier, dont certaines seront conservées, attirent l'attention […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avigdor-arikha/#i_242

ARTS PLASTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-René GABORIT
  •  • 214 mots

L'expression « arts plastiques », quoique très employée dans le vocabulaire usuel contemporain, est parfaitement imprécise. Dans son acception étroite, on peut l'opposer à l'expression « arts graphiques » et distinguer ainsi les arts du volume (sculpture et architecture) des arts de la surface (dessin, peinture, gravure). Renversant le schéma de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-plastiques/#i_242

AUDUBON JOHN JAMES (1785-1851)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 681 mots
  •  • 1 média

Ornithologue, naturaliste et peintre américain, John James Audubon fut particulièrement connu pour ses dessins et peintures d'oiseaux d'Amérique du Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audubon-j-j/#i_242

BALDINUCCI FILIPPO (1624-1696)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 433 mots

Chargé de classer l'importante collection de dessins du cardinal Léopold de Médicis et de le conseiller dans ses achats d'œuvres d'art, Filippo Baldinucci devint de surcroît historien d'art et lui-même collectionneur passionné. Pour établir le classement (chronologique et géographique) des pièces dont il avait la charge (et qui forment aujourd'hui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-baldinucci/#i_242

BALDUNG GRIEN HANS (1484 env.-1545)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 1 312 mots
  •  • 7 médias

intellectuelles de l'humanisme et de la Réforme, révèle dans des œuvres religieuses, profanes, mythologiques et allégoriques, remarquables par la finesse du dessin et le raffinement du coloris, un tempérament violent en même temps qu'une spiritualité très sereine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-baldung-grien/#i_242

BASQUIAT (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CHALUMEAU
  •  • 1 044 mots

Le parcours de l'exposition suivait l'itinéraire plastique de Basquiat. Venait tout d'abord le « dessinateur en couleurs » (1978-1983) qui élaborait alors les thèmes dont l'artiste ne se séparerait plus : héros noirs (sportifs et musiciens), fragments de bandes dessinées, dessins d'anatomie (repris d'un livre médical de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basquiat-exposition/#i_242

BEERBOHM MAX (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Caricaturiste, écrivain, dandy et homme d'esprit anglais, né Henry Maximilien Beerbohm à Londres, le 24 août 1872. Ses dessins raffinés et ses pastiches demeurent incomparables dans leur manière de brocarder, généralement sans méchanceté, la prétention, l'affectation et l'inconséquence de ses contemporains les plus en vue. George […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-beerbohm/#i_242

BELLINI LES

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 2 340 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Jacopo Bellini »  : […] Ses recherches personnelles apparaissent dans ses dessins. Il y épouse les exigences de l'humanisme. Si sa thématique reste chrétienne (Nouveau Testament), son intérêt pour l'architecture, romaine ou contemporaine, et les paysages montagneux le pousse à situer ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bellini/#i_242

BERAIN LES

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 425 mots
  •  • 1 média

Famille de décorateurs et de graveurs français de la fin du xviie siècle et du début du xviiie connue grâce aux travaux de R. A. Weigert (Jean Ier Berain... 1640-1711, Paris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-berain/#i_242

BERENSON BERNARD (1865-1959)

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 2 410 mots

Dans le chapitre « La critique d'attribution »  : […] dessins. Pour cela, il doit établir des critères d'attribution, il se plaît à souligner les différences entre l'expertise d'un tableau et celle d'un dessin. Il remarque que, pour ce dernier, la signature n'est jamais un critère suffisant : jusqu'au xviiie siècle, le dessin est un instrument de travail commun à une école, il passe de main en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-berenson/#i_242

BERGER JOHN (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Catherine BERNARD
  •  • 844 mots

Fils d’un émigré hongrois et d’une Londonienne longtemps active auprès des suffragettes, John Berger naît le 5 novembre 1926 à Stoke Newington, dans la banlieue nord de Londres. Artiste protéiforme ‒ peintre, dessinateur, romancier, essayiste, scénariste, poète ‒, il débute son éducation artistique à la Central School of Art de Londres, à l’âge de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-berger/#i_242

BEUYS JOSEPH (1921-1986)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 710 mots

Dans le chapitre « Guérison des formes, guérison par les formes »  : […] Franz Joseph et Hans van der Grinten, lui permit de traverser, Beuys a surtout produit des dessins. Souvent réalisés à la détrempe, procédant d'une savante alchimie entre matériaux organiques (jus de plantes, sang, présure, thé, graisse), minéraux (graphite, craie, charbon) et métalliques (chlorure de fer), ils sont d'une surprenante beauté, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-beuys/#i_242

BLAKE WILLIAM (1757-1827)

  • Écrit par 
  • Claude DOUBINSKY, 
  • Régine LUSSAN
  •  • 5 461 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un art insolite »  : […] Autre méthode : combiner les techniques de la peinture et de l'imprimerie ; Blake peignait un dessin par détrempe sur un carton, puis l'imprimait par pression sur papier ; cette impression était reprise au pinceau et à la plume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-william-1757-1827/#i_242

BOTTICELLI SANDRO (1445-1510)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 443 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les dessins »  : […] Parallèlement à ces dernières œuvres, d'une inspiration exaltée, Botticelli exécute, avec les peintres de son atelier, les nombreux tableaux de dévotion que réclame la piété populaire sensibilisée par la prédication et la mort du dominicain. En même temps, Botticelli achève les dessins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandro-botticelli/#i_242

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un dessinateur exceptionnel »  : […] Boucher, enfin, est un dessinateur admirable. Lui-même estimait, à la fin de sa vie, avoir exécuté quelque dix mille dessins ; ce chiffre est peut-être exagéré, mais l'on sait aujourd'hui que dès ses débuts, il multipliait les vignettes à la plume et au lavis : sujets religieux ou historiques pour l'Histoire de France du père […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_242

BOUËT-WILLAUMEZ RENÉ (1900-1979)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 805 mots

Illustrateur de grand talent, René Bouët-Willaumez s'est intéressé au dessin de mode et aux scènes hippiques. Le style graphique qu'il a défini, nerveux et distingué, traduit bien l'esthétique arrogante de la haute couture des années 1930-1950 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-bouet-willaumez/#i_242

BOUTET DE MONVEL MAURICE (1851-1913)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 098 mots

Né à Orléans dans une famille qui comptait des comédiens et des musiciens, le jeune Maurice n'a pas de difficulté à faire admettre sa vocation de dessinateur et suit les cours de Cabanel et de Boulanger, ce qui explique l'académisme de sa formation où l'accent est mis sur la conception graphique du sujet. Avec Carolus-Duran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-boutet-de-monvel/#i_242

BRION GUSTAVE (1824-1877)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 830 mots

un disciple de Courbet, ce peintre de la Franche-Comté rurale et de la misère paysanne. En 1862, Brion dessine, précisément, les illustrations des Misérables pour l'éditeur Hetzel. Ses fusains (Maison de Victor Hugo, Paris), gravés sur bois de teinte, furent photographiés et vendus 25 centimes pièce ; leur réunion en album […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-brion/#i_242

BRULY BOUABRÉ FRÉDÉRIC (vers 1923-2014)

  • Écrit par 
  • André MAGNIN
  •  • 1 185 mots

archive, comme un entomologiste ou comme un encyclopédiste, le monde contemporain. Il consigne toutes les traces du monde réel et spirituel dans des centaines et des centaines de petits dessins, réalisés sur du papier d'emballage ou du carton, d'un format identique de 10 cm × 15 cm, qu'il qualifie de « bricolés ». Tous sont encadrés d'une phrase […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bruly-bouabre/#i_242

CALLOT JACQUES (1592-1635)

  • Écrit par 
  • Paulette CHONÉ
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le séjour à Florence »  : […] d'activité intense qui va durer sept années. D'après Baldinucci, c'est grâce à Parigi que Callot approfondit les langages du dessin à la plume et de l'eau-forte, et développe son goût pour les figures minuscules qui animeront les fonds des Balli di sfessania ou conquerront en foules animées la Foire d'Impruneta, dédiée en 1620 à Cosme II, chef- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-callot/#i_242

