BONGