OTTAVIANI ALFREDO (1890-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terrible cardinal Ottaviani n'est plus, il est allé rejoindre l'ombre de Torquemada : c'est du moins ce qu'ont pu dire ou penser ses adversaires et ses victimes, se fondant sur l'image qu'ils se faisaient de lui, associée à celle qu'ils avaient du sinistre Saint-Office où le prélat avait fait sa carrière, la Congrégation pour la doctrine de la foi, héritière de la Sainte Inquisition. Voir en lui un idéologue et un intégriste préposé au maintien de l'orthodoxie dans toute son intransigeance, cela tient à la fois du mythe et de la réalité, les proportions de l'un ou de l'autre variant selon la position occupée par ceux qui parlent du personnage.

Né à Rome le 29 octobre 1890, dans le quartier populaire du Trastevere, Alfredo Ottoviani était le onzième enfant d'une famille qui en comptait douze ; son père était boulanger et sa mère corsetière. Destinée banale en Italie : ce fils du peuple devint homme d'Église et, comblé d'honneurs, jamais n'oublia ses origines. Tant qu'il en eut la force, il ajouta à ses occupations professionnelles le ministère dans une paroisse et le patronage d'un orphelinat, ce qui, pour lui, n'était pas seulement un hobby. Ordonné prêtre en 1916, trois fois docteur, à la romaine (en philosophie scolastique, en théologie et en droit canonique), il débute dans l'enseignement et entre à la Curie. En 1925, le cardinal Gasparri, secrétaire d'État de Pie XI, l'associe à la préparation des accords du Latran qui sont signés en 1929 avec Mussolini. Satisfait de ses services, le cardinal le fait nommer en 1928 sous-secrétaire à la congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires, chargée des relations avec les gouvernements. À ce titre, Mgr Ottaviani accompagne à Lourdes en 1935 le cardinal Pacelli, successeur de Gasparri et le futur Pie XII. La même année, sa carrière bifurque de manière décisive : il est nommé assesseur du Saint-Office. Il gravira, au sein de cette congrégati [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

Émile POULAT, « OTTAVIANI ALFREDO - (1890-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-ottaviani/