DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La démocratie chrétienne est un mouvement qui cherche à promouvoir, au sein d'une société démocratique et pluraliste, une politique conforme au message qu'expriment l'Évangile, la doctrine sociale des Églises et les travaux de penseurs chrétiens. Autonome vis-à-vis des organisations ecclésiales, mais enracinée dans de larges fractions du peuple chrétien, elle reçoit aussi le soutien d'agnostiques ou d'athées ouverts à l'apport culturel du christianisme. Dans Humanisme intégral (1936), le philosophe catholique Jacques Maritain rappelle son souhait de formations politiques qui rassembleraient « seulement tels chrétiens qui se font du monde, de la société et de l'histoire moderne une certaine philosophie et tels non-chrétiens qui reconnaissent d'une manière plus ou moins complète le bien-fondé de cette philosophie ».

Quand, le 21 novembre 1791, à la Constituante, l'évêque constitutionnel de Lyon Lamourette évoque les « principes lumineux de la démocratie chrétienne », sans doute crée-t-il l'expression, mais sans y voir autre chose encore qu'une Église démocratique et populaire opposée à l'Église aristocratique de l'Ancien Régime. L'idée restera sans suite. Il faut attendre 1848 pour que l'on reparle de démocratie chrétienne : en France surtout, où avec les rédacteurs de L'Ère nouvelle, Frédéric Ozanam fait la fortune de l'expression, désormais chargée de son sens politique contemporain. Mais la réaction contre-révolutionnaire éliminera ce que Jean-Baptiste Duroselle appelle à juste titre la « première démocratie chrétienne ».

Une deuxième va naître au lendemain de l'encyclique de Léon XIII, Rerum novarum (1891). Pour la première fois, la papauté semble appuyer le réformisme politique et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences de science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux

Classification


Autres références

«  DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La démocratie chrétienne »  : […] La démocratie chrétienne allemande se compose de deux branches qui forment cependant un groupe parlementaire commun au Bundestag, mais elles sont juridiquement et politiquement distinctes. L'Union chrétienne-démocrate (C.D.U.) existe dans tous les Länder, sauf en Bavière où l'Union chrétienne sociale (C.S.U.) mène une action indépendante. De 1961 à 1988, la C.S.U. est présidée par Franz Josef Str […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_5759

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-rapports-entre-eglises-et-etats/#i_5759

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le Parti du peuple autrichien (Ö.V.P.) »  : […] Aux « rouges » du Parti social-démocrate s'opposent les « noirs » chrétiens-sociaux. Le Parti chrétien-social, fondé par Karl Lueger en 1893, rassemble, sur des bases anticapitalistes de façade, des options antisocialistes explicites et des relents antisémites, la paysannerie et les couches moyennes urbaines, en particulier les artisans et les boutiquiers. Les chrétiens-sociaux sont restés au gouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_5759

BEERNAERT AUGUSTE (1829-1912)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 633 mots

Fils d'un fonctionnaire de l'Enregistrement, Auguste Beernaert fait des études à l'université de Louvain, puis poursuit une carrière d'avocat à Bruxelles. Il fait partie du conseil de surveillance du journal libéral L'Étoile belge , mais ne joue pas de rôle politique avant d'être appelé, le 23 octobre 1873, au ministère des Travaux publics par le conservateur modéré Jules Mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-beernaert/#i_5759

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 261 mots

Catholicisme libéral, catholicisme social, démocratie chrétienne : trois courants de pensée qu'il serait déraisonnable de traiter comme s'ils n'avaient entretenu aucune sorte de relation réciproque. Assurément, ce qui les différencie est souvent essentiel : entre catholiques libéraux et démocrates chrétiens, il y a toute la distance qui sépare au xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-liberal-et-catholicisme-social/#i_5759

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Vers la transition »  : […] Décimés par la répression et minés par de multiples divisions, la gauche et les syndicats se reconstituent lentement dans la clandestinité à la charnière des années 1970 et 1980, et jettent les bases d'un dialogue avec le Parti démocrate-chrétien, qui conduit à la mise en place d'un front démocratique hostile au régime. En août 1983 apparaît l'Alliance démocratique constituée de la Démocratie chr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_5759

COLIN ANDRÉ (1910-1978)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 761 mots

André Colin était né à Brest en 1910, et c'est là qu'il s'est éteint après une longue carrière politique partagée entre les responsabilités nationales et les responsabilités régionales. Député du Finistère de 1946 à 1958, sénateur depuis 1959, conseiller général d'Ouessant depuis 1951, président du conseil général du Finistère depuis 1964, succédant à René Pleven à la présidence du conseil régiona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-colin/#i_5759

COSSIGA FRANCESCO (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Homme politique italien, Francesco Cossiga fut président du Conseil (1979-1980), puis président de la République (1985-1992). Né le 26 juillet 1928 à Sassari, en Sardaigne, Francesco Cossiga rejoint en 1945 la Démocratie chrétienne, le parti qui a dominé la vie politique italienne durant cinquante ans. Il étudie le droit à l'université de sa ville natale, où il obtient sa licence en 1948 avant d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-cossiga/#i_5759

COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 961 mots

Né le 9 avril 1911 à Montpellier (Hérault) où il s'est éteint soixante-huit ans plus tard, Paul Coste-Floret a consacré sa vie au droit, à la politique et à la démocratie chrétienne. Avec fougue. Fils d'avocat, Paul Coste-Floret s'est engagé tout naturellement dans des études juridiques – doctorat, agrégation –, mais la guerre qui a marqué sa jeunesse n'allait pas tarder à déranger une carrière ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-coste-floret/#i_5759

DE GASPERI ALCIDE (1881-1954)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 088 mots
  •  • 1 média

Originaire du Trentin, alors terre autrichienne, De Gasperi défend la cause irrédentiste, comme vice-président du Comité d'agitation trentin (1903), ce qui lui vaut d'être arrêté. Journaliste, il dirige la Voce cattolica (1904) puis, pendant plus de vingt ans, Il Trentino . Militant de l'Unione politica popolare, d'inspiration catholique, élu en 1911 d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcide-de-gasperi/#i_5759

DUARTE JOSÉ NAPOLEÓN (1925-1990)

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY
  •  • 845 mots

Président du Salvador de 1984 à 1989, José Napoléon Duarte est d'origine modeste. Acharné au travail, il va se former aux États-Unis grâce à une bourse et devient ingénieur des travaux publics. Chez lui a grandi une vocation politique inspirée par la doctrine sociale de l'Église catholique. En 1960, il fonde le Parti démocrate-chrétien (P.D.C.) et incarne alors les aspirations au changement de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-napoleon-duarte/#i_5759

ÈRE NOUVELLE L'

  • Écrit par 
  • Pierre ALBERT
  •  • 312 mots

En fondant L'Ère nouvelle , les abbés Lacordaire, Maret et de Coux, ainsi que Frédéric Ozanam, le fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, reprenaient dans une certaine mesure l'entreprise tentée en 1830 avec L'Avenir pour concilier Dieu et la liberté ; mais Lamennais n'était plus avec eux : ayant rompu avec l'Église, il avait son propre journa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ere-nouvelle/#i_5759

FREI MONTALVA EDUARDO (1911-1982)

  • Écrit par 
  • Gérard PONTHIEU
  •  • 390 mots
  •  • 1 média

Né à Santiago du Chili, Eduardo Frei milite d'abord dans les organisations de jeunesse et devient président de la Fédération nationale des étudiants catholiques. Il est parmi ceux qui entreprennent de rénover le Parti conservateur en s'inspirant des principes de l'encyclique Rerum novarum  ; il se sépare en 1938 de ce parti après avoir créé la Phalange, dont les membres sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-frei-montalva/#i_5759

GRONCHI GIOVANNI (1887-1978)

  • Écrit par 
  • Paul-Jean FRANCESCHINI
  •  • 258 mots

Originaire d'une famille modeste des environs de Pise, militant démocrate-chrétien, Giovanni Gronchi fonde avec Luigi Sturzo le Parti populaire italien (1919). Député, secrétaire de la Confédération italienne des travailleurs chrétiens, il entre comme sous-secrétaire d'État dans le premier gouvernement formé par Mussolini, en 1922, avant de donner sa démission à la suite de l'assassinat de Matteot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-gronchi/#i_5759

HARMEL LÉON (1829-1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 407 mots

Ayant hérité de son père la filature du Val-des-Bois près de Reims, Léon Harmel entreprend de faire de son usine une sorte de communauté chrétienne où les ouvriers dirigent eux-mêmes un ensemble d'œuvres sociales : mutuelle scolaire, enseignement ménager, cité ouvrière... Il institue, en 1883, la participation des travailleurs à la direction et au maintien de la discipline dans l'entreprise. De pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-harmel/#i_5759

HERRERA CAMPÍNS LUIS (1925-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 352 mots

