Émile POULAT

directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

AGGIORNAMENTO

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 308 mots

Mot italien choisi par le pape Jean XXIII pour désigner l'un des trois objectifs qu'il assignait au concile dont il avait annoncé officiellement, le 25 janvier 1959, la réunion prochaine : la modernisation de l' Église catholique (ou « aggiornamento »), son ouverture aux autres Églises (œcuménisme), son ouverture au monde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aggiornamento/#i_0

AMÉRICANISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 378 mots

Doctrine ou attitude condamnée en 1899 par Léon XIII dans sa lettre Testem benevolentiae. « Hérésie fantôme », diront ceux qui étaient ou se sentaient visés. Opinions nouvelles qui amalgament les vertus américaines avec de vieilles erreurs et font le jeu du protestantisme anglo-saxon, expliqueront ceux qui jugeaient cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/americanisme-catholicisme/#i_0

BATIFFOL PIERRE (1861-1929)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 412 mots

Ecclésiastique, historien du christianisme ancien et personnage en vue lors de la crise moderniste, dont il fut l'une des victimes malgré son hostilité déclarée au modernisme et aux modernistes. Pierre Batiffol avait été, à l'Institut catholique de Paris, l'un des élèves préférés de Louis Duchesne , qui lui fit confier une mission scientifique en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-batiffol/#i_0

BAUR CHRISTIAN (1792-1860)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 158 mots

Théologien et exégète protestant allemand, professeur à l'université de Tübingen, où il se heurta à son collègue de la faculté de théologie catholique, Johann Adam Mœhler. Spécialiste des origines chrétiennes, Christian Baur utilisa dans l'étude de celles-ci une critique marquée par la philosophie religieuse de Hegel et par un libéralisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-baur/#i_0

BENELLI GIOVANNI (1921-1982)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 886 mots

Deux fois, en 1978, le cardinal Benelli aurait pu être pape. Il avait juste un an de moins que Jean-Paul II. Tandis que le pape polonais se remettait d'un grave attentat, une crise cardiaque a emporté celui dont, lors de deux conclaves, on parlait davantage parce qu'il était plus connu de la presse. S'il avait été élu, on serait ainsi revenu à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-benelli/#i_0

BENIGNI UMBERTO (1862-1934)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 436 mots

Prélat romain qu'on peut sans hésitation qualifier de personnage hors pair et qu'auréole encore la noire légende créée de son vivant même. Né à Pérouse, en Ombrie (Italie), Umberto Benigni fut ordonné prêtre en 1884. Il commença aussitôt une triple carrière de professeur d'histoire, de directeur de journal et d'animateur d'œuvres. Pionnier d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umberto-benigni/#i_0

BENOÎT XV, GIACOMO DELLA CHIESA (1854-1922) pape (1914-1922)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 390 mots

Successeur de Pie X, dont il assouplit la ligne sans en modifier ni l'orientation ni l'esprit. Giacomo Della Chiesa, né à Gênes, de famille noble, avait été le collaborateur de Rampolla d'abord à la nonciature de Madrid, puis à la secrétairerie d'État dont il gravit tous les échelons. À la réforme de celle-ci, Pie X le nomma archevêque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-benoit-xv/#i_0

BONOMELLI GEREMIA (1831-1914)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 393 mots

Évêque de Crémone (Italie), de 1871 à sa mort. Geremia Bonomelli fut le symbole du « libéralisme », opposé à l'orientation « intransigeante » du catholicisme qui prévalait dans l'Église depuis Grégoire XVI et la condamnation de Lamennais, et que Pie IX avait confirmée en 1864 par son fameux Syllabus. Dans la situation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geremia-bonomelli/#i_0

BUONAIUTI ERNESTO (1881-1946)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 484 mots

La figure la plus marquante et la plus riche du modernisme italien, la plus complexe aussi. Dès avant son ordination en 1903, Ernesto Buonaiuti avait été appelé à enseigner la philosophie dans un des séminaires romains, puis à remplacer son maître Benigni comme professeur d'histoire. Destitué de sa chaire en 1906 en raison de ses tendances, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernesto-buonaiuti/#i_0

CANET LOUIS (1883-1958)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 340 mots

Agrégé de grammaire, élève de l'École pratique des hautes études (sciences religieuses), membre de l'École française de Rome, où le trouve la déclaration de guerre de 1914 et où le gouvernement français le maintient en mission, Louis Canet est appelé après l'armistice à la direction des cultes au commissariat de la République à Strasbourg, chargé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-canet/#i_0

CÉPÈDE MICHEL (1908-1988)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 928 mots

Universitaire et militant, catholique et socialiste, expert et homme de réalisation, agronome et administrateur, Michel Cépède sut allier en lui, sans contradiction apparente, des traits généralement disjoints en son temps. Né à Wimereux (Pas-de-Calais), d'un père biologiste et d'une mère enseignante, il fit ses études secondaires dans les grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-cepede/#i_0

CHENU MARIE-DOMINIQUE (1895-1990)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 306 mots

Marie-Dominique Chenu, fils d'un petit industriel, est né près de Paris, à Soisy-sur-Seine. Pur hasard, dans cette même commune, les dominicains , exilés en Belgique depuis 1903, installeront le couvent d'études de la province de France quand ils rentreront à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Attiré par la vie religieuse, soucieux d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-dominique-chenu/#i_0

DESJARDINS PAUL (1859-1940)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 353 mots

Fils d'un professeur au Collège de France, lui-même agrégé de philosophie, Paul Desjardins fut professeur à Paris au collège Stanislas, d'où son enseignement le fit écarter, puis aux lycées Michelet et Condorcet, et maître de conférences aux écoles normales de Sèvres et de Saint-Cloud. Disciple de Jules Lagneau, dans la tradition de l'idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-desjardins/#i_0

DESROCHE HENRI (1914-1994)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 834 mots

Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Henri Desroche est né à Roanne le 12 avril 1914 dans un milieu modeste. Entré chez les dominicains, il y eut deux maîtres : Chenu et Lebret, le premier pour la pensée, le second pour l'action, à Économie et humanisme. Deux universitaires laïques le marqueront […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-desroche/#i_0

DUCHESNE LOUIS (1843-1922)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 351 mots

Prélat français et historien du christianisme ancien, né à Saint-Servan, mort à Rome. Après de solides études universitaires à la Sorbonne et une mission scientifique au Mont-Athos, Louis Duchesne devint professeur à l'Institut catholique de Paris, où il forma ses étudiants (parmi lesquels Loisy et Batiffol) à une méthode rigoureuse ; mais, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-duchesne/#i_0

FOGAZZARO ANTONIO (1842-1911)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 572 mots

Homme politique, poète et romancier italien, dont l'ouvrage Le Petit Monde d'autrefois (Piccolo Mondo antico, 1895) est l'un des livres les plus lus par ses compatriotes : la tendre petite Ombretta qui se noie dans le lac de Lugano a fait plus peut-être pour la célébrité d'Antonio Fogazzaro que ses autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-fogazzaro/#i_0

GOYAU GEORGES (1869-1939)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 245 mots

Élève de l'École normale supérieure, membre de l'École française de Rome au temps de l'encyclique Rerum novarum (1891), Georges Goyau se classe aussitôt parmi les plus ardents propagandistes de la politique de Léon XIII (Le Pape, les catholiques et la question sociale). Il devient ainsi une des éminences du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-goyau/#i_0

GUIGNEBERT CHARLES (1867-1939)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 225 mots

Agrégé d'histoire et élève de Renan, qui l'encouragea dans l'étude des origines chrétiennes — comme il avait orienté Paul Sabatier vers le réveil spirituel et le mouvement franciscain du xiiie siècle, ou d'autres vers l'histoire religieuse de la Révolution française. Après avoir soutenu sa thèse en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-guignebert/#i_0

HOUTIN ALBERT (1867-1926)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 386 mots

Historien du catholicisme français contemporain, activement mêlé à la crise moderniste. Né à La Flèche, de parents boulangers, élève du petit séminaire d'Angers, novice bénédictin à Solesmes, prêtre du diocèse d'Angers en 1901, Albert Houtin fut aussitôt nommé professeur d'histoire au petit séminaire. Ses recherches sur l'origine du diocèse et sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-houtin/#i_0

INTÉGRISME

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 694 mots

En son sens actuel, le mot « intégrisme » est un terme du vocabulaire polémique, à forte nuance péjorative, qui est né dans les milieux catholiques français peu avant la Première Guerre mondiale, à un moment où les luttes de tendances se durcissaient. Forgé par les partisans de l'ouverture de l' Église au monde moderne, il vise les partisans de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integrisme/#i_0

LAÏCITÉ

  • Écrit par 
  • Émile POULAT, 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 7 639 mots

À l'époque où l'anglais est devenu la langue internationale, un terme français résiste à toute anglicisation, c'est celui de « laïcité ». Certains en tirent argument pour affirmer que la laïcité est une « exception française ». Peut-être est-il plus exact d'écrire que la laïcité est une « invention française », ignorée par certains pays, plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laicite/#i_0

LAÏCITÉ, notion de

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 326 mots

Qu'est-ce que la laïcité ? Un mot abstrait et tardif (encore considéré en France comme un néologisme en 1911, il ne figure dans aucune des « lois laïques » votées entre 1880 et 1905), un processus historique dans la longue durée, un cadre juridique et administratif, une réalité complexe et parfois même déconcertante. Typiquement française, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laicite-notion-de/#i_0

LAMENTABILI DÉCRET (1907)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 323 mots

Première intervention doctrinale du Saint-Siège dans la crise moderniste, ce décret du Saint-Office, daté du 3 juillet 1907, réprouvait et proscrivait une liste de soixante-cinq propositions erronées. Ces erreurs concernaient les droits de la critique savante face à l'enseignement de l'Église, l'inspiration divine de la Bible, la révélation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decret-lamentabili/#i_0

LE ROY ÉDOUARD (1870-1954)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 276 mots

Philosophe français, étroitement lié à la crise moderniste. La carrière universitaire d'Édouard Le Roy est un modèle du genre : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de mathématiques et docteur ès lettres. Suppléant de Bergson au Collège de France en 1914, il lui succéda en 1921, et le remplaça en 1945 à l'Académie française. Il avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-le-roy/#i_0

LIÉNART ACHILLE cardinal (1884-1973)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 328 mots

Évêque et cardinal français. Né à Lille en 1884 – « l'année de la loi sur les syndicats », dira-t-il souvent –, prêtre en 1907, professeur au grand séminaire de 1910 à 1926, aumônier militaire pendant la Grande Guerre, curé-doyen de Tourcoing, évêque de Lille en 1928, cardinal en 1930, grand-croix de la Légion d'honneur. Dès le début de son long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achille-lienart/#i_0

MARTY FRANÇOIS (1904-1994)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 834 mots

Un large béret, le sourire inimitable et le parler rocailleux, tel était le nouvel archevêque à qui Paul VI, en ce printemps de 1968, donnait la succession du cardinal Veuillot sur le siège de Paris. Il arriva le 29 avril. Ce jour-là, et bien qu'il fût Rouergat, il devint le plus illustre des Auvergnats de Paris. Pourquoi aurait-il écouté les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-marty/#i_0

MERRY DEL VAL RAFAEL (1865-1930)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 404 mots

Cardinal secrétaire d'État de Pie X, né d'une mère irlandaise et d'un père espagnol, à Londres, où celui-ci était ambassadeur. Merry del Val y reçut sa première éducation et c'est là que le baron von Hügel le connut enfant. Léon XIII le distingua dès l'époque où il faisait ses études au séminaire, à Rome : il le nomma à trente-deux ans archevêque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafael-merry-del-val/#i_0

MIGNOT EUDOXE IRÉNÉE (1842-1918)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 349 mots

Archevêque français dont le nom, comme celui de Bonomelli en Italie à la même époque, a symbolisé l'ouverture catholique à la société et à la culture modernes, Mignot était fils d'un instituteur du Soissonnais. Ordonné prêtre en 1865, il fut successivement professeur de séminaire, vicaire de ville, curé de campagne, aumônier d'hôpital et vicaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eudoxe-irenee-mignot/#i_0

MODERNISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 239 mots

Le xviie siècle a connu, en littérature, la querelle des Anciens et des Modernes. Deux siècles plus tôt, avant même la réforme protestante, s'était affirmée dans l' Église une devotio moderna. Après la Révolution française , au contraire, « moderne » s'appliquera, dans le langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernisme-catholicisme/#i_0

MUN ALBERT DE (1841-1914)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 378 mots

Homme politique et dirigeant catholique français. Officier de carrière, Albert de Mun est fait prisonnier en 1870 ; la captivité l'amène à réfléchir aux causes de la défaite, et la Commune à mesurer la désorganisation sociale : « Entre ces révoltés et la société légale dont nous étions les défenseurs, un abîme nous apparut. » Il fonde alors, avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-de-mun/#i_0

MURRI ROMOLO (1870-1944)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 354 mots

L'un des fondateurs de la Démocratie chrétienne italienne. Originaire des Marches, prêtre en 1892, licencié ès lettres de l'université de Rome , où il subit l'influence de Labriola, Murri refusa un poste à la curie romaine, préférant la vie active parmi les jeunes universitaires. Il fut dès lors l'entraîneur exceptionnel de tout un mouvement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romolo-murri/#i_0

OPUS DEI

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 116 mots

Société religieuse qui jouit dans l' Église catholique contemporaine d'un statut original, l'Opus Dei a été fondé en 1928 par un prêtre espagnol, José María Escrivá de Balaguer , né en 1902 à Barbastro, en Aragón, dans une famille de commerçants, et décédé à Rome le 26 juin 1975, avec une réputation de sainteté. J. M. Escrivá de Balaguer avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opus-dei/#i_0

OTTAVIANI ALFREDO (1890-1979)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 858 mots

Le terrible cardinal Ottaviani n'est plus, il est allé rejoindre l'ombre de Torquemada : c'est du moins ce qu'ont pu dire ou penser ses adversaires et ses victimes, se fondant sur l'image qu'ils se faisaient de lui, associée à celle qu'ils avaient du sinistre Saint-Office où le prélat avait fait sa carrière, la Congrégation pour la doctrine de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-ottaviani/#i_0

PASCENDI ENCYCLIQUE (1907)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 375 mots

Datée du 8 septembre 1907, et faisant suite au décret Lamentabili, l' encyclique Pascendi de Pie X signait la condamnation solennelle du modernisme — défini comme « le collecteur de toutes les hérésies » — et, pour la première fois, présentait une synthèse du mouvement novateur tel qu'il était perçu à Rome . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclique-pascendi/#i_0

PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 3 250 mots

Le 21 juin 1963, le cardinal Gianbattista Montini, archevêque de Milan, élu par le conclave pour succéder à Jean XXIII, annonça qu'il choisissait le nom de Paul VI. Ce nom, qui n'avait plus été porté depuis le début du xviie siècle, avait sûrement une valeur symbolique, mais laquelle ? Pour tout le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-paul-vi/#i_0

PETRE MAUDE (1863-1942)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 287 mots

Miss Petre, ainsi qu'elle était et demeure connue, a été, avec l'Italienne Antonietta Giacomelli, l'une des deux femmes du modernisme catholique. Elle appartenait à une vieille et noble famille catholique anglaise où, de tradition, la fidélité à l'Église romaine et la haute culture s'alliaient à une allergie pour l'ultramontanisme. Entrée dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maude-petre/#i_0

PIE X saint, GIUSEPPE SARTO (1835-1914) pape (1903-1914)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 448 mots

Le pontificat de Pie X n'a duré que onze ans (1903-1914) ; c'est peu, comparé à celui de ses prédécesseurs immédiats : Léon XIII (25 ans), Pie IX (31 ans), Grégoire XVI (15 ans), mais ce fut tout de même un pontificat marquant, dont l'influence a été profonde, voire décisive et, en certains domaines, durable. Quelque jugement, historique ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pie-x-saint-giuseppe-sarto-pape/#i_0

SABATIER AUGUSTE (1839-1901)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 277 mots

Théologien protestant français. Né dans les Cévennes, en Ardèche, Auguste Sabatier fut pasteur à Aubenas et professeur de dogme réformé à la faculté de théologie de Strasbourg en 1867, d'où il fut expulsé par les Allemands en 1873. Il contribua alors à la création de la faculté de théologie protestante de Paris (1877), dont il devint doyen en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-sabatier/#i_0

SABATIER PAUL (1854-1941)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 190 mots

Chimiste français né à Carcassonne et mort à Toulouse. Après des études à l'École normale supérieure de Paris, Paul Sabatier devient l'assistant de M. Berthelot et obtient son doctorat en 1880. Nommé professeur à Toulouse, il restera dans cette ville — laquelle reconnaîtra ce qu'elle lui doit en donnant le nom du chimiste à sa nouvelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-sabatier/#i_0

SEMERIA GIOVANNI (1867-1931)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 301 mots

Religieux barnabite et prédicateur italien. Ami d' Alfred Loisy , de Paul Sabatier et du baron von Hügel, Giovanni Semeria fut regardé par ses adversaires comme un des modernistes les plus insidieux en raison même de son prestige, de sa popularité et des ses hautes relations. « Vous êtes un chenapan », lui dit un jour Pie X ; et, comme il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-semeria/#i_0

TURMEL JOSEPH (1859-1943)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 236 mots

« Prêtre, historien des dogmes », ainsi qu'il voulut qu'on le gravât sur sa tombe. Né et mort à Rennes, où s'écoula toute sa vie, formé à la critique par ses propres moyens et par l'abondance de ses lectures, Turmel perdit très tôt la foi chrétienne. Pour des raisons complexes, il crut devoir tout faire pour rester dans le clergé catholique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-turmel/#i_0

TYRRELL GEORGE (1861-1909)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 331 mots

La principale figure du modernisme catholique anglais. Irlandais, de famille ouvrière pauvre, George Tyrrell se convertit au catholicisme à dix-huit ans et entra peu après chez les Jésuites. Prêtre en 1891, nommé professeur de philosophie morale, il fut écarté de sa chaire en 1896, ses supérieurs le jugeant trop « thomiste ». C'est alors qu'il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-tyrrell/#i_0

VATICAN CITÉ DU

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 4 608 mots

On dit « Le Vatican », pour faire bref ou pour faire peur, et suggérer tout un monde en un mot. Pour être plus exact, on précise « la Cité du Vatican » ou, mieux encore, « l' État de la Cité du Vatican » (en italien, Stato della città […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-du-vatican/#i_0

VERITATIS SPLENDOR ENCYCLIQUE (1993)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 1 472 mots

Littéralement, les encycliques (ou, en termes plus classiques, les « lettres encycliques ») sont des lettres circulaires, publiques, du pape à l'épiscopat du monde entier, à un épiscopat particulier, ou même — plus récemment — à un auditoire plus large, prêtres et fidèles. Elles se distinguent ainsi des lettres personnelles, privées, que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encyclique-veritatis-splendor/#i_0

VEUILLOT LOUIS (1813-1883)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 350 mots

Fils d'un tonnelier, et toute sa vie demeuré fidèle à ses origines populaires, Louis Veuillot a été en France le véritable fondateur du journalisme catholique, auquel il contribua à donner son goût durable pour la polémique, en un temps, il est vrai, où ce journalisme était loin d'en avoir le monopole. On a peine à imaginer aujourd'hui le rôle si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-veuillot/#i_0

WELLHAUSEN JULIUS (1844-1918)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 160 mots

Orientaliste et exégète protestant allemand. L'œuvre de Wellhausen porte sur l'histoire d'Israël, ainsi que sur la composition des livres historiques de l'Ancien Testament et des quatre Évangiles. Deux préoccupations la caractérisent : d'une part, un effort pour expliquer l'histoire du peuple hébreu en évitant de prendre en compte les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-wellhausen/#i_0