VEUILLOT LOUIS (1813-1883)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un tonnelier, et toute sa vie demeuré fidèle à ses origines populaires, Louis Veuillot a été en France le véritable fondateur du journalisme catholique, auquel il contribua à donner son goût durable pour la polémique, en un temps, il est vrai, où ce journalisme était loin d'en avoir le monopole. On a peine à imaginer aujourd'hui le rôle si longtemps joué par ce simple laïc, pratiquement autodidacte et ne possédant en tout cas aucun titre universitaire, sans position officielle, sans fortune personnelle, et l'influence qu'il a exercée simplement par la verve et le courage de sa plume, dont tous ses adversaires reconnaissaient le talent.

Entré en 1839 au quotidien L'Univers, qui avait été fondé six ans plus tôt, après la condamnation de L'Avenir, pour donner un organe au parti ultramontain, Louis Veuillot en devient très vite l'âme et la tête, exerçant pendant quarante ans sur le clergé français une direction de conscience religieuse et politique, et lui inculquant une soumission absolue, non seulement aux enseignements qui venaient de Rome, mais même aux simples conseils du pape. Il eut des démêlés avec une partie de l'épiscopat (et put en l'occurrence compter sur le soutien de Pie IX) ; avec Montalembert et les catholiques libéraux ; avec l'Empire, auquel il s'était d'abord rallié et qui interdit son journal pendant plusieurs années ; avec la République, qui l'incita sur le tard à se dire monarchiste. On notera enfin que Veuillot a exercé une influence religieuse considérable au Canada français, où il a longtemps été un maître à écrire autant qu'un maître à penser.

On attend encore une biographie de Louis Veuillot qui satisfasse aux exigences des méthodes actuelles. La plus riche demeure celle qui fut commencée par son frère Eugène et achevée par son neveu François (4 vol., 1899-1913), sans parler de la mine que constituent ses Œuvres complètes en quarante volumes.

—  Émile POULAT

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  VEUILLOT LOUIS (1813-1883)  » est également traité dans :

INTÉGRISME

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 671 mots

Dans le chapitre « Du « Syllabus » à Léon XIII »  : […] Élu pape en 1846, Pie IX avait d'abord donné quelques signes d'apaisement. Les révolutions de 1848 le ramenèrent sur une ligne d'opposition qui ne faiblit pas jusqu'à sa mort en 1878. En 1864, il publiait un Syllabus de quatre-vingts propositions, « recueil renfermant les principales erreurs de notre temps ». La dernière de ces « erreurs » condamnées était ainsi formulée : « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integrisme/#i_3919

Pour citer l’article

Émile POULAT, « VEUILLOT LOUIS - (1813-1883) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-veuillot/