BOISMORTIER JOSEPH BODIN DE (1691-1755)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musicien et théoricien français, à qui l'on doit le premier concerto français de soliste écrit pour basson (1729). Boismortier naquit à Thionville, séjourna à Nancy et à Lunéville entre 1709 et 1715 ; peut-être put-il y rencontrer Henry Desmarets (1661-1741) ? Vers 1715, et au moins jusqu'en 1722, il séjourna à Perpignan, où il se maria en 1720. En 1724, en tout cas, il était à Paris et il commença à publier sa musique (des Sonates pour deux flûtes traversières et pour une flûte et continuo). Il mourut à Roissy-en-Brie.

Ses compositions comprennent avant tout de la musique instrumentale, où la flûte tient un rôle dominant ; citons des Sonates en trio pour trois flûtes (1725), six Concerts pour cinq flûtes traversières sans basse (1727) — œuvre qui précède d'environ sept années les concertos à quatre violons de J. Aubert, premiers du genre (c'est dire l'importance, en France, à cette époque, des œuvres pour instruments à vent) ; de nombreux duos et trios ; des Pièces de viole (1730) ; deux livres de Six Gentillesses en trois parties pour la musette, la vièle et la basse (1731 et 1733) ; deux Sérénades ou Symphonies françoises à deux flûtes et continuo, op. 39 ; Divertissement de campagne pour une musette ou vièle seule avec basse (1734) ; Quatre Suites de pièces pour le clavecin (1736).

Dans ces œuvres, Boismortier « attache beaucoup d'intérêt à ses mouvements lents, se contente le plus souvent d'en assurer la ponctuation par le jeu des cadences aux tons relatifs, laissant à la mélodie son entière liberté sans l'astreindre à un développement, à une symétrie, à des redites » (J.-F. Paillard) ; cela est particulièrement sensible dans le concerto en trois mouvements : vif-lent-vif, mais aussi dans ses sonates, de style typiquement français, où l'influence italienne se manifeste uniquement par le fait qu'il y introduit la forme encore nouvelle du concerto italien en trois parties. Il faut noter encore sa retenue dans la ligne mélodique (dans l'arabesque), et le fait qu'il construit parfois plu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « BOISMORTIER JOSEPH BODIN DE - (1691-1755) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boismortier-joseph-bodin-de/