SABATIER PAUL (1858-1928)

Historien protestant français, élève d'Auguste Sabatier à Paris et Cévenol comme ce dernier, mais sans parenté avec lui. Pasteur à la paroisse française de Strasbourg, puis dans le Vivarais, Paul Sabatier est contraint par sa santé d'abandonner le ministère. Sur le conseil de Renan, il devient l'historien de saint François d'Assise, dont il publie une Vie (bientôt mise à l'Index), qui connut, de 1893 à 1918, quarante-trois éditions françaises (édition définitive : Paris, 1931). Ses travaux l'obligeaient à de longs et fréquents séjours en Italie, particulièrement en Ombrie et à Rome : il s'agit d'une œuvre d'érudition de longue haleine, qui contribua fortement au renouveau des études franciscaines. Paul Sabatier avait une attirance particulière pour Assise, dont il fut fait citoyen d'honneur et où il fonda en 1902 la Société internationale d'études franciscaines. Après la guerre, il fut nommé professeur d'histoire religieuse à la faculté de théologie protestante de Strasbourg.

Ce n'est ni par accident, ni sans effet qu'il s'intéressa ainsi aux études franciscaines. Enfant, il avait obtenu de suivre les deux catéchismes protestant et catholique. Et il pensait que la « vraie » Réforme, ce n'était pas celle de Luther et de Calvin, mais, avant eux, celle de François d'Assise. Déviée par ses disciples, récupérée par la hiérarchie, elle restait plus que jamais d'actualité ; et Sabatier voyait dans le modernisme catholique, dont il fut pour l'Europe un agent de liaison actif, un ferment d'avenir et une confirmation de son analyse. S'il ne fut jamais tenté de se convertir au catholicisme, ainsi qu'on l'a prétendu — il était trop libéral pour cela —, il fondait son œcuménisme sur l'attente d'un retour à l'esprit de saint François tel qu'il le concevait : un saint François trop hérétique pour les orthodoxes, mais, pour lui et dans son livre, toujours plein de vie.

Outre son ouvrage sur le Poverello, Paul Sabatier a laissé plusieurs livres nourris par l'actualité religieuse : À propos de la séparation des Églises et de l'État (Paris, 1905) ; Les Modernistes (Paris, 1909) ; L'Orientation religieuse de la France actuelle (Paris, 1911).

—  Dina SURDIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « SABATIER PAUL - (1858-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sabatier-paul-1858-1928/