Luis Herrera Campíns fut le président du Venezuela de 1979 à 1984. Né le 4 mai 1925 à Acarigua, dans les llanos (grandes plaines consacrées à l'élevage), Luis Herrera Campíns est issu de la classe moyenne. Après des études de droit à l'université de Caracas, il fonde en janvier 1946, avec Rafael Caldera, le Parti C.O.P.E.I. (Comité de organización política electoral indepen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-herrera-campins/#i_5759

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Après plus de quarante ans de grande stabilité politique, l'Italie est entrée, depuis la fin des années 1980, dans une ère de bouleversements sans équivalent en Europe. Sous la pression des événements internationaux et de ses propres déficiences, c'est en effet tout le modèle économique et politique italien qui s'écroule. Un modèle qu'on peut dire né à Yalta et mort à Berlin, dans la mesure où l'I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_5759

KOHL HELMUT (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  • , Universalis
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une longue carrière politique »  : […] Né le 3 avril 1930 à Ludwigshafen, dans le Palatinat, Helmut Kohl appartient à une génération intermédiaire marquée par la guerre, mais non compromise avec le III e  Reich. Catholique et patriote, sa famille n'adhérait pas au nazisme ; son père, modeste employé de l'administration fiscale, lui a enseigné très tôt les vertus de la démocratie. Né dans une région frontalière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-kohl/#i_5759

LEFÈVRE THÉO (1914-1973)

  • Écrit par 
  • Louis METZEMAEKERS
  •  • 309 mots

Né à Gand, Théodore Lefèvre fait des études de droit à l'université de sa ville natale puis est admis au barreau. Après la Seconde Guerre mondiale, il est l'un des fondateurs du Parti social-chrétien (P.S.C.) qu'il préside de 1950 à 1961. En 1946, il avait été élu député. Pendant la « guerre scolaire » en Belgique, il s'affronte avec les socialistes et les libéraux sur la question de la liberté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theo-lefevre/#i_5759

LEMIRE JULES AUGUSTE (1853-1928)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 734 mots

Né à Vieux-Berquin, près d'Hazebrouck, dans une famille de fermiers, Jules Lemire étudie au collège Saint-François d'Hazebrouck puis au grand séminaire de Cambrai ; il est ordonné prêtre en 1878. Professeur de philosophie et de rhétorique au collège Saint-François d'Hazebrouck pendant quinze ans, catholique intransigeant, légitimiste, il évolue à partir de 1883. Il souhaite l'acceptation par l'Égl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-auguste-lemire/#i_5759

MERKEL ANGELA (1954- )

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  • , Universalis
  •  • 1 904 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’entrée en politique »  : […] La vie d'Angela Merkel bascule avec le Mur, le 9 novembre 1989. Elle adhère à un petit parti de dissidents (Renouveau démocratique) où militent de nombreux pasteurs. Alors qu'elle s'est fait remarquer par sa capacité à organiser le service de presse, elle devient en avril 1990 porte-parole adjointe du dernier Premier ministre de RDA, Lothar de Maizière, et adhère à l'Union chrétienne-démocrate (C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angela-merkel/#i_5759

MORO ALDO (1916-1978)

  • Écrit par 
  • Paul-Jean FRANCESCHINI
  •  • 368 mots
  •  • 2 médias

Professeur de procédure pénale à l'université de Rome, Aldo Moro a occupé toutes les charges importantes de la vie politique de son pays. Ancien président des étudiants catholiques, il est député de Bari depuis 1946. Ministre de la Justice en 1955 et de l'Instruction publique en 1957, il accède en 1959 à l'important poste de secrétaire général de la Démocratie chrétienne, au sein de laquelle il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldo-moro/#i_5759

M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

  • Écrit par 
  • René RÉMOND, 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 840 mots

On considère généralement que le courant démocrate-chrétien dont le Mouvement républicain populaire (M.R.P.) est issu a des racines politiques qui remontent à Lacordaire, à l'encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII (1891) et au Sillon de Marc Sangnier. Plus précisément, Francisque Gay a fondé en 1920 un petit Parti démocrate populaire qui, s'il n'a guère eu de succès sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-republicain-populaire/#i_5759

MURRI ROMOLO (1870-1944)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 350 mots

L'un des fondateurs de la Démocratie chrétienne italienne. Originaire des Marches, prêtre en 1892, licencié ès lettres de l'université de Rome, où il subit l'influence de Labriola, Murri refusa un poste à la curie romaine, préférant la vie active parmi les jeunes universitaires. Il fut dès lors l'entraîneur exceptionnel de tout un mouvement d'idées sociales et de culture religieuse, dont l'organe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romolo-murri/#i_5759

PARTI DÉMOCRATE POPULAIRE, France (1924-1940)

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 430 mots

Petite formation politique française constituée au lendemain des élections de 1924, le Parti démocrate populaire regroupe une partie des démocrates d'inspiration chrétienne qui ont en commun de vouloir rapprocher le catholicisme et la démocratie. Restent en dehors, à sa gauche, la Jeune République, qui suit les positions de Marc Sangnier, et, sur sa droite, des catholiques républicains socialement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parti-democrate-populaire-france/#i_5759

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 078 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La difficile élaboration de la Constitution »  : […] La III e  République ayant disparu dans la débâcle de 1940, aucun système politique ne s'imposait naturellement après la « parenthèse » de Vichy. Dès la Libération, des pouvoirs de fait existaient : celui du général de Gaulle et de la Résistance extérieure, qui pouvait se prévaloir de la continuité de la France et d'une reconnaissance de la part des Alliés, celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/#i_5759

RUMOR MARIANO (1915-1990)

  • Écrit par 
  • Paul-Jean FRANCESCHINI
  •  • 394 mots

Homme d'État italien, l'un des dirigeants de la démocratie chrétienne. Originaire de Vénétie (la Vendée italienne), fils d'un des initiateurs du christianisme social, Mariano Rumor est professeur de lycée, après des études sanctionnées par une licence et un doctorat de lettres. Chaleureux et ouvert comme son père aux préoccupations sociales de l'Église, il est remarqué par De Gasperi en 1946, aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-rumor/#i_5759

SALVADOR EL

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY
  • , Universalis
  •  • 9 390 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Croissance économique et crise du modèle autoritaire »  : […] Cette forte croissance produit des effets aux niveaux rural et urbain qui vont conduire à une crise durant les décennies suivantes. La forte densité de la population, l'absence de terres disponibles et le refus des élites caféières de mettre en place des éléments de réforme agraire renforcent les tensions dans le monde rural. De nombreux paysans sans terre émigrent au Honduras. Parallèlement, la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-salvador/#i_5759

SANGNIER MARC (1873-1950)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 413 mots

Adolescent au collège Stanislas, jeune militaire à Versailles, étudiant à Polytechnique, toujours l'on retrouve Sangnier organisant des réunions dont le but est de rapprocher le favorisé et le démuni, l'ouvrier et l'étudiant, le gradé et le soldat, et de susciter la discussion. Abandonnant très vite la carrière militaire pour se consacrer à son idéal, qui n'est pas encore une idéologie, Sangnier p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-sangnier/#i_5759

SILLON LE

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 839 mots

Contemporain des troubles dus à la politique anticléricale qui aboutira à la loi de séparation de l'Église et de l'État, Le Sillon s'inspire des enseignements de l'encyclique Rerum novarum et de la politique dite du ralliement, qui marqua le pontificat de Léon XIII. C'est le porte-parole d'une démocratie chrétienne qui entend politiquement et socialeme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sillon/#i_5759

STURZO LUIGI (1871-1959)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 1 084 mots

L'un des pères de la démocratie chrétienne en Italie, Sturzo naît à Caltagirone, en Sicile ; élève au séminaire de sa cité natale puis aux académies thomiste et grégorienne de Rome, il est ordonné prêtre en 1894 et devient professeur de philosophie à Caltagirone. Dominant une santé fragile par une énergie ascétique et une intense activité intellectuelle, don Sturzo est fortement marqué par le cath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-sturzo/#i_5759

WINDTHORST LUDWIG (1812-1891)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MAYEUR
  •  • 642 mots

Issu d'une famille de juristes et de fonctionnaires, Ludwig Windthorst devient avocat à Osnabrück, dans le royaume de Hanovre. Il prend part au mouvement de renaissance catholique puis, à partir de 1849, se consacre à l'activité politique. Il appartient au parti gouvernemental hanovrien, dont il va devenir le chef. Favorable à un régime politique constitutionnel et à une politique grand-allemande, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-windthorst/#i_5759

WIRTH JOSEPH (1879-1956)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 404 mots

Homme politique allemand d'origine modeste, professeur de mathématiques au lycée de Fribourg, Joseph Wirth est député au Landtag de Bade en 1913, au Reichstag de 1914 à 1933. Républicain sincère et porte-parole de la gauche social-chrétienne du parti du centre (Zentrum), il est le ministre des Finances et l'homme fort du gouvernement Fehrenbach (juin 1920-mai 1921) et le premier chancelier issu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-wirth/#i_5759

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LETAMENDIA, « DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/