SABATIER AUGUSTE (1839-1901)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien protestant français. Né dans les Cévennes, en Ardèche, Auguste Sabatier fut pasteur à Aubenas et professeur de dogme réformé à la faculté de théologie de Strasbourg en 1867, d'où il fut expulsé par les Allemands en 1873. Il contribua alors à la création de la faculté de théologie protestante de Paris (1877), dont il devint doyen en 1895.

Disciple de A. Vinet et, par lui, de F. Schleiermacher, il fut en France l'un des principaux théoriciens du protestantisme libéral, ce dont témoignent ses deux grands ouvrages : Esquisse d'une philosophie de la religion d'après la psychologie et l'histoire (Paris, 1897 et 1901) ; Les Religions d'autorité et la religion de l'esprit (1903). Un choix de ses articles hebdomadaires parus dans le Journal de Genève, de 1873 à sa mort, a été recueilli sous le titre Lettres du dimanche (Paris, 1900). Important pour la compréhension de sa pensée est l'article « Jésus-Christ » qu'il a écrit pour l'Encyclopédie des sciences religieuses. C'est en réponse à son « modernisme protestant », en particulier, que Loisy a construit son propre « modernisme catholique ». Sabatier et Loisy étaient l'un et l'autre soucieux d'exégèse et d'histoire, mais le premier pourchassait de sa critique les autorités religieuses usurpées, tandis que le second enseignait la nécessité d'un sage développement institutionnel.

De la biographie du théologien protestant, commencée par John Viénot, n'a paru que le tome Ier, Auguste Sabatier. La jeunesse, 1839-1879 (Paris, 1927).

—  Émile POULAT

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

Émile POULAT, « SABATIER AUGUSTE - (1839-1901) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-sabatier/