TÉNOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La voix d'homme la plus élevée, autrefois appelée taille et haute-contre. Suivant les caractères du ténor, on distingue ordinairement : le ténor léger, à l'expression souple (don Ferrando dans Cosi fan tutte de Mozart, Almaviva dans Le Barbier de Séville de Rossini, Nadir dans Les Pêcheurs de perles de Bizet) ; le ténor lyrique (lirico), au timbre plus riche que le premier et plus volumineux dans le registre aigu (don Ottavio dans Don Giovanni, Tamino dans La Flûte enchantée de Mozart, Alfredo dans La Traviata de Verdi, Faust dans le Faust de Gounod, Rodolfo dans La Bohème de Puccini) ; le ténor de demi-caractère (lirico spinto), dont les aspects multiples conviennent à des personnages tels que Florestan (Fidelio de Beethoven), don José (Carmen de Bizet), Lohengrin (Lohengrin de Wagner) ; le ténor dramatique (drammatico), qui est lui-même divisé en fort ténor ou tenore drammatico di forza, au registre claironnant, capable d'atteindre (Manrico dans Le Trouvère de Verdi, Arturo dans Les Puritains de Bellini), en ténor robusto dont le timbre se rapproche de celui du baryton (Radamès dans Aïda, Otello dans Otello de Verdi ; c'est le rôle principal dans Tristan et Isolde, dans Tannhäuser, dans Siegfried de Wagner), en ténor bouffe (buffo), dont le caractère comique peut être accentué par la technique de la voix de fausset ; on le rencontre dans don Basile (Les Noces de Figaro de Mozart), dans Goro (Madame Butterfly de Puccini), dans Fra Diavolo (Fra Diavolo d'Aubert). En Italie, on désigne parfois du nom de tenorino le plus léger des ténors légers, dont la voix possède une grande souplesse, mais peu de puissance ; elle passe facilement à la voix de tête ou à la voix de fausset.

Jussi Björling

Jussi Björling

photographie

Le ténor suédois Jussi Björling (1911-1960) à Covent Garden, Londres. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dans les familles instrumentales, on appelle ténors les instruments qui possèdent un ambitus correspondant à la tessiture de la voix de ténor (ou de taille) ; ainsi chez les cornets (haute-contre et taille), chez les saxophones (saxo-ténor), chez les trombones (trombone-ténor). Les deux cordes centrales du luth à six cordes furent aussi appelées cordes de ténor.

Dans le latin médiéval, le ténor est un accent syllabique ou bien un fragment mélodique de plain-chant exécuté en récitatif ; c'est aussi la note qui correspond à la dominante d'un mode grégorien ou ecclésiastique. Le ténor est encore un motif grégorien chanté en notes longues et qui sert de thème au déchant (cf. contra tenor) et à l'organum. C'est aussi l'équivalent de la teneur (ou teneure). Le cantus firmus est primitivement confié à la voix de ténor (taille).

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  TÉNOR  » est également traité dans :

ALAGNA ROBERTO (1963- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 585 mots

La carrière de Roberto Alagna accumule tous les poncifs d'un véritable roman-photo. Il n'est donc pas étonnant que le chanteur, rapidement promu au rang de star, étende son public bien au-delà du cercle étroit des amateurs éclairés. Les réserves que suscitent parfois quelques postures théâtrales mal venues, de fréquents abandons aux lucratives séductions du monde de la variété et la mise en scène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-alagna/#i_45900

ANDERS PETER (1908-1954)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 280 mots

Quand, le 10 septembre 1954, à Hambourg, Peter Anders se tua au volant de son coupé Mercedes, toute l'Allemagne prit le deuil de sa star la plus populaire, celle qui incarnait le mieux l'optimisme de l'après-guerre. Vingt ans plus tôt, Peter Anders (né à Essen, le 1 er  juillet 1908) faisait ses armes sur diverses scènes, avant d'être engagé à l'Opéra de Munich, où lui é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-anders/#i_45900

BARYTON, voix

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 201 mots

La voix d'homme dite de baryton est intermédiaire entre celle de ténor et celle de basse, et s'étend approximativement du fa 1 au fa 3. Ordinairement, dans le répertoire lyrique, on distingue quatre types de barytons. Le baryton Martin, le plus proche du ténor, est un baryton léger, de timbre élevé, surtout connu du répertoire français ; c'est le rôle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baryton-voix/#i_45900

BERGONZI CARLO (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 607 mots
  •  • 1 média

Ce n’est ni par l’éclat triomphant de son timbre ni par ses talents d’acteur que Carlo Bergonzi a gagné sa place parmi les plus grands ténors verdiens du xx e  siècle. Une diction d’une exemplaire clarté, un style à la fois sobre, élégant et passionné, une technique de souffle exceptionnelle, un vaste éventail de couleurs veloutées, la pureté de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-bergonzi/#i_45900

CARRERAS JOSÉ (1946- )

  • Écrit par 
  • Richard PALLARDY
  • , Universalis
  •  • 539 mots

Chanteur d' opéra espagnol renommé pour la richesse de sa voix et son charisme, le Catalan José Carreras est, avec l'Italien Luciano Pavarotti et l'Espagnol Plácido Domingo, l'un des trois ténors qui popularisèrent l'art lyrique dans la seconde moitié du xx e  siècle . Cadet d'une famille de trois enfants, né le 5 décembre 1946, à Barcelone, José […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-carreras/#i_45900

CARUSO ENRICO (1873-1921)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 332 mots
  •  • 2 médias

À l'instar de son strict contemporain, la basse russe Fiodor Chaliapine, l'Italien Enrico Caruso, le plus illustre ténor de son temps et l'un des plus célèbres de l'histoire, va faire triompher sur toutes les scènes du monde une nouvelle manière de chanter, admirablement adaptée aux nouvelles exigences de l'art lyrique propres au xx e  siècle nais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-caruso/#i_45900

CORELLI FRANCO (1921-2003)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 824 mots

Ténor italien, Franco Dario Corelli naît à Ancône, officiellement le 8 avril 1921, mais cette date est sujette à caution. Un certain flou entoure également ses années de formation ; selon ses dires, il aurait rapidement interrompu ses études musicales au Conservatoire de Pesaro et c'est essentiellement en autodidacte qu'il se serait formé en écoutant des enregistrements de ses grands aînés Caruso, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-corelli/#i_45900

CUÉNOD HUGUES (1902-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 739 mots

Une longévité hors du commun : le ténor suisse Hugues Cuénod s'est produit en public de 1928 à 1994, de la première en français de Jonny mène la danse ( Johnny spielt auf ) d'Ernst Krenek, au Théâtre des Champs-Élysées, à Paris, à ses adieux à la scène, à l'âge de quatre-vingt-douze ans, dans le rôle de Monsieur Triquet d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugues-cuenod/#i_45900

DEL MONACO MARIO (1915-1982)

  • Écrit par 
  • Jean ZIEGLER
  •  • 1 278 mots
  •  • 1 média

Si le ténor italien Mario Del Monaco a connu une longue et glorieuse carrière sans accidents de parcours, sans scandales ni excentricités, il n'a pas échappé aux incertitudes et aux aspérités d'un métier qui met en jeu la personne de l'artiste, même si celui-ci semble avoir reçu en partage tous les dons du ciel. Mario Del Monaco s'est éteint le 16 octobre 1982 à Mestre, près de Venise, victime d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-del-monaco/#i_45900

DERMOTA ANTON (1910-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 765 mots
  •  • 1 média

Bien peu nombreux sont ceux qui peuvent prétendre appartenir à l'exigeante famille des ténors mozartiens d'exception. Anton Dermota en avait la voix de lumière, la limpidité d'expression et, surtout, la simplicité de ligne sans lesquelles on ne peut incarner impunément Tamino, Belmonte ou Ottavio. Pour cet ineffable bonheur, il faut, sans regret, renoncer aux triomphes personnels, aux effets qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-dermota/#i_45900

DI STEFANO GIUSEPPE (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 137 mots

Imprévisible, irrésistiblement séducteur, Giuseppe Di Stefano fut certainement l'un des plus fascinants ténors di grazia de l'après-guerre, digne successeur de Beniamino Gigli et de Tito Schipa. Rudolf Bing, le redouté directeur du Metropolitan Opera de New York de 1950 à 1972, le qualifie dans son autobiographie de « chanteur le plus inégal avec lequel il me fut donné de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-di-stefano/#i_45900

DOMINGO PLÁCIDO (1941- )

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 263 mots
  •  • 1 média

Un phénomène, Plácido Domingo  ? Certes, ne serait-ce que par la longévité vocale. Et par l'étendue du répertoire de celui qui s'affirme comme le meilleur ténor lirico spinto de son temps : près de cent vingt rôles, de Mozart à Wagner, de Verdi à Puccini. Sans oublier les zarzuelas, chères à son cœur, les créations –  Goya de Menotti, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/placido-domingo/#i_45900

DUPREZ GILBERT (1806-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Ténor, professeur de chant et compositeur français, né le 6 décembre 1806, à Paris, mort le 23 septembre 1896, à Paris. Après avoir étudié au Conservatoire de Paris, Gilbert Louis Duprez fait ses débuts en 1825 au Théâtre de l'Odéon, interprétant le rôle du Comte Almaviva ( Le Barbier de Séville de Rossini). Ayant reçu un accueil mitigé, il part poursuivre ses études en Ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-duprez/#i_45900

FLÓREZ JUAN DIEGO (1973- )

  • Écrit par 
  • Robert RAUCH
  • , Universalis
  •  • 814 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il incarna Tonio dans La Fille du régiment de Donizetti au Metropolitan Opera de New York, en avril 2008, le ténor péruvien Juan Diego Flórez brisa, avec l'accord de la direction, l'interdit ancestral qui pesait sur les bis lorsqu'il chanta une seconde fois l'aria « Ah ! mes amis, quel jour de fête ! », avec ses neuf contre- ut aigus. Il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-diego-florez/#i_45900

GARCÍA MANUEL(1775-1832)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 196 mots

Ténor et compositeur espagnol, né le 22 janvier 1775, à Séville, mort le 2 juin 1832, à Paris, Manuel García fut l'un des plus grands chanteurs de son temps. À l'âge de dix-sept ans, Manuel del Pópulo Vicente García fait ses débuts sur les scènes espagnoles à Cadix, dans une opérette comportant des chansons qu'il a lui-même composées. De 1808 à 1811, García travaille activement comme chanteur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-garcia/#i_45900

GEDDA NICOLAI (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 783 mots
  •  • 1 média

Repéré au sein d’une chorale religieuse orthodoxe, le ténor suédois Nicolai Gedda a développé sur plus de quarante ans l’une des plus éblouissantes carrières lyriques du xx e  siècle. Dans un vaste domaine qui s’étend de la musique baroque aux partitions contemporaines, il nous laisse un immense legs discographique (plus de 200 enregistrements) qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolai-gedda/#i_45900

GIGLI BENIAMINO (1890-1957)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 227 mots

Caruso, seul, pourrait disputer à Beniamino Gigli la palme de ténor italien emblématique du xx e  siècle. Ce chanteur-né, au timbre melliflu, aura, durant quarante ans, tenu sous son charme spontané l'Ancien et le Nouveau Monde. Son domaine d'élection se confond avec la mouvance puccinienne et vériste, de La Bohème et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beniamino-gigli/#i_45900

GIRAUDEAU JEAN (1916-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 749 mots

Représentant majeur de la grande école de chant française du milieu du xx e  siècle, Jean Giraudeau a tenu les principaux rôles de ténor lyrique à l'Opéra-Comique et au palais Garnier pendant une vingtaine d'années. Il voit le jour le 1 er  juillet 1916 à Toulon ; ses parents sont tous deux professeurs au conservatoire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-giraudeau/#i_45900

HADLEY JERRY (1952-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 499 mots

L'Américain Jerry Hadley mit sa voix de ténor lyrique ainsi que ses talents dramatiques au service de l'opéra et de l'opérette, mais aussi de la comédie musicale. Né le 16 juin 1952 à Manlius (Illinois), Jerry Hadley étudie le chant à l'université de l'Illinois, puis avec Thomas LoMonaco, à New York. Il fait ses débuts professionnels en 1978, au Lake George Opera de Saratoga Springs (État de New Y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-hadley/#i_45900

HAEFLIGER ERNST (1919-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 954 mots

Avec un naturel dont il y a peu d'exemples, le Suisse Ernst Haefliger pouvait passer de l'Église à l'opéra et à la salle de concert sans rien perdre de cette grâce et de cette retenue dans l'expression qui ont fait de lui, dans son répertoire d'élection, l'un des plus parfaits ténors de sa génération. Ernst Haefliger (souvent orthographié Häfliger dans les pays germaniques et anglo-saxons) naît à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-haefliger/#i_45900

HAUTE-CONTRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

En musique vocale, la haute-contre est la voix masculine dont la tessiture est plus aiguë que celle de ténor. Il ne s'agit en aucun cas d'une voix de castrat, ni d'une voix de fausset. Il arrive souvent que la voix de femme appelée contralto chante la partie de haute-contre. Jean-Jacques Rousseau dans son Dictionnaire de musique estime que la « haute-contre en voix d'homme n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/haute-contre/#i_45900

HOFMANN PETER (1944-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 836 mots

Il a bâti sa carrière sur trois rôles wagnériens : Siegmund ( La Walkyrie ), Lohengrin et Parsifal ; il fut notamment le Siegmund du légendaire Ring du centenaire dirigé par Pierre Boulez et mis en scène par Patrice Chéreau à Bayreuth en 1976. Le ténor allemand Peter Hofmann naît à Marienbad, en Allemagne (auj. Mariánské Lázně, en République tchèque), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-hofmann/#i_45900

KAUFMANN JONAS (1969- )

  • Écrit par 
  • Virginia GORLINSKI
  •  • 873 mots

« D'un raccourci familier, on pourrait dire que Kaufmann est le „deux-en-un“ de la voix mâle : aigus projetés et couleur sombrée, exploit du forçage vocal propre à la tessiture de ténor – celui-là même qui dresse l'épiderme quand arrive le contre- ut  – et style suprêmement intérieur – ce qu'on aime chez nos grands barytons, cette noblesse élégante et pudique. [...] Plus qu'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-kaufmann/#i_45900

KING JAMES (1925-2005)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 648 mots

Avec son compatriote Jess Thomas, l'Américain James King fut le principal Heldentenor de la génération qui a suivi celle de Wolfgang Windgassen, s'emparant des grands rôles wagnériens, jusqu'alors détenus par des chanteurs allemands et scandinaves. James Ambros King naît dans une famille modeste à Dodge City (Kansas) le 22 mai 1925, d'un père irlandais et d'une mère d'ascend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-king/#i_45900

KRAUS ALFREDO (1927-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 712 mots
  •  • 1 média

L'histoire des théâtres lyriques et emplie de ces ténors qui subjuguent les foules par l'éclat et la puissance de leur aigu triomphant. Elle en compte bien peu qui peuvent s'enorgueillir, comme Alfredo Kraus à l'issue d'une carrière de plus de quarante ans, de n'avoir jamais sacrifié leur idéal musical à la volupté des succès d'un soir. Espagnol d'ascendance autrichienne, Alfredo Kraus Trujillo na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-kraus/#i_45900

LANGRIDGE PHILIP (1939-2010)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 847 mots

Considéré comme l'un des meilleurs chanteurs-acteurs de son époque, le ténor anglais Philip Langridge fut l'un des représentants marquants d'une génération qui a fait tomber les frontières entre les différents répertoires : aussi à l'aise dans le répertoire traditionnel que dans la musique baroque, il a aussi été le champion de la musique britannique de son temps. Philip Gordon Langridge voit le j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-langridge/#i_45900

LAURI-VOLPI GIACOMO (1892-1979)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 216 mots

Giacomo Lauri-Volpi naît à Rome le 11 décembre 1892. Dans la descendance de Caruso, ce ténor scintillant, dont l'émission haute, héritée de l'école d'Antonio Cotogni, fut préservée un demi-siècle durant, imposait sa marque de patricien et de poète enjôleur aux rôles qu'il s'appropriait. L'un des derniers représentants du chant romantique, il mariait une stupéfiante aisance d'émission, un aigu sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-lauri-volpi/#i_45900

LEMECHEV SERGEI (1902-1977)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 232 mots

Le « chantre de l'amour et de la tristesse », la « voix du cœur » : les louanges n'ont jamais manqué à un chanteur qui fut le plus populaire d'Union soviétique, au point d'avoir ses « groupies ». Le ténor Sergei Lemechev (né à Knyazevo, dans l'oblast de Tver, en Russie, le 27 juin – ancien style, 10 juillet, nouveau style – 1902) était le charme même, à la scène comme à la ville, et le public adu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sergei-lemechev/#i_45900

LE VOYAGE D'HIVER DE SCHUBERT (I. Bostridge) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Né le 25 décembre 1964 à Londres, Ian Bostridge est un grand interprète au répertoire varié : Schubert, Purcell, Monteverdi, Bach, Britten ou Thomas Adès. Le ténor britannique a notamment étudié le chant à l’école Britten-Pears d’Aldeburgh, puis auprès de Dietrich Fischer-Dieskau, en même temps que la philosophie et l’histoire dans les prestigieuses universités de Cambridge et d’Oxford. Ses multi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-voyage-d-hiver-de-schubert/#i_45900

LICITRA SALVATORE (1968-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 277 mots

Le ténor italien Salvatore Licitra faisait figure de « nouveau Pavarotti ». Né de parents siciliens le 10 août 1968, à Berne, en Suisse, Salvatore Licitra se forme dans un premier temps aux arts graphiques ; ce n'est qu'à l'âge de dix-huit ans qu'il commence à étudier la musique au conservatoire de Parme. Il débute sur la scène lyrique en 1998, au Teatro Regio de Parme, dans le rôle de Riccardo ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-licitra/#i_45900

LORENZ MAX (1901-1975)

  • Écrit par 
  • André TUBEUF
  •  • 375 mots

Né à Düsseldorf, Max Lorenz porta avec bonheur, et même avec élégance, une chance historique qui aurait pu lui être fatale. Il incarnait de façon presque idéale, au physique comme au vocal, le type wagnérien du héros aryen, le Siegfried et le Tristan rêvés, au moment même où l'idéologie nazie s'emparait de l'image. Il prit la place de Lauritz Melchior à Bayreuth en 1933 comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-lorenz/#i_45900

MARIO GIOVANNI MATTEO (1810-1883)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 396 mots

Ténor romantique italien, né le 17 octobre 1810, à Cagliari, en Sardaigne, mort le 11 décembre 1883, à Rome, Giovanni Mario est réputé pour sa grande beauté, sa grâce et son charme ainsi que pour la large tessiture de sa magnifique voix. Issu d'une famille noble et fils d'un général de la garde piémontaise, Giovanni Matteo Mario, Cavaliere (« chevalier ») di Candia, suit une formation d'officier d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-matteo-mario/#i_45900

MARTINELLI GIOVANNI (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 203 mots

Véritable épée de lumière, cette voix concentrée « dans le masque », dont la scansion confère éclat et pertinence à la phrase verdienne, aura montré, d' Ernani à Otello , du Bal masqué et de Simon Boccanegra à La Force du destin , une fermeté de trait et une pureté de ligne immédiatemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-martinelli/#i_45900

McCORMACK JOHN FRANCIS (1884-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots

Ténor irlandais né le 14 juin 1884 à Athlone (Irlande), mort le 16 septembre 1945 près de Dublin. John McCormack remporte le prix du National Irish Festival (Feis Ceoil) à Dublin en 1903. Il étudie ensuite en Italie, avant de faire ses débuts à l'opéra en 1907, au Covent Garden de Londres, en interprétant Turiddu dans Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. Il apparaît en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-francis-mccormack/#i_45900

MELCHIOR LAURITZ (1890-1973)

  • Écrit par 
  • André TUBEUF
  • , Universalis
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

« Au cœur de la mythologie wagnérienne, le ténor, ce nouvel eroi grec exalte la force des hommes et partage leurs faiblesses. Les „Wälse“ de Siegmund, le chant de la forge et l'affrontement sonore de Siegfried et de Mime, son antagonisme dérisoire, lui confèrent une force tellurique » (Jean Cabourg). Par son intelligence musicale, sa diction, ses aigus d'airain, sa vaillance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauritz-melchior/#i_45900

NELEPP GEORGI (1904-1957)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 256 mots

S'il fut le plus grand ténor dramatique de l'Union soviétique d'après-guerre, Georgi Nelepp – (Georgy Nielepp) né à Bobruika, en Ukraine, le 20 avril 1904 – ne conquit pas le cœur du public comme Sergei Lemechev ou Ivan Koslovski. L'homme, semble-t-il, suscitait peu la sympathie. Il eut d'abord un parcours d'activiste et fut très jeune nommé commissaire du peuple. Il devint un stalinien zélé, cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgi-nelepp/#i_45900

NOURRIT ADOLPHE (1802-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 533 mots

Ténor dramatique français, considéré comme le plus grand de l'époque romantique, Adolphe Nourrit, né le 3 mars 1802 à Montpellier, créa un grand nombre de rôles à l'Opéra de Paris (salle Le Peletier). Après avoir étudié l'art lyrique auprès de Manuel García père (Manuel del Pópulo Vicente Rodríguez García), un des plus illustres ténors de son temps, Adolphe Nourrit effectue ses débuts à l'Opéra de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-nourrit/#i_45900

OCKEGHEM JOHANNES (1410 env.-1497)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 278 mots

Dans le chapitre « La musique profane n'est pas la musique sacrée »  : […] Quand une oreille contemporaine peu avertie entend de la musique polyphonique de la Renaissance, il lui semble difficile de distinguer entre musique profane et musique religieuse. Et pourtant ! Ockeghem, l'un des premiers, compose dans un esprit différent l'une et l'autre musiques. De ses pages religieuses nous connaissons treize messes de trois à cinq voix, un requiem de deux à quatre voix – le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-ockeghem/#i_45900

PATZAK JULIUS (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 284 mots

Le ténor autrichien Julius Patzak n'avait pas vraiment une « belle » voix : la projection en était courte et le timbre un peu nasal. Mais il transcendait ces défauts par la sensibilité et l'intelligence. Avec lui, c'était l'âme même qui se faisait entendre. Il voulait être chef d'orchestre, tout en ayant appris le chant en autodidacte. En l'entendant, le directeur de l'Opéra de Reichenberg l'enga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-patzak/#i_45900

PAVAROTTI LUCIANO (1935-2007)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 260 mots

Le plus célèbre ténor de la seconde moitié du xx e  siècle, l'Italien Luciano Pavarotti, est, selon le critique Rodolfo Celletti ( Il Canto , 1989), « le parfait exemple d'un timbre hors du commun, argentin, solaire, doux et éclatant à la fois ; et aussi d'une voix dotée d'une émission dont la spontanéité est exceptionnell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luciano-pavarotti/#i_45900

PEARS PETER (1910-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 942 mots
  •  • 2 médias

Le nom de Peter Pears reste indissociable de celui de Benjamin Britten , dont il fut le compagnon et l'interprète favori, créant la plupart de ses opéras ou de ses œuvres vocales, qui avaient généralement été composés pour sa propre voix. De son vrai nom Neville Luard, Peter Pears voit le jour à Farnham (Surrey) le 22 juin 1910. Il étudie le piano et l'orgue et devient organiste intérimaire au Her […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-pears/#i_45900

RAIMONDI GIANNI (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 773 mots

Comment se frayer un chemin vers la célébrité quand la glorieuse génération des Franco Corelli, Carlo Bergonzi, Mario Del Monaco et Giuseppe Di Stefano occupe le devant de la scène et que pointent déjà dans tout leur éclat des étoiles montantes appelées Luciano Pavarotti et Plácido Domingo ? L'évident talent du ténor italien Gianni Raimondi, bien que masqué par ce voisinage aveuglant, lui a néan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianni-raimondi/#i_45900

RESZKÉ JEAN DE (1850-1925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Ténor polonais, né le 14 janvier 1850, à Varsovie, mort le 3 avril 1925, à Nice, Jean de Reszké se rendit célèbre pour sa voix magnifique, son phrasé et son élocution parfaite, ainsi que pour son charme physique et sa singulière présence scénique. Issu d'une famille de musiciens, Jean de Reszké (ou Jan de Retzske, de son vrai nom Jan Mieczysław Reszke) prend ses premières leçons de chant auprès de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-reszke/#i_45900

ROLFE JOHNSON ANTHONY (1940-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 835 mots

Le ténor britannique Anthony Rolfe Johnson a mis sa voix ainsi que ses remarquables dons d'acteur au service d'ouvrages lyriques allant de Bach et Haendel – « [il] fut d'abord, surtout et pour jamais LE ténor handélien » (Ivan A. Alexandre) – à Britten, en passant par Mozart. Né le 5 novembre 1940, à Tackley (Oxfordshire), Anthony Rolfe Johnson opte d'abord pour le métier de fermier, dans le West […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-rolfe-johnson/#i_45900

ROSVAENGE HELGE (1897-1972)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 294 mots

Hormis Tristan, Siegmund et Siegfried, le Danois Helge Rosvaenge a presque tout chanté. Ténor universel, il possédait un répertoire allant de Mozart à Verdi, de l'opéra-comique à l'opérette viennoise, sans oublier Glinka, Puccini ou Richard Strauss. Dans son Danemark natal – il naît à Copenhague, le 29 août 1897 –, il avait été ingénieur. Mais des études de chant lui révélèrent sa vocation et il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helge-rosvaenge/#i_45900

RUBINI GIOVANNI BATTISTA (1794-1854)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Ténor italien, né le 7 avril 1794, à Romano, dans la république de Venise, mort le 3 mars 1854, dans la même ville, Giovanni Battista Rubini fut l'un des premiers grands interprètes du style romantique de Vincenzo Bellini et de Gaetano Donizetti. Très tôt promis à une brillante carrière musicale, Giovanni Battista Rubini est engagé comme violoniste et choriste au théâtre Riccardi de Bergame dès l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-rubini/#i_45900

SAXOPHONE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 459 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] Après des débuts difficiles, le saxophone va, avec la trompette, devenir l'instrument roi du jazz. Le soprano est découvert dans les années 1920 par Sidney Bechet, qui en joue dans le style New Orleans avec une nette influence créole (vibrato prononcé). Après une longue éclipse, John Coltrane, séduit par sa sonorité aigre qui peut faire référence aux musiques extra-occidentales, le conduit à son a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxophone/#i_45900

SCHIPA TITO (1888-1965)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 188 mots

Ce tenore di grazia , dont le foyer vocal était de ceux qui, par leur projection, emplissent les plus grandes salles, aura mérité, durant cinquante-cinq années, son qualificatif de « Prince des ténors ». Maître d'un souffle porteur d'infinies colorations, capable d'épouser la phrase musicale et les mots de Mozart aussi bien que ceux de Verdi, avec une élégance et une ardeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tito-schipa/#i_45900

SCHNORR VON CAROLSFELD LUDWIG (1836-1865)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Ténor allemand, né le 2 juillet 1836 à Munich, mort le 21 juillet 1865 à Dresde, Ludwig Schnorr von Carolsfeld s'est illustré dans les rôles wagnériens. Il est le créateur de Tristan. Fils du peintre Julius Schnorr von Carolsfeld, un des principaux représentants du courant artistique nazaréen, Ludwig Schnorr von Carolsfeld étudie avec Julius Otto à Dresde puis au Conservatoire de Leipzig. Il fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-schnorr-von-carolsfeld/#i_45900

SIMONEAU LÉOPOLD (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 863 mots

Par la perfection de son style et la finesse de sa sensibilité, le Canadien Léopold Simoneau appartient au cercle très étroit des ténors mozartiens qui ont marqué l'histoire du disque. Il a mené une longue carrière – dont une grande partie s'est déroulée en France – avec autant de goût que d'intelligence. Léopold Simoneau naît le 3 mai 1916 à Saint-Flavien, dans le district de Lotbinière (province […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-simoneau/#i_45900

SLEZAK LEO (1873-1946)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 453 mots

Le ténor autrichien Leo Slezak s'est particulièrement illustré dans les rôles wagnériens. Leo Slezak, né le 18 août 1873, à Mährisch-Schönberg, en Moravie, dans l'Empire austro-hongrois (auj. Šumperk, en République tchèque), est découvert par le baryton Adolf Robinson, avec qui il étudie avant de débuter à l'Opéra de Brünn (auj. Brno, en République tchèque) le 17 mars 1896, dans le rôle-titre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-slezak/#i_45900

TAUBER RICHARD (1891-1948)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 304 mots

La séduction et la poésie faites voix. Le ténor Richard Tauber sut être à la fois un chanteur suprêmement artiste et une vedette populaire, reconnaissable à son monocle, à son sourire et à sa distinction bonhomme. Richard Tauber naît autrichien, à Linz, le 16 mai 1891. Il voulait diriger des orchestres, mais étudia le chant, et son père, comédien, le poussa sur scène. À Chemnitz, en 1913, son Tam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-tauber/#i_45900

TEAR ROBERT (1939-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 446 mots

Le ténor gallois Robert Tear fut un des plus remarquables interprètes des ouvrages lyriques de Benjamin Britten et de Michael Tippett, ainsi que de nombreuses pièces vocales anglaises, en particulier de John Dowland, Henry Purcell, Ralph Vaughan Williams, Edward Elgar... Il excellait dans les rôles de caractère que Britten avait écrits à l'origine pour le ténor Peter Pears. Robert Tear naît le 8 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-tear/#i_45900

THILL GEORGES (1897-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 385 mots
  •  • 1 média

Peu de chanteurs, peu de musiciens ont eu auprès d'un aussi vaste public une popularité aussi durable. Le charme de celui que l'on peut appeler, sans craindre d'être démenti, le plus grand ténor français s'étend bien au-delà du cercle restreint des amateurs de belles voix. Georges Thill a tout pour séduire : le timbre, la sensibilité, un physique de jeune premier. Une carrière musicale d'une duré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-thill/#i_45900

THOMAS JESS (1927-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 566 mots

Après un siècle d'omniprésence allemande et scandinave, Jess Thomas restera dans l'histoire du chant wagnérien comme le premier Heldentenor américain à s'être imposé à Bayreuth. Jess Floyd Thomas naît à Hot Springs (Dakota du Sud), le 4 août 1927, et reçoit une formation de psychologue à l'université du Nebraska et à celle de Stanford (Californie). Puis il se consacre au cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jess-thomas/#i_45900

TUCKER RICHARD (1913-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 189 mots

Ténor américain né le 28 août 1913 à Brooklyn (New York), mort le 8 janvier 1975 à Kalamazoo (Michigan, États-Unis). Richard Tucker, de son vrai nom Reuben Ticker, chante dès son enfance dans la chorale d'une synagogue et à la radio. Il étudie le chant auprès de Paul Althouse, et fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York en 1945 en interprétant Enzo dans La Gioconda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-tucker/#i_45900

VANZO ALAIN (1928-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 787 mots

Considéré comme le principal ténor français de la seconde moitié du xx e  siècle, Alain Vanzo faisait figure d'héritier de Georges Thill, dans une tradition illustrée avant lui par José Luccioni et après lui par Roberto Alagna. D'ascendance italienne, Alain Vanzo naît le 2 avril 1928 à Monaco, dans une région dont il gardera toujours l'accent enso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-vanzo/#i_45900

VICKERS JON (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

La voie qui l’a conduit au sommet de l’art lyrique de son temps n’était pas toute tracée. Jon Stewart Vickers naît le 29 octobre 1926 à Prince Albert, dans une province de l’Ouest canadien (Saskatchewan). Il chante en amateur dans les églises tout en travaillant comme bûcheron dans les fermes environnantes pour subvenir aux besoins de sa famille. Sans cesser de participer à une chorale paroissial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jon-vickers/#i_45900

VINAY RAMÓN (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 378 mots

Chilien d'origine franco-italienne, Ramón Vinay naît à Chillán, dans le Chili central, le 31 août 1912. Parallèlement à de solides études secondaires, il poursuit sa formation musicale. Il abandonne le violon quand il découvre fortuitement ses possibilités vocales. Un concours d'amateurs ouvre au jeune baryton les portes de la carrière. Ramón Vinay fait en 1938, à l'Opéra de Mexico, des débuts rem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramon-vinay/#i_45900

VOCALE DISTRIBUTION

  • Écrit par 
  • Sophie COMET, 
  • Denis MORRIER
  •  • 5 018 mots

Elle est jeune et belle, elle sera soprano. Il est jeune et beau, il sera ténor. Ils s'aiment et devraient avoir l'avenir pour eux. Mais un troisième, dont l'ardeur amoureuse pour la première n'est pas payée de retour, perturbe la quiétude du couple. À tout le moins se pose-t-il en trublion. Il sera baryton (parfois, basse). Au xix e  siècle, l'im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distribution-vocale/#i_45900

VOIX, esthétique

  • Écrit par 
  • Jacques PORTE, 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 5 156 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La classification des voix »  : […] La tessiture permet la classification des voix. Si l'on tient compte de la voix du chanteur, on pourrait la définir comme le groupe de sons que celle-ci émet le plus aisément : la recherche de la tessiture exige un long travail en direction du grave et de l'aigu, car les dispositions vocales se révèlent peu à peu. Cependant, si elle respecte la personnalité vocale, cette définition englobe une qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-esthetique/#i_45900

VÖLKER FRANZ (1899-1965)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 290 mots

Franz Völker est un des ténors germaniques les plus complets et les plus attachants. Né à Neu-Isenburg, en Hesse, le 31 mars 1899, il est d'abord caissier dans une banque et il apprend le chant en autodidacte. Se présentant à un concours amateur, il subjugue l'auditoire par ses dons exceptionnels et Clemens Krauss l'engage à l'Opéra de Francfort. Après seulement une année de perfectionnement tech […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-volker/#i_45900

WINBERGH GÖSTA (1943-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 359 mots

Le ténor suédois Gösta Winbergh s'illustra pendant près de trente ans sur les principales scènes d'opéra européennes et américaines. Gösta Winbergh naît le 30 décembre 1943 à Stockholm. Il accomplit des études d'ingénieur, chante à l'occasion dans un groupe de rock, et commence à travailler dans l'entreprise de bâtiments et de travaux publics de son père. À la prestigieuse Académie royale de musiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gosta-winbergh/#i_45900

WINDGASSEN WOLFGANG (1914-1974)

  • Écrit par 
  • André TUBEUF
  •  • 465 mots

Le ténor tant attendu, pilier du Nouveau Bayreuth, fondé avec lui et impensable sans lui, Wolfgang Windgassen avait trente-sept ans quand il fit ses débuts dans le Festspielhaus en juillet 1951. Son père Fritz Windgassen, ténor de format estimable, appartenait à la troupe de Stuttgart. Sa mère, chanteuse légère, était la propre sœur de Eva von der Osten, créatrice de Quinquin dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-windgassen/#i_45900

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « TÉNOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tenor/