FOI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans le vocabulaire actuel, le mot « foi » désigne habituellement une croyance religieuse ou une croyance morale, c'est-à-dire l'engagement d'un individu au service d'un idéal auquel il croit. Nous avons cependant conservé une autre acception du mot : la bonne foi, synonyme de sincérité, de loyauté. Cette seconde acception se retrouve principalement dans les contextes juridiques. Par exemple, « faire une déclaration sous la foi du serment » ; juger qu'un témoin est « digne de foi » ou qu'un document « fait foi », c'est-à-dire peut servir de preuve en cas de contestation. Nous avons donc une distinction à faire entre la foi-croyance et la foi-loyauté. Quel rapport y a-t-il entre les deux ? L'évolution des mœurs nous porte aujourd'hui à traiter séparément les deux notions. Pourtant au xviie siècle existaient encore de nombreuses expressions où le mot foi indiquait non pas ce que l'on croit mais ce qui est crédible et mérite confiance. Nous ne disons plus guère : « par ma foi ; engager sa foi ; la foi du mariage ; la foi jurée ; etc. ». Ces formules ont vieilli ; elles tenaient leur signification de pratiques rituelles issues du Moyen Âge ou de l'Antiquité. Nous avons perdu l'habitude d'associer le mot foi à la crédibilité ou à la fiabilité ; nous l'associons plus spontanément à la croyance, à la conviction affirmée. Par exemple, les membres d'une communauté religieuse sont appelés aujourd'hui des croyants alors que la tradition les désignait comme des fidèles, ce qui veut dire que la foi-croyance était elle-même comprise comme une loyauté à l'égard des engagements pris, un attachement sincère et donc fiable à la tradition commune.

Nous verrons qu'il est possible de construire un modèle théorique qui rende compte des divers usages du mot foi. Ce modèle théorique peut se formuler de la manière suivante. La foi est l'engagement d'une relation de confiance entre deux personnes (humaines ou divines). Cette relation peut s'entendre au sens actif (la confiance que je fais) ou au sens passif (l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FOI  » est également traité dans :

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « Un des premiers maîtres du dialogue entre la logique et la foi »  : […] pour la première fois la place de la raison dans le champ de la foi : comprendre ce que l'on croit. Les Pères orientaux et grecs avaient su valoriser et utiliser la raison et l'intelligence, même professionnellement, en face de la décadence des penseurs antiques. Mais leur champ était la lutte contre le paganisme, les gnoses, les hérésies. Parmi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselme-de-cantorbery/#i_4080

APOLOGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 546 mots

Dans le chapitre « Du Moyen Âge à l'époque contemporaine »  : […] sensibles au cœur » plutôt que de celles qui convainquent l'esprit, Pascal a projeté sur la démarche de foi une vive lumière. Plutôt que de s'appuyer sur des démonstrations, il a mis en relief dans la croyance un « pari », dont on fausserait la portée si l'on y voyait un argument de premier plan dans son apologétique, mais qui est une sorte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apologetique/#i_4080

APÔTRES SYMBOLE DES

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 350 mots

Appelé aussi Credo, le Symbole des Apôtres est l'énoncé de la foi chrétienne ; il est usité dans l'Église catholique, dans l'Église anglicane, ainsi que dans de nombreuses Églises protestantes ; il n'est pas reconnu officiellement par l'Église orthodoxe. Une tradition affirme qu'il a été composé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbole-des-apotres/#i_4080

ATHÉISME

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 3 050 mots

Dans le chapitre « Les catégories théologiques »  : […] Parce que la croyance ne devient religieuse dans le christianisme qu'en devenant une foi. La foi est une croyance à la deuxième puissance : le chrétien (et aussi le musulman) croit qu'il faut croire pour être sauvé. La doctrine enseigne la nécessité de la foi pour le salut. C'est un dogme ; cela fait partie des choses à croire. La puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atheisme/#i_4080

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dieu »  : […] ne se pose pas le problème d'un Dieu dont il faut démontrer l'existence, mais d'une foi qu'il faut acquérir à travers l'Écriture sainte et l'enseignement de l'Église. Non que cette priorité de la foi soit pour lui obscurcissement de la raison humaine : Intellige ut credas, affirme-t-il, tu dois comprendre pour croire. La foi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_4080

BARTH KARL (1886-1968)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 107 mots

Dans le chapitre « La foi cherchant sa propre intelligence »  : […] quaerens intellectum. La preuve de l'existence de Dieu chez Anselme de Cantorbéry. Si la connaissance n'introduit pas à la foi, la foi produit une connaissance d'elle-même qui, partant de sa positivité, manifeste son caractère scientifique et perfectible, et met en évidence la beauté de cette vérité à la fois incompréhensible dans sa genèse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-barth/#i_4080

BLONDEL MAURICE (1861-1949)

  • Écrit par 
  • Jean TROUILLARD
  •  • 1 877 mots

Dans le chapitre « L'action et l'infini »  : […] Blondel eut très vite le sentiment que la philosophie et la foi avaient en définitive tout à gagner dans l'approfondissement du conflit qui les opposait. De sa rigueur même devait surgir la solution. Si raison et foi semblaient incompatibles, c'est qu'on s'en tenait à des oppositions artificielles sans ramener l'une et l'autre à leur pureté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-blondel/#i_4080

BONHOEFFER DIETRICH (1906-1945)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 404 mots

Dans le chapitre « La responsabilité coûteuse »  : […] œuvres, qui rappellent L'École du christianisme de Kierkegaard, exigent du croyant l'imitation du Christ, car la foi n'est pas croyance, mais apprentissage de l'obéissance, pénitence et discipline. À quoi servirait-il qu'une Église sauvegardât son credo et son organisation, si elle se montrait incapable de préserver aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-bonhoeffer/#i_4080

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

La vie et la carrière du grand exégète et théologien protestant que fut Rudolf Bultmann tiennent en quelques lignes. Il commença ses études au lycée d'Oldenburg et les poursuivit dans les universités de Tübingen, de Berlin et de Marburg. Privatdozent en 1912 à Marburg, il devint ensuite professeur extraordinaire à Breslau (1916-1920), puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bultmann/#i_4080

CARLSTADT ANDREAS RUDOLF BODENSTEIN dit ANDREAS (1480 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 545 mots

Née des querelles d'interprétation que la traduction des textes sacrés avait suscitées, la doctrine de Carlstadt traduit surtout la volonté d'indépendance qui se manifeste au début du xvie siècle, en Allemagne, contre le formalisme et l'intransigeance du parti luthérien. Bien qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlstadt-andreas-rudolf-bodenstein-dit-andreas/#i_4080

CATÉCHISME

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 518 mots

Dans la religion catholique, le mot « catéchisme » désigne l'exposé du contenu minimal de la foi, destiné, par opposition à la catéchèse (qui s'adresse aux catéchumènes, adultes se préparant au baptême) à des baptisés ignorants, soit, d'abord, les enfants. Les deux termes sont cependant reçus aujourd'hui comme synonymes : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catechisme/#i_4080

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 328 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le contenu juridique, théologique et hérésiographique de l'exégèse coranique »  : […] nous croyons en Dieu et au Jour dernier, mais ils ne croient pas ») pour affirmer que la foi n'est pas seulement confession verbale, mais aussi assentiment en acte. Il s'en prend ainsi à un groupe de théologiens appelés « ǧahmites » qui professaient que la foi est seulement adhésion par la parole. Il s'appuie, pour cela, sur ce que signifie, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/#i_4080

CRAINTE ET TREMBLEMENT, Soren Kierkegaard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La « folie » d'Abraham »  : […] dans la crainte et le tremblement, la solitude et le silence, à un ordre qui place l'individu face à Dieu. La foi est ce paradoxe pour lequel l'individu est plus haut que le général. La foi est « paradoxe » : l'individu est au-dessus du général, il est « en rapport absolu avec l'absolu ». Comme celle d'Antigone, la « folie » d'Abraham est la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crainte-et-tremblement/#i_4080

CRESPY GEORGES (1920-1976)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 1 093 mots

de la chaire d'éthique. En 1952, il publie La Guérison par la foi (Delachaux et Niestlé, Neuchâtel-Paris), ouvrage qui se termine par ces mots : « L'essentiel est de placer un malade, par la prière, devant le Seigneur dont la grâce apporte sa solution à toutes les situations humaines [ ... ]. Cet acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-crespy/#i_4080

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 005 mots

Mais le même discernement critique, qui disjoint croire et savoir, libère l'espace pour un usage positif du concept de croyance, celui que désigne le second synonyme principal : la foi. À vrai dire, l'usage kantien et post-kantien du mot Glauben, que nous traduisons par croyance ou par foi, se rapporte à une signification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croyance/#i_4080

DENCK JOHANNES ou HANS (1500-1527)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 780 mots

Proche des anabaptistes, dont il s'éloigne cependant par son mysticisme, Denck apparaît, à bien des égards, comme un précurseur de la libre-pensée. En butte à l'animosité de tous les partis, il dégage de son propre scepticisme une attitude chrétienne débarrassée de la rigueur des dogmes et fondée sur le respect mutuel des individus. Relevant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denck-johannes-ou-hans/#i_4080

DERRIDA JACQUES (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Catherine MALABOU
  •  • 3 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La question théologico-politique »  : […] Les textes tardifs de Jacques Derrida interrogent avec insistance les motifs du possible et de la croyance, de la foi et de la promesse, toutes questions comprises, dès Spectres de Marx (1993), sous le terme « messianique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-derrida/#i_4080

DIEU - Problématique philosophique

  • Écrit par 
  • Jacques COLETTE
  •  • 5 677 mots

Dans le chapitre « Dieu et l'intellect »  : […] Comme l'a souligné Jaspers, penseur de l'existence, la foi, qui chez Anselme précède la pensée sans objet, n'est pas la foi dogmatique. La pensée sans objet n'est pas la pensée du plus grand que tout (majus omnibus), mais la pensée qui s'approche de l'impensable : quo maius cogitari nequit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-problematique-philosophique/#i_4080

DIEU - La négation de Dieu

  • Écrit par 
  • Jeanne DELHOMME
  •  • 9 211 mots

Dans le chapitre « La foi en Dieu »  : […] Témérité d'une transgression qui remplace la perception absente et l'impossible intuition, reconnaissance mystérieuse d'une présence incommunicable, vouloir caché d'une abdication du vouloir et conscience obscure de n'être pas une conscience claire, telle est la foi avant qu'elle ne devienne foi en tel ou tel Dieu, avant que ne lui soit donné et qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-la-negation-de-dieu/#i_4080

DOGME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 2 650 mots

Formulation ecclésiale de la foi en tel temps et tel lieu : il faut y distinguer l'autorité absolue qui vient de la parole de Dieu et l'autorité de l'Église engagée dans la formulation. Aucune parole humaine n'est définitive, le dogme peut être reformulé, dans la fidélité au donné et en fonction de la norme que constituent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogme/#i_4080

DOUTE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 731 mots

Présent dans les discours les plus divers, le doute n'est pas plus un concept méthodologique qu'un argument pédagogique, à quoi cependant on l'a maintes fois réduit. De Socrate à Descartes, de Montaigne à Lessing et de Kierkegaard à Nietzsche, il transforme le cours d'une réflexion en expérience ; dans un discours en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doute/#i_4080

DUNS SCOT JEAN (1266 env.-1308)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  • , Universalis
  •  • 6 225 mots

Dans le chapitre « La foi et la raison (positions comparées de Thomas d'Aquin et de Duns Scot) »  : […] À l'exemple d'Étienne Gilson, il nous paraît éclairant d'interroger d'abord le prologue de l'Ordinatio, parce qu'il contient un véritable dialogue entre les théologiens et les philosophes. La question est de savoir s'il y a place, à côté de la réflexion naturelle, pour une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-duns-scot/#i_4080

ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Xavier LÉON-DUFOUR
  •  • 8 259 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les évangiles et l'Église »  : […] foi..., à travers les sources du livre des Actes des Apôtres et les évangiles eux-mêmes. À l'origine de la proclamation évangélique se trouve la foi pascale : l'histoire du salut est accomplie en Jésus, devenu Seigneur au jour de Pâques. Désormais, le chrétien se voit situé entre un fait passé (Pâques, éclairée par les prophéties bibliques : I Cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles/#i_4080

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Kierkegaard et son secret »  : […] Que Dieu se soit incarné, ce sera toujours un scandale pour la raison, mais ce scandale est la vie même de la foi. L'épreuve est une catégorie existentielle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_4080

FIDÉISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 292 mots

Terme d'origine théologique, appliqué à la doctrine de Bautain et de Lamennais. Cette doctrine a été condamnée en 1838 par les autorités ecclésiastiques. Elle était liée au traditionalisme de Joseph de Maistre et de Bonald. Selon le traditionalisme, la vérité ne peut être connue que par la tradition, non par la raison ; au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fideisme/#i_4080

FIDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 647 mots

« Numa, écrit Tite-Live, n'institua de cérémonie annuelle qu'en l'honneur de la seule Fides ; il enjoignit aux flamines de se rendre à son sanctuaire sur un char à deux chevaux et de célébrer le culte la main enveloppée jusqu'au bout des doigts, afin de signifier que la bonne foi doit être protégée et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fides/#i_4080

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 116 mots

Dans le chapitre « La grâce et la personne de Jésus-Christ »  : […] Que Jésus concentre en lui tout ce que la foi chrétienne peut dire de la grâce, qu'il soit la grâce en personne, cela souligne le caractère de don inattendu, d'absolue gratuité, de sa venue dans ce monde : plus encore que dans l'Ancien Testament, ce que le Nouveau Testament considère comme le tournant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/#i_4080

HÉRÉSIE

  • Écrit par 
  • Alain LE BOULLUEC
  •  • 2 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines »  : […] il peut faire entrer dans la même série, sous le nom d'Ébionites, les judéo-chrétiens – restés proches, par l'observance, les croyances ou la conception de l'Écriture, des origines juives du christianisme – et les gnostiques, qui répudient le Dieu de l'Ancien Testament. Et le procédé de l'amalgame, à jamais fécond en hérésiologie, est omniprésent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heresie/#i_4080

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Les traditions chrétiennes d'Asie Mineure »  : […] Les présentations que donne Irénée du contenu de la règle de foi ne semblent pas toujours totalement concorder. C'est qu'il se contente de rapporter religieusement les traditions qu'il a connues en Asie Mineure, sans se soucier de les mettre en harmonie avec sa propre théologie, puisqu'il est persuadé que la puissance de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_4080

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dogme de l'islam »  : […] Matériellement parlant, la foi du musulman s'exprime dans des formules diverses dont la plus connue et la plus employée est l'attestation (shahāda) : « J'atteste que Dieu est unique et que Muḥammad est l'envoyé de Dieu. » De même, de nombreux versets du Coran sont très caractéristiques de la foi musulmane et en offrent autant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_4080

JACOBI FRIEDRICH HEINRICH (1743-1819)

  • Écrit par 
  • Valerio VERRA
  •  • 2 836 mots

Dans le chapitre « Le savoir intuitif : l'intellect et la raison »  : […] surtout dans les deux derniers cités, Jacobi rassemble les éléments de sa doctrine de la « foi », qui devait susciter tant de malentendus. Il est vrai que, déjà dans sa polémique avec Mendelssohn, il avait précisé fort nettement que la foi dont il parlait et qu'il considérait comme indispensable à toute forme de connaissance et à toute philosophie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-heinrich-jacobi/#i_4080

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 232 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les théologies contemporaines »  : […] » qu'on peut lui donner. Mais, plus avant, on doit aussi relever ceci : le fait que la foi chrétienne professe un Dieu-qui-s'est-fait-vrai homme (ou : un homme personnellement uni à Dieu) invite à renoncer à tout jamais à opposer l'un à l'autre un champ du « divin » et un monde de l'« homme ». S'il faut en croire le christianisme, ce n'est que par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_4080

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 813 mots

Dans le chapitre « Les sources bibliques »  : […] au début de l'Épître aux Romains. Le verdict est donc jugement sur l'humanité totale. Personne ne peut se justifier devant Dieu. Mais, second fait, « l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi » (Épître aux Romains, iii, 28), c'est-à-dire l'homme croit que Jésus-Christ lui fait cadeau d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justification/#i_4080

KIERKEGAARD SØREN (1813-1855)

  • Écrit par 
  • Jean BRUN
  •  • 3 434 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois « sphères de l'existence » »  : […] école du christianisme qui l'édifie, sans l'instruire comme le ferait un système de dogmes. Car le chevalier de la foi n'est ni un professeur, ni un théologien, ni un prédicateur, ni un poète : « Le Chevalier de la foi est un témoin, jamais un maître. » Mais – et c'est là qu'on rencontre le pathétique par excellence – qu'est-ce qui permet au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soren-kierkegaard/#i_4080

LOISY ALFRED (1857-1940)

  • Écrit par 
  • Émile GOICHOT
  •  • 2 282 mots

Dans le chapitre « À la recherche d'une « religion de l'humanité » »  : […] C'est donc bien une foi que confesse Loisy, avec ce que ce terme engage de risque personnel, de choix existentiel au-delà de la stricte démonstration logique, en affirmant que « l'Esprit est, au fond, la grande loi du monde et, avec l'Esprit, la justice et l'amour ». Est-ce « une force qui se cherche elle-même » à tâtons dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-loisy/#i_4080

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 932 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théologien de la Croix, et non de la gloire »  : […] du monde, de l'histoire, de la vie des hommes, dans l'universel et le particulier. La tension entre la foi et l'expérience se révèle ici particulièrement dure, mettant la foi à rude épreuve : l'homme se trouve entre Dieu et Dieu. Non pas dans le sens d'un dualisme statique, non pas entre deux Dieux inconciliables. L'épreuve, la tribulation est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_4080

MARCEL GABRIEL (1889-1973)

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 1 134 mots

Dans le chapitre « La foi et la présence aux autres »  : […] par le christianisme », chez ce catholique romain baptisé à quarante ans, c'est dans la foi au Dieu de l'Évangile que se consomment les mystères de la destinée tragique des hommes, plus d'ailleurs que ne s'y résolvent ses problèmes. Troisième thème, distinct des autres ? Non, dès lors que nos rapports avec Dieu sont à penser, selon Gabriel Marcel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-marcel/#i_4080

MÉTHODISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 944 mots

Dans le chapitre « Tendances caractéristiques du méthodisme »  : […] Luther : Dieu nous justifie de sa propre miséricorde par les seuls mérites de son Fils ; c'est par la foi que nous saisissons cette promesse. Mais, en même temps, Wesley réintégra la notion d'œuvre dans le concept même de foi. Ses adversaires l'accusèrent alors de considérer les œuvres comme un complément indispensable de la foi et non comme un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methodisme/#i_4080

MIRACLE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 6 607 mots

Dans le chapitre « L'histoire sacrée et les « œuvres de Dieu » »  : […] Or, il est symptomatique que les témoins de cette foi, ses hérauts ou ses écrivains, appellent « miracles de Dieu » tous les faits du passé ou du présent, qu'ils soient embellis par la légende ou qu'ils aient l'urgence de l'actualité, qu'ils commémorent des victoires ou qu'ils remémorent des épreuves, tous les faits dont le sens religieux est de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miracle/#i_4080

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 284 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le problème de l'apostolat »  : […] Dans ces conditions, la profession de foi est aussi un contrôle, et l'appel à la foi devient prélude à recrutement, prétexte à enrôlement. Comment faire pour que la liberté des personnes, l'autonomie du jugement, demeure entière, dans une circonstance où c'est le messager qui garantit le message et qui décide qu'on l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_4080

MODERNISME, catholicisme

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 227 mots

Dans le chapitre « L'enjeu »  : […] trompeuse dans l'ordre de l'esprit. Elle évoque un compromis et, ici, pour commencer, les concessions de la foi à la science. Mais la foi peut-elle rien concéder d'elle-même sans se trahir et sans se laisser entraîner sur une pente dangereuse ? Entre Loisy et ses amis, d'une part, ses adversaires des deux bords, de l'autre, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernisme-catholicisme/#i_4080

MURDJISME

  • Écrit par 
  • Mostafa Ibrahim MORGAN
  •  • 582 mots

Doctrine islamique qui s'épanouit avec la dynastie umayyade à Damas dans la seconde moitié du iie siècle de l'hégire, le murdjisme qui, d'après certains historiens, aurait dû son apparition à des influences chrétiennes développa un climat de tolérance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murdjisme/#i_4080

NEWMAN JOHN HENRY (1801-1890)

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 747 mots

Dans le chapitre « Le tractarien »  : […] exercer son intelligence de façon intégralement religieuse dans les problèmes religieux ? Newman, répondant à ceux qui affirmaient que seuls les hommes instruits peuvent, au terme d'un long discours, parvenir à affirmer l'existence de Dieu et poser un acte de foi, s'est appliqué, dans les Sermons universitaires, à montrer que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-henry-newman/#i_4080

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « « Puissance ordonnée » de Dieu et contingence du politique »  : […] D'une manière générale, le problème de la vérité de la foi ne peut être lié à celui des structures de l'Église, quelles qu'elles soient. Ni le pontife romain ni l'Église romaine ne sont infaillibles. Le concile général ne l'est pas davantage, car l'Écriture ne garantit que l'infaillibilité de l'Église universelle, et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_4080

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 517 mots

Dans le chapitre « Le spirituel et l'intelligence de la foi »  : […] les spirituels doivent prendre pour point de départ les divers articles de la règle de foi, tels qu'ils ont été définis par les Apôtres. À partir de là, une double tâche les attend : d'une part, si les vérités de foi ont été pleinement et clairement définies par les Apôtres, les spirituels doivent chercher à en rendre raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/#i_4080

PASCAL BLAISE (1623-1662)

  • Écrit par 
  • Dominique DESCOTES, 
  • François RUSSO
  •  • 8 434 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le projet d'« Apologie » »  : […] cette argumentation se heurte au fait que nul ne peut acquérir la foi à volonté, puisqu'elle est un don de la grâce divine. Pascal en est bien conscient : dans son esprit, le pari ne s'identifie nullement avec l'acte de foi ; il consiste seulement à comprendre que la recherche est nécessaire, et qu'elle doit commencer par la suppression des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-pascal/#i_4080

PÉCHÉ

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 302 mots

Dans le chapitre « Péché et sentiments de culpabilité »  : […] Puisque sa foi en la création lui fait voir la sexualité, l'agressivité, l'amour de soi-même, l'existence historique concrète, etc., comme étant le lieu et le résultat d'un vouloir et d'un désir de Dieu sur l'homme, le chrétien trouve sa foi en contradiction avec elle-même lorsqu'elle présente les enjeux de la vie selon l'Alliance, du péché et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peches/#i_4080

PIÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 442 mots

Dans le chapitre « Le fondateur Philipp Jakob Spener »  : […] ce la « Formule de concorde » !), ce qu'il résuma parfois dans cette expression : « la tête dans le cœur » ; la foi peut sauver même celui qui a une conception déficiente, voire erronée, de son salut. Dans cette perspective, l'Écriture sainte représentait moins un recueil de connaissances dogmatiques qu'une source vivante de la foi. Tandis que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietisme/#i_4080

POÉSIE DU SENTIMENT RELIGIEUX (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 100 mots

La fréquentation des Écritures, les affrontements de la fin du xvie siècle métamorphosent la notion même de littérature religieuse, en un temps où le religieux représente plus de la moitié des livres édités. Une littérature institutionnelle polémique, didactique, historique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-du-sentiment-religieux/#i_4080

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 877 mots

Dans le chapitre « La théologie contemporaine »  : […] un thème majeur sous trois influences : la redécouverte, de Kierkegaard à Nietzsche, du fait que la foi, si elle doit être foi, ne saurait se confondre avec la bonne volonté, ce nom moderne de la vertu ; la réflexion sur l'histoire du peuple de Dieu ; la compréhension de Dieu comme personne élective, libre et aimante. La Dogmatique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_4080

PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 863 mots

Dans le chapitre « La preuve ontologique »  : […] Le Proslogion, « allocution » sur l'existence de Dieu, prend la suite du Monologion rédigé deux ans plus tôt (1076), « méditation sur la raison de la foi » dont le titre même (littéralement, « soliloque ») marque bien la filiation augustinienne ; ouvrage profondément novateur cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proslogion/#i_4080

RAISON

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 13 167 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La raison pervertie et la foi »  : […] la raison, si elles ne l'emportaient pas dans chaque cas, étaient toujours suffisantes. À présent, la lutte est entre la foi et le cœur perverti, ensemble d'intentions et de sentiments qui fait dévier la raison. Les moyens à la disposition de l'homme pécheur ne suffisent pas pour le libérer ; il s'affranchira du mal, qui est radical en lui, à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison/#i_4080

RÉSURRECTION DU CHRIST

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 955 mots

Article central de la confession de foi chrétienne, la résurrection du Christ le demeure aujourd'hui comme elle l'était à l'origine. C'est d'ailleurs sous cette forme que la résurrection de Jésus est attestée pour la première fois dans les documents connus. Il s'agit des énoncés que saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resurrection-du-christ/#i_4080

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Science et philosophie de la vie »  : […] rationalistes de tous bords. Nous pensons d'ordinaire que les progrès de la science ont repoussé les frontières de la foi, qu'en devenant plus savants nous sommes devenus moins croyants. Mais cette victoire du savoir sur la foi, de l'esprit positif sur l'esprit théologique, comme dirait Comte, est bien fragile. Ce n'est même pas une victoire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_4080

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 492 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'impensable objet de pensée : l'essai et l'impresceptible »  : […] Tout un courant de la pensée américaine s'interroge sur la possibilité de la foi, en particulier juive, après Auschwitz. Ainsi Emil Fackenheim voit dans sa perpétuation un acte de résistance qui proclame : « Témoins pour Dieu et pour l'homme, même si nous sommes abandonnés par Dieu et par l'homme » (Penser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_4080

TAYLOR CHARLES (1931-    )

  • Écrit par 
  • Ruth ABBEY
  •  • 1 495 mots

Dans le chapitre « Religion et sécularisation »  : […] e siècle sur le rôle de la religion dans les sociétés modernes occidentales. Cet ouvrage monumental s'intéresse à certains des bouleversements qu'a connus la foi chrétienne dans les sociétés occidentales au cours des cinq derniers siècles, examinant comment les individus modernes sont parvenus à une conception du moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-taylor/#i_4080

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ministère spécifique »  : […] Il semble cependant préférable de définir la théologie comme un ministère spécifique à l'intérieur de l'Église. Elle est l'expression scientifique et réflexive de l'expérience ecclésiale de la foi ; on peut la considérer comme étant la foi in statu scientiae. En tant que fonction sociale au service de toute l'Église, elle ne peut se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie/#i_4080

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 372 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La raison théologique »  : […] intensité de cette découverte de la raison, pour discerner les risques que court alors la foi, il faut les voir en action dans la position du philosophe arabe Averroès (1126-1198), le commentateur par excellence d'Aristote, dont les œuvres pénètrent alors à point dans les écoles parisiennes. Il ne paraît pas qu'on puisse suspecter la sincérité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-d-aquin/#i_4080

TILLICH PAUL (1886-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 828 mots

Dans le chapitre « Principaux thèmes théologiques »  : […] Le doute qui tient en suspicion les affirmations théologiques n'est que le revers de la foi qui croit en la vérité comme en un inconditionné. Or, suivant Tillich, cette foi n'existe que comme une saisie de l'homme par l'absolu, par ce qui le concerne d'une façon ultime. « J'ai été saisi, écrit l'auteur, par le paradoxe suivant : celui qui nie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-tillich/#i_4080

TRINITÉ

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 3 116 mots

Dans le chapitre « La victoire de la christologie du Logos »  : […] de Tertullien dans l'Occident latin et celle d'Origène dans l'Orient grec assurent la victoire de la christologie du Logos. Celle-ci s'introduit dans les formules de foi des Églises vers la fin du iiie siècle. On lit dans le symbole de Césarée de Palestine : « Nous croyons en un seul Dieu [...] et en Jésus-Christ, le Logos de Dieu... » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trinite/#i_4080

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 188 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pensée religieuse de Zwingli »  : […] des élus sans contrepartie directe pour les réprouvés (à la différence de Calvin) ; la foi elle-même s'entend en fonction de l'élection dont elle est le signe. Par là aussi se comprend la critique radicale du libre arbitre et du mérite des œuvres, qui semble s'opposer à la gratuité du salut. Les bonnes œuvres accompagnent nécessairement la foi ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_4080

Voir aussi

Pour citer l’article

Edmond ORTIGUES, « FOI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/