CENNINI CENNINO (dernier quart XIVe s.-première moitié XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pascal DUBOURG-GLATIGNY
  •  • 1 010 mots

Cennini enseigne les différentes étapes de la réalisation d'une peinture qu'elle soit murale ou sur panneau. Il ouvre son propos par le dessin que l'on fait avec un style de plomb ou une plume, sur parchemin ou sur papier et que l'on peut rehausser d'encre ou d'aquarelle. Il indique également les mélanges que l'on doit effectuer pour teinter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cennini-cennino/#i_242

CHASSÉRIAU THÉODORE (1819-1856)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 988 mots
  •  • 2 médias

Marilhat, dont il fera le portrait, Nerval ou Gautier. Le voyage de quelques mois que Chassériau effectue en Italie (1840-1841), bien connu par ses dessins, confirme la déférence vouée aux grands exemples, tout en forgeant son émancipation, à l'écart du cursus officiel puisqu'il n'a pas concouru pour le prix de Rome. La carrière du peintre est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseriau-theodore-1819-1856/#i_242

CLOUET FRANÇOIS (entre 1505 et 1510-1572)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 381 mots
  •  • 3 médias

Fils de Jean Clouet, à qui il succéda dans la charge de peintre officiel de la Cour dès la mort de ce dernier, on ne possède guère plus de renseignements sur la vie de François Clouet que sur celle de son père ; son acte de décès indique qu'il n'était pas marié et qu'il avait deux filles naturelles. On ne sait rien de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-clouet/#i_242

CLOUET JEAN dit JANET (1485 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 444 mots

Peintre officiel de François Ier, Jean Clouet figure parmi les valets de chambre du roi à partir de 1516, sous les ordres de ses confrères Jean Perréal et Jean Bourdichon. D'origine flamande, il apporta un nouveau style à la peinture de portraits d'apparat en pratiquant, outre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clouet-jean-dit-janet/#i_242

CONNAISSEURS

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 2 037 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Amateurs et connaisseurs »  : […] à Florence, Heineken à Dresde. Il rédige, entre autres, le catalogue des pierres gravées et des 19 000 dessins de la collection Crozat, dont la publication en 1741 fera date et qui servira de modèle à tous les catalogues de collections édités jusqu'à la fin du siècle. Comme pour la plupart des vrais connaisseurs, le dessin constitue pour lui un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaisseurs/#i_242

COPI RAÚL DAMONTE, dit (1939-1987)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 467 mots

cours des « happenings » de l'« avant-68 », Copi ne va cesser de défrayer la chronique. D'abord comme dessinateur à L'Observateur – où s'impose dès 1962 son célèbre personnage de la « femme assise », sorte d'oracle moderne qui, pressé de questions par un personnage angoissé, énonce de manière sentencieuse des vérités absurdes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copi/#i_242

CRAGG TONY (1949-    )

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  • , Universalis
  •  • 1 158 mots

d'intérieur ou de plein air, en verre, en fonte et en pierre. Puis il imagine de renverser son propos. Au lieu de composer des paysages ou des figures à l'aide de fragments sélectionnés, il se met à dessiner à même les objets. Le dessin constitue d'ailleurs pour lui une activité parallèle, tout aussi importante que la sculpture. À la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-cragg/#i_242

DAUMIER, L'ÉCRITURE DU LITHOGRAPHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 114 mots

d'approfondir la connaissance que nous avons de lui grâce à l'exposition consacrée à L'Écriture du lithographe sous la direction de Valérie Sueur-Hermel à la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, du 4 mars au 8 juin 2008. Confiée à trois spécialistes reconnus de Daumier – Ségolène Le Men, Michel Melot et Philippe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daumier-l-ecriture-du-lithographe/#i_242

DEGAS ET LE NU (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 085 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la peinture d'histoire à la modernité »  : […] Quelques dessins, encore sages, tel celui fait d'après La Naissance de Vénus de Botticelli, témoignent de ce travail d'école. Dans les études pour Petites Filles spartiates provoquant des garçons (vers 1860-1862), renvoi inédit à l'Antiquité, une approche nouvelle et personnelle du nu se fait jour, tant dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/degas-et-le-nu/#i_242

DELESSERT ÉTIENNE (1941-    )

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 145 mots

Né en 1941 à Lausanne, fils de pasteur, Étienne Delessert garde de son enfance la croyance « aux personnages venus de notre inconscient qui cognent, s'envolent et rient en renversant tout ce qui est sur la table de notre raison ». Sa formation de dessinateur de presse (Elle, Twen, Graphis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-delessert/#i_242

DEUX FRED (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Sylvain LARQUIER, 
  • Françoise PERRONNO
  •  • 924 mots

Reichel, qui lui permet « de se pencher par-dessus son épaule ». Il lui en sera toute sa vie reconnaissant. L’année suivante, à Marseille, ses taches dessinées sont remarquées par Karl Flinker, un jeune galeriste parisien qui les montre à Jean Cassou, directeur du Musée national d’art moderne ; ce dernier leur consacre un article dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-deux/#i_242

DIX OTTO (1891-1969)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 784 mots

Dans le chapitre « « DadaDix » »  : […] tranchées et confronté à ce qu'il nomme, dans un carnet de notes, « l'œuvre du diable ». Horrible destruction des hommes qu'il crayonne sur des cartes postales régulièrement expédiées à une amie, comme s'il assurait un reportage. En 1916, la galerie Arnold présente à Dresde une partie de ces dessins, où il décrit les épreuves quotidiennes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-dix/#i_242

DORÉ GUSTAVE (1832-1883)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 847 mots
  •  • 5 médias

L'art du noir et blanc connut au xixe siècle, avec le sentiment romantique du fantastique et la renaissance de la gravure, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-dore/#i_242

DUBOUT ALBERT (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 511 mots

Humoriste aussi populaire que timide, Albert Dubout a imposé un style d'humour graphique truculent et grotesque. Né à Marseille en 1905, il est mort à Saint-Avnès, près de Montpellier. Entré très jeune à l'école des beaux-arts de Montpellier, Dubout fait paraître ses premiers dessins dans un journal d'étudiant en 1923, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-dubout/#i_242

DUBREUIL TOUSSAINT (1561 env.-1602)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, élève de Médéric Fréminet, père de Martin Fréminet, Toussaint Dubreuil s'est surtout formé sur les chantiers de Fontainebleau, sans doute auprès du décorateur Ruggiero de Ruggieri, dont il épouse la fille en secondes noces et qui lui transmet l'influence de Primatice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toussaint-dubreuil/#i_242

DUMAS MARLENE (1953-    )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 1 040 mots
  •  • 1 média

presque obsessionnellement à témoigner de sa culpabilité envers cette autre culture qu'elle a, compte tenu des circonstances, « dominée ». L'imposante série Black Drawings de 1991-1992, cent onze têtes de Noirs dessinées au lavis d'encre, reflète cette culpabilité, l'exercice graphique conjurant en quelque sorte le statut qui fut le sien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marlene-dumas/#i_242

DUNOYER DE SEGONZAC ANDRÉ (1884-1974)

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 429 mots

Peintre, graveur et illustrateur français. Artiste réaliste, il est l'héritier des Le Nain, Courbet et Millet. Peintre indépendant, lié d'amitié avec Apollinaire, Max Jacob, Raoul Dufy, Vlaminck, Dunoyer de Segonzac n'adhéra jamais à aucun des grand mouvements esthétiques du début du siècle. Son style témoigne de l'exigence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dunoyer-de-segonzac/#i_242

DUPÉRAC ÉTIENNE (1530 env.-1604)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 868 mots

Né à Paris, ou à Bordeaux, Étienne Dupérac part sans doute très jeune en Italie, où il va réaliser un œuvre gravé dont le catalogue comprend plus de cent vingt-deux numéros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-duperac/#i_242

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 519 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le dessinateur et le coloriste »  : […] La prodigieuse faculté d'observation et la sûreté de main de Dürer servirent son insatiable curiosité. Déjà ses premières œuvres, son Autoportrait à la mine d'argent de 1484 (Vienne, Albertina) ou le portrait de son père peint en 1490 (Florence, Offices), « le plus eyckien des portraits allemands du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_242

EFFEL JEAN (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 436 mots

Qu'il s'agisse d'éditorial politique ou de considérations sur l'univers, le dessin d'humour de Jean Effel associe la force de ses idées à la poétique d'une expression saluée unanimement : « La poésie, la féerie, une sorte d'émerveillement tout ensemble moqueur et sincère sont les armes préférées de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-effel/#i_242

ENSEIGNEMENT DE L'ART

  • Écrit par 
  • Annie VERGER
  •  • 16 047 mots

Dans le chapitre « L'enseignement de l'art à l'université »  : […] accès jusque-là, l'art peut être le véritable ferment de l'éducation morale et civique. À travers l'apprentissage du dessin – devenu depuis peu l'« écriture de l'industrie » – il s'offre comme l'instrument du progrès scientifique et technologique. L'enseignement artistique s'impose donc progressivement aux responsables politiques comme une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-de-l-art/#i_242

ÉTAIX PIERRE (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

En 1954, Pierre Étaix rencontre Jacques Tati pour lui montrer ses dessins et lui demander conseil pour un numéro. Celui-ci, qui prépare Mon Oncle, l’engage comme dessinateur et gagman, puis comme assistant sur le tournage ; il réalisera également l’affiche du film. Il se produit ensuite en duo au cirque, comme auguste, avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-etaix/#i_242

FABRE JAN (1958-    )

  • Écrit par 
  • Delphine JAUNASSE
  •  • 1 152 mots

Dans le chapitre « Le laboratoire des arts »  : […] les limites. Ses maquettes et modèles proviennent notamment de ses performances. Bon nombre de dessins s'allient avec la sculpture ou l'architecture : la façade du château de Tivoli est ainsi entièrement recouverte de dessins monochromes réalisés au stylo Bic bleu... Le dessin, pratiqué quotidiennement, reste la « pierre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-fabre/#i_242

FLAXMAN JOHN (1755-1826)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 479 mots

L'Anglais John Flaxman fut à la fois un sculpteur et un dessinateur de grand talent. Son œuvre gravé, plus que sa sculpture, eut une action déterminante sur la formation et le rayonnement européen de l'esthétique néo-classique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-flaxman/#i_242

FOLON JEAN-MICHEL (1934-2005)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 749 mots

Le plus aimable des dessinateurs était avant tout un enchanteur. En 1975, les téléspectateurs français découvrent sur Antenne 2 l'envol dans un ciel d'aquarelle d'un homme aux longs bras, vêtu d'un pardessus et coiffé d'un chapeau. Ce générique bouclait quotidiennement les programmes de la chaîne, et c'est à cette occasion qu'un large public fit la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-michel-folon/#i_242

FORAIN JEAN-LOUIS (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Cécile COUTIN, 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 973 mots
  •  • 1 média

emptynull […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-forain/#i_242

FRANÇOIS ANDRÉ (1915-2005)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 972 mots

Mose, à Manigances (1953), album humoristique sans paroles publié par l'éditeur Robert Delpire. Ses dessins, parus d'abord dans les périodiques anglais Lilliput et Punch, sont réunis en recueils – The Tattooed Sailor, 1953 ; The Biting Eye, 1960 –, dont le succès l'introduit outre-Atlantique. Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-francois/#i_242

FRESQUE

  • Écrit par 
  • Ève BORSOOK
  •  • 6 755 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Préparation des fresques »  : […] les peintures murales lorsqu'on détache celles-ci. Cela ne veut pas forcément dire qu'originellement il n'en ait pas existé. La conservation du dessin sur l'arriccio dépendait soit de la fraîcheur de l'enduit, soit (si la sinopia était tracée sur une surface déjà sèche) du pouvoir fixateur de l'intonaco de chaux qu'on étendait par-dessus. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fresque/#i_242

FRÖLICH LORENS (1820-1908)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 850 mots

Peintre et dessinateur, Lorens Frölich, de nationalité danoise, vient se fixer à Paris de 1857 (où il fréquente l'atelier de Thomas Couture) à 1877, date à laquelle il retourne à Copenhague pour enseigner à l'Académie des beaux-arts. À Paris, il trouve sa voie d'illustrateur grâce à l'éditeur Hetzel, séduit d'emblée par la qualité de ses croquis d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorens-frolich/#i_242

FÜSSLI JOHANN HEINRICH, FUSELI ou FUSELY HENRY (1741-1825)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 672 mots
  •  • 4 médias

Deux hommes ont coexisté en bonne intelligence dans la personnalité d'Heinrich Füssli. Descendant d'un graveur zurichois du xviie siècle qui avait imité avec succès Callot, fils d'un érudit qui pratiquait en amateur la peinture et entretint une longue correspondance avec Winckelmann, le jeune Füssli se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fussli-fuseli-fusely/#i_242

GAVARNI SULPICE GUILLAUME CHEVALIER dit PAUL (1804-1866)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 723 mots

« Je vais à la bibliothèque en partant pour le bal de l'Opéra », remarque le dessinateur et le lithographe Sulpice Guillaume Chevalier, dit Gavarni. Cela n'est pas une simple boutade ; la désinvolture de vie que ce mot suppose définit bien le caractère de l'homme et de son œuvre. Ce séduisant romantique est, comme d'autres petits maîtres français, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavarni-sulpice-guillaume-chevalier-dit-paul/#i_242

GIGER H. R. (1940-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 386 mots
  •  • 1 média

et en particulier pour sa suite, Alien 3 (1992), il réalise de nombreux dessins inspirés des différents stades de la vie, de l’œuf à l’âge adulte, pour représenter le macabre et vaguement érotique « xénomorphe » au cœur du film. Avec son équipe de créateurs d’effets spéciaux, ce travail lui vaut de partager, en 1980, l’oscar des meilleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/h-r-giger/#i_242

GILLOT CLAUDE (1673-1722)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 353 mots

Avoir été le maître d'un très grand artiste peut notablement desservir une réputation : tel est le cas de Claude Gillot que l'on ne connaît plus guère que pour son association avec Watteau. Gillot était né à Langres, dans une famille de peintres ; sa biographie est mal connue, et on ne sait pas à quelle date il s'installa à Paris. Il fut reçu à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-gillot/#i_242

GOLTZIUS HENDRICK (1558-1616)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 756 mots
  •  • 2 médias

Né à Mühlbrecht dans une famille d'artistes graveurs, mort à Haarlem où il s'était fixé en 1576, Goltzius, qui n'aborda la peinture que vers 1600, est surtout célèbre pour son œuvre gravé et dessiné (330 gravures et autant de dessins, presque toujours signés et datés). Ce sont d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hendrick-goltzius/#i_242

GOSSAERT JAN ou GOSSART JEAN, dit MABUSE (entre 1478 et 1488-1532)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 660 mots
  •  • 2 médias

Peintre, dessinateur et graveur flamand, Jan Gossaert, dit Mabuse, est né à Maubeuge et mort à Breda. Il a probablement quitté fort jeune sa ville natale pour se rendre à Bruges, puis à Anvers où il s'inscrit à la gilde ; c'est là qu'il rencontre des maniéristes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossaert-gossart/#i_242

GREENAWAY KATE (1846-1901)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 795 mots

L'illustratrice anglaise Kate Greenaway est redevable de sa vocation à son père graveur. Des séjours d'enfance à la campagne où elle a pu observer des usages surannés lui fournissent les éléments d'un style vestimentaire au charme indéniable : longs manteaux boutonnés, capotes à rubans, larges ceintures pastel, mitaines, ombrelles et éventails. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kate-greenaway/#i_242

GROSZ GEORGE (1893-1959)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 591 mots

Dessinateur et peintre, George Grosz a marqué de sa vision acerbe la représentation de l'Allemagne à la fin de la Première Guerre mondiale et durant la République de Weimar. La critique sociale passe chez lui par le recours à des procédés formels tels que la caricature ou le collage. Autant de moyens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-grosz/#i_242

GROVE WILLIAM NAPOLÉON (1901-1975)

  • Écrit par 
  • Jacqueline ARMINGEAT
  •  • 727 mots

Né à Paris, de parents qui avaient une lointaine ascendance anglaise, William Nolgrove avait pris l'habitude de signer ses dessins « W.N.Grove » (pour Nolgrove), ce qui donna l'idée à Henri Morinier, comme lui dessinateur au Canard enchaîné, de lui attribuer, par plaisanterie, le second prénom de Napoléon, qu'il gardera. Malgré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-napoleon-grove/#i_242

GUARDI LES

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 2 552 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Francesco, un peintre de paysages »  : […] du « capriccio ». On en trouve une confirmation dans ses œuvres graphiques. Parmi les dessins des vingt dernières années de sa vie, ce genre de sujets domine largement sa production (Venise, musée Correr). Il est difficile de préciser comment se termina la longue aventure de Francesco Guardi entre la fin des années quatre-vingt et le début des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-guardi/#i_242

GUYS CONSTANTIN (1802-1892)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 501 mots

La grande chance de Guys est d'avoir été en quelque sorte inventé par Baudelaire et définitivement installé grâce à lui parmi les « grands » du xixe siècle. C'est dans trois feuilletons, donnés au Figaro en novembre-décembre 1863, que Baudelaire sacre Guys comme « le peintre de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-guys/#i_242

HENRY MAURICE (1907-1984)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 780 mots

Le meilleur propagateur de l'esprit surréaliste par voie de presse fut sans doute Maurice Henry. André Breton n'a-t-il pas écrit, en 1946 : « L'idée-image surréaliste, dans toute sa fraîcheur originelle, pour moi continue à se découvrir en Maurice Henry chaque fois qu'un matin encore mal éveillé m'apporte la primeur d'un de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-henry/#i_242

HEPPLEWHITE GEORGE (mort en 1786)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 507 mots

La connaissance du style Hepplewhite est essentiellement fondée sur le Guide de l'ébéniste et du tapissier (Cabinet-Maker and Upholsterer's Guide) qui a été publié en 1788, contenant près de trois cents dessins d'ameublements. Les planches de l'ouvrage ne sont pas signées, mais dix dessins signés « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hepplewhite/#i_242

HODLER FERDINAND (1853-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  • , Universalis
  •  • 1 627 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Portraits et paysage »  : […] les volumes du corps humain. Ce conflit est particulièrement sensible dans ses dessins (Hodler est un dessinateur infatigable et on connaît de lui environ 9 000 dessins, sans compter près de 12 000 croquis de 230 albums conservés au musée de Genève), où l'association du cerne délimitant les formes et des hachures parallèles subdivisant le volume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-hodler/#i_242

HOGARTH BURNE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 963 mots

Burne Hogarth restera comme le principal dessinateur de Tarzan. Son style, d'abord très proche de celui de son prédécesseur Harold Foster, devint progressivement à la fois personnel et inimitable, alliant les études anatomiques des peintres de la Renaissance aux cadrages et aux angles de vue du cinéma. Cette anatomie en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burne-hogarth/#i_242

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 608 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Portraitiste et coloriste »  : […] directement en vue d'un tableau donné, mais avoir répondu à un intérêt constant et général de l'artiste pour la figure humaine, d'autant plus remarquable que, comme peintre, il reçut apparemment peu de commandes de portraits. Ces dessins, peut-être le meilleur de son œuvre, révèlent d'admirables dons de portraitiste dont héritera son fils Hans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_242

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 843 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-huber/#i_242

HUCLEUX JEAN OLIVIER (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

À partir des années 1980, il réalise sur papier à la mine de plomb des dessins grandeur nature à partir de photographies d'artistes célèbres, tels que Pablo Picasso, Samuel Beckett, Antonin Artaud (1986), Marcel Duchamp, Francis Bacon, Joseph Beuys (1987), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-olivier-hucleux/#i_242

HUGO VICTOR

  • Écrit par 
  • Pierre ALBOUY, 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Jacques SEEBACHER, 
  • Anne UBERSFELD, 
  • Philippe VERDIER
  •  • 13 602 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le dessinateur »  : […] On estime aux alentours de trois mille (en tenant compte des œuvres perdues mais connues par des reproductions ou des références et en comptant séparément celles qui appartiennent à des recueils, carnets, albums, etc.) le nombre des dessins de toutes dimensions et de toutes techniques laissés par Victor Hugo, nombre considérable pour un homme qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-hugo/#i_242

HYBERT FABRICE (1961-    )

  • Écrit par 
  • Françoise NINGHETTO
  •  • 1 417 mots

Dans le chapitre « Les peintures homéopathiques »  : […] En 1988-1989, apparaissent une série de dessins sur les états de vigilance et de non-vigilance : un Pêcheur, un Chasseur, un Maçon, un Éplucheur de pommes de terre. Des personnages sont représentés dans un moment de suspens de leur activité, en attente du geste machinal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fabrice-hybert/#i_242

INGRES JEAN AUGUSTE DOMINIQUE (1780-1867)

  • Écrit par 
  • Jean LACAMBRE
  •  • 2 427 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La carrière d'un prix de Rome »  : […] Durant ces années, il se consacre surtout au dessin, comme en témoignent les portraits de ses amis, Liszt, Gounod ou Paganini. Mais une œuvre, La Maladie d'Antiochus (1840, musée de Chantilly), l'occupe, l'obsède même, si l'on en croit les lettres à son ami Gatteaux ou le témoignage de son élève Henri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-auguste-dominique-ingres/#i_242

JORDAENS JACOB (1593-1678)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 3 009 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le décorateur, le peintre baroque »  : […] réaliste, autant de qualités de Jordaens qui transparaissent encore mieux dans son œuvre dessiné, d'une exceptionnelle abondance et d'une remarquable évidence de style. Des croquis à la plume très vifs et inquiets (surtout pour la première période) voisinent ainsi curieusement avec de subtiles aquarelles gouachées (Scènes de la vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-jordaens/#i_242

KLEE PAUL (1879-1940)

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 3 147 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dessin, ligne, graphisme »  : […] Le dessin représente la part la plus importante de la production de Klee, près de cinq mille « feuilles monochromes » où le geste enregistre les inventions au rythme de la pensée : la masse des feuillets numérotés restitue ce dynamisme créateur. Dès 1900, le peintre fait de cette technique économique l'instrument privilégié de son exploration. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-klee/#i_242

KLOSSOWSKI PIERRE (1905-2001)

  • Écrit par 
  • Alain ARNAUD
  •  • 1 612 mots

Dans le chapitre « L'écrivain et le dessinateur »  : […] langues à déclinaison (le latin et l'allemand) qu'il maîtrise magistralement. Voici le dessinateur obsédé par la minutie de poses délibérément convenues, scènes mythologiques traitées en tableaux vivants, phantasmes inlassablement répétés comme si la volonté de désagréger le sujet allait de pair paradoxalement avec celle de s'en tenir à la même et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-klossowski/#i_242

LA FOSSE CHARLES DE (1636-1716)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 740 mots

Son époque, comme sa formation et son tempérament, ont mené Charles de La Fosse au cœur des transformations de l'esthétique picturale française, dans la seconde moitié du xviie siècle. Fils d'un orfèvre parisien, il est l'élève du puissant Charles Le Brun, qui l'emploie pour une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-la-fosse/#i_242

LAGNEAU ou LANNEAU NICOLAS (fin XVIe-1re moitié XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 250 mots

Si l'abbé de Marolles n'avait consacré deux vers de son Livre des peintres (1677) à Lagneau, et si Lagneau n'avait vendu au roi un recueil de ses dessins (Bibliothèque nationale, Paris), on ignorerait tout de cet artiste français ; seuls les costumes représentés révèlent l'époque où il travaillait. Son œuvre, même expurgée des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagneau-lanneau/#i_242

LANCRET NICOLAS (1690-1743)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 869 mots
  •  • 2 médias

Une formation traditionnelle — apprentissage de la gravure, enseignement de d'Ulin, professeur à l'Académie, puis fréquentation de l'école de l'Académie, où il se fait suspendre pour indiscipline — aurait dû amener Lancret à devenir peintre d'histoire. Mais il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-lancret/#i_242

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 070 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le dessin »  : […] calculs et des recherches que leur auteur multipliait. Il n'en va pas de même avec les dessins qui constituent sans doute l'apport le plus riche et le plus convaincant de l'artiste. Ils ouvrent par leur diversité un domaine inépuisable où l'on distinguera plusieurs familles : les études directes de jeunesse, souvent très poussées, comme les grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_242

LES CAHIERS DESSINÉS (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Du 21 janvier au 14 août 2015, une manifestation étonnante d’éclectisme est offerte au musée de la Halle Saint-Pierre à Paris, dirigé par Martine Lusardy, spécialiste des formes hétérodoxes de l’art, dont l’art brut et les arts singuliers. Près de 700 œuvres de 67 artistes confirment l’absolue subjectivité qui caractérise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cahiers-dessines-exposition/#i_242

LESUEUR CHARLES-ALEXANDRE (1778-1846)

  • Écrit par 
  • Jacqueline GOY
  •  • 504 mots

Dessinateur français de l'expédition aux Terres australes (1800-1804) commandée par Nicolas Baudin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-alexandre-lesueur/#i_242

LE SUEUR EUSTACHE (1616-1655)

  • Écrit par 
  • Alain MÉROT
  •  • 1 891 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les dernières années (1650-1655) »  : […] devint une référence majeure pour les artistes qui préparèrent le renouveau classique. Ses dessins, collectionnés avec passion, devinrent des modèles de « correction ». Aujourd'hui, ils nous permettent plutôt de suivre la démarche créatrice d'un artiste qui ne cesse de corriger, de perfectionner ses compositions, de rechercher jusqu'au dernier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eustache-le-sueur/#i_242

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Nouvelle mise en pages »  : […] Gargantua, 1854), mêlant planches et vignettes, il fait preuve d'un dessin prodigieusement habile et d'un don de l'imaginaire qui « crée ces déviations insensibles qui donnent à l'homme l'effroi du spectre, à l'arbre l'apparence humaine... » (Théophile Gautier). Il exécute ses compositions au pinceau, jetant les formes et les ombres d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_242

LIVRES DE MODÈLES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 977 mots

Les livres de modèles sont des recueils de dessins d'un même artiste, reliés à l'origine, et conservés dans son atelier pour son propre usage (savoir-faire capitalisé, répertoire de motifs à sa disposition, exemples de figures à présenter à un commanditaire) et pour la formation de ses apprentis qui les copient pour s'exercer la main. Les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-de-modeles/#i_242

LORIOUX FÉLIX (1872-1964)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 717 mots

Né à Angers, Lorioux se forme à l'École des beaux-arts de Paris où son tempérament de flâneur dilettante (qui le fait hésiter entre peinture et musique) lui permet de découvrir l'Art nouveau international comme l'estampe japonaise. Une rencontre en 1910 avec les frères Draeger, imprimeurs spécialisés dans la publicité, le décide à se lancer dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-lorioux/#i_242

LORRAIN CLAUDE GELLÉE dit CLAUDE (1600-1682)

  • Écrit par 
  • Marcel ROETHLISBERGER
  •  • 2 625 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un dessinateur passionné »  : […] Avec Rembrandt et Rubens, Claude est un des meilleurs dessinateurs de tous les temps. L'objet principal de ses efforts demeure toujours le tableau, et son œuvre dessiné peut être vu en fonction de son activité de peintre. Un tiers environ consiste en études de nature qui sont à la base de son expérience poétique ; les deux autres tiers se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorrain-claude-gellee-dit-claude/#i_242

McCOLLUM ALLAN (1944-    )

  • Écrit par 
  • Michel MENU
  •  • 1 302 mots

En 1981, il commence les Glossies (Brillants), série de dessins à l'encre et à l'aquarelle sur papier, recouverts d'un film autocollant en plastique transparent. Les Glossies sont fixés au mur dans une accumulation qui évoque la présentation des photographies anciennes, empilées dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-mccollum/#i_242

MAHN BERTHOLD (1881-1975)

  • Écrit par 
  • Madeleine BARBIN
  •  • 721 mots

rigoureux. Il a particulièrement aimé peindre les vieux quartiers de Paris et les arbres. Mais il est avant tout dessinateur. Il a choisi de s'exprimer graphiquement, tout en reconnaissant la difficulté d'un procédé exigeant. Ses aquarelles, ses dessins à la mine de plomb et à la plume témoignent de son don d'analyse et d'observation. Ces qualités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthold-mahn/#i_242

MALÉVITCH KASIMIR (1878-1935)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 3 489 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « zaoum » »  : […] Les toiles et dessins a-logiques de 1913-1914 constituent la première de ces tentatives pour appliquer directement le programme zaoum à la peinture : les représentations de différents objets, chacun à une échelle différente, se juxtaposent ou se superposent dans une même image (Un Anglais à Moscou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasimir-malevitch/#i_242

MANGAS

  • Écrit par 
  • Julien BASTIDE
  •  • 5 309 mots
  •  • 2 médias

idéogrammes polysémiques, le terme manga pourrait se traduire par « dessin au trait libre » ou « esquisse au gré de la fantaisie ». Au Japon, il désigne aujourd'hui une bande dessinée, quelle que soit son origine géographique. Or, en moins de quinze ans, la bande dessinée japonaise a conquis, sous le nom de mangas, de nombreux lecteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangas/#i_242

MANUEL DEUTSCH NIKLAUS (1484-1530)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 484 mots

Peintre et dessinateur suisse, de son vrai nom Niklaus Aleman (Manuel était le prénom de son père, Deutsch la forme germanique d'Aleman). Marié en 1509 à la fille d'un capitaine bernois, membre du petit conseil de la ville, il entre lui-même au grand conseil l'année suivante et exerce tour à tour différentes fonctions militaires et diplomatiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niklaus-manuel-deutsch/#i_242

MARIETTE PIERRE JEAN (1694-1774)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 862 mots

Éditeur et collectionneur français. À l'enseigne des Colonnes d'Hercule (rue Saint-Jacques), P. J. Mariette a perpétué la tradition familiale de plusieurs générations d'éditeurs et de marchands-graveurs parisiens, avant d'être reconnu comme un exceptionnel amateur, dans un siècle qui consacre la passion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jean-mariette/#i_242

MARILHAT PROSPER (1811-1847)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 447 mots

L'orientalisme français a été trop longtemps réduit à quelques noms (Delacroix et Chassériau presque exclusivement, Decamps pour mémoire, Fromentin, car on se souvient de l'auteur de Dominique) pour qu'on ne voie pas avec satisfaction l'intérêt se porter sur d'autres artistes : Marilhat bien sûr, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-marilhat/#i_242

MARS MAURICE BONVOISIN dit (1849-1912)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 610 mots

Dessinateur belge, né à Verviers, mort à Menton, Maurice Bonvoisin appartient au milieu des filateurs, et sa formation initiale le prépare à diriger les usines familiales. Doué d'un crayon infatigable et d'un sens méticuleux de l'observation, bon portraitiste, il entre dans la presse illustrée, son aisance sociale lui ouvrant les portes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mars/#i_242

MATISSE HENRI (1869-1954)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 3 015 mots

Dans le chapitre « Émancipation de la couleur »  : […] de son pouvoir émotif. » À cette fin, comme le souligne Jean-Claude Lebensztejn, le fauvisme tendait à renverser « [une] hiérarchie d'ordre éthico-religieux [qui] règle le rapport du dessin et de la couleur. Le dessin est l'âme, la morale de la peinture (« la probité de l'art » [écrivait Ingres]) ; la couleur en est la physique, le corps. [...] La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-matisse/#i_242

MERYON CHARLES (1821-1868)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 524 mots

« L'énigme et la solitude de Meryon demeurent intactes », a pu dire Henri Focillon. En effet, avec son court recueil des Eaux-Fortes sur Paris, Meryon s'est installé d'un seul coup parmi « les maîtres de l'estampe », aux côtés de Dürer, de Rembrandt, de Goya, sans que l'on puisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-meryon/#i_242

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 228 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le peintre et le dessinateur »  : […] Puis, pendant vingt-cinq ans, Michel-Ange n'exécuta plus aucune peinture et se contenta de dessiner pour fournir des modèles à des peintres ou pour faire des présents à ses amis. C'est ainsi qu'il aida le peintre vénitien Sebastiano del Piombo dans les années 1515-1517 en lui donnant des dessins pour sa Pietà du musée de Viterbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_242

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 968 mots
  •  • 2 médias

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_242

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 189 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le dessin et la gravure »  : […] La fascination qu'exercent les publications de mode au cours du premier quart du xxe siècle est due autant au renom de leurs directeurs artistiques, parmi lesquels figurent Lucien Vogel, Henri Rouit, qu'aux talents des dessinateurs. Les albums, Les Robes de Paul Poiret racontées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_242

MODIGLIANI AMEDEO (1884-1920)

  • Écrit par 
  • Claude SCHWEISGUTH
  •  • 1 824 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La peinture ou la sculpture (1907-1914) »  : […] Entre 1909 et 1914, Modigliani n'exécute plus que des dessins et des sculptures. Il a toujours beaucoup dessiné, tout ce qui lui tombait sous la main, et très vite. Il déchirait souvent ses dessins ou bien les distribuait à tous les vents, sans jamais revenir sur l'un d'eux ; aussi ont-ils un caractère nerveux, alerte, et expriment-ils en quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amedeo-modigliani/#i_242

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Berlin, capitale des avant-gardes »  : […] C'est dans le domaine graphique que s'oriente d'emblée la création de Moholy-Nagy. En 1919, il commence à Budapest une série de portraits au crayon qui semblent vouloir assimiler expressionnisme, cubisme et futurisme pour former à partir de ces styles un vocabulaire nouveau et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_242

MOREAU GUSTAVE (1826-1898)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis MATHIEU
  •  • 2 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le musée Gustave-Moreau »  : […] deux cents peintures et aquarelles, pour la plupart inachevées, et environ sept mille dessins. Une telle abondance témoigne du travail acharné de l'artiste, et l'examen des dessins démontre le vaste champ de sa curiosité, attirée tout à la fois par les miniatures persanes et indiennes, les estampes japonaises ou les émaux médiévaux. L'appartement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-moreau/#i_242

MOREAU LOUIS GABRIEL, dit L'AÎNÉ (1740-1806) & JEAN-MICHEL, dit LE JEUNE (1741-1814)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

Les deux frères Louis Gabriel et Jean-Michel Moreau, dits respectivement l'Aîné et le Jeune, fils d'un perruquier de la rue de Bussy, à Paris, ont eu deux carrières bien différentes et nous intéressent aujourd'hui à des titres très divers. L'un, le Jeune, est en quelque sorte le Cochin du règne de Louis XVI : dessinateur et graveur de fêtes, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moreau-louis-gabriel-dit-l-aine-et-jean-michel-dit-le-jeune/#i_242

NADJ JOSEF (1957-    )

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 204 mots

Dans le chapitre « De la danse aux arts plastiques »  : […] ci rassemble une série de sculptures sur le thème du temps, ouvrant une réflexion sur l'ensemble de son travail chorégraphique. En janvier 2000, il réitère l'expérience avec Miniatures : ses cinquante-deux dessins à l'encre de Chine, sortes d'esquisses semblables à un journal intime, sont inspirées, comme Les Philosophes, par l'œuvre de Bruno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-nadj/#i_242

NANTEUIL ROBERT (1623-1678)

  • Écrit par 
  • Gérard ROUSSET-CHARNY
  •  • 854 mots

On peut dire de Robert Nanteuil qu'il est le Saint-Simon de la gravure. Il occupe dans la seconde moitié du xviie siècle la place que Jacques Callot tient dans la première moitié du siècle. Il n'a gravé qu'au burin, presque uniquement des portraits (221 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-nanteuil/#i_242

ORNEMANISTES

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 2 572 mots

appelle un peintre d'ornemens, c'est, en premier lieu, un homme qui invente et dispose des desseins d'ornemens. Il y a de ceux-là qui ne font que disposer et dessigner sans peindre ; d'autres qui dessignent peu et ne peignent point. Il y a ensuite les parties qui entrent dans l'ornement comme la Figure, l'Architecture, la Perspective, l'Allégorie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ornemanistes/#i_242

ORNEMENT, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 4 468 mots

Dans le chapitre « Les sources documentaires »  : […] d'ornements. Aujourd'hui, le même musée a créé une galerie dédiée à l'ornement européen. Les dessins d'ornement, conservés pratiquement sans exception dans les ateliers, dispersés lors de la dissolution de ceux-ci au cours du xixe siècle, ont été collectionnés avec passion dès le début du siècle par les architectes, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ornement-histoire-de-l-art/#i_242

PELLOS RENÉ (1900-1998)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 687 mots

Né le 22 janvier 1900 à Lyon, le dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées René Pellos (René Pellarin pour l'état civil) est décédé le 8 avril 1998 à Cannes. René Pellos vit en Suisse dès l'âge de quatre ans pour raison de santé. Il y commence sa carrière de dessinateur en 1916, dans l'hebdomadaire satirique genevois Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-pellos/#i_242

PEYNET RAYMOND (1908-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 982 mots

Le dessinateur Raymond Peynet est né à Paris le 16 novembre 1908. Il était selon ses propres termes « fils de bistrotier », dans la tradition des Auvergnats de Paris. À seize ans il entre à l'école d'arts appliqués Germain-Pilon, où il choisit le dessin publicitaire. En 1926, pour son premier emploi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-peynet/#i_242

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 004 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « D'Aristote à Lavater »  : […] des illustrations leur est consacrée. On y trouve, d'une part, des figures historiques, dont della Porta a fait dessiner le visage d'après les marbres et les médailles des collections de sa famille, confrontées à des têtes d'animaux prises, dit-il, sur le vif. On retrouve chez Platon, par exemple, le nez et le front du chien de chasse, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_242

PIGNON-ERNEST ERNEST (1942-    )

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 007 mots

Dans le chapitre « Parfois la joie, la musique »  : […] En même temps, la joie de vivre, la sensualité ont leur place dans ce travail. D'abord s'y manifestent le plaisir du dessin et le bonheur de peindre la nudité des corps, même s'il s'agit souvent de corps douloureux. D'autre part, certains événements créés par l'artiste sont des événements heureux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-pignon-ernest/#i_242

PINCHON JOSEPH PORPHYRE (1871-1953)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

le personnage de Bécassine, la domestique bretonne naïve mais au grand cœur, reste bien connu plus d’un siècle après sa création, son premier dessinateur, Joseph Porphyre Pinchon, est aujourd’hui oublié, quand il n’est pas confondu avec son frère, le sculpteur Émile Pinchon (1872-1933 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-porphyre-pinchon/#i_242

PINO-ZAC (1930-1985)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 425 mots

Giuseppe Zaccaria aura tenu cette gageure d'être à la fois célèbre de part et d'autre des Alpes, en menant parfois de front ses deux carrières. Émigré en France, il se rend célèbre par ses caricatures et illustrations dans Le Canard enchaîné, où il entra en 1963 et où il devait rester une dizaine d'années. Certains de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pino-zac/#i_242

PISSARRO CAMILLE (1830-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 461 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Techniques, styles, sujets »  : […] seulement un peintre. Il est, avec Degas, un des grands dessinateurs du groupe. En effet, le dessin était pour lui non seulement une technique d'étude de plein air, mais également, pour beaucoup de ses tableaux, une étape essentielle dans la détermination du motif et dans la mise en place de la composition. Ses paysages, comme ses intérieurs et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-pissarro/#i_242

PLANTU (1951-    )

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 806 mots

Le nom de Plantu est définitivement associé au journal Le Monde, où il révèle, à la une, sa vision non conformiste du politique. Sa vocation ne s'est pourtant pas imposée d'emblée, contrairement à la plupart des autres grands noms de la profession. Le baccalauréat en poche, Jean Plantureux – né le 23 mars 1951 à Paris – passe du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantu/#i_242

PONTORMO JACOPO CARUCCI dit (1495-1557)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 253 mots
  •  • 2 médias

La redécouverte de Pontormo a montré que l'histoire de l'art, plus que tout autre discipline, dépend des conditions historiques dans lesquelles elle s'élabore et de l'évolution du goût. Dès Vasari, en effet, Pontormo est incompris : sa farouche volonté de solitude, son désintéressement sont considérés comme folie. Ridiculisant le grand œuvre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pontormo/#i_242

POUSSIN NICOLAS (1594-1665)

  • Écrit par 
  • Stéphane LOIRE
  •  • 3 566 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Poussin à Rome : la maturité et les dernières années »  : […] en atelier, dont l'influence allait être considérable. Depuis son arrivée en Italie, Poussin n'avait cessé de dessiner sur le motif, le plus souvent au lavis, et parfois en compagnie de Claude Lorrain, les paysages de la campagne des environs de Rome. Mais, parmi les dessins dans ce genre qui nous sont parvenus, la plupart sont si réfléchis et si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-poussin/#i_242

PRASSINOS MARIO (1916-1985)

  • Écrit par 
  • René PASSERON
  •  • 919 mots

Macbeth de Vilar, à Avignon, en 1954. Il séjourne en Grèce longuement en 1958. Ses dessins à l'encre s'emparent déjà du thème des arbres, mélanges de lignes jouant sur les pleins et les déliés, avec des foisonnements pointillistes, qui aboutiront au Meltem (1959, huile sur toile, 260 cm × 190 cm) et déboucheront sur la fameuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-prassinos/#i_242

PRÉHISTORIQUE ART

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Jean-Loïc LE QUELLEC, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Denis VIALOU
  •  • 27 701 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Techniques et styles »  : […] Les animaux du Salon noir de Niaux, ceux plus anciens de la « frise noire » de Pech-Merle (Lot) offrent les qualités les plus parfaites de l'art du dessin pariétal comme les chevaux d'Ekaïn (Espagne), les bisons de Font-de-Gaume ou d'Altamira, les taureaux et chevaux de Lascaux sont à l'apogée de l'art pictural des grottes magdaléniennes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-prehistorique/#i_242

PRIMATICE FRANCESCO PRIMATICCIO dit (1504-1570)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 045 mots

À l'époque où Primatice commence son apprentissage à Bologne, sa ville natale, il ne s'y trouve pas de grand maître : les peintres locaux travaillent dans le sillage de l'école romaine, et c'est auprès d'un élève de Raphaël, Bagnacavallo, que Primatice reçoit sa première formation. Ce que Bologne ne peut lui offrir, il va le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primatice/#i_242

RABIER BENJAMIN (1869-1939)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 606 mots
  •  • 1 média

« Il est certain que nul mieux que Benjamin Rabier ne paraît au courant de tout ce qui se passe chez les animaux, nul n’a dessiné et ne dessine de plus amusante façon les scènes de leur vie quasi humaine.» En une phrase, qui figure dans sa préface au catalogue d’une exposition d’aquarelles de Benjamin Rabier à la galerie d’art Deplanche en 1910, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benjamin-rabier/#i_242

REMBRANDT (1606-1669)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 6 465 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Motifs, styles et techniques : un expérimentateur infatigable »  : […] En tant que dessinateur, Rembrandt a fait preuve également d'une grande fécondité, même s'il ne fut pas le dessinateur acharné que Bode voyait en lui et qu'on tend à restituer à ses élèves de nombreuses feuilles attribuées autrefois par analogie. Les dessins de Rembrandt ne sont que très rarement des études préparatoires pour ses peintures ou ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rembrandt/#i_242

RENOIR AUGUSTE (1841-1919)

  • Écrit par 
  • Antoine TERRASSE
  •  • 2 828 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Crise et plénitude finale : la volupté de peindre »  : […] Livre d'art de Cennino Cennini. Il se remet au dessin, utilisant le crayon dur et la plume, préparant d'une manière très serrée chaque tableau, limitant sa palette à quelques couleurs : ocre rouge, ocre jaune, terre verte, noir. Mais le dessin trop régulier des contours détache arbitrairement l'objet ou la figure de l'espace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-renoir/#i_242

RODIN AUGUSTE (1840-1917)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 4 669 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Complexité d'une personnalité et d'un art »  : […] Rodin a énormément dessiné, et ses dessins de styles très divers sont d'une originalité frappante. Fait remarquable pour un sculpteur, il les divulgua tôt, voulant qu'ils soient perçus comme un aspect majeur de son art : avant 1880, il expérimente une manière qui rappelle les dessins visionnaires de Victor Hugo et la fascination que représenta pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-rodin/#i_242

ROPS FÉLICIEN (1833-1898)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 461 mots

Peintre et graveur belge. Rops, qui avait suivi les cours de l'académie de Namur et ceux de l'atelier de Saint-Luc à Bruxelles, a manifesté très tôt des talents de dessinateur et d'illustrateur (il donne des caricatures à l'hebdomadaire satirique Uylenspigel qu'il a fondé). Après 1850, l'artiste réside tantôt à Paris, tantôt à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicien-rops/#i_242

ROUSSEAU THÉODORE (1812-1867)

  • Écrit par 
  • Jeremy STRICK
  •  • 4 135 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Formation. Premières œuvres »  : […] Dès son plus jeune âge, il s'intéressa au paysage, copiant les tableaux de son parent et dessinant des vues de Paris et des environs. Un carnet de croquis de 1825 nous transmet le souvenir d'un voyage en Franche-Comté. La technique et la composition de ces dessins laissent penser que Rousseau avait étudié d'après un cours de paysage lithographié, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-rousseau/#i_242

SAINT-AUBIN GABRIEL DE, dit L'AÎNÉ (1724-1780)

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 677 mots

« Un Monsieur de Saint-Aubin vient de mourir : c'était le plus fécond dessinateur qu'on ait peut-être jamais vu. On ne le rencontrait que le crayon à la main », écrivait un mémorialiste le 13 février 1780. Gabriel de Saint-Aubin, fils d'un brodeur du roi et le plus connu de quinze enfants, tous plus ou moins doués pour le dessin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-de-saint-aubin/#i_242

SATIRIQUE DESSIN

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 880 mots

Dessin satirique, pamphlet en image, charge, humour graphique, caricature, graphisme contestataire ; des expressions relativement nombreuses et assez imprécises permettent de multiplier les distinctions, les classifications ; de prolonger les disputes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-satirique/#i_242

SEMPÉ JEAN-JACQUES (1932-    )

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 602 mots

Observateur taquin des petits travers qui sont nos luxes quotidiens, Jean-Jacques Sempé (né en 1932 à Bordeaux) a su imposer un style graphique à la fois dépouillé et très expressif. Le dessin d'humour au trait lui a certes apporté la célébrité, mais l'aquarelle semble caractériser désormais l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-sempe/#i_242

SHERATON THOMAS (1751-1806)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 997 mots

les planches se révèlent en revanche bien plus détaillées que dans les autres publications du même type, et témoignent de solides connaissances techniques. La seconde partie de l'ouvrage, à laquelle il devra sa notoriété, contient des planches où le trait, admirable, est rarement mis en défaut du point de vue des formes ou des proportions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sheraton/#i_242

SMITH DAVID (1906-1965)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET, 
  • Universalis
  •  • 1 354 mots

Dans le chapitre « Le dessin dans l'espace »  : […] Le dessin occupe une grande place dans la pratique de Smith. Sans lien avec son travail en trois dimensions, il lui permet une libre circulation de sa pensée artistique ; quand il accompagne son travail de sculpteur, il est réalisé sur le papier ou à même le sol de son atelier, sur lequel il pose ensuite des éléments métalliques avant de les souder […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-smith/#i_242

STEIG WILLIAM (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 834 mots

Illustrateur et humoriste américain, William Steig est né en 1907 à Brooklyn. Ses parents, originaires de Galicie, au nord-est de l'Empire austro-hongrois, étaient venus d'Europe en 1903 ; ils encouragent les dispositions artistiques de leurs quatre fils, et William suit les cours de la National Academy of Design à Manhattan. Lorsque son père, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-steig/#i_242

TANGUY YVES (1900-1955)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 417 mots

Dans le chapitre « Révélations et rencontres »  : […] où les trois hommes se sont installés, avec leurs compagnes, aux abords de Montparnasse – devient le premier lieu de réunions du mouvement. Yves Tanguy s'y adonne alors au dessin automatique, au « cadavre exquis », ainsi qu'au collage (il complète ses toiles avec des fils, allumettes, morceaux de papier ou de carton). Toutefois, il abandonne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-tanguy/#i_242

TITUS-CARMEL GÉRARD (1942-    )

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 985 mots

Très tôt remarqué comme dessinateur, notamment par Aragon, Alain Robbe-Grillet, Jacques Derrida ou Pascal Quignard, Gérard Titus-Carmel (né en 1942 à Paris) a engagé depuis 1970 une œuvre picturale en de longues « séries » attachées à travailler successivement les mêmes motifs. Dans la lignée d'un Cézanne, il explore avec obstination un cône de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-titus-carmel/#i_242

TORRES GARCÍA JOAQUIN (1874-1949)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 049 mots

Son célèbre dessin de 1946, America del Sur, renverse la carte de l'Amérique latine parce que, disait-il, « en réalité, notre nord est le sud. Il ne doit pas y avoir de nord pour nous sauf par opposition à notre sud. Voilà pourquoi nous plaçons maintenant la carte à l'envers pour obtenir une idée juste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-torres-garcia/#i_242

TRAITÉ DE LA PEINTURE, Léonard de Vinci - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 234 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Ne lise mes principes qui n'est pas mathématicien » »  : […] « Le jeune homme doit d'abord apprendre la perspective, ensuite les proportions de toutes les choses », car « la perspective est bride et gouvernail de la peinture ». Mais à la perspective linéaire héritée de la tradition toscane et dont il critique certaines apories, Léonard propose des alternatives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-la-peinture-leonard-de-vinci/#i_242

VAN GOGH VINCENT (1853-1890)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 686 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La quête d'une identité (1853-1880) »  : […] désavoué par l'Église. Paradoxalement, si ce nouvel échec le laisse au bord du désespoir, il lui permet de découvrir enfin sa véritable vocation en le ramenant à la pratique du dessin (« Je me suis dit, [...] je reprendrai mon crayon, et je me remettrai à dessiner, et dès lors à ce qui me semble tout a changé pour moi », Lettre à Théo, août 1880 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-van-gogh/#i_242

VAN MANDER CAREL ou KAREL (1548-1606)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 638 mots

De nombreux Flamands se réfugièrent dans les Pays-Bas du Nord à cause de leur sympathie pour les réformés lors des troubles politico-religieux des années 1580, et parmi eux des artistes dont Carel van Mander, Coninxloo, Savery. Après s'être formé un temps chez Lucas de Heere à Gand puis chez Pieter Vlerick à Courtrai et à Tournai, Van Mander se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-mander-carel-ou-karel/#i_242

VASARI GIORGIO (1511-1574)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 3 249 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un artiste officiel »  : […] de l'Academia del disegno (1562), chargée de définir la doctrine officielle ; comme il apparaît dans ce titre même, le dessin est exalté en tant que principe central de l'art et même en accord avec une certaine philosophie de l'« idée », de l'activité intellectuelle tout entière. Dans ses dernières années, Vasari, comblé d'honneurs et devenu une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-vasari/#i_242

VIES DES MEILLEURS PEINTRES, SCULPTEURS ET ARCHITECTES, Giorgio Vasari - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les goûts et les convictions d'un maniériste éclectique »  : […] sur la subtilité de la conception, l'ingéniosité créative, la profondeur des idées symbolisées et des émotions véhiculées. Le dessin, père des trois arts, se révèle double : disegno interno qui n'est autre que l'image de l'œuvre à venir dans l'esprit de l'artiste, avatar de la pensée néo-platonicienne, et le disegno esterno, traduction de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vies-des-meilleurs-peintres-sculpteurs-et-architectes/#i_242

VOUET SIMON (1590-1649)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 434 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un monde heureux »  : […] de dessiner et de soumettre cette étude à toutes les autres.” De fait, un grand nombre de dessins préparatoires pour des figures, exécutés à la pierre noire et rehauts de blanc sur papier beige ou gris, d'après le modèle vivant ou le mannequin drapé ou encore d'invention (on ne sait au juste), et dans une moindre quantité des études d'ensemble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-vouet/#i_242

WATTEAU ANTOINE (1684-1721)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 5 606 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Watteau et le dessin »  : […] On a vu que Watteau est avant tout décrit comme dessinateur impénitent ; tout lui est bon depuis ses débuts à Valenciennes, et les premiers dessins qu'on lui attribue s'attachent à rendre scènes de la rue ou figures populaires, rapidement mises en place : une estrade, un charlatan, des branchages vite esquissés, la silhouette d'un chien, tout est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-watteau/#i_242

WICAR JEAN-BAPTISTE (1762-1834)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 449 mots

Le collectionneur et donateur du musée de Lille a fait oublier le peintre. Pourtant, l'élève de David, appliqué, au néo-classicisme strict sinon scolaire, qui mène en Italie une carrière plus qu'honorable, est, de par ses limites mêmes, un bon témoin de la vie artistique de son temps. D'emblée, Wicar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-wicar/#i_242

WILLETTE ADOLPHE (1857-1926)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 722 mots

De tous les caricaturistes de son temps, Willette a été sans doute celui qui a connu l'activité la plus variée : décorations pour le Chat-Noir et l'auberge du Clou, verrière du cabaret le Veau d'or, peintures murales de la salle des Communications de l'Hôtel de Ville de Paris et, bien entendu, activités graphiques pour différents journaux dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-willette/#i_242

WÖLFLI ADOLF (1864-1930)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 584 mots

débutent en 1899, les premiers dessins conservés datent de 1904 et les écrits de 1908. En noir et blanc, puis en couleurs à partir de 1907, les trois mille dessins réalisés révèlent une calligraphie serrée et continue de laquelle émergent des motifs récurrents (lettres et chiffres, signes ornementaux et géométriques, mandalas, escargots, petits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-wolfli/#i_242

ZILLE HEINRICH (1858-1929)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 077 mots

S'il est un artiste dont la gloire locale n'a d'égale que l'ignorance où le reste du monde l'a relégué, c'est bien Heinrich Zille, le dessinateur du Berliner Milliöh. Le « milieu » berlinois, ce n'est pas le monde des gangsters, encore que Zille ait eu une sympathie certaine pour les escarpes et les putains ; c'est le petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-zille/#i_242

FO DARIO (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Laetitia DUMONT-LEWI, 
  • Valeria TASCA
  •  • 2 261 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un maître »  : […] Molière à la Comédie-Française en 1990. Il prépare sa mise en scène en produisant une série de dessins qui composent un storyboard du spectacle. Le dessin devient un support récurrent pour l’écriture même de ses propres pièces, jusqu’à faire partie intégrante de la représentation. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dario-fo/#i_242

Voir aussi

Pour citer l’article

Geneviève MONNIER, Robert FOHR, « DESSIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin/