TAMBOUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instrument à percussion, typique avant tout des membranophones (il existe cependant des tambours de bois, des tambours de bronze, des tambours à friction, etc.). La famille des tambours comprend des formes extrêmement variées, selon que l'instrument possède une ou deux membranes, selon que la caisse de résonance est en bois, en métal ou en poterie ; la caisse est ordinairement de forme cylindrique ou hémisphérique (le tambour en sablier est formé de deux cônes assemblés et réunis par leur pointe). La nature des peaux varie aussi : peau de chèvre, de veau, de mouton, de poisson, etc. Le laçage de tension de la membrane prend la forme d'un filet, d'un Y, d'un W, d'un N. Si les timbales ont un son déterminé, la plupart des tambours n'offrent qu'un son imprécis, mais cependant plus ou moins grave, plus ou moins sec ou rond, plus ou moins clair. De la grosse caisse au plus petit tambourin, la richesse sonore de la famille des tambours se déploie. On attaque la membrane à main nue, avec les doigts, avec des battes, des mailloches, des baguettes, des balais métalliques, etc. Le tambour cylindrique en bois serait originaire de l'Inde et aurait pénétré en Europe avec les invasions sarrasines. Il est attesté en France, en 1347, lors de l'entrée à Calais du roi Édouard III. L'étymologie est controversée ; tambor et tabor viendraient du persan tabîr ; en arabe, tanbūr désigne un instrument à cordes (cf. le tanpurâ indien, qui est une sorte de sitar, et le tambura bulgare, qui est une espèce de luth). C'est le tambour en poterie (un vase à fond ouvert et à unique membrane collée sur l'autre orifice) qui semble être le premier modèle de tambour. On en connaît quelques spécimens datant du Néolithique. La darbouka d'Afrique du Nord en est un exemple actuel. Le tambour sur cadre est lui aussi connu depuis longtemps (on en possède une représentation sur un vase sumérien du IIIe millénaire) ; le cadre circulaire ou rectangulaire est en bois, voire en os. Le tambour de basque est une sorte de tambour sur cadre ; à ce sujet, il convient de signaler qu'on désigne sous cette expression un instrument muni de cymbalettes qui s'entrechoquent quand on le secoue ; il n'a qu'une seule peau et est fort utilisé en Espagne (une variante, le tambour de Biscaye, possède des grelots et des sonnettes plus volumineuses que celles du tambour de basque ; mais ce tambour-là est ignoré des Basques et on ne sait quelle est la raison de cette dénomination, le petit tambour plat connu dans le Pays basque [atabal] n'ayant pas de grelots). Le tambourin désigne parfois et par erreur le tambour sur cadre avec ou sans cymbalettes : alors que le terme doit être réservé au tambourin provençal, représentant typique de ce petit tambour vertical, cylindrique, à double membrane, dont une seule est frappée par une main (l'autre joue habituellement d'une flûte à trois ou quatre trous, du genre galoubet ou txistu). À l'orchestre symphonique classique, on utilise surtout la grosse caisse, les timbales, la caisse roulante et la caisse claire (tarole ou caisse plate). Sont également utilisées des variétés de tambours cylindriques du genre Ruhrtrommel (Rolltrommel, Röhrentrommel, Leinentrommel, Landsknechtrommel, Wirbeltrommel), dont le diamètre est intermédiaire entre la grosse caisse et la caisse claire, mais dont la hauteur de cylindre est plus grande.

Grosse caisse : exemple sonore

Son : Grosse caisse : exemple sonore

Grosse caisse : cadence et roulement. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tambourin

Dessin : Tambourin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tambourin : exemple sonore

Son : Tambourin : exemple sonore

Tambourin. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ordinairement, on écrit le rythme du tambour sur une seule ligne. On note le ras (c'est-à-dire deux petits coups de la baguette à main gauche, rebondis et rapides), le fla (coup simple que précède un effleurement de la seconde baguette) et le rim-shot (« coup donné par une baguette dont l'olive attaque la peau et dont le corps touche en même temps le cercle de la caisse, son métallique des drummers de jazz », d'après F. Dupin).

Le tom-tom (à ne pas confondre avec tam-tam) est un tambour sans timbre, à une peau, à la sonorité ronde. On le rencontre en séries de dimensions variables (contrebasse, grave, moyen, aigu) ; il donne un son normalement indéfini, mais on peut parvenir à un semblant d'accord. Il provient d'Amérique du Sud, où il est presque toujours petit. Les compositeurs du xxe siècle (Stockhau [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Grosse caisse : exemple sonore

Grosse caisse : exemple sonore
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tambourin

Tambourin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tambourin : exemple sonore

Tambourin : exemple sonore
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Autres références

«  TAMBOUR  » est également traité dans :

TAMBOURS

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 968 mots
  •  • 7 médias

Dans l'orchestre symphonique, on trouve trois sortes de tambours : la grosse caisse, la caisse roulante et la caisse claire. Ces instruments membranophones sont constitués de deux peaux tannées de veau ou de mouton, tendues, grâce à un système de laçage, aux extrémi […] Lire la suite

BONGO

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 711 mots
  •  • 3 médias

Le bongo, qui appartient à la famille des percussions, est un instrument de type membranophone composé de deux petits tambours, appelés tamborcitos , autrefois liés par une pièce de bois ou de tissu : le plus gros est nommé hembra (« femelle ») et le plus petit macho (« mâle ») . […] Lire la suite

BONGOS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots
  •  • 1 média

Instrument à percussion de type membranophone à son indéterminé. D'origine cubaine, il s'est répandu en Amérique du Sud. On l'utilise en musique contemporaine (notamment Boulez, Stockhausen, Bério). Un seul côté du petit tambour, ayant environ 15 cm de diamètre, est recouvert de peau que l'on frappe des doigts, de la paume de la main ou de baguettes. Deux petits tambours juxtaposés forment le jeu […] Lire la suite

CAISSE CLAIRE, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 188 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Le plus lointain ancêtre de la caisse claire est le tambour des jongleurs et des ménestrels du Moyen Âge, qui était déjà équipé d'une chanterelle vibrante. À la Renaissance, un type de tambour, assez profond, se répand à la faveur du développement de l'école bâloise de fifres et tambours. Le tambour est utilisé pendant la période baroque pour des effets sonores naturalistes (orage...). Du xv e  si […] Lire la suite

CAISSE CLAIRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 141 mots

Instrument à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé, appelé aussi tarole ou caisse plate. Elle est faite d'un cylindre métallique (de 35 cm environ de diamètre), qui supporte une membrane en peau de mouton aux deux extrémités. On excite la membrane supérieure à l'aide de deux baguettes de bois, par frappes répétées ou roulement, ou bien avec le balai de batterie (utilisé […] Lire la suite

CRÉOLE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 2 028 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La musique créole des Caraïbes »  : […] Dans le sillage de la colonisation fondée sur le système esclavagiste jusqu'au xix e  siècle, la musique africaine a imposé ses rythmes, ses instruments et ses genres, surtout en Haïti, à Cuba, dans les îles et au Brésil. Dans les archipels caraïbes, les Amérindiens, ayant disparu, victimes de la conquête, influencèrent moins la musique populaire que les indigènes du continent, qui échappèrent en […] Lire la suite

DARBOUKA

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 662 mots
  •  • 4 médias

La darbouka (ou derbouka, ou darabukka) fait partie de la famille des instruments de musique à percussion. De facture simple, ce petit tambour à membrane unique se compose d'un corps en poterie ou en bois, voire en métal, en forme de gobelet ou de coupe, à base ouverte. Ce corps, qui constitue la caisse de résonance de l'instrument, forme parfois un pavillon plus ou moins prononcé du côté ouvert. […] Lire la suite

GROSSE CAISSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 118 mots
  •  • 2 médias

Le plus gros des instruments à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé ; il est aussi appelé tonnant. On le pose sur un chevalet à l'orchestre symphonique ou à l'orchestre de jazz ; dans les harmonies, il est suspendu à l'instrumentiste, qui peut ainsi en jouer en marchant (marches militaires). On frappe la grosse caisse avec une ou deux mailloches (à 1 ou 2 têtes) garni […] Lire la suite

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 780 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les instruments à percussion (idiophones et membranophones) »  : […] Ils peuvent être en peau, en bois ou en métal. Les instruments à peau sont constitués d'un fût en cuivre, en aluminium ou en bois, de forme et de dimensions variables, sur lequel sont tendues une ou deux peaux – de chèvre, de mouton ou de veau – mises en vibration par percussion avec la main ou avec des baguettes. Parmi ces instruments, seule la timbale s'accorde ; les autres instruments, comme […] Lire la suite

MUSICALES (TRADITIONS) - Le fonds musical européen

  • Écrit par 
  • Roberto LEYDI
  •  • 4 234 mots

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] La musique populaire européenne utilise des instruments fort nombreux, dont l'origine est diverse et qui attestent, par leur présence, la complexité de notre monde populaire et l'importance des dominations politiques et culturelles qu'il a connues. La civilisation industrielle a apporté sa contribution à la variété des instruments de musique de tradition orale européenne en introduisant les diver […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « TAMBOUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour/