ATTAINGNANT PIERRE (1494 env.-env. 1553)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des premiers éditeurs de musique français. Attaingnant est établi en 1514 à Paris. En 1528, il publie, Chansons nouvelles ; en 1529, Dix-Huit Basses Danses garnies de recoupes et tordions... le tout réduyt en la tablature de lutz ; la même année, la Très Brève et Familière Introduction pour entendre et apprendre par soy-mesme à jouer toutes chansons réduictes en la tablature de lutz avec la manière d'accorder le dict lutz (c'était la première méthode de luth). Sa production comporte environ cent cinquante ouvrages de musique ; elle eut une diffusion considérable dans toute l'Europe occidentale. Soulignons seulement l'importance de sa maison pour la diffusion de la chanson parisienne. Après sa mort, sa veuve, Marie Lescaloppier, continua d'éditer jusqu'en 1557. La concurrence était vive depuis l'apparition des autres éditeurs parisiens Nicolas du Chemin (1540) et surtout Le Roy-Ballard (1551).

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  ATTAINGNANT PIERRE (1494 env.-env. 1553)  » est également traité dans :

BASSE-DANSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 309 mots

Selon la plupart des auteurs, danse de cour, à deux temps (parfois à trois), de tempo lent, au caractère grave et solennel, répandue en France et en Italie ( bassa danza ). La basse-danse doit son nom à ses pas marchés ou glissés, donc effectués à ras de terre, « bas », par opposition aux danses « hautes » ( alta danza , pas de Brabant, saltarello ) qui comprenaient des sauts. En ce sens générique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-danse/#i_10114

CLAVECIN

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI, 
  • Robert VEYRON-LACROIX
  •  • 4 760 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En France : Couperin et Rameau »  : […] Le premier éditeur de musique en France, Pierre Attaingnant, publia en l'année 1531 sept livres de chansons transcrites et des danses « pour le jeu d'orgue, épinette et manicordion » ; elles sont fort séduisantes mais, hélas, anonymes. Le premier des clavecinistes français connus, Jacques Champion de Chambonnières (1602-1672), était fils et petit-fils de musiciens réputés. Ses compositions, presq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavecin/#i_10114

JANEQUIN CLÉMENT (1485 env.-1558)

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 566 mots

Dans le chapitre « Une courbe ascendante »  : […] Né à Châtellerault, Clément Janequin, présume-t-on, reçut sa première formation musicale dans la maîtrise de cette ville. Dès 1505 il est à Bordeaux, au service de Lancelot du Fau, président des enquêtes au Parlement, vicaire général de l'archevêché, puis évêque de Luçon en 1515. À sa mort en 1523, l'archevêque de Bordeaux, Jean de Foix, recueillit le jeune Janequin qui avait entre-temps achevé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-janequin/#i_10114

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « ATTAINGNANT PIERRE (1494 env.-env. 1553) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-attaingnant/