VIOLONCELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instrument grave de la famille des violons (par opposition à celle des violes), il fait son apparition au xvie siècle, quelques dizaines d'années après les premiers violons : basses de viola da braccio construites à Brescia par le luthier Gasparo de Salo et par son élève Paolo Maggini, à Crémone par la dynastie des Amati et par leur disciple Antonio Stradivari. L'appellation elle-même, en revanche, ne se généralisera qu'au xviiie siècle. Quant à la substitution du violoncelle à la basse de viole dans les exécutions musicales, elle s'effectue très progressivement, différemment selon les pays, et sous le signe d'une coexistence de plusieurs décennies. L'Angleterre, où fleurit à l'époque élisabéthaine un immense répertoire pour ensembles de violes, sans parler des Fantaisies composées par Purcell en 1680, et la France, qui voit encore paraître au début du règne de Louis XV des pièces pour violes (basses de viole) de Marin Marais, de François Couperin ou de Caix d'Hervelois, résistent le plus longtemps et le mieux. En Italie au contraire, le violoncelle fait partie dès le xviie siècle de l'orchestre d'opéra. En même temps, il s'oppose au violon dans de nombreuses sonates ; là aussi, il ne fait surtout qu'accompagner (basse continue) soit seul, soit comme second d'un clavecin. Dans les concertos grossos de Corelli, puis de Vivaldi et de Haendel, il soutient (doublé à l'octave inférieure par la contrebasse) la basse du ripieno, et participe en soliste au concertino, le plus souvent avec deux violons. Ce qui mène au violoncelle utilisé expressément pour ses qualités de soliste : les Ricercare et Canzone de Domenico Gabrieli dit Menghino del Violoncello (1689), les Sonates de Jacchini (1689) comptent parmi les exemples les plus anciens d'un répertoire très vite étendu, en Italie comme ailleurs. Dès les alentours de 1720, les six Suites pour violoncelle seul de J.-S. Bach [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VIOLONCELLE  » est également traité dans :

VIOLONCELLE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 140 mots
  •  • 9 médias

Instrument à cordes à archet, accordé une octave au-dessous de l'alto, le violoncelle ne reproduit pas, comme ce dernier, les exactes proportions du violon. Si le dessin de la table est identique, le manche est plus trapu, les éclisses plus larges et le chevalet plus haut. Ces différences de proportion ne sont pas l […] Lire la suite

BARBIROLLI JOHN (1899-1970)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 391 mots

Chef d'orchestre et violoncelliste britannique, John Barbirolli est issu d'une famille franco-italienne. Fils d'un violoniste italien établi en Angleterre et d'une Française, Giovanni Battista Barbirolli naît le 2 décembre 1899 à Londres. Il s'initie au violon dès l'âge de quatre ans, avant d'opter pour le violoncelle et, à l'âge de dix ans, entre au Trinity College of Music de Londres. Après avo […] Lire la suite

BASSE, musique

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Selon qu'un son est engendré par un nombre plus ou moins grand de vibrations à la seconde, nous traduisons la sensation qu'il nous donne par les mots : aigu ou grave, haut ou bas. Ces images ne s'appliquent évidemment qu'à des notions toutes relatives. L'oreille peut reconnaître la hauteur absolue d'un son, mais la musique commence avec les rapports qui s'établissent, dans la durée ou la simultan […] Lire la suite

BERLINSKY VALENTIN (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 247 mots

Violoncelliste soviétique, membre du prestigieux Quatuor Borodine. Valentin Alexandrovitch Berlinsky naît à Irkoutsk, en Sibérie, le 19 janvier 1925. Dès l'âge de sept ans, il commence ses études musicales avec son père, qui est violoniste. Six ans plus tard, il est admis dans la classe de violoncelle de l'École centrale de musique du Conservatoire de Moscou, dont il sort diplômé en 1945. Cette m […] Lire la suite

BOCCHERINI LUIGI (1743-1805)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 672 mots

Né à Lucques d'un père chanteur et contrebassiste, Boccherini est envoyé à Rome dès 1757 pour y étudier le violoncelle (instrument auquel il attachera son renom) et la musique vocale ancienne (Palestrina), dont les traces se retrouveront jusque dans son Stabat Mater de 1801. De retour dans sa ville natale, il y donne deux oratorios, Giuseppe riconosciuto et Gioa, re di Giuda . Puis il se met à v […] Lire la suite

CAPUÇON RENAUD (1976- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 957 mots

Dans le chapitre « Renaud et Gautier »  : […] Sa carrière internationale est lancée : il se produit beaucoup en France, tour à tour soliste concertant et chambriste, mais aussi à Vienne, Salzbourg, Turin, Berlin, Utrecht, Jérusalem ou Singapour. Après avoir joué un Vuillaume, un Guadagnini et un Stradivarius de 1721 ayant appartenu à Fritz Kreisler, il s’exprime désormais sur un Guarnerius del Gesù de 1737, « le vicomte de Panette », que poss […] Lire la suite

CASALS PABLO (1876-1973)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 170 mots
  •  • 3 médias

Violoncelliste, mais aussi pianiste, chef d'orchestre et compositeur, le Catalan Pablo Casals fut un maître incomparable de son instrument, dont il a fait notablement évoluer la technique en perfectionnant l'usage de l'archet. Peu d'interprètes ont eu une stature humaine et musicale de son envergure. Mstislav Rostropovitch lui-même considérait Casals comme le plus grand nom de toute l'histoire du […] Lire la suite

DU PRÉ JACQUELINE (1945-1987)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

Paul Tortelier l'appelait « la Ginette Neveu du violoncelle » . Comme la grande violoniste, elle tenait du ciel les dons les plus rares et le secret des chemins qui mènent au cœur même de l'émotion musicale. Comme elle aussi, son éblouissante carrière fut brisée avant l'heure par une implacable fatalité. Jacqueline Du Pré naît à Oxford le 26 janvier 1945. Très vite, il faut se rendre à l'évidence  […] Lire la suite

FEUERMANN EMANUEL (1902-1942)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 179 mots

Par sa stature et son aura, Pablo Casals (1876-1973) a quelque peu éclipsé deux autres authentiques génies du violoncelle nés au tout début du xx e  siècle, Emanuel Feuermann et Gregor Piatigorsky (1903-1976). Plus sans doute que Casals, Feuermann a pourtant révolutionné la technique de son instrument, à un point tel que l'on a pu dire de lui qu'il était le premier violoncelliste à avoir joué avec […] Lire la suite

FOURNIER PIERRE (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 009 mots
  •  • 1 média

Sorti de son isolement par Pablo Casals, élevé au rang de vedette par Mstislav Rostropovitch, le violoncelle a trouvé sa véritable place sur l'échiquier instrumental grâce à des musiciens comme Pierre Fournier , André Navarra, Gregor Piatigorsky ou Paul Tortelier, qui ont su imposer ses qualités mélodiques et la richesse de sa palette sonore. Instrument nécessaire par excellence dans la musique cl […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « VIOLONCELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/violoncelle/