Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BOURGEOIS LOYS (1510 env.-apr. 1557)

Compositeur et théoricien, dont la collaboration étroite avec Calvin permit l'élaboration des versions mélodiques du psautier huguenot. À Genève, où il resta de 1541 environ à 1552, Bourgeois fut chantre à Saint-Pierre. En 1551, Calvin le fit emprisonner pour avoir modifié de son propre chef les mélodies du psautier. Peut-être est-ce la raison de son départ l'année suivante. On retrouve sa trace à Paris en 1560, où il baptise une de ses filles en l'église Saint-Côme. Mis à part quatre chansons, son œuvre de compositeur comprend uniquement des psaumes polyphoniques : en 1547, Cinquante Pseaulmes de David à voix de contrepoint égal consonante au verbe et vingt-quatre autres (Le Premier Livre des pseaulmes) ; en 1561, 83 autres psaumes (cités par Fétis, mais non retrouvés). L'harmonisation à quatre voix est résolument homophone.

Contrairement à Luther qui préconisait l'utilisation de la chanson profane, Bourgeois s'oppose à son emploi comme telle ; toutefois, beaucoup des mélodies du psautier sont empruntées et adaptées à des timbres profanes. Son ouvrage de théoricien, Le Droict Chemin de musique (1550), est un texte fort important, notamment en ce qui concerne le rythme, lorsqu'on cherche à interpréter correctement la musique de ce temps (notes égales et inégales en particulier).

— Pierre-Paul LACAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CHORAL

    • Écrit par Jacques CHAILLEY
    • 2 546 mots
    • 1 média
    ...domestique », ce qui autorisait un syllabisme moins strict que pour le culte. Il en fut très vite de même pour les psaumes français qu'harmonisèrent Loys Bourgeois ou Goudimel, plaçant le choral tantôt au ténor, tantôt à la partie supérieure. À la fin du siècle, principalement avec Claude...
  • RELIGIEUSE CHRÉTIENNE MUSIQUE

    • Écrit par Jacques PORTE, Edith WEBER
    • 6 022 mots
    • 3 médias
    ...son prédécesseur, porte le total à « octante-trois » (83). Ces paraphrases paraissent, avec leurs mélodies, à Genève, en 1551, avec des corrections de Loys Bourgeois (qui lui valurent d'aller en prison « pour avoir changé le chant sans licence »). D'autres textes s'ajoutent en 1556 et en 1559, date à...

Voir aussi