Pierre-Paul LACAS

psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

ABRÉACTION

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 423 mots

Terme utilisé en psychiatrie et en psychothérapie et qui traduit l'allemand Abreagiren, mot inconnu sans doute avant Breuer et Freud. Dans le sens le plus général, l'abréaction désigne toute décharge émotionnelle qui permet à un sujet d'extérioriser un affect lié à un souvenir traumatique et, en conséquence, de se libérer de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abreaction/#i_0

ACTING OUT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 166 mots

Acting out, expression anglaise utilisée principalement en psychanalyse et en thérapie de groupe pour désigner une transgression de la règle fondamentale de verbalisation, dans l'association libre, ou celle du « faire comme si », dans le psychodrame, l'acting out définit un acte impulsif dont le caractère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acting-out/#i_0

AGRICOLA ALEXANDRE (1446 env.-1506)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 352 mots

Né vraisemblablement en Flandre, peut-être en Allemagne, Alexandre Agricola (ou Ackermann) est en Italie, à Florence, en 1470, date de son mariage. Il est au service du duc Galéas-Marie Sforza de Milan, de 1471 à 1474, date à laquelle on le rencontre à Mantoue, ayant cédé sa place à Milan à Loyset Compère . En 1476, il est à Cambrai dans le groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-agricola/#i_0

ALLEMANDE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 197 mots

Danse lente à 4/4, connue depuis 1575 environ ; elle semble dériver du branle (en allemand, Reigen), qui se développa dans les pays germaniques en opposition à la pavane , alors tombée en désuétude. L'allemande est de structure ABA. Aux xviie et xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemande-danse/#i_0

ALTO, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 622 mots

Instrument à cordes de la famille des violons. L'alto est légèrement plus grand que le violon ; il mesure en moyenne 67 centimètres, dont 40 pour la caisse ; les éclisses ont 4 centimètres de hauteur vers le manche et 4,2 cm au bouton de cordier. L'alto est accordé une quinte au-dessous du violon , soit ut 2 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto-instrument/#i_0

ALTO, voix

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 168 mots

Voix de femme ou d'enfant qui occupe la plus basse tessiture. Depuis le xixe siècle, celle-ci s'étend du sol 2 au mi 4 ; certaines altistes descendent jusqu'au mi 3. Alto désigne également la partie qui se voit confier la mélodie possédant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto-voix/#i_0

AMBITUS

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 177 mots

Tessiture d'une mélodie ou étendue de l'échelle sonore — du grave à l'aigu — à l'intérieur de laquelle se déploie une mélodie. L'ambitus sert aussi à différencier le mode authente (ou authentique) du mode plagal, en plain-chant grégorien. En effet, les modes authentes sont ceux qui, à l'époque byzantine, correspondaient au dorien ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambitus/#i_0

AMBROSIENS RITE & CHANT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 562 mots

Au sens étroit de l'expression, le chant ambrosien est le corpus de textes et de musiques qui fut créé par saint Ambroise (333 ou 340-397), évêque de Milan. Le témoignage de saint Augustin est formel ; nous apprenons ainsi que, « persécuté par l'impératrice Justine, l'évêque s'enferma avec ses fidèles dans l' église de Milan et, pour occuper le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-et-chant-ambrosiens/#i_0

ANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 187 mots

Terme de facture instrumentale. Lamelle de roseau, de métal ou de matière plastique qu'on place à l'embouchure de tuyaux sonores et dont les vibrations produisent un son d'autant plus élevé que sa longueur est plus faible et ses battements plus fréquents. On distingue les anches libres (qui vibrent en dedans ou en dehors d'une ouverture : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anche/#i_0

ANGLÉS père RAFAEL (1731 env.-1816)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 126 mots

Organiste, pianiste et compositeur espagnol. Le père Anglés tint les orgues de la cathédrale de Valence pendant dix ans (1762-1772). On connaît parmi les manuscrits conservés à la cathédrale de Orihuela plusieurs œuvres d'Anglés ; la bibliothèque centrale de Barcelone possède aussi des pièces pour orgue ainsi que des œuvres qu'il a copiées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angles-pere-rafael/#i_0

ANTIPHONIQUE CHANT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 201 mots

Forme musicale typique de la liturgie chrétienne. Alors que l'antiphonon de la théorie grecque signifie octave (hommes et femmes à l'unisson chantent à l'octave), dans l'antiphona latine, deux demi-chœurs (ou deux solistes) chantent alternativement une suite de versets mélodiquement identiques (alternance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-antiphonique/#i_0

ARCADELT JACQUES (1505 env.-1568)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 442 mots

Musicien franco-flamand, un des premiers grands madrigalistes, avec C. Festa et P. Verdelot. Il fut peut-être l'élève de Josquin Des Prés et certainement celui de Verdelot qu'il fréquenta notamment vers 1530 à la cour des Médicis et avec lequel il fit le voyage de Lyon, en compagnie d'un autre musicien français, Jean Conseil (1498-1535). Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-arcadelt/#i_0

ARPEGGIONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 86 mots

Instrument à six cordes et à archet, dû au facteur viennois Johann Georg Staufer (1823). C'est une grande Streichgitarre ; quand elle est petite, on l'appelle Bogengitarre. L'arpeggione est aussi appelé guitare d'amour ou guitare-violoncelle, la caisse et le manche ressemblant à ceux de la guitare. Schubert, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arpeggione/#i_0

ASSOCIATION LIBRE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 472 mots

Expression utilisée en psychanalyse pour désigner l'objet de la règle fondamentale, laquelle consiste pour le patient à exprimer toutes les pensées (idées ; images ; Einfall, dit Freud, « ce qui tombe » dans l'esprit) sans discrimination aucune et de manière spontanée. L'école de Zurich et Jung utilisèrent des « mots […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-libre-psychanalyse/#i_0

ATTAINGNANT PIERRE (1494 env.-env. 1553)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 170 mots

Un des premiers éditeurs de musique français. Attaingnant est établi en 1514 à Paris. En 1528, il publie, Chansons nouvelles ; en 1529, Dix-Huit Basses Danses garnies de recoupes et tordions... le tout réduyt en la tablature de lutz ; la même année, la Très Brève et Familière Introduction pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-attaingnant/#i_0

BAL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 786 mots

Le terme « bal » désigne aujourd'hui soit l'assemblée des danseurs qui se réunissent pour exécuter des danses, soit le lieu même où s'effectue cette réunion. Bal a aussi servi à désigner des airs de danses folkloriques du midi de la France, de tempo vif et de rythme binaire. Aux xiie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bal/#i_0

BARCAROLLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 265 mots

Chant , souvent improvisé, des bateliers italiens, surtout vénitiens (barcarola vient de barcaruolo : gondolier). Cependant, dans les Cantigas de amigo espagnoles (telles celles de Pero da Ponte, poète du xiiie siècle, proche des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barcarolle/#i_0

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 863 mots

L'origine du mot « baroque », appelé à une si grande fortune, doit être raisonnablement reconnue dans le mot portugais barroco, qui désigne la perle irrégulière, voisin du castillan berrucco, qui était lui-même entré dans la langue technique de la joaillerie au xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_0

BARYTON, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 131 mots

Instrument à cordes ou à vent. Aux xviie et xviiie siècles, c'est une viole d'amour basse appelée aussi viola di bordone ; elle est utilisée notamment en Allemagne et ressemble alors à un violoncelle de six ou sept cordes, auxquelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baryton-instrument/#i_0

BARYTON, voix

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 199 mots

La voix d'homme dite de baryton est intermédiaire entre celle de ténor et celle de basse, et s'étend approximativement du fa 1 au fa 3. Ordinairement, dans le répertoire lyrique, on distingue quatre types de barytons. Le baryton Martin, le plus proche du ténor, est un baryton léger, de timbre élevé, surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baryton-voix/#i_0

BASSE, voix

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 269 mots

Nom qui désigne la plus grave des voix d'homme, qui est aussi la plus étendue. Le registre de la basse profonde (la plus grave) s'étend ordinairement sur une tessiture de deux octaves (d'ut 1 à ut 3). Le répertoire lyrique distingue plusieurs caractères à la voix de basse : la basse chantante ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-voix/#i_0

BASSE-DANSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 311 mots

Selon la plupart des auteurs, danse de cour, à deux temps (parfois à trois), de tempo lent, au caractère grave et solennel, répandue en France et en Italie (bassa danza). La basse-danse doit son nom à ses pas marchés ou glissés, donc effectués à ras de terre, « bas », par opposition aux danses « hautes » (alta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-danse/#i_0

BÉCARRE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 166 mots

Signe musical ♮ qui, placé devant une note, annule l'altération qui l'affectait, dièse ou bémol, que cette altération soit passagère (valable pour la seule mesure), ou constitutive (prévue pour tout un morceau par l'ensemble des altérations notées en début de portée, que l'on nomme armature). On remarquera que, jusqu'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/becarre-musique/#i_0

BERMUDO JUAN (1510 env.-?)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 396 mots

Compositeur, théoricien et l'un des trois organistes les plus réputés du Siècle d'or espagnol, avec Antonio de Cabezón et Tomás de Santa María. Il étudie à l'université d'Alcalá de Henares ; en 1549, il est au service du duc d'Arcos, où il côtoie Luis de Morales. Franciscain, il fut aussi attaché à l'archevêque de Séville. Son œuvre principale est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-bermudo/#i_0

BERWALD FRANZ (1796-1868)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 271 mots

Compositeur suédois et l'un des créateurs les plus originaux du xixe siècle, dont on commence à peine à mesurer la richesse, Berwald se produit, à dix ans, comme violoniste ; à seize ans, il entre à la chapelle royale. Ses premières œuvres (avant 1820) manifestent sa maîtrise et une grande liberté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-berwald/#i_0

BINCHOIS GILLES DE BINCHE dit (1400 env.-1460)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 602 mots

Compositeur franco-flamand, le plus célèbre représentant de l'école bourguignonne ; ses chansons polyphoniques profanes, dont 55 sont connues, figurent parmi les plus belles du genre. Il écrivit aussi de nombreuses pages de musique religieuse. Il fut soldat, mais d'« honorable mondanité », comme nous l'apprend la Déploration sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/binchois/#i_0

BLAVET MICHEL (1700-1768)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 358 mots

Au jugement de J. Quantz — particulièrement qualifié — Michel Blavet fut le premier flûtiste de son temps. Perfectionnant l'apport de C. Naudot, Michel de la Barre et G. Buffardin, il porte la technique de la flûte traversière à son apogée pour le xviiie siècle. Né à Besançon, il se fixe à Paris , sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-blavet/#i_0

BOISMORTIER JOSEPH BODIN DE (1691-1755)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 510 mots

Musicien et théoricien français, à qui l'on doit le premier concerto français de soliste écrit pour basson (1729). Boismortier naquit à Thionville, séjourna à Nancy et à Lunéville entre 1709 et 1715 ; peut-être put-il y rencontrer Henry Desmarets (1661-1741) ? Vers 1715, et au moins jusqu'en 1722, il séjourna à Perpignan, où il se maria en 1720. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boismortier-joseph-bodin-de/#i_0

BOLÉRO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 262 mots

Danse espagnole (bolero : celui qui danse le bolero ; vient de bolla : boule), à 3/4, dans un tempo modéré, d'un style calme et noble ; on l'exécute avec chant et castagnettes , voire guitare et tambour de basque. Le boléro semble avoir été connu au xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolero/#i_0

BOMBARDE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 158 mots

Instrument à vent de la famille des chalumeaux (anche double). Il est construit en bois et fut répandu du xive au xviie siècle. Il assure la partie de basse, mais fut construit en différentes tessitures : contre-basse (bombardone, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bombarde-musique/#i_0

BONGOS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 87 mots

Instrument à percussion de type membranophone à son indéterminé. D'origine cubaine, il s'est répandu en Amérique du Sud. On l'utilise en musique contemporaine (notamment Boulez, Stockhausen, Bério). Un seul côté du petit tambour , ayant environ 15 cm de diamètre, est recouvert de peau que l'on frappe des doigts, de la paume de la main ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bongos-musique/#i_0

BORDES CHARLES (1863-1909)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 323 mots

Musicien français, chef de chœur, compositeur et musicologue, Bordes fut l'élève de Franck et de Marmontel. Il a joué un rôle non négligeable dans le renouveau esthétique en matière de musique sacrée, et son amour éclairé du folklore en a fait l'un des premiers chercheurs de la fin du xixe siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bordes/#i_0

BOURGEOIS LOYS (1510 env.-apr. 1557)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 241 mots

Compositeur et théoricien, dont la collaboration étroite avec Calvin permit l'élaboration des versions mélodiques du psautier huguenot. À Genève, où il resta de 1541 environ à 1552, Bourgeois fut chantre à Saint-Pierre. En 1551, Calvin le fit emprisonner pour avoir modifié de son propre chef les mélodies du psautier. Peut-être est-ce la raison de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loys-bourgeois/#i_0

BOURRÉE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 156 mots

Danse française populaire, d'origine inconnue (l'étymologie est incertaine). Avec Marguerite de Valois, la bourrée est déjà danse de cour (1565), et fait partie de la suite après 1650. Elle est toujours d'allure alerte et joyeuse, avec un levé d'un temps et de fréquentes syncopes sur le deuxième et le troisième temps. Sa forme comprend une mélodie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourree/#i_0

BOUZIGNAC GUILLAUME (mort apr. 1643)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 433 mots

Compositeur français, d'origine languedocienne. Le style très original de Bouzignac en fait l'un des plus remarquables musiciens de l'école française du début du xviie siècle. Il est, notamment, l'un des précurseurs de Marc-Antoine Charpentier pour l'introduction de l' oratorio en France. Par son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-bouzignac/#i_0

BRANLE, musique et danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 372 mots

Danse d'origine française, que caractérise un premier balancement sur place par déplacement latéral des pieds (que le vieux français appelait « branlement », d'où le nom dérivé), et qui fut fort en vogue du règne d'Henri III à la mort de Louis XIV. Elle est de rythme binaire (parfois ternaire), de tempo modéré. À ses origines, le branle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/branle-musique-et-danse/#i_0

BRETÓN TOMÁS (1850-1923)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 331 mots

Chef d' orchestre , compositeur et pédagogue espagnol, surtout célèbre pour ses zarzuelas (1875-1896). Né à Salamanque, Bretón s'établit à Madrid en 1865 et étudia la composition dans la classe de J. Emilio Arrieta y Correra (1823-1894). À Madrid et à Barcelone, il dirigea un orchestre de zarzuelas. En 1875, on créa son premier opéra, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomas-breton/#i_0

BUSNOIS ou BUSNES ANTOINE DE (1430?-? 1492)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 432 mots

Compositeur et poète, l'un des noms réputés de l'école franco-flamande de la seconde génération, celle d'Ockeghem. En 1467, Busnois sert Charles (le futur Téméraire), alors comte de Charolais. En 1468, il porte le titre de chantre. En 1476, Marguerite d'York, duchesse de Bourgogne, l'a à son service et, l'année suivante, il passe à celui de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/busnois-busnes/#i_0

CABANILLES JUAN BAUTISTA (1644-1712)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 385 mots

Le plus réputé des organistes espagnols de la seconde moitié du xviie siècle naquit à Algemesí (province de Valence) et mourut à Valence, après y avoir exercé les fonctions de maître de chapelle et d'organiste à la cathédrale depuis l'âge de vingt et un ans et jusqu'à sa mort. En 1668, Cabanilles fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-bautista-cabanilles/#i_0

CABEZÓN ANTONIO DE (1500-1566)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 747 mots

Organiste et compositeur le plus admiré de la péninsule Ibérique pour sa musique polyphonique noble et solennelle, qui unit le style stéréotypé propre aux instruments à clavier du début du xvie siècle et le style international apparu vers 1550. Si l'art de la variation instrumentale pour clavier est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-de-cabezon/#i_0

CACHUCHA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 108 mots

Chant et danse populaires espagnols , répandus en Andalousie, de rythme ternaire (3/4, 3/8) et de tempo modéré, proches du boléro. La cachucha (parfois francisée en cachouche) est chantée et dansée en solo, par un homme ou par une femme, qui joue des castagnettes et qu'accompagne un guitariste. Cette danse fut fort en vogue en France au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cachucha/#i_0

CAISSE CLAIRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 145 mots

Instrument à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé, appelé aussi tarole ou caisse plate. Elle est faite d'un cylindre métallique (de 35 cm environ de diamètre), qui supporte une membrane en peau de mouton aux deux extrémités. On excite la membrane supérieure à l'aide de deux baguettes de bois, par frappes répétées ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caisse-claire/#i_0

CALYPSO, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Danse de carnaval et chant populaire au texte souvent improvisé, originaires de la Jamaïque. Le calypso est devenu une danse de salon, à deux temps, de tempo modéré, où la danseuse tourne le dos à son cavalier ; celui-ci prend la main droite de sa partenaire et les deux bras se lèvent en arc de cercle au-dessus de la tête de cette dernière. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calypso-danse/#i_0

CAMPRA ANDRÉ (1660-1744)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 993 mots

Organiste, maître de chapelle, musicien de théâtre, créateur de l'opéra-ballet, André Campra est l'une des grandes figures de son siècle . Son écriture, qui renouvelle tout ce qu'elle touche, représente une synthèse originale des styles italien et français, qui caractérise le début du xviiie siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-campra/#i_0

CANARIE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Danse d'origine espagnole (îles Canaries), qui fut adoptée en France et connut une très grande vogue au xvie siècle. Le rythme ternaire (3/8, 6/8, 6/16, 3/4) de la canarie s'apparente à celui de la gigue, dans un tempo très rapide ; la première note de chaque mesure est accentuée (rythme pointé « à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canarie-danse/#i_0

CANTABILE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 142 mots

En italien, « chantable ». Mélodie vocale ou instrumentale à l'expression « chantante ». Indication de style qui tend à mettre en relief le caractère mélodique d'une pièce. Certaines pages d'orgue, de style libre, portent ce titre (C. Franck, C. Tournemire, L. Vierne...). J.-S. Bach fait précéder de ce terme ses Inventions à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantabile/#i_0

CANTILÈNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 305 mots

Littéralement, « complainte lyrique ». Cette forme élémentaire de chant profane monodique, sorte d'hymne en langue romane, à caractère lyrique ou épique, en se développant jusqu'au xe siècle aurait donné naissance à la chanson de geste (théorie de Gaston Paris, rejetée par Joseph Bédier, mais reprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantilene/#i_0

CAROLE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 470 mots

Terme dont la signification demeure controversée ; à rapprocher et à distinguer à la fois du carol anglais. Certains proposent une étymologie grecque : le choraulês est le joueur de flûte qui accompagnait un chœur de danse. Le mot anglais, lui-même probablement dérivé du français « carole », désigne un chant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carole-danse/#i_0

CARVALHO JOÃO DE SOUSA (1745-1798)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 200 mots

Musicien portugais, pédagogue et compositeur ; il est très certainement le plus remarquable compositeur d'opéras de son pays avant Marcos Portugal (1762-1830), lequel fut son élève à Lisbonne. Carvalho suivit les cours du séminaire patriarcal de Lisbonne, puis du conservatoire de S. Onofrio de Naples, avant d'entrer à son tour au séminaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joao-de-sousa-carvalho/#i_0

CASTAGNETTES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 127 mots

Instrument de percussion idiophone à son indéterminé, très populaire en Espagne. Il se compose de deux morceaux de bois dur, en forme de coquille, percés et reliés par une cordelette. Pour jouer, on entrechoque une castagnette aiguë, la hembra (femelle), et une castagnette plus grave, le macho (mâle). Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castagnettes/#i_0

CAVATINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 356 mots

Terme musical, tiré de l'italien cavatina, diminutif de cavata qui désignait au xviiie siècle un petit arioso placé à la fin d'un récitatif (ainsi chez J.-S. Bach, par exemple dans ses Cantates nos 76, 80 et 117). Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavatine/#i_0

CÉLESTA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 143 mots

Instrument de percussion à son déterminé, de la famille des claviers. Il est dû au facteur Victor Mustel (Paris, 1886) qui lui donna d'abord le nom de typophone. Ses fils, Auguste et Alphonse, l'appelèrent célesta. Il ressemble à un petit piano droit de quatre octaves (écriture d'ut 2 à ut 6, mais son réel à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celesta/#i_0

CENCERROS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 74 mots

Instrument à percussion , métallophone , du type « claviers ». Messiaen choisit ce nom espagnol pour désigner les cloches à vaches disposées en deux ou trois jeux (deux octaves et demie ou trois octaves et demie — de fa à ut). Se joue avec des mailloches en bois feutré ou différentes baguettes (de vibraphone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cencerros-musique/#i_0

CERTON PIERRE (mort en 1572)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 367 mots

Éminent musicien de l'école parisienne du xvie siècle, surtout célèbre par ses chansons courtoises polyphoniques. Il vécut surtout à Paris , d'abord comme clerc des matines (clericus matutinorum) à Notre-Dame (1529), chantre à la Sainte-Chapelle (1532), où il devient maître des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-certon/#i_0

CHACONNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 257 mots

En Espagne au xvie siècle, danse populaire à trois temps très animée ; elle s'accompagne avec des castagnettes et revêt alors un certain caractère érotique. On la dit originaire du Mexique, mais il semble que ce soit au Portugal qu'apparaissent, dans le genre ostinato, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaconne/#i_0

CHAMBONNIÈRES JACQUES CHAMPION DE (1601 env.-1670 ou 1672)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 723 mots

Organiste et compositeur, mais aussi le plus grand virtuose du clavecin vers le milieu du xviie siècle français ; il est le plus célèbre d'une longue lignée de musiciens qui part de Jacques Champion, chantre de Charles Quint, en passant par Nicolas, lui aussi chantre de la chapelle impériale, Thomas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chambonnieres-jacques-champion-de/#i_0

CHAPÍ Y LORENTE RUPERTO (1851-1909)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 285 mots

Musicien espagnol, dont le talent dépasse celui de ses contemporains (Valverde, Chueca, Jiménez, Caballero). Dès l'âge de douze ans, Chapí dirigeait l'harmonie de sa ville natale, Villena (province d'Alicante). À seize ans, il fut l'élève de J. Emilio Arrieta, professeur de la classe de composition au conservatoire de Madrid. Il fut chef de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruperto-chapi-y-lorente/#i_0

CHARLESTON, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 194 mots

Danse née chez les Noirs des États du Sud des États-Unis. La ville de Charleston (Caroline du Sud) lui a donné son nom. Le charleston est à l'origine de la plupart des danses modernes, construites sur les rythmes négro-américains et dans lesquelles les figures improvisées tiennent une place importante, avec parfois des mouvements acrobatiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charleston-danse/#i_0

CHARPENTIER MARC ANTOINE (1643-1704)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 975 mots

L'un des compositeurs français les plus prestigieux du xviie siècle, Marc Antoine Charpentier, surnommé « le phénix de France » par ses contemporains, est, avec Michel Richard Delalande, le plus grand maître de la musique sacrée, notamment dans le petit motet tel qu'il s'épanouit avant 1700. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-antoine-charpentier/#i_0

CHICA, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 56 mots

Ancienne danse populaire des Antilles, à pas sautés en avant et en arrière, sur un rythme ternaire et un tempo rapide, avec accompagnement d'instruments. La chica était exécutée par un couple ; l'homme mimait les ruses et les jeux qui permettent d'obtenir les faveurs d'une jeune fille. Pierre-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chica-danse/#i_0

CHRISTIE WILLIAM (1944-    )

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 298 mots

S'il n'est pas le seul à avoir permis au monde de profiter à nouveau des richesses du baroque versaillais, le musicien franco-américain William Christie a l'immense mérite d'avoir joué un rôle prépondérant dans la redécouverte du répertoire français des xviie et xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-christie/#i_0

CHUECA FEDERICO (1848-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 236 mots

Compositeur, pianiste et chef d' orchestre espagnol, fort populaire par les nombreuses zarzuelas du género chico (zarzuela brève, par opposition à la zarzuela grande) dont il est le créateur. Chueca vécut à Madrid, tenant le piano dans les cafés et dirigeant un orchestre de zarzuelas. Il écrivit beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-chueca/#i_0

CICONIA JOHANNES (1340 env.-1411)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 481 mots

Compositeur et théoricien liégeois, le plus grand musicien entre Guillaume de Machaut (1300-1377) et Guillaume Dufay (1400-1474), dont l'influence, en Italie notamment, redonna vie à une production musicale déclinante. Ciconia vécut à Avignon, où, en 1350, il fut clerc et familier d'Aliénor de Comminges-Turenne, nièce du pape Clément VI ; c'était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-ciconia/#i_0

CISTRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 115 mots

Instrument à cordes pincées, muni d'un manche, relié à une caisse de résonance à fond plat et à une table piriforme ; les cordes se fixent sur la caisse. Il est connu au début du Moyen Âge. Dès le xve siècle, il comprend quatre doubles cordes en France, de six à dix en Italie ; ces cordes sont pincées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cistre/#i_0

CITHARE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 141 mots

Instrument à cordes pincées, du genre lyre, particulièrement apprécié des Grecs de l'Antiquité. Les cordes (de 5 à 11) sont de longueur égale et vibrent à vide sur une caisse de résonance plate et oblongue. Le terme désigne, en outre, un grand nombre d'instruments à cordes frappées ou pincées, dépourvus de manche, à corps unique et qui diffèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cithare/#i_0

CLARINE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 103 mots

Instrument de percussion , idiophone, de la famille des cloches. Ces clochettes de fer ou de bronze, suspendues au cou des chèvres, des vaches ou des moutons, ont une origine populaire. On se sert de jeu de clarines de tailles progressives (cencerros). Richard Strauss y recourt dans la Symphonie alpestre. Terme à ne pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarine-musique/#i_0

CLEMENS NON PAPA JACOBUS (1510 env.-env. 1555)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 350 mots

Compositeur éminent de l'école franco-flamande, Jacques Clément écrivit dans tous les genres alors en honneur, avec une fécondité remarquable. Cependant, c'est surtout dans sa musique sacrée que se révèlent ses qualités. Il s'appela lui-même Clemens non Papa, pour éviter la confusion avec son concitoyen, prêtre et poète, Jacobus Papa, originaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacobus-clemens-non-papa/#i_0

CLÉRAMBAULT LOUIS NICOLAS (1676-1749)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 352 mots

Compositeur, claveciniste, organiste, et le maître de la cantate française. Son père, Dominique (1644-1704), fut l'un des « vingt-quatre violons du roy » (la famille était au service des rois de France depuis Louis XI). Louis Nicolas, élève de J.-B. Moreau et d'A. Raison (à qui il succéda à la tribune des dominicains de la rue Saint-Jacques), tint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-nicolas-clerambault/#i_0

CLOCHES ET CLOCHETTES (musique)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 164 mots

Instruments de percussion idiophones, à plaques courbes, où un battant intérieur (suspendu au cerveau — calotte — par une bélière) met en vibration le métal (alliage de 76 à 78 p. 100 de cuivre et 22 à 24 p. 100 d'étain environ) en forme de coupe évasée et renversée. L'origine des cloches remonte à la préhistoire. Chaque cloche émet un son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloches-et-clochettes-musique/#i_0

COCHEREAU PIERRE (1924-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 567 mots

Pendant près de trente ans, Pierre Cochereau a tenu le grand cinq claviers de Notre-Dame de Paris . Organiste et compositeur, il a été formé au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à partir de 1944, après qu'il eut travaillé le piano avec Marius-François Gaillard et Marguerite Long (1933-1936), ainsi que l' orgue avec Marie-Louise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cochereau/#i_0

COELHO MANUEL RODRIGUES (1555 env.-env. 1635)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 448 mots

Compositeur portugais, Manuel Rodrigues Coelho est l'organiste le plus fameux du Portugal au tournant des xvie et xviie siècles, dans la ligne de l'Espagnol Cabezón, et après son compatriote Antonio Carreira (1525 env.-1599). Son unique œuvre, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-coelho/#i_0

COMPÈRE LOYSET (1450 env.-1518)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 779 mots

Un des musiciens français qui portèrent à son apogée la chanson polyphonique ; Loyset Compère est à situer près de Josquin Des Prés , de Pierre de La Rue, d' Alexandre Agricola , de Henrich Isaac ; il est associé à Josquin, à Brumel et à Pirchon, les trois autres grands musiciens qui furent invités à pleurer la disparition d'Ockeghem ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyset-compere/#i_0

CONGÉ, genre musical

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 97 mots

Poésie lyrique personnelle que composèrent certains trouvères du xiiie siècle pour célébrer l'adieu, courtois ou satirique, du poète à ses amis, à sa ville ou à son pays natal. Trois congés sont connus : celui de Jehan Bodel (1202), celui d' Adam de La Halle (vers 1269), celui de Baude Fastoul (entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conge-genre-musical/#i_0

CONTRALTO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 215 mots

Terme synonyme d'alto. On utilise contralto pour désigner les voix possédant l'ambitus altiste. Pour les instruments, le vocable alto est préféré. L'usage est toutefois répandu d'appeler contralto la voix féminine d'alto, alors qu'on ne désigne pas par le même vocable la voix d'enfant correspondante. Dans l'interprétation de la musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contralto/#i_0

CONTREBASSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 762 mots

Instrument à cordes et à archet , appartenant à la famille des violons, dont elle épouse globalement la forme ; mais, comme elle ne descend pas de la viola da braccio, la contrebasse appartient par son origine à la famille des violes ; c'est donc une basse de viole, qui fut modifiée lorsqu'elle entra dans la famille des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrebasse/#i_0

CONTREDANSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 298 mots

Danse populaire connue dès le xvie siècle. La contredanse est d'origine anglaise ; selon certains, son nom viendrait de country-dance, danse villageoise ; d'autres préfèrent contra saltare, danser vis-à-vis, l'un en face de l'autre. Cette danse était en effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contredanse/#i_0

CONTRETEMPS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 133 mots

Terme musical d'ordre rythmique qui s'applique à l'entrée d'une voix sur un temps faible de la mesure ou sur une partie faible d'un temps, mais sans qu'il y ait prolongation de la note, comme c'est le cas dans la syncope. Le temps fort (ou la partie forte du temps) est remplacé par un silence. On apprécie d'autant plus un contretemps que les temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contretemps-musique/#i_0

COR DE NUIT, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 82 mots

Jeu d' orgue à bouche du type bourdon (tuyaux bouchés) dont il a les qualités harmoniques. Il est de taille plutôt flûtée. On le construit habituellement en métal et il sonne en 8, 4 et 2 pieds. Sa sonorité est souvent plus douce que celle des bourdons ordinaires, aussi est-il placé de préférence au clavier de récit. Le Nachthorn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-de-nuit-musique/#i_0

CORRETTE MICHEL (1709-1795)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 601 mots

L'un des précurseurs de la symphonie française à qui l'on doit de nombreux concertos, surtout pour instruments à vent ; il est le premier en France à avoir publié un concerto pour flûte (opus 4). Son père, Gaspard Corrette, composa notamment une Messe du huitième ton pour l'orgue à l'usage des dames religieuses et utile à ceux qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-corrette/#i_0

COTILLON, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 195 mots

Danse de salon, le cotillon est né en France au xviiie siècle. C'était d'abord une figure de contredanse , sorte de branle à quatre ou à huit personnes. L'appellation proviendrait d'une chanson en vogue à l'époque : « Ma commère, quand je danse, mon cotillon va-t-il bien ? » Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cotillon-danse/#i_0

COUPERIN LES

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 521 mots

Le nom de Couperin s'attache d'abord à une lignée, presque aussi longue dans l'histoire que celle des Bach : le premier Couperin musicien, Mathurin, apparaît dans les documents en 1586, à peu près à la même époque que le meunier Veit Bach, amateur de cithare, arrière-arrière-grand-père de Jean-Sébastien ; et la famille s'éteint avec Céleste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-couperin/#i_0

COURANTE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 101 mots

Basse-danse (glissée, non sautée) à trois temps, proche de la saltarelle et de la gaillarde, la courante apparaît au xvie siècle. Au xviie siècle, elle constitue un mouvement essentiel de la suite instrumentale classique où elle vient souvent après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courante-danse/#i_0

CRÉQUILLON ou CRECQUILLON THOMAS (mort en 1557 env.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 290 mots

Musicien franco-flamand, dont l'« écriture magnifique, aisée, probe, dédaigneuse du succès, celle d'un maître » (R. Bernard), sert une œuvre abondante, encore inédite pour bien des pages. Avec celles de Nicolas Gombert et de Clemens non Papa, son œuvre semble condenser tout l'acquis de la musique de cette époque, qu'on situerait entre Janequin et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crequillon-crecquillon/#i_0

CROMORNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 187 mots

Instrument à vent, en bois, à anche double enfermée dans une sorte de bassin, à corps cylindrique, de la famille des bombardes (xvie-xviie s.). Son nom vient de l'allemand Krummhorn (cor recourbé) et évoque la forme du tuyau. La basse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cromorne/#i_0

CSARDAS ou CZARDAS, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 174 mots

Danse populaire hongroise, autrefois en vogue dans la haute société, mais toujours exécutée par les paysans (fêtes des moissons, mariages). Le mot csárda désigne une auberge de la Puszta. La csardas est à deux ou à quatre temps ; elle comprend habituellement deux parties : un mouvement lent introductif ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/csardas-czardas/#i_0

CYMBALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 326 mots

Instrument de percussion, idiophone, à plaques, normalement à son indéterminé. Chez les Grecs, les Romains et au Moyen Âge, les cymbales étaient constituées de deux coquilles de bronze (il y en eut aussi en bois) que l'on entrechoquait en les tenant en leur centre par une poignée de cuir. Les cymbales antiques (crotales) sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cymbales/#i_0

DANSES D'ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 889 mots

À l'origine, la danse est un art sacré, plutôt qu'un art social. Il est normal que l'Église catholique ait connu quelques formes de danses même si, au xxe siècle, une telle affirmation peut paraître surprenante. La Bible présente la danse comme signe d'adoration, de dépendance respectueuse, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danses-d-eglise/#i_0

DAQUIN LOUIS CLAUDE (1694-1772)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 750 mots

Claveciniste, organiste et compositeur français, né et mort à Paris , auquel sa virtuosité à l' orgue valut une renommée exceptionnelle. Véritable enfant prodige, Daquin se produisit au clavecin , dès l'âge de six ans, devant Louis XIV ; à l'âge de huit ans, il apporta un motet pour grand chœur et orchestre , Beatus Vir, à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-claude-daquin/#i_0

DÉFENSE MÉCANISMES DE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 667 mots

Expression usitée en psychanalyse pour désigner plusieurs types d'opérations psychiques destinées à « protéger » le moi . La notion de défense est présente chez Freud dès le début de ses recherches ; ainsi, dans ses Études sur l'hystérie (1895) : « Une condition indispensable à l'apparition de l'hystérie est qu'il y ait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanismes-de-defense/#i_0

DELALANDE ou DE LA LANDE MICHEL RICHARD (1657-1726)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 470 mots

Organiste, violoniste et compositeur, Delalande, l'une des plus hautes figures musicales du siècle de Louis XIV, est resté célèbre surtout pour ses grands motets. Delalande fait d'abord partie de la maîtrise de Saint-Germain-l'Auxerrois et acquiert une grande renommée dans le jeu du clavecin et de l' orgue . Il tient les claviers des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delalande-de-la-lande/#i_0

DÉNI, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 823 mots

Terme utilisé en psychanalyse et qui se distingue notamment de celui de négation et de dénégation (Verneinung). Le déni (Verleugnung), ce qu'on peut traduire aussi par « désaveu » ou « répudiation » (cf. le disavowal anglais), est un mode de défense particulier, où le sujet refuse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deni-psychanalyse/#i_0

DESTOUCHES ANDRÉ cardinal (1672-1749)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 708 mots

Compositeur français, né et mort à Paris , dont le style à la fois prolonge celui de Lully et de Campra et annonce celui de Rameau et de Gluck. Avec son maître Campra, Destouches est l'un des créateurs de l'opéra-ballet (L'Europe galante, 1697). « Musicien du sentiment », selon Paul-Marie Masson, « sa gloire, c'est son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-destouches/#i_0

DU BUS GERVAIS (fin XIIIe-déb. XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 506 mots

Notaire de la chancellerie royale, Gervais du Bus compose entre 1310 et 1314 le Roman de Fauvel , poème satirico-allégorique de 3 280 vers. Fauvel, nom souvent donné à un cheval, est ici une désignation emblématique : il est formé des initiales de Flatterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté. La couleur fauve est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bus-gervais/#i_0

DU CAURROY EUSTACHE (1549-1609)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 494 mots

Musicien français né à Beauvais, Du Caurroy est surtout célèbre pour ses œuvres religieuses, qui connurent un durable succès jusque vers 1650 ; il est l'un des principaux précurseurs de la musique sacrée du xviie siècle, qui a conduit, à travers N. Formé, à Delalande. Il fut d'abord haute-contre à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eustache-du-caurroy/#i_0

DULCIANE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Jeu d' orgue à bouche, à tuyau ouvert, de la famille des gambes (taille étroite), ordinairement de 16 ou 8 pieds. Sa sonorité douce invite à mettre le jeu au récit expressif de l'orgue romantique. Il ne faut pas confondre dulciane avec dulciana, dolcian, dulcian, dolzian ou douçaine : jeu d'orgue à anche , de type régale, de 16, 8 ou 4 pieds, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dulciane-musique/#i_0

DU MONT HENRY (1610-1684)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 987 mots

Compositeur, organiste et claveciniste d'origine wallonne (il naquit près de Liège et vécut la majeure partie de sa vie à Paris , où il mourut), qui exerça une profonde influence sur la musique religieuse française. Son rôle dans ce domaine a pu être comparé à celui de Haydn dans celui de la symphonie et du quatuor à cordes. Henry Du Mont fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-du-mont/#i_0

DUNSTABLE JOHN (1385 env.-1453)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 855 mots

Astronome et mathématicien anglais, surtout connu comme musicien : Primus inter pares selon Tinctoris qui, dans son Proportionale Musices (1477), rendit son nom célèbre dans l'Europe musicienne du xve siècle ; déjà de son vivant sa renommée était grande, car ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-dunstable/#i_0

DUPRÉ MARCEL (1886-1971)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 265 mots

Organiste, compositeur et éminent représentant de l' orgue symphonique, Dupré fut renommé pour son talent d'improvisateur (il fit de nombreuses tournées dans le monde entier, improvisant fugues et symphonies sur des thèmes fournis spontanément par des musiciens de l'auditoire). Son enseignement eut une profonde influence, même si, aujourd'hui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-dupre/#i_0

ÉCLISSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 62 mots

Terme de lutherie qui désigne une partie de la caisse de résonance des instruments à cordes ; l'éclisse est formée de planchettes reliant le fond (table inférieure) à la table supérieure. Les éclisses sont ordinairement en érable de 2 millimètres d'épaisseur ; elles s'appuient sur des blocs de bois appelés tasseaux. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclisse/#i_0

ENTREMETS BOURGUIGNONS, divertissement

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 62 mots

À la cour des ducs de Bourgogne principalement, des rois de France ensuite, aux xive et xve siècles, divertissement musical ou chorégraphique sous forme de pantomime dramatique ; il comportait une ou plusieurs entrées (chœurs, danses ou orchestre), que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entremets-bourguignons-divertissement/#i_0

ÉPINETTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 119 mots

Instrument à clavier, à cordes pincées, de la famille du virginal et du clavecin , connu au xve siècle et répandu aux xviie et xviiie siècles. L'instrument, de forme quadrangulaire, pentagonale ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epinette/#i_0

ESPAGNE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Luis CAMPODÓNICO, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 595 mots

Selon que l'on considère la traduction musicale des caractères communs à l'ensemble des peuples ibériques ou l'évolution d'une tradition savante, on pourra parler de musique espagnole ou de musique d'Espagne. La première, présente dans les folklores de la Péninsule depuis les origines de la nationalité, a souvent informé la seconde, du Moyen Âge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-musique/#i_0

ESTAMPIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 337 mots

Avec l'estampie apparaît, aux xiiie et xive siècles, la première musique instrumentale indépendante de paroles préexistantes ; il s'agit probablement d'un genre inspiré par les musiques à danser, nées en France, et qui se développa tout particulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estampie/#i_0

FANDANGO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 244 mots

Danse populaire espagnole, qui peut être chantée. Connu dès le xviie siècle, le fandango est de rythme ternaire (3/4) et de tempo assez rapide (allegretto) ; il était autrefois un 6/8 lent. L'étymologie arabe du terme semble douteuse ; on lui préfère une origine africaine. La danse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fandango/#i_0

FARANDOLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 220 mots

Danse populaire provençale (farandoulo), sur une mesure à 6/8, de tempo rapide comme la gigue, appartenant au genre des danses en file. Dans la farandole, danseurs et danseuses, alternés et en nombre illimité, se tiennent par la main et dessinent des figures variées : serpentin, arceaux, spirales ou cacalaus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farandole/#i_0

FIFRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 87 mots

Petite flûte traversière à six trous, de perce cylindrique étroite, sans clés, d'une tessiture aiguë de deux octaves (en habituellement). Le fifre est attesté au Moyen Âge et fut très répandu comme instrument militaire de François Ier à Napoléon III, en passant par la garde impériale du premier Empire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fifre/#i_0

FINCK HEINRICH (1445-1527)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 276 mots

Un des grands polyphonistes allemands. Son élève Thomas Stoltzer (1480 env.-env. 1526) et le Suisse Ludwig Senfl (1488-1543) mis à part, aucun maître allemand d'importance n'avait avant Finck écrit dans le style vocal qui était alors en honneur en Europe occidentale et où excellaient les Franco-Flamands et les Italiens. Son style pourrait être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-finck/#i_0

FORLANE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 269 mots

Danse populaire italienne, à deux temps (6/4, 6/8), de tempo très animé, originaire au xviie siècle des bals du Frioul (pays vénitien — d'où friulana, frulana, forlana) et tenue pour l'une des trois danses nationales de l'Italie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forlane-danse/#i_0

FOX-TROT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 159 mots

Danse de société, d'origine nord-américaine (apparue vers 1912), de rythme binaire (mesure à 2 ou à 4 temps), de tempo rapide, avec pas marchés fortement accentués et pas de fantaisie précipités, pivotés ou croisés . Fox-trot signifie littéralement : pas du renard. Cette danse fut fort en vogue en France après la Première Guerre mondiale. Satie en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fox-trot/#i_0

FRANCO-FLAMANDS MUSICIENS

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 855 mots

Expression controversée désignant un groupe de musiciens du xve et du xvie siècle. On rencontre aussi les dénominations de musique ou d'« école » néerlandaise, flamande, wallonne, bourguignonne, italo-bourguignonne, franco-bourguignonne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiciens-franco-flamands/#i_0

FRENCH-CANCAN

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 188 mots

Danse française sautée, de rythme binaire et de tempo vif, le cancan était une sorte de galop désordonné, vraisemblablement créé par le danseur Chicard vers 1830 et fort en vogue dans les bals publics du xixe siècle ; cette danse laisse beaucoup de liberté aux exécutants : contorsions et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/french-cancan/#i_0

FROTTOLA, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 338 mots

Le terme apparaît dans un madrigal de Francesco Landino (env. 1335-1397). C'est une courte chanson profane italienne, qui fut en honneur surtout à partir de la fin du xve siècle et jusque vers 1550. Elle est de style populaire, puis lyrique, d'une écriture homophone, harmonisée à trois, quatre ou cinq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottola-musique/#i_0

GAILLARDE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 181 mots

Danse qui apparaît en Lombardie à la fin du xve siècle. De 1550 à 1650 — époque de la gaillarde , selon C. Sachs —, elle fut fort répandue. En 1529, on la dansait déjà à Paris et, en 1541, en Angleterre. Elle aurait été primitivement dénommée en France romane ou romanesque. Succédant toujours à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaillarde/#i_0

GALLICANS RITE & CHANT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 897 mots

Rite et chant chrétiens primitifs de la Gaule franque, qui furent connus de l'Espagne, d'une partie de la Suisse alémanique, de la région rhénane et même des églises celtiques de Grande-Bretagne. La mélodie et le répertoire gallicans furent usités jusqu'à la fin du viiie siècle, et encore quelque peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-et-chant-gallicans/#i_0

GALLICANS RITE & CHANT NÉO-

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 100 mots

Mouvement liturgique du xviie siècle, surtout français. Bien qu'il faille éviter d'établir un parallèle trop étroit avec le gallicanisme politique, on constatera une certaine ressemblance d'attitude ici et là en raison du fait que les évêques revendiquaient une certaine autonomie et s'estimaient les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-et-chant-neo-gallicans/#i_0

GALOP, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 111 mots

Danse tournée, de tempo rapide, sur un rythme à deux temps (2/4), établi sur le schéma : qui se groupe en formules de quatre, huit ou seize mesures. Cette danse serait d'origine bavaroise ou hongroise (cf. le Rutscher ou le Hopser). Elle connut la faveur de l'Europe durant une cinquantaine d'années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galop-danse/#i_0

GAMBE JEU DE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Jeu d' orgue à bouche, à tuyau ouvert, représentant type de la famille à diapason étroit, de 16, 8 ou 4 pieds, parlant ordinairement à pression élevée et donnant un son mordant. Les tuyaux graves sont munis d'un frein, situé à hauteur de la bouche. Ce jeu est caractéristique de l'orgue romantique, et surtout du clavier de récit expressif. Deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-de-gambe/#i_0

GASCONGNE MATHIEU (déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 300 mots

Musicien français, originaire du diocèse de Cambrai, Gascongne illustra la chanson française à l'époque de Josquin Des Prés . Il fait partie de cette pléiade de petits maîtres dont les œuvres virent le jour entre la mort de Ockeghem et celle de Josquin. Rabelais cite son nom dans le prologue du Quart Livre parmi vingt-cinq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gascongne-mathieu/#i_0

GAVOTTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 159 mots

Basse-danse (glissée, non sautée) française d'origine populaire (en provençal, gavoto évoque les Gavots, habitants de la région de Gap), de rythme binaire (deux pas et un pas assemblé) et de tempo ordinairement modéré. La gavotte commence habituellement par une anacrouse de deux ou trois noires, suivies respectivement d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavotte/#i_0

GEMSHORN, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 91 mots

Jeu d' orgue ouvert (en allemand : cor de chamois), ordinairement en métal, de 32 (rare), 16, 8, 4, 2 2/3, 2 pieds. Il est construit avec un tuyau conique (pyramidal, s'il est en bois) inversé, c'est-à-dire la pointe en haut. En raison de son diapason , le timbre est intermédiaire entre celui des principaux (plus rond) et celui des jeux étroits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemshorn-musique/#i_0

GIGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 311 mots

Nom donné au Moyen Âge aux vielles piriformes, par opposition aux vièles. A donné geige (violon) en allemand. Le nom de gigue (de l'anglais jig ou jigg, issu lui-même du vieux français giguer : danser) désigne une danse de cour ou de ballet , d'allure rapide, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gigue/#i_0

GLOCKENSPIEL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 129 mots

Instrument à percussion , métallophone . En Allemagne, désigne parfois le carillon (cf. clochettes de La Flûte enchantée de Mozart, du Saül de Haendel, de la Septième Symphonie de Mahler). Dans l' orchestre moderne, glockenspiel désigne un instrument à clavier, dit aussi jeu de timbres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glockenspiel/#i_0

GOMBERT NICOLAS (1500 env.-env. 1556)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 395 mots

Contemporain de Clemens non Papa et de Willaert. L'œuvre de Gombert se situe entre celle de Josquin, son maître, dont il célébra la mort par un motet à six voix (Musae Jovis), et celle de Lassus. Gombert est certainement le plus grand musicien de sa génération ; il a, le premier, conduit à son apogée ce « style imitatif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-gombert/#i_0

GONG

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 412 mots

Instrument à percussion , métallophone à son déterminé, le gong fait partie, comme les cymbales , des idiophones à plaques. Il est formé d'un disque de bronze ou de cuivre, au bord recourbé (le disque de la cymbale a le bord « libre ») ; il est parfois renflé au centre (mamelon) ; en frappant à cet endroit, on obtient un son déterminé. Si la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gong/#i_0

GOPAK

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 75 mots

Danse populaire ukrainienne, accompagnée ou non de chant, à deux temps vifs, le gopak (ou hopak) donnait lieu à des effets acrobatiques des solistes d'un groupe (pirouettes, « marteaux », ...). Rythme par mesure : croche pointée, double croche, deux croches. Beaucoup de compositeurs russes ont utilisé cette danse dans leurs œuvres : Tchaïkovski, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gopak/#i_0

GOUDIMEL CLAUDE (1520?-1572)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 460 mots

Surtout célèbre par la mise en musique du psautier huguenot, de facture dépouillée, conforme à l'esprit du calvinisme naissant (et bien que Calvin ait été hostile à la polyphonie dans le culte divin), Goudimel occupe une place importante dans la musique française, juste avant que celle-ci ne subisse l'influence italienne. Il est, avec Claude Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-goudimel/#i_0

GRANADOS ENRIQUE (1867-1916)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 270 mots

Granados est une sorte de Grieg espagnol, et les Danses norvégiennes de l'un trouvent leur pendant dans les Danzas españolas de l'autre. Né à Lérida (Catalogne), Granados fit ses débuts comme pianiste à Barcelone à l'âge de seize ans, gagnant sa vie en jouant dans un café ; il travaillait en même temps le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrique-granados/#i_0

GRELOTS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 39 mots

Petites clochettes attachées par grappes à une lanière de cuir et dont le métal est très mince ; des billes remplacent parfois les battants. Mozart en fait sonner dans les Danses allemandes. Pierre-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grelots-musique/#i_0

GRIGNY NICOLAS DE (1672-1703)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 227 mots

Organiste et compositeur français de la fin du xviie siècle, Grigny occupe une place à la fois centrale et isolée. Son œuvre se résume en un seul ouvrage, le Premier Livre d'orgue contenant une messe et les hymnes des principalles festes de l'année (Paris, 1699). Nicolas de Grigny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-de-grigny/#i_0

GROSSE CAISSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 122 mots

Le plus gros des instruments à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé ; il est aussi appelé tonnant. On le pose sur un chevalet à l' orchestre symphonique ou à l'orchestre de jazz ; dans les harmonies, il est suspendu à l'instrumentiste, qui peut ainsi en jouer en marchant (marches militaires). On frappe la grosse caisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grosse-caisse/#i_0

GRÜNENWALD JEAN-JACQUES (1911-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 459 mots

L'art de Jean-Jacques Grünenwald est situé d'ordinaire dans le courant esthétique dit de l' orgue néo-classique, à la suite d' André Marchal , aux côtés de Maurice et Marie-Madeleine Duruflé, Gaston Litaize , Noëlie Pierront, Jean Bonfils. C'est oublier un peu vite l'intérêt qu'a porté le compositeur à l'orgue symphonique contemporain, rejoignant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-grunenwald/#i_0

GUERRERO FRANCISCO (1525 env.-1599)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 282 mots

Un des maîtres de l'école andalouse de musique du xvie siècle, qui comprend notamment Cristobal Morales, Francisco de Peñalosa, Fernando de Las Infantas, Juan Navarro, Rodrigo de Ceballos. Son influence fut considérable sur la musique de la péninsule Ibérique. Enfant de chœur à Séville, Guerrero […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francisco-guerrero/#i_0

GYMNOPÉDIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 140 mots

Peu d'auditeurs des Gymnopédies (1888) d'Erik Satie connaissent l'origine de ce mot grec. À Sparte , lors du passage de l'enfance à l'adolescence, les rites d' initiation du futur citoyen se terminaient par les gymnopédies. Les garçons subissaient une longue station debout, exposés nus en plein soleil, parmi les chœurs de danse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnopedie/#i_0

HABANERA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 182 mots

Chanson et danse cubaines de rythme binaire 2/4 (que l'on appelle aussi havanaise, du nom de la capitale de Cuba). La habanera fut très populaire dans l'Europe romantique. L'origine en est controversée. Si elle fut constituée comme telle à Cuba, est-elle de souche purement afro-cubaine ou bien, ce qui est plus vraisemblable, plonge-t-elle aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habanera/#i_0

HARPE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 503 mots

Instrument à cordes pincées, de longueur décroissante, tendues entre un bras (console) et un résonateur (table d'harmonie) en forme de tronc de cône et perpendiculaire ou presque au plan des cordes. Le principe de la harpe est connu depuis la plus haute Antiquité. On distingue schématiquement : les harpes cintrées ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harpe/#i_0

HAUTE-CONTRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 221 mots

En musique vocale, la haute-contre est la voix masculine dont la tessiture est plus aiguë que celle de ténor . Il ne s'agit en aucun cas d'une voix de castrat, ni d'une voix de fausset. Il arrive souvent que la voix de femme appelée contralto chante la partie de haute-contre. Jean-Jacques Rousseau dans son Dictionnaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haute-contre/#i_0

HINDEMITH PAUL (1895-1963)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 484 mots

À l'origine du mouvement musical moderne en Allemagne, Paul Hindemith , à l'instar d' Arnold Schönberg en Autriche, représente une figure de compositeur et de théoricien de premier plan. Sous le régime de la République de Weimar, il est le symbole de la modernité, en réaction contre les derniers tenants du post-wagnérisme. Il est devenu celui du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-hindemith/#i_0

HOTTETERRE LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 578 mots

Famille de musiciens français, facteurs d' instruments à vent , compositeurs, interprètes virtuoses à la Chambre du roi, sur la flûte, le hautbois , la musette , le cromorne ... Le père, Loys (mort entre 1620 et 1625), était artisan tourneur et exerçait à la Courneuve-Boussey (près d'Évreux). Trois de ses huit enfants s'intéressèrent à la musique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotteterre-les/#i_0

HYDRAULE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 404 mots

Instrument construit par l'hydraulicien grec Ctésibios d'Alexandrie (~ iiie s.). L'hydraule, le premier type d' orgue , est décrit par l'ingénieur Héron l'Ancien (Héron d'Alexandrie, ier s., in Pneumatiques), par Vitruve (X […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydraule/#i_0

HYMNE, liturgie chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 232 mots

L'anthropologie religieuse connaît l'hymne comme une de ses catégories universelles, à laquelle est applicable la définition de saint Augustin : « Hymnus ergo tria ista habet et cantum, et laudem, et Dei. Laus ergo Dei in cantico, hymnus dicitur » (« L'hymne est tout à la fois un chant, une louange, et cela pour Dieu. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymne-liturgie-chretienne/#i_0

IBERT JACQUES (1890-1962)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 430 mots

Compositeur français, profondément indépendant, dont le style est impossible à rattacher à une école précise, mais qui est constamment empreint d'aisance et d'assurance technique ; tonal, polytonal ou atonal selon que son propos le requiert, il possède un sens aigu de la justesse d'expression humoristique, souriante et pudique, sensible et tendre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ibert/#i_0

IMPROVISATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON, 
  • André-Pierre BOESWILLWALD, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 5 131 mots

À l'origine, il y a l'improvisation. Le ferment majeur de l'évolution musicale est la recherche sur un instrument. L'improvisation coïncide, en un sens large, avec la création conçue comme une improvisation non soumise à l'évanescence, puisque l'écriture permet les ratures et la patiente élaboration de néologismes musicaux. L'improvisation est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisation-musicale/#i_0

INDE DANSES TRADITIONNELLES DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 702 mots

Trois styles de danses, pratiquées dans chacune des grandes écoles de danses traditionnelles hindoues, existent en Inde : le nritta, qui combine une série complexe de mouvements incessants du pied et des poses sculpturales inspirées de l'art graphique ou des statues ; le natya, qui est une espèce de drame ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danses-traditionnelles-de-l-inde/#i_0

INFÉRIORITÉ SENTIMENT D'

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 891 mots

Expression qui fut surtout employée par Alfred Adler (Minderwertigkeitsgefühl) et qu'on pourrait rapprocher de celle de « sentiments d'incomplétude » de Pierre Janet . Pour Adler, le sentiment d'infériorité est fondé sur la réalité : la personne qui l'éprouve est effectivement dans une situation d'infériorité organique ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment-d-inferiorite/#i_0

INGEGNERI MARCANTONIO (1547 env.-1592)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 348 mots

Compositeur et organiste italien de l'école vénitienne, dont l'écriture contrapuntique est très personnelle. Ingegneri fut le maître de Monteverdi. Il a reçu vraisemblablement l'enseignement de Vincenzo Ruffo (1510 env.-1587), maître de chapelle à la cathédrale de Vérone, où il était enfant de chœur ; il fut peut-être aussi l'élève de Cyprien de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcantonio-ingegneri/#i_0

INTERLUDE MUSICAL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 95 mots

Composition musicale autonome, synonyme d'intermède, reliant deux actes ou deux scènes d'une œuvre dramatique. Épisode passager d'une pièce symphonique, de musique de chambre, d'une cantate ou d'un oratorio. Dans la fugue, peut désigner le divertissement. À l'orgue, courte improvisation alternant avec le chant des versets (hymne, psaume, Kyrie, Te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interlude-musical/#i_0

INTROJECTION

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 508 mots

Terme utilisé en psychanalyse et introduit en 1909 par Sandor Ferenczi (« Introjektion und Übertragung » — « Introjection et transfert » —, in Jahrbuch für Psychoanalyse, vol. I). Pour cet auteur, et en première approche, l'introjection caractérise d'abord les névrosés par opposition aux psychotiques (démence précoce, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introjection/#i_0

ISAAC ou ISAAK HEINRICH (1450 env.-1517)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 886 mots

Organiste et compositeur qui se disait originaire des Flandres et qu'on peut rattacher au courant dit franco-flamand tel qu'il se manifesta en Italie. Isaac mourut à Florence, où Laurent de Médicis l'avait invité. Il a pendant longtemps passé pour allemand, mais son testament semble confirmer son origine flamande. Quoi qu'il en soit, Isaac était […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-isaak/#i_0

ISOCHRONIE & ISORYTHMIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 248 mots

Isochronie renvoie à rythme isochrone et se distingue d'isorythmie. Est isochrone ce qui est égal en durée, ce dont le temps est identique. Ainsi, des éléments rythmiques d'écriture différente peuvent avoir même valeur : un triolet apparaissant dans une mesure binaire, ou à l'inverse un duolet dans une mesure ternaire, etc. L'isorythmie est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isochronie-et-isorythmie/#i_0

JACOPO DA BOLOGNA (actif mil. XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 365 mots

Musicien et théoricien italien, compositeur le plus célèbre des débuts de l' ars nova dans la Péninsule, avant Landini. Son influence sur la musique florentine fut importante et durable. À en croire les nombreuses copies qui nous sont parvenues, ses œuvres furent fort prisées de son temps. Jacopo da Bologna est l'un des tout premiers polyphonistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacopo-da-bologna/#i_0

JACOTIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 201 mots

Surnom donné à plusieurs compositeurs du xve et du xvie siècle, difficiles à indentifier avec certitude. L'un serait Jacques Le Bel (ou Le Vel) qui fut chantre et chanoine de la chapelle royale de France de 1532 à 1555. Il écrivit six motets (publiés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-jacotin/#i_0

JACQUET DE LA GUERRE ÉLISABETH (1667-1729)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 486 mots

L'une des premières femmes compositeurs. Brillante claveciniste française, Élisabeth Claude Jacquet naquit et mourut à Paris dans une famille qui comptait déjà plusieurs musiciens : Jehan, facteur de clavecin , mort à Paris après 1658 ; son fils, Claude Ier (1605-av.1675), facteur comme son père ; Claude II, petit-neveu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-jacquet-de-la-guerre/#i_0

JAMBE DE FER PHILIBERT (1515 env.-env. 1566)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 212 mots

Musicien français, protestant convaincu, qui mit le psautier en musique. Né à Champlitte (Haute-Saône actuelle), Philibert Jambe de Fer aurait été chantre à Poitiers ; en tout cas, sa première œuvre, un motet à quatre voix, Salve salutaris victima, est publiée en 1547, chez J. Moderne, à Lyon, ville où il mourut. On connaît de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philibert-jambe-de-fer/#i_0

JAVA, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Danse populaire, en vogue à Paris au début du xxe siècle, caractéristique des bals musettes. La java se danse sur une mesure à trois temps, de tempo rapide, et sur un rythme de mazurka . La java est faite de pas courus, de valse marchée, de pas glissés et fléchis, tantôt à droite, tantôt à gauche. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/java-danse/#i_0

JOHANNES DE MURIS ou JEAN DES MURS (1290/1295 env.-apr.1344)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 376 mots

Mathématicien, astronome, musicien, théoricien de la musique, Johannes de Muris (Jean des Murs) est l'un des fondateurs de l' Ars nova . Son influence fut grande dans les universités des xive et xve siècles où, bien souvent, l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-de-muris-jean-des-murs/#i_0

JOTA, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 206 mots

Chanson et danse populaires espagnoles, de rythme ternaire (3/4, 3/8), de tempo vif et trépidant (moins rapide cependant quand elle est seulement chantée). Elle est fort répandue en Espagne, au Portugal, aux Baléares et aux Canaries (isa). La légende attribue la jota à un Arabe du xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jota-danse/#i_0

LAJTHA LÁSZLÓ (1892-1963)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 328 mots

Musicien hongrois, compositeur et folkloriste, qui a subi une forte influence française, non seulement en raison de son séjour à Paris à la Schola cantorum de Vincent d'Indy (1911-1913), mais aussi à cause de sa fréquentation de la musique française qu'il admirait, celle du xviiie siècle comme l'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-lajtha/#i_0

LALO ÉDOUARD (1823-1892)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 704 mots

Compositeur français dont l'un des buts fut de favoriser la création d'une école française de symphonistes, à l'instar de ce qui, dans le monde germanique, permit, un siècle auparavant, l'éclosion de Beethoven, de Schubert, de Schumann. « Musicien de transition, il suit la ligne de sa génération avec les idées de ses successeurs » (Alain Pâris, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-lalo/#i_0

LAMBERT MICHEL (1610 env.-1696)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 623 mots

Musicien français, compositeur, luthiste et chanteur célèbre. Le rôle de Lambert fut déterminant dans l'élaboration du récitatif à la française. La méthode de chant de cet excellent pédagogue exerça une influence considérable (cf. B. de Bacilly, Remarques curieuses sur l'art de bien chanter, 1668) ; elle était fondée sur une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-lambert/#i_0

LANTINS ARNOLD & HUGO DE (déb. XVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 258 mots

Musiciens liégeois appartenant à l'école franco-flamande du xve siècle. Les Lantins sont peut-être frères, Hugo étant alors l'aîné. Il vécut au moins une quinzaine d'années (1415-1430 env.) à Venise où il composa un motet , Christus vincit (1423), lors de l'intronisation du doge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lantins-arnold-et-hugo-de/#i_0

LARIGOT, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 128 mots

Jeu d' orgue à bouche, ouvert, habituellement en étain, de taille flûtée, dit de mutation simple, donnant le sol de 1 pied 1/3 sur le do de 8 comme fondamentale ; il sonne donc à l'octave aiguë du nasard de 2 2/3'. C'est la decimanona (dix-neuvième) du ripieno italien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larigot-musique/#i_0

L'ATTAIGNANT GABRIEL CHARLES DE (1697-1779)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 86 mots

Poète français, né et mort à Paris. Il fut chanoine de Reims et l'un de ces abbés de salons et de cabarets en vogue comme il en existait au xviiie siècle. À la fin de sa vie, il se retira chez les pères de la Doctrine chrétienne. Il a laissé quatre volumes d'épigrammes, de pages légères, de lettres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-charles-de-l-attaignant/#i_0

LAUDES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 109 mots

Forme musicale du type chanson religieuse monodique, souvent en langue vulgaire, que diffusèrent en Italie (Florence), à partir du xiie siècle, des compagnies de laïques (laudantes, laudisti ou laudesi). Au xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laudes-musique/#i_0

LEIBOWITZ RENÉ (1913-1972)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 370 mots

Compositeur français, d'origine polonaise (il naquit à Varsovie), chef d'orchestre et critique musical. Leibowitz vint à Paris en 1926 et s'intéressa vivement à l'école de Vienne. Il étudia dans cette ville avec Webern, puis à Berlin avec Schönberg, enfin à Paris avec Pierre Monteux et Ravel. En 1936, il commence en Europe et en Amérique une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leibowitz/#i_0

LE JEUNE CLAUDE ou CLAUDIN (1528 env.-1600)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 806 mots

Le plus brillant musicien français du groupe lié à l'Académie de poésie et de musique que fonda Baïf ; surnommé « le phénix des musiciens », c'est un des grands noms de la musique de la Réforme en France, avec Goudimel, et son œuvre est la plus importante du répertoire français de la Renaissance. Ses premières compositions (quatre chansons) sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jeune-claude-ou-claudin/#i_0

LÉONIN maître, lat. magister LEO ou LEONINUS (2e moitié XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 385 mots

Le premier musicien connu de l'école de Notre-Dame de Paris ( Ars antiqua ) à l'époque de l'organum à vocalises (ou organum fleuri). On ignore tout de sa vie et même de ses fonctions précises ; c'est un théoricien anglais, appelé Anonyme IV (Coussemaker, Scriptorum de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonin-maitre-lat-magister-leo-ou-leoninus/#i_0

LE ROY ADRIAN (1520 env.-1598)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 355 mots

Luthiste, guitariste, chanteur, compositeur, théoricien et éditeur de musique, qui aborda tous les genres en novateur fécond ; son influence fut considérable dans la vie musicale française du xvie siècle. En 1551, Adrian Le Roy s'associe avec son cousin, Robert Ballard pour fonder une maison d'édition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-le-roy/#i_0

LITANIES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 346 mots

Terme générique et moderne qui désigne, dans le culte chrétien, plusieurs espèces de prières d'intercession. Celles-ci ont en commun une forme musicale caractérisée par sa simplicité formelle : alternance d'un soliste (ou d'un groupe de solistes), qui chante des invocations, des demandes ou des acclamations, et de l'assemblée, dont la réponse est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litanies/#i_0

LŒILLET LES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 468 mots

Famille de musiciens français d'origine gantoise. John ou Jean, dit le Lœillet de Londres, naquit à Gand en 1680, arriva à Londres en 1705 et y demeura jusqu'à sa mort (1730). Il fut un virtuose de la flûte traversière dont il jouait au Haymarket Theatre ; il aurait introduit cet instrument en Angleterre. Il jouait aussi du hautbois. Il écrivit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-loeillet/#i_0

LOURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 158 mots

Instrument à vent de la famille des cornemuses (du latin lura : petit sac ; ou du nordique ludr, lura : trompe). Au Moyen Âge (xiiie s.), l'appellation est générale en France ; mais au xviiie siècle et jusqu'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loure/#i_0

LYRE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 269 mots

Nom donné à l'un des plus anciens instruments à cordes. Dans l'Antiquité gréco-romaine, les cordes de la lyre, en nombre très variable (pentacorde, heptacorde, etc.), étaient pincées, frappées du bout des doigts ou jouées avec un plectre. La table d' harmonie de peau ou de bois était collée sur les bords de la caisse ; les deux bras imitaient deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyre-musique/#i_0

MALAGUEÑA, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 102 mots

Danse espagnole d'esprit flamenco , originaire de Málaga (d'où son nom). C'est une forme locale du fandango , comme le sont les rondeñas, les granadinas, les murcianas, nées respectivement à Ronda, à Grenade et à Murcie. La malagueña peut alterner avec le chant et s'accompagner de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malaguena-danse/#i_0

MALOUF

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 71 mots

Forme populaire tunisienne (ma'lūf) du muwaššaḥ (littéralement le brodé, l'orné) : « Autrefois réparti en couplets et refrain avec chœur et solo, [le malouf] est désormais exécuté principalement par le chœur » (S. Jargy). Il se chante ordinairement en arabe dialectal. La forme littéraire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malouf/#i_0

MAMBO, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 74 mots

Danse populaire d'origine cubaine, née, au xxe siècle, d'une fusion de deux rythmes : la rumba et le swing des musiciens de jazz . Le mambo n'a pas de cadence déterminée. Aux instruments traditionnels de la rumba, s'ajoutent ceux de la batterie de jazz. Il est surtout caractérisé par le mouvement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mambo-danse/#i_0

MANDORE & MANDOLINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 663 mots

Petit luth du xvie siècle, de quatre à huit doubles-cordes, à manche court, à caisse piriforme, à fond bombé et à côtes, la mandore est plus allongée que le luth ; elle a le cheviller recourbé en avant et qui se termine souvent par une tête d'animal. Certaines mandores possèdent quatre cordes de boyau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandore-et-mandoline/#i_0

MARCHAL ANDRÉ (1894-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 064 mots

L'organiste français André Marchal naît à Paris le 6 février 1894. Il devient aveugle très jeune. Après de solides études à l'Institut national des jeunes aveugles à Paris, André Marchal est admis en 1911, à l'âge de dix-sept ans, au Conservatoire national de Paris dans la classe d' orgue d'Eugène Gigout. Deux ans plus tard, il obtient le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-marchal/#i_0

MARCHAND LOUIS (1669-1732)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 683 mots

Claveciniste et compositeur français ; célèbre aussi comme virtuose et improvisateur à l' orgue . C'est son père, Jean Marchand, maître de musique, qui lui donne vraisemblablement les rudiments de son art. Enfant prodige, Louis quitte Lyon, sa ville natale, pour tenir les orgues de la cathédrale de Nevers dès l'âge de quatorze ans. Dix ans plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-marchand/#i_0

MARENZIO LUCA (1553-1599)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 539 mots

Un des plus éminents madrigalistes italiens, avec Gesualdo et Monteverdi. Marenzio fut surnommé par ses contemporains il più dolce cigno et divino compositore. Giovanni Contino, maître de chapelle de la cathédrale de Brescia (1565-1567), l'eut peut-être pour élève. Marenzio passa plusieurs années à Rome, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-marenzio/#i_0

MARTENOT ONDES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 549 mots

Instrument électronique, appelé aussi ondes musicales Martenot, qui fut construit par Maurice Martenot (1898-1980). Son créateur présenta cet instrument en 1928 au cours d'un récital donné à l'Opéra de Paris. L'onde Martenot fonctionne suivant le principe de l' hétérodyne , c'est-à-dire avec deux ondes de fréquences légèrement différentes. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondes-martenot/#i_0

MAUDUIT JACQUES (1557-1627)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 482 mots

Compositeur, luthiste et humaniste parisien à l'esprit universel. Mauduit étudia les lettres et la philosophie, séjourna en Italie, exerça la charge de garde du dépôt des requêtes du palais, qu'il héritait de son père, devint secrétaire ordinaire de la reine, tout en s'adonnant sérieusement à la musique. En 1581, il remporta un prix de composition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-mauduit/#i_0

MAXIXE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 74 mots

Danse populaire brésilienne, originaire de Rio de Janeiro. La maxixe fut diffusée vers 1870, se répandit en Amérique latine et atteignit l'Europe (matchiche) au début du xxe siècle . Elle s'apparente au tango et forme une synthèse entre la polka pour les figures et la habanera pour le rythme, avec des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxixe-danse/#i_0

MAZURKA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 357 mots

Danse populaire polonaise, d'allure aristocratique et chevaleresque, connue dès le xvie siècle dans la province de Mazurie, et toujours pratiquée en Europe centrale. La mazurka est une danse à rythme ternaire (3/4), de tempo modéré nettement plus lent que celui de la valse viennoise par exemple ; elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mazurka/#i_0

MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX (1809-1847)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 643 mots

Tenu de son vivant pour le successeur de Beethoven, Mendelssohn occupe aujourd'hui une place plus modeste dans l'histoire de la musique que celle de son illustre devancier. Pour les uns, il est un classique attardé, trop amoureux de la forme en un temps où le sentiment veut s'épancher sans contraintes ; pour d'autres, un sage initiateur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-mendelssohn-bartholdy/#i_0

MÉNESTRANDISE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 256 mots

Terme d'ancien français qui désignait la profession de musicien (xive-xve s.) et qui resta en usage jusqu'aux xviie et xviiie siècles pour désigner la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menestrandise/#i_0

MENUET

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 387 mots

Au xviie siècle, d'après S. Brossard, danse populaire poitevine à pas « menus », d'où son nom, et peut-être variété de branle. Citée par Guillaume du Manoir (Mariage de la musique et de la danse) en 1664, elle est alors une danse de cour, puis sera danse de ville et de théâtre (et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menuet/#i_0

MERULO CLAUDIO (1533-1604)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 333 mots

Compositeur italien, versé dans la facture d'orgue, et le plus célèbre organiste de son temps. Merulo fut l'élève de Tuttovale Menon et de Girolamo Donati. Ses œuvres vocales (messes, madrigaux, motets) et ses pièces pour orgue sont très représentatives de l'école vénitienne de la seconde moitié du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-merulo/#i_0

MESSAGER ANDRÉ (1853-1929)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 635 mots

Compositeur français, qui s'illustra principalement dans la musique lyrique, et dont le rôle de chef d' orchestre fut de grande importance, notamment dans la diffusion de la musique symphonique allemande ; il fut, en France, l'un des premiers wagnériens convaincus. Il naquit à Montluçon et s'intéressa à la musique, presque en autodidacte, dès son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-messager/#i_0

MESURE, musique

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 4 083 mots

Une œuvre musicale s'inscrit dans le temps, et la musique est un art temporel ; l'importance de la perception du temps en musique se comprend aisément si l'on fait une comparaison avec les arts plastiques. En regardant un tableau, on a la possibilité de voir dans l'instant l'ensemble de la toile, donc de prendre connaissance simultanément de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-musique/#i_0

MÉTALLOPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 68 mots

Terme qui désigne, dans les instruments à percussion, une division de la classe des idiophones (instruments dépourvus de cordes ou de membranes dont le corps solide suffit à produire un son). Ce nom s'applique aujourd'hui à tous les instruments à percussion composés d'un jeu chromatique de lames, de plaques métalliques, de cloches, tubulaires ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallophone/#i_0

MIGOT GEORGES (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 519 mots

Compositeur français dont l'art très original en fait une figure tout à la fois isolée et fort attachante. C'est un artiste indépendant, qui cultive aussi la peinture et la poésie ; il est difficile de le ranger dans un groupe esthétique déterminé. Profondément humaniste, Migot développe un art de distinction, empreint d'un esprit polyphonique qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-migot/#i_0

MILÁN LUIS (1490 env.-apr. 1561)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 152 mots

Vihueliste, compositeur et écrivain espagnol, qui vécut principalement à la cour de Ferdinand d'Aragon et, vraisemblablement, pendant quelque temps à la cour de Portugal , près de Jean III, auquel fut dédié son ouvrage principal, Libro de música de vihuela de mano, intitulado « El Maestro » (Valence, 1535-1536). Cet ouvrage, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-milan/#i_0

MOMERIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 59 mots

Espèce de divertissement dansé qui fut en vogue à la fin du xvie et au commencement du xviie siècle, et qui tenait et de la boutade, par son caractère d'improvisation, et de la mascarade, en raison du côté satirique et burlesque des personnages masqués. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/momerie/#i_0

MONDONVILLE JEAN-JOSEPH CASSANÉA DE (1711-1772)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 662 mots

Violoniste virtuose et compositeur, Mondonville tient une place importante dans la musique française du xviiie siècle ; plusieurs de ses innovations méritent d'être signalées. Il naquit à Narbonne où son père était musicien à la cathédrale Saint-Just. Il vint à Paris vers 1731, publia deux recueils de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondonville-jean-joseph-cassanea-de/#i_0

MORALES CRISTÓBAL DE (1500 env.-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 364 mots

Compositeur le plus éminent de l'école andalouse et maître du Siècle d'or espagnol, Morales connut la renommée internationale la plus grande, de son vivant et après sa mort. Il étudia certainement avec le père Fernández de Castilleja, maître de chapelle à la cathédrale de Séville ; en 1526, il occupait cette fonction à la cathédrale d'Ávila, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristobal-de-morales/#i_0

MORESCA ou MORESQUE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 190 mots

Danse populaire espagnole, d'origine arabe (maure), la moresca (ou moresque) fut en vogue du xve au xviie siècle dans le sud de l'Europe (Portugal, Espagne, Italie), puis en France et dans les Flandres. Lope de Vega, dans Maestro de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moresca-moresque/#i_0

MOULINIÉ ÉTIENNE (1600 env.-env. 1669)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 428 mots

Musicien français, d'origine languedocienne (Narbonne, Carcassonne ?), qui connut une certaine renommée comme chanteur et comme compositeur. Après avoir chanté à la cathédrale Saint-Just de Narbonne, Moulinié devint maître de musique de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII (de 1629 à 1660). À la mort de son protecteur, il devint maître de musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-moulinie/#i_0

MOURET JEAN-JOSEPH (1682-1738)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 570 mots

Compositeur français et chef d' orchestre , « le représentant le plus pur de la musique de la Régence » (P. M. Masson), Mouret fut appelé « le musicien des Grâces » et allia en une heureuse synthèse les goûts italien et français. En outre, il peut être tenu pour le précurseur immédiat de Favart, fondateur de l' Opéra-Comique . Après ses études à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-joseph-mouret/#i_0

MUFFAT GEORG (1653-1704)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 822 mots

Organiste et compositeur, véritable génie cosmopolite. Né à Megève (Savoie) d'une mère française et d'un père soldat de l'armée autrichienne, dont la famille était originaire d'Angleterre et d'Écosse, Georg Muffat est l'un des plus grands musiciens autrichiens. Il porta notamment la musique d' orgue de l'Allemagne méridionale au plus haut niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-muffat/#i_0

MUFFAT GOTTLIEB (1690-1770)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 206 mots

Fils de Georg Muffat , Gottlieb Muffat étudia le piano avec Johann Joseph Fux à Vienne et, en 1717, devint organiste de la chapelle impériale et ce jusqu'à sa mort. Il eut notamment pour élèves l'empereur François Ier et l'impératrice Marie-Thérèse. Il est l'un des grands noms de la première moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlieb-muffat/#i_0

MUSETTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 294 mots

Instrument de musique à vent, à anches, de la famille des cornemuses (dans les campagnes françaises, on appelle aussi musette une sorte de hautbois avec ou sans clés). On rencontre déjà la musette au xiiie siècle. Le bourdon assure la basse du grand et du petit chalumeau ; la faible tessiture de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musette/#i_0

NARVÁEZ LUÍS DE (1re moitié XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Vihueliste renommé et compositeur espagnol, dont il nous reste l'œuvre qu'il dédia au commandeur de León, Dom Francisco de los Cobos, Los Seys Libros del Delphín de música de cifras para tañer vihuela (1538), ainsi que deux motets (De profundis, quatre voix et O salutaris, cinq voix). Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narvaez-luis-de/#i_0

NASARD, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 228 mots

Jeu d' orgue à bouche, ouvert, ordinairement en étain, de taille flûtée, appartenant aux mutations simples et donnant le sol de 2 2/3 (3e harmonique de l'ut fondamental de 8 pieds). On appelle grand nasard, ou gros nasard, celui de 5 1/3 (résultante de 16 pieds). Il existe aussi un jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nasard-musique/#i_0

NEUMATIQUE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 493 mots

Dans l'écriture de la musique , la notation a connu notamment les accents, dérivés des accents grammaticaux, les points superposés et une combinaison des deux. Les scribes du Moyen Âge utilisèrent des signes (en grec : neuma) pour fixer le chant liturgique de l'Église romaine. On rencontre ailleurs (Inde, Tibet, Japon) des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neumatique-musique/#i_0

NEUME, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 169 mots

Terme de musique en usage au Moyen Âge (viiie-xiie s.) ; le neume est un signe graphique (du grec neuma, signe) que l'on plaçait au-dessus des syllabes à chanter, dans les livres d'église (antiphonaires, matutinaires, vespéraux). La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neume-musique/#i_0

NOTKER BALBULUS ou LE BÈGUE (840 env.-912)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 261 mots

Moine bénédictin de Saint-Gall en Suisse, poète, historien, épistolier et musicologue, surtout célèbre en raison de la paternité d'une quarantaine de séquences qu'on lui attribue habituellement. À l'abbaye de Saint-Gall, de grande renommée à cette époque, il fut l'élève d'Ison, commentateur de Prudence et de Moengal, moine irlandais ancien abbé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notker-balbulus-le-begue/#i_0

NUANCE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 252 mots

Par le terme de nuance, les Grecs indiquaient les modifications apportées à la division du tétracorde dans les deux genres mélodiques : diatonique et chromatique (l'enharmonique n'en comportant pas). Ainsi distinguait-on le syntono-diatonique et le malako-diatonique ; le toniaïo-chromatique, l'hémiolio-chromatique et le malako-chromatique. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuance-musique/#i_0

OBRECHT JACOB (1450-1505)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 359 mots

Musicien de l'école franco-flamande, dont le style s'apparente à celui du dernier Dufay et d'Ockeghem. Comme celle de ce dernier, la production musicale de Jacob Obrecht est très variée, ainsi que ses techniques d'écriture ; il demeure toutefois assez traditionnel. Il voyagea beaucoup dans l'Europe musicale de son temps : en 1476, il est maître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-obrecht/#i_0

OCARINA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 98 mots

Sorte de flûte globulaire que l'Italien Donati de Budrio (Bologne) inventa vers 1865. De forme ovoïde, qui rappelle le profil d'une tête d'oie (oca en italien), l'ocarina est en terre cuite (porcelaine) ou en métal et muni de deux séries de quatre trous (gamme diatonique) ; sa tessiture varie suivant sa grosseur. Les amateurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocarina/#i_0

OCKEGHEM JOHANNES (1410 env.-1497)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 271 mots

Un des génies de l'école franco-flamande, entre Guillaume Dufay et Josquin Des Prés , à côté d'Anthoine Busnois, tel est Johannes Ockeghem, dont la puissance créatrice ouvrit le chemin au style polyphonique qui se développa pendant plus d'un siècle. Ses contemporains du milieu du xve siècle saluèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-ockeghem/#i_0

OLYMPOS (1re moitié -VIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 168 mots

Poète et musicien semi-légendaire, qui passe pour l'inventeur de la musique grecque. Dans la mythologie, Olympos est considéré tantôt comme le père, tantôt comme le fils du silène phrygien Marsyas , « inventeur » de la flûte à deux tuyaux (aulos). Olympos le Jeune est le personnage historique qui a vécu à l'époque de Midas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olympos/#i_0

ONE-STEP, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 130 mots

Danse de société, née aux États-Unis, et fort en vogue en France après la Première Guerre mondiale (1925-1930). Le one-step est une marche, de rythme binaire (mesure à deux temps). Comme sa signification l'indique, on fait un pas sur chaque temps. La marche, soit en avant, soit en arrière, chaque pied marquant alternativement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/one-step-danse/#i_0

OREILLE ABSOLUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 142 mots

Expression utilisée par les musiciens pour signifier qu'un auditeur, professionnel ou simple amateur, est capable, à la seule audition d'une note ou d'un accord, de donner infailliblement le nom de cette note ou la nature de cet accord. L'enfant ainsi doué a appris en même temps le nom des notes et retenu leur hauteur. Aussi trouve-t-on certaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oreille-absolue/#i_0

ORGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 9 734 mots

Premier en date des instruments mécanisés, l'orgue est une machine qui suit, au cours d'une histoire de vingt-trois siècles, le progrès des techniques en matière de soufflerie, d'acoustique, de transmission de mouvements, d'électricité, d'électronique, d'informatique. Cette mécanisation entraîne une qualité particulière du son organal : alors que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orgue/#i_0

OSTINATO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 124 mots

Terme musical mis pour basso ostinato (basse contrainte, soutenue ou obligée). Dès le xiiie siècle, on trouve des exemples de dessins d'accompagnement à la ligne très simple et répétée sans changement tout au long d'une pièce ou presque (messes de Dufay). Sous le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostinato/#i_0

PANHARMONICON

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 88 mots

Instrument inventé par Johann Nepomuk Maelzel (1772-1838), l'inventeur du métronome. C'est une sorte d'orchestre composé de quarante-deux automates. C'est à l'instigation de Maelzel et avec sa collaboration, que Beethoven écrivit La Bataille de Vittoria, dont la première version fut composée pour cet instrument insolite, avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panharmonicon/#i_0

PANKOW GISELA (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 876 mots

La psychiatre et psychanalyste franco-allemande Gisela Pankow s'est éteinte à Berlin, le 14 août 1998. Née à Düsseldorf en 1914, au sein d'une famille protestante et démocrate, qui fut ultérieurement victime du nazisme, elle se convertit au catholicisme et conserva toujours vivante sa foi, mise au service de la justice et de la dignité à rendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisela-pankow/#i_0

PASO DOBLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 138 mots

Danse de société, d'origine espagnole (littéralement « double pas »), de rythme binaire (2/4) nettement accentué, de tempo modéré (allegro moderato). Les pas de paso doble sont marqués par des mouvements d'épaule d'avant en arrière, tandis que le corps effectue une légère rotation. Les pas glissés n'ont qu'une faible amplitude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paso-doble/#i_0

PASSEPIED, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 154 mots

Danse instrumentale, d'allure vive et gaie, de rythme ternaire (3/8), dont le tempo est plus rapide que celui du menuet . Le passe-pied ressemble fort à l'ancienne Schnellwalzer viennoise. Les pieds se croisent et s'entrecroisent en glissant. Il serait d'origine bretonne (le trihory de haute Bretagne) ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passepied-danse/#i_0

PAUSE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 112 mots

Signe musical correspondant à un silence dont la durée équivaut à celle d'une ronde. C'est un trait gras qui est placé au-dessous de la quatrième ligne de la portée. La demi-pause est une figure qui correspond au silence dont la durée équivaut à celle d'une blanche. Le trait qui la signifie se place au-dessus de la troisième ligne de la portée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pause-musique/#i_0

PAVANE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 270 mots

Basse-danse à mouvement lent, sur mesure binaire (2/4, 4/4), à caractère noble et grave, voire majestueux. Elle fut très en vogue dans l'Europe du xvie siècle. Selon certains, elle serait d'origine italienne et viendrait de paduana ou padovana (danse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pavane/#i_0

PEDRELL FELIPE (1841-1922)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 721 mots

L'influence de Felipe Pedrell, compositeur, historien, musicologue, critique espagnol, d'origine catalane, fut et demeure considérable — à côté de celle de son contemporain Francisco Asenjo-Barbieri (1823-1894) — sur l'entrée de la musique espagnole dans le mouvement esthétique moderne. Son élève, Manuel de Falla , a écrit à son sujet : « Pedrell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felipe-pedrell/#i_0

PETRUCCI OTTAVIO ou OTTAVIANO DEI (1466-1539)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 270 mots

Premier éditeur de musique. On doit à Petrucci l'utilisation de caractères mobiles pour l'édition de la musique mesurée. Il quitta sa ville natale, Fossombrone, demeura quelque temps près du duc d'Urbino, Guidobaldo Ier, où il put connaître les imprimés allemands. C'est là qu'il eut l'idée d'adapter la technique à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrucci-ottavio-ou-ottaviano-dei/#i_0

PHILIDOR LES DANICAN dits LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 918 mots

Dynastie de musiciens français (depuis Louis XIII jusqu'à la Révolution), dont certains furent illustres. Après Michel Danican, hautboïste sous Louis XIII (lequel l'aurait comparé à un artiste italien du nom de Filidori, d'où le pseudonyme adopté), une douzaine de compositeurs ou d'instrumentistes virtuoses portent ce nom. Jean (1620 env.-1679), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philidor-les-danican-dits-les/#i_0

PHRASÉ, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 222 mots

Selon H. Riemann, le phrasé est la « délimitation des phrases, c'est-à-dire des éléments plus ou moins complets de la forme expressive d'une pensée musicale, soit dans l'exécution au moyen de l'expression, soit dans la notation au moyen de signes spéciaux, soit, mieux encore, dans l'audition ou la lecture d'une œuvre musicale, en tant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrase-musique/#i_0

PIERRE DE LA CROIX (2e moitié XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 268 mots

Théoricien et musicien français de la seconde moitié du xiiie siècle, originaire d'Amiens, Pierre de la Croix (Petrus de Cruce) peut être identifié à Pierre de Picardie dont le traité fut reproduit par le dominicain, professeur de musique à la Sorbonne au temps de Saint Louis, Jérôme de Moravie, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-la-croix/#i_0

PLAGALE CADENCE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 41 mots

Formule harmonique conclusive qui fait passer de la sous-dominante à la tonique ; par exemple, en ut majeur, de fa (sous-dominante, 4e degré) à ut (tonique, 1er degré) : fa-la-ut, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadence-plagale/#i_0

PLAIN-CHANT

  • Écrit par 
  • Jean JEANNETEAU, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 3 485 mots

Le nom de plain- chant désigne l'ensemble du répertoire des mélodies de l'Église catholique romaine d'Occident pour la messe et l'office ; on l'appelle aussi souvent chant grégorien. C'est le chant séculaire officiel de l'Église catholique romaine révélé par les manuscrits depuis le ixe siècle et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plain-chant/#i_0

POLKA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 126 mots

Danse tournée, qui apparut vers 1830 en Bohême. Un couple l'exécute sur une mesure à 2/4, fortement rythmée, en sections de huit battues, dans un mouvement assez rapide, mais au tempo plus modéré que celui du galop. Il semble que l'analogie soit fortuite avec le terme polacca (polonaise). La polka est issue de l'ancienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polka/#i_0

POLONAISE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 109 mots

Danse de la cour de Pologne, à trois temps (3/4) — à deux temps chez les luthistes —, dont le mouvement modéré est proche d'un andante légèrement accéléré. La polonaise n'a pas de forme fixe. Les plus anciennes polonaises font partie de suites instrumentales. On ignore si ce fut une danse populaire à l'origine. Le début de la polonaise est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polonaise-danse/#i_0

POLYTONALITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 92 mots

Emploi simultané de deux ou de plusieurs tonalités. La polytonalité est une forme particulière de polymodalité. Si Milhaud en a exploité systématiquement les ressources à partir des Choéphores (1915) et établi la théorie (« Polytonalité et atonalité », in Revue musicale, févr. 1921), la polytonalité a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytonalite/#i_0

POSAUNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 53 mots

Équivalent de trombone, en allemand. C'est aussi un jeu d' orgue d'origine germanique, appartenant à la nombreuse famille des jeux d'anches baroques du type régale, à corps raccourci ou de forme variable. Il est le plus souvent de 16 ou de 8 pieds et sonne à la pédale. Pierre-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/posaune/#i_0

POWER LEONEL (mort en 1445)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 380 mots

Avec Dunstable, Leonel Power (Leonellus Anglicus) est le théoricien et le compositeur le plus renommé de la musique anglaise de la première moitié du xve siècle. L'œuvre de ces deux musiciens assure très nettement le passage de l' ars nova à l'écriture de la Renaissance. En 1423, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonel-power/#i_0

PRESTI IDA (1924-1967)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 299 mots

L'une des plus prestigieuses guitaristes de l'histoire de la musique. Le nom d'Ida Presti est lié à celui d' Alexandre Lagoya , avec qui elle s'associa pour former un duo de guitaristes qui marqua un tournant dans l'évolution de l'art de cet instrument. Elle naquit à Suresnes (près de Paris), de mère italienne et de père français ; celui-ci lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ida-presti/#i_0

PRESTIDIGITATION & ILLUSIONNISME

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 123 mots

Les illusionnistes ont été sans nul doute parmi les tout premiers rationalistes. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ils sont les adversaires déclarés de la magie, celle qui prétend user de lois antinaturelles, surnaturelles. Tout ce que le prestidigitateur accomplit dépend de lui seul. « Il est le seul acteur, le seul artiste qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prestidigitation-et-illusionnisme/#i_0

PULSIONS PARTIELLES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 541 mots

Dans la psychanalyse freudienne, l'expression de pulsion partielle (Partialtrieb) désigne les pulsions en tant que spécifiées par leur but et par leur source organique. C'est dans les Trois Essais sur la théorie de la sexualité (1905) que Freud introduit cette notion : « Ce qui distingue les pulsions les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pulsions-partielles/#i_0

PYRRHIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 256 mots

Dans la métrique grecque ancienne, c'est le nom du pied formé de deux brèves ; c'est donc un rythme à deux temps : Il est synonyme de pariambe. L'iambe, le trochée (ou chorée) et le spondée : bien qu'ayant deux valeurs métriques sont rythmiquement soit à trois temps (les deux premiers), soit à quatre temps (le dernier). Musicalement parlant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrrhique/#i_0

QUADRILLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 266 mots

Danse d'ensemble apparue en France à la fin du xviiie siècle, et que l'on retrouve en Angleterre vers 1815, puis à Berlin vers 1820. Le terme « quadrille » vient de l'italien squadra, qui désigne une compagnie de soldats formée en carré. Dans le quadrille, les danseurs vont par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quadrille/#i_0

RANQUETTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 55 mots

De l'allemand Ranket, instrument contemporain du cervelas français. C'est le nom d'un jeu d'orgue d'origine germanique, appartenant à la famille des jeux d'anches baroques du type régale, à corps raccourci. Il sonne ordinairement en 16 et en 8 pieds, le plus souvent à la pédale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ranquette/#i_0

RATIONALISATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 376 mots

Terme introduit en psychanalyse par Ernest Jones en 1908 (La Rationalisation dans la vie quotidienne), et utilisé pour désigner un procédé qui, comme tel, apparaît dans un champ très étendu allant de la pensée normale à la pensée délirante. La rationalisation permet au sujet de tolérer des attitudes émotives et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisation-psychanalyse/#i_0

REBEC, instrument de musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 221 mots

Instrument à cordes et à archet qui fut usité en Europe au Moyen Âge. Le rebec appartient à la famille des vièles et provient très certainement du rabāb arabe. Ce dernier instrument, fort répandu dans les pays musulmans (Afghanistan, Pakistan, Iran, Inde musulmane), mais dont il existe diverses formes en Extrême-Orient (Indonésie, Siam, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rebec-instrument-de-musique/#i_0

REFOULÉ RETOUR DU

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 258 mots

Expression qui désigne, chez Freud, le troisième moment du processus de refoulement . On distingue, en effet, un refoulement originaire (Urverdrängung) qui porte sur les représentants de la pulsion ; un deuxième temps, qui est marqué par le refoulement proprement dit (eigentliche Verdrängung) ou refoulement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retour-du-refoule/#i_0

RÉGALE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 154 mots

Petit orgue portatif (orgue de table) de faible ambitus, connu dès l'Antiquité et en honneur jusqu'au xviiie siècle. Le clavier commande un jeu d' anche de 4 ou de 2 pieds, ressemblant au jeu de voix humaine. Nom d'un jeu d'anche battante, ordinairement de 8 ou de 4 pieds, placé aux claviers manuels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regale-musique/#i_0

RESPONSORIAL CHANT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 107 mots

Forme musicale du répertoire liturgique chrétien primitif. Le peuple chante de courts refrains (fredons, ritournelles) en réponse (responsus) au récitatif ou à l'invitatoire du ou des chantres solistes. Le répons bref de l'office monastique est de ce type syllabique à la rythmique élémentaire. Le répons orné, dit prolixe, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-responsorial/#i_0

RHOMBE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 77 mots

Le mot « rhombe » vient du grec rhombos : toupie, fuseau, losange. Dans l'Antiquité, ce fut une sorte de rouet d'airain ou un anneau tenu par des lanières que les chamans ou les sorciers faisaient tourner, tel un instrument magique ; son vrombissement était censé provoquer quelque sortilège. Il est utilisé en musique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhombe/#i_0

RICHTER KARL (1926-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 642 mots

Organiste, claveciniste, maître de chœur et chef d' orchestre , Karl Richter a, pendant plus d'un quart de siècle, passionnément servi l'art de Jean-Sébastien Bach à la tête du Chœur et de l'Orchestre Bach de Munich. Né le 15 octobre 1926 à Plauen (Saxe), Karl Richter a vécu toute son enfance dans un climat à la fois spirituel et musical : son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-richter/#i_0

RIGAUDON

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 178 mots

Danse d'origine provençale selon certains, inventée par Rigaud, maître à danser parisien (xviie s.), selon d'autres. D'après C. Sachs, l'étymologie (italien rigodone ou rigolone) indiquerait qu'il s'agit d'un « pendant augmentatif ou diminutif de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rigaudon/#i_0

RIPIENO, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 259 mots

Terme musical pris de l'italien (ripieno : rempli, plein). Dans le concerto grosso, on donne ce nom à l'orchestre d'accompagnement, « groupe plein », entier (tutti), qui expose et reprend la ritournelle et harmonise la basse continue, cela par opposition au groupe réduit du concertino des solistes. Dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ripieno-musique/#i_0

RITOURNELLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 62 mots

Refrain qui, dans certains madrigaux des xive et xve siècles, reprend la même mélodie et les mêmes paroles. Au xviie siècle, courte composition instrumentale, synonyme de prélude quand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ritournelle/#i_0

ROBERT PIERRE (1618 env.-1699)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 263 mots

Musicien parisien fort injustement oublié : son œuvre de musique sacrée constitua pourtant l'essentiel du répertoire de la chapelle du roi Louis XIV, entre 1670 et 1683, avec les motets de Lully et de Du Mont. Enfant de chœur à Notre-Dame de Paris (1639), maître de musique à la cathédrale de Senlis, Pierre Robert obtient le premier prix au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-robert/#i_0

ROCOCO

  • Écrit par 
  • François H. DOWLEY, 
  • Georges BRUNEL, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 089 mots

Les termes qui désignent les styles sont très souvent, dans leur acception primitive, des mots péjoratifs : gothique, maniérisme , baroque , pompier ont été ou sont encore employés avec une valeur polémique. Ils permettent de qualifier, ou plutôt de disqualifier, le goût réputé mauvais d'une époque révolue. L'historien se trouve ainsi hériter de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_0

RORE CYPRIEN DE (1516-1565)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 379 mots

Ce musicien flamand, né à Anvers ou à Malines et venu très tôt se fixer à Venise, est l'un des madrigalistes les plus fameux de sa génération (surnommé « Cypriano il Divino »). Alors que le genre madrigal n'était apparu que depuis vingt ans à peine, Rore, sous l'influence de Nicola Vicentiho le porta à un sommet que peu de ses contemporains purent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyprien-de-rore/#i_0

ROSALIE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 114 mots

Terme utilisé en musique pour désigner familièrement une marche d' harmonie , c'est-à-dire la répétition d'un même motif mélodique et harmonique sur divers degrés successifs. Dans la rosalie, la marche d'harmonie se prolonge au-delà des limites que le bon goût tolère, ou bien elle est beaucoup trop régulière et verse dans le poncif des exercices […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalie-musique/#i_0

RUBATO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 161 mots

En musique , indication d'ordre dynamique (en italien « volé, dérobé ») où la rigueur de la mesure est respectée pour le rythme de la basse, tandis que les notes du chant sont ralenties ou accélérées. La notion de rubato apparaît au xviie siècle (Giulio Caccini, Le Nuove Musiche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubato/#i_0

RUMBA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 122 mots

Danse populaire cubaine connue depuis le xvie siècle. Le terme serait originaire d'Afrique occidentale. La rumba est devenue danse de salon vers 1930, après son importation en Europe et en Amérique. La rumba, de rythme binaire (huit mesures à 2/4), accentue les contretemps et les valeurs irrégulières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rumba/#i_0

SALICIONAL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 78 mots

Jeu d' orgue à bouche, ouvert, de taille étroite (famille des gambes), de 16, 8 et 4 pieds, au timbre moins mordant que celui de la viole de gambe. Il est surtout répandu depuis la seconde moitié du xixe siècle (facture romantique). Le salicional de 4 pieds porte souvent le nom de salicet. Deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salicional/#i_0

SAMBA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 357 mots

Née au Brésil, cette danse de salon révèle sa double origine noire et créole. Le nom proviendrait d'un terme africain, semba, qui signifie « danse » chez les populations noires riveraines du Zambèze, mais certains spécialistes affirment qu'elle était originellement baptisée Umbigada (« coup de nombril ») et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samba/#i_0

SANDRIN PIERRE REGNAULT dit (1re moitié XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 270 mots

Compositeur français, un des maîtres de la chanson parisienne, qui introduisit l'influence du style italien dans la chanson française du xvie siècle. Son surnom, qu'il se donna lui-même, est emprunté à La Farce du savetier, où Sandrin « ne respont que chansons ». Ses premières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandrin-pierre-regnault-dit/#i_0

SARABANDE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Danse populaire espagnole à trois temps vifs (« folle sarabande », « sarabande endiablée »), certainement antérieure à l'ère chrétienne. Elle illustrait les rites de fécondité. C'est sans doute en raison de son caractère lascif (mimique sexuelle et thème phallique affirmés) et parce que les femmes, s'accompagnant de castagnettes et de tambour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarabande-danse/#i_0

SARDANE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 177 mots

Danse populaire, qui peut être accompagnée de chant. Connue, dès le xvie siècle, en Catalogne et dans le Roussillon, la sardane est de rythme binaire (2/4 ou 6/8), de tempo variable, en général progressif avec accelerando ; elle comprend des pas courts (huit mesures) et des pas longs (seize mesures). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sardane/#i_0

SARRETTE BERNARD (1765-1858)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Fondateur du Conservatoire de musique de Paris . D'abord capitaine de la Garde nationale, Sarrette réunit à Paris, en 1789, quarante-cinq musiciens militaires ; l'année suivante, ils étaient soixante-dix. En 1792, la Garde ayant été licenciée par la Commune de Paris, il obtint l'autorisation de fonder une école de musique où les anciens musiciens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-sarrette/#i_0

SAUTEREAU

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 95 mots

Sur la vielle à roue, le sautereau est une petite pièce de bois (buis, érable) montée sur chaque touche à l'intérieur du clavier et permettant d'augmenter ou de raccourcir la longueur des cordes métalliques quand le doigt appuie sur la touche qui lui correspond. Ce mécanisme constitue le jeu mélodique de la vielle, qu'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sautereau/#i_0

SCHOLA CANTORUM, Paris

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 360 mots

D'abord société de musique religieuse, fondée en 1894 à l'initiative de Charles Bordes , en collaboration avec Vincent d'Indy et Alexandre Guilmant, elle fonctionna comme école de musique en 1896. La Tribune de Saint-Gervais, dirigée par Bordes, diffusa ses idées à partir de 1895. La Schola cantorum défendait la cause de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schola-cantorum-paris/#i_0

SCHOLA CANTORUM, Rome

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 359 mots

Écoles de chantres, fondée à Rome , selon la tradition, par le pape Sylvestre Ier, au début du ive siècle. Elle préfigure l'œuvre effectuée par saint Grégoire Ier (540-604). Celui-ci, bien après sa mort, fut donné par la légende comme le créateur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schola-cantorum-rome/#i_0

SCOTTISH

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 95 mots

Danse de salon, de rythme binaire, dont le mouvement est soit vif, soit lent. Originaire d'Écosse, la scottish n'a, semble-t-il, rien conservé de son caractère folklorique. Comme beaucoup de danses du xixe siècle, elle combine des pas de deux ou de plusieurs danses (valse, polka , mazurka) et admet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scottish/#i_0

SENFL LUDWIG (1488-1543)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 211 mots

Compositeur suisse, célèbre pour ses lieder, Senfl fut « le prince de la musique allemande tout entière ». Jeune choriste à la chapelle de la cour de Maximilien Ier (qu'il suit à Augsbourg, Constance, Florence), sous la direction de H. Isaac, il adopte le style franco-flamand et succède à son maître en 1517. Il s'établit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-senfl/#i_0

SÉQUENCE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 334 mots

Forme de composition liturgique monodique qui proliféra du ixe au xive siècle. On en connaît près de 4 500 séquences ; Pie V, au concile de Trente, réduisit leur nombre à cinq dans la liturgie romaine : Lauda Sion, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequence-musique/#i_0

SERMISY CLAUDE ou CLAUDIN DE (1490 env.-1562)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 570 mots

Un des musiciens les plus féconds de la Renaissance française, fort prisé pendant la première moitié du xvie siècle et dont la renommée repose surtout sur ses chansons galantes. Après avoir été enfant de chœur à la Sainte-Chapelle (1508), Claude Sermisy fut chantre à la chapelle royale (1515), avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sermisy-claude-ou-claudin-de/#i_0

SICILIENNE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 299 mots

Ancienne danse populaire de Sicile (siciliano), de rythme binaire (6/8, 12/8, quelquefois 6/4), de tempo modéré, très souvent écrite en mode mineur, ce qui est en harmonie avec son caractère volontiers sentimental, élégiaque et bucolique. C'est une sorte de forlane nettement ralentie. On mentionne déjà la sicilienne en 1389 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sicilienne-danse/#i_0

SIRÈNES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 123 mots

Instrument de musique, une sirène comprend un disque tournant et percé de trous répartis régulièrement sur une circonférence ; ce disque tourne devant un jet d'air périodiquement haché. Le son qui en résulte dépend, entre autres, de la vitesse de rotation du disque. Des sirènes de tailles différentes sont utilisées en musique contemporaine et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sirenes-musique/#i_0

SISTRE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 93 mots

Instrument de percussion idiophone, d'origine fort ancienne (âge du bronze) et connu chez de nombreux peuples (notamment Phéniciens, Hébreux, Romains, Abyssiniens, Malaisiens, Mélanésiens, Mexicains). Le sistre est essentiellement formé d'une tige droite ou arquée (poignée et manche) de bois ou de métal (avec ou sans cadre), sur laquelle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sistre-musique/#i_0

SIX GROUPE DES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 696 mots

La musique du groupe des Six représente une réaction aussi bien contre le wagnérisme et ses émules nouveaux (Richard Strauss) que contre l'impressionnisme debussyste, voire contre le ravélisme. D'un côté, une harmonie chargée, un chromatisme exacerbé, de l'autre, des nuances toujours diffuses et estompées. Il y a la réaction stravinskienne, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-six-musique/#i_0

SOLER père ANTONIO (1729-1783)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 448 mots

Organiste et compositeur catalan (né à Olot, province de Gérone), le père Antonio Soler est le musicien le plus remarquable de l'Espagne du xviiie siècle, dans la mouvance de Domenico Scarlatti. Formé à l'Escolania de Montserrat, où il entra à l'âge de six ans, il apprit le solfège, l'orgue et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soler-pere-antonio/#i_0

SOPRANO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 795 mots

Terme musical qui désigne la voix aiguë chantée par les femmes et les enfants ou bien la partie supérieure d'une composition instrumentale (ainsi, les violons ou les flûtes sonnent souvent au soprano). Suivant le caractère, on distingue, eu égard à la tessiture, à l'éclat et au timbre, plusieurs sopranos dont les emplois lyriques et expressifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soprano/#i_0

SOUPIR, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 49 mots

Le signe ᴓE représente graphiquement le soupir, qui équivaut à un silence correspondant à la durée d'une noire. Le double d'un soupir, la demi-pause, équivaut à une blanche, le demi-soupir à une croche, et le quart de soupir à une double-croche. Pierre-Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soupir-musique/#i_0

SOURDINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 120 mots

Appareil accessoire s'adaptant sur certains instruments à cordes ou à vent et qui permet d'en assourdir la sonorité. Faite de bois, de métal, ou d'ivoire pour les cordes, la sourdine est placée sur le chevalet et intercepte les vibrations de la caisse de résonance. Son efficacité est plus grande au violon et à l'alto qu'au violoncelle et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sourdine/#i_0

STRADIVARIUS ANTONIO (1643 env.-1737)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 572 mots

Célèbre luthier italien, à l'apogée de la facture pour instruments à cordes. Antonio Stradivarius ainsi que ses deux fils Francesco (1671-1743) et Omobono (1679-1742) signèrent quelques-uns des plus prestigieux violons de l'histoire de cet instrument. « Il apporte avec lui le métier le plus achevé, la curiosité la plus ouverte, la plus inlassable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-stradivarius/#i_0

SURDÉTERMINATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 560 mots

Concept employé en psychanalyse pour signifier qu'une formation de l' inconscient , telle qu'un symptôme, un rêve , un lapsus, est déterminée, non par un seul facteur, mais par plusieurs, qui s'organisent en des chaînes signifiantes différentes, chacune d'elles possédant sa cohérence et requérant une interprétation particulière. Le concept de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surdetermination-psychanalyse/#i_0

TAMBOUR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 172 mots

Instrument à percussion , typique avant tout des membranophones (il existe cependant des tambours de bois, des tambours de bronze, des tambours à friction, etc.). La famille des tambours comprend des formes extrêmement variées, selon que l'instrument possède une ou deux membranes, selon que la caisse de résonance est en bois, en métal ou en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour/#i_0

TAMBOURIN, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 200 mots

Danse sautée figurée, originaire de Provence. Le rythme du tambourin est binaire (2/4), son tempo alerte, et la danse est exécutée sous forme de deux rondes concentriques. L'instrument tambourin lui a donné son nom, car il accompagne cette danse dont la partie musicale mélodique est confiée au galoubet. Les danseurs sautent tantôt sur un pied, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambourin-danse/#i_0

TARENTELLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 116 mots

Danse populaire pratiquée dans le sud de l'Italie, de Naples à Tarente (d'où le nom ?) ; mais certains croient que la tarentelle aurait eu une vertu curative : on lit par exemple dans G. Baglavi (Praxis medica, Rome, 1696) qu'à l'époque des moissons, la piqûre de tarentule se guérissait en dansant deux à trois heures sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarentelle/#i_0

TÉNOR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 466 mots

La voix d'homme la plus élevée, autrefois appelée taille et haute-contre . Suivant les caractères du ténor, on distingue ordinairement : le ténor léger, à l'expression souple (don Ferrando dans Cosi fan tutte de Mozart, Almaviva dans Le Barbier de Séville de Rossini, Nadir dans Les Pêcheurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tenor/#i_0

TERPANDRE (-VIIIe--VIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 233 mots

Poète et musicien grec, originaire d'Antissa (Lesbos). C'est avec Terpandre que commence véritablement la musique grecque et la poésie lyrique ; il peut en être tenu pour le fondateur. Il fonda à Sparte, où il fut appelé, une célèbre école citharédique et il remporta le prix au premier concours des Carnées, en ~ 676. En raison de sa renommée, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terpandre/#i_0

THÉORBE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 154 mots

Instrument à cordes pincées, basse de la famille du luth (cf. archiluth). Le théorbe a une coquille très bombée et à côtes ; il possède un double manche, mais relativement plus court que l'unique manche du luth. Le chitarrone (théorbe de Rome, par opposition au théorbe ordinaire, dit de Padoue) avait, au contraire, un double […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorbe/#i_0

TINCTORIS JOHANNES (1435 env.-1511)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 395 mots

Compositeur flamand, théoricien de la musique , auteur du premier dictionnaire de termes musicaux. On ignore où Johannes Tinctoris fit ses études ; mais il enseigna les arts, les mathématiques, la musique, la poésie et le droit. Pendant trois ans (1474-1476), il fut succentor (sous-chantre) à la cathédrale Saint-Lambert de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-tinctoris/#i_0

TOCCATA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 523 mots

Terme utilisé en musique, à partir de la fin du xvie siècle, pour désigner une pièce destinée à être touchée (toccare ; de même cantare a donné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toccata/#i_0

TOPIQUE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 059 mots

Dans la théorie psychanalytique de Freud, on distingue couramment deux topiques successives ou conceptions des lieux psychiques. La première topique, élaborée à partir de 1900, distingue métaphoriquement dans l'appareil psychique : l' inconscient , le préconscient et le conscient ; la seconde, qui date de 1923, distingue le ça, le moi et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/topique-psychanalyse/#i_0

TOURNEMIRE CHARLES (1870-1939)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 434 mots

L'art de Tournemire est caractéristique d'un effort pour adapter, à l' orgue symphonique de Cavaillé-Coll illustré par Widor, les impératifs liturgiques de son temps dans un langage original où l'improvisation joue une part considérable, qu'elle soit effective ou qu'elle soit « écrite ». Élève de Franck et de Widor, il succéda, en 1898, à Gabriel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tournemire/#i_0

TRIANGLE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 192 mots

Instrument à percussion originaire d'Asie, formé d'une tige cylindrique d'acier recourbée, affectant la forme d'un triangle équilatéral (d'où son nom) ouvert en bas à l'un de ses angles. Le triangle est suspendu à une cordelette et frappé d'une baguette en bois ou en métal. Sa sonorité très claire et distincte fait que le tintement (coup par coup, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triangle-musique/#i_0

TROPES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 647 mots

Chez les Grecs, tropos est employé pour harmonia, hauteur fondée sur l'octave moyenne des voix où se place le système qui est l'élément majeur de la structure musicale (latin modus). Au Moyen Âge, c'est le procédé de composition, littéraire ou musicale, qui fut à l'origine d'un répertoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tropes-musique/#i_0

TURINA JOAQUÍN (1882-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 540 mots

Musicien espagnol, pianiste, compositeur et professeur, fortement imprégné par le style andalou flamenco. Joaquín Turina naquit à Séville, où il étudia avec E. García Torres, avant d'être l'élève, à Madrid, de José Tragó et, à Paris (où il resta de 1905 à 1914), de Moritz Moszkowski (1854-1925) et de Vincent d'Indy à la Schola […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-turina/#i_0

UNISSON, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 59 mots

Intervalle entre deux notes identiques, à la même hauteur, ou espacées d'une ou de plusieurs octaves et ne possédant pas nécessairement le même timbre. L'intervalle qui les « sépare » est égal à 1 : ténors et sopranos, par exemple, chantent à l'unisson une même note écrite à une octave de distance. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unisson-musique/#i_0

VALSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 264 mots

Danse tournée moderne de rythme ternaire (3/4) . Elle s'exécute et s'écrit de plusieurs manières. On distingue la valse lente, la plus ancienne, et la valse viennoise, rapide, à pas glissés. Les origines de la valse sont controversées. G. Desrat ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valse/#i_0

VÁZQUEZ JUAN (1510 env.-env. 1560)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 174 mots

Compositeur espagnol, Juan Vázquez est chanteur à la cathédrale de Badajoz en 1530, puis à celle de Palencia en 1539. Après avoir été maître de chapelle à la cathédrale de Badajoz de 1545 à 1550, il entre en 1551 au service de don Antonio de Zúñiga. En 1556, il sert chez don Juan Bravo à Séville (il est alors prêtre) et, en 1560, chez don Gonzalo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-vazquez/#i_0

VECCHI ORAZIO (1550 env.-1605)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 698 mots

Musicien italien, prosateur et poète, né et mort à Modène, Orazio Vecchi est surtout célèbre pour son chef-d'œuvre, le grand madrigal dramatique L'Amfiparnasso. Il fut le protégé du mécène Baldassare Rangoni (1577). En 1582 et en 1584, il occupa les fonctions de maître de chapelle à la cathédrale de Salò et les deux années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orazio-vecchi/#i_0

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 458 mots

« Encore que tous les instruments de Musique puissent estre appelez à vent, puis qu'il n'est pas possible de faire des sons sans le mouvement de l'air, qui est une espece de vent, néantmoins l'on a coustume de donner ce nom à ceux que l'on embouche, ou que l'on fait sonner avec des soufflets, afins de les distinguer d'avec ceux qui usent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/#i_0

VERDELOT PHILIPPE (1470?-? 1551)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 330 mots

Compositeur français né à Caderousse, près d'Orange, surtout célèbre comme madrigaliste dans un genre dont il fut l'un des créateurs. On sait peu de chose de sa vie ; il vécut à Florence (maître de chapelle à San Giovanni, 1523-1525), à Rome (sans doute de 1529 à 1533), puis certainement à Venise (1533-1542), dates approximatives extrêmes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-verdelot/#i_0

VIBRAPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 233 mots

Instrument à percussion, à clavier chromatique, à sons déterminés, de la famille des xylophones. Il est composé de lames d'acier, sous lesquelles résonnent en sympathie, perpendiculairement à elles, des tiges creuses tubulaires. On frappe le clavier avec des baguettes de diverses sortes. Un moteur électrique assure la tenue de la vibration du son, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vibraphone/#i_0

VIBRATO

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 160 mots

Dans le jeu des instruments à archet, mouvement égal et continu d'oscillation horizontale du poignet (violon, alto) ou de l'avant-bras (violoncelle) plus ou moins prononcé, qui produit une ondulation expressive du son. Il était déjà connu des luthistes et Mersenne en disait : « Le doigt doit être rapidement balancé sur le manche. » Flesch l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vibrato/#i_0

VICTORIA ou VITTORIA TOMÁS LUIS DE (1548 env.-1611)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 457 mots

Compositeur espagnol de musique sacrée, Tomás Luis de Victoria – ou Vittoria – est le plus grand polyphoniste qu'ait produit la péninsule Ibérique, à côté de Cristóbal de Morales . Son œuvre rivalise de majesté, d'expressivité ou d'inventivité avec ce qu'ont écrit de meilleur Palestrina à Rome, Josquin Des Prés en Flandre, Roland de Lassus à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victoria-vittoria/#i_0

VIELLE ou VIÈLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 754 mots

Instrument à cordes, la vièle ou vielle (selon l'orthographe adoptée) ne doit jamais être confondue avec la vielle à roue . Elle désigne tout instrument à manche et à cordes frottées par un archet droit ou courbe. Le corps peut être ovale, tubulaire, piriforme, hémisphérique, avec ou sans échancrure pour le jeu de l'archet. De 2 à 6 cordes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vielle-viele/#i_0

VIELLE À ROUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 276 mots

Instrument à cordes frottées et à clavier, dit aussi chifonie ou symphonie. La vielle fut en honneur du xie au xviiie siècle. Une roue de bois colophanée frotte les cordes, à la place de l'archet habituel. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vielle-a-roue/#i_0

VIOLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 417 mots

Terme générique désignant une nombreuse famille d'instruments à cordes et à archet. Il est difficile de déterminer avec précision à quel moment apparurent les violes ; c'est au cours du xve siècle que les vièles se perfectionnèrent et s'appelèrent violes, tandis que les rebecs, espèce particulière de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole/#i_0

VIOLE D'AMOUR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 357 mots

Instrument à cordes et à archet, proche parente et de la viole et du violon . De la viole, la viola d'amore possède la caisse plate, les cordes nombreuses (six ou sept), le manche large, l'accord à base de quartes et de tierces. Du violon elle se rapproche, car elle n'a pas de sillets et, comme lui, elle se joue à l'épaule. Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole-d-amour/#i_0

VIOLE DE GAMBE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 693 mots

Instrument à cordes et à archet, appartenant à la famille des violes dont il fut le membre qui eut l'existence la plus longue, avant sa reviviscence au xxe siècle. La viola da gamba (Kniegeige), comme son nom l'indique, se joue verticalement, posée sur un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole-de-gambe/#i_0

VIOLETTE MARINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 64 mots

D'après Burney, Pietro Castrucci (1679-1752) inventa et construisit la violetta marina, sorte de viole d'amour, dont il fut un virtuose réputé et qui fut utilisée notamment par Haendel dans Orlando et dans Sosarme. Son existence fut éphémère, comme celle de nombre d'instruments à cordes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violette-marine/#i_0

VIRELAI

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 138 mots

Du xiiie au xve siècle, forme la plus répandue de la chanson française. Le virelai classique débute, comme le rondeau , par une strophe-refrain reprise après chacune des trois strophes-couplets de huit vers. De plus, la dernière partie de la strophe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virelai/#i_0

VOCALISE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 251 mots

Dans le chant, mélisme développé sur une voyelle et qui en accentue le caractère décoratif, lyrique ou de pure virtuosité. Les vocalises sont aussi un exercice de chant qui, grâce à des formules appropriées, permet d'acquérir une bonne technique de vocalisation. La vocalise eut une valeur magique (chez les gnostiques, par exemple) ; saint Augustin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vocalise/#i_0

VOLTA ou VOLTE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 134 mots

Danse populaire, d'origine provençale, qui pourrait être l'une des premières formes de la valse . Elle est donc à trois temps de tempo rapide, et fait partie des hautes danses, entendons des danses sautées. Elle fut très prisée sous la Renaissance. Voici la définition du Dictionnaire de Trévoux : « Danse dans laquelle l'homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volta-volte/#i_0

WALTHER JOHANN (1496-1570)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 238 mots

Compositeur allemand, appelé « le premier cantor luthérien », créateur de la passion-répons allemande. Il chanta comme basse dans le chœur de la chapelle du prince électeur de Saxe, puis devint compositeur à la cour, succédant à A. Rener (1485 env.-env. 1520). Il composa le premier recueil de chants polyphoniques de l'Église évangélique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-walther/#i_0

WIDOR CHARLES MARIE (1844-1937)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 648 mots

Lyonnais d'origine, mais d'ascendance hongroise, petit-fils d'un facteur d'orgues alsacien, Charles Marie Widor est l'un des représentants éminents de l'école romantique post-franckiste. Pour l'instrument de Cavaillé-Coll, il écrivit, ainsi qu'Alexandre Guilmant, des symphonies, les premières du genre. Tout jeune, il fut organiste de l' église […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-marie-widor/#i_0

WILLAERT ADRIAN (1490 env.-1562)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 490 mots

Musicien flamand, à l'origine de la prestigieuse école vénitienne. Willaert a réuni en une heureuse synthèse les apports esthétiques néerlandais, français et italiens. À Paris, il fut l'élève de Jean Mouton ; il aurait, selon certains, fréquenté Josquin. Son titre de cantor regis Hungariae, attribué par son contemporain J. de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-willaert/#i_0

XYLOPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 750 mots

Instrument de percussion comportant une série de tuyaux de bambou ou de pièces de bois semi-cylindriques ou plates, de longueur et d'épaisseur variables, et suspendus au-dessus d'une caisse de résonance (vase, fosse en terre) ou bien soutenus par un cadre ; ces tiges de bois sont frappées par des maillets ou des baguettes de diverses sortes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylophone/#i_0

XYLORIMBA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 122 mots

Instrument à percussion , à clavier, appelé aussi xylomarimba. C'est en effet une variété de marimba particulièrement adaptée à la musique de jazz. Il a été introduit dans l' orchestre symphonique contemporain. On rencontre des xylorimbas de différentes tessitures ; le plus employé en France va de fa 3 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylorimba/#i_0

ZARLINO GIOSEFFO (1517-1590)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 220 mots

Compositeur et théoricien italien qui tient une place importante dans l'histoire de la musique à cause de ses ouvrages théoriques, et notamment d'un traité en quatre volumes, Le Istitutioni harmoniche (1558), dont l'influence sur le développement du système diatonique fut des plus considérables. Élève d'Adriaan Willaert, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gioseffo-zarlino/#i_0

ZAZZO RENÉ (1910-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 970 mots

Le nom de René Zazzo, internationalement reconnu, est associé à la recherche qu'il a effectuée pendant un demi-siècle sur la psychologie des jumeaux, dont il a profondément renouvelé l'approche. Après avoir parachevé ses études à l'université de Columbia en 1933 et, l'année suivante, à la clinique de l'Enfant, auprès d'Arnold Gesell (Yale), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-zazzo/#i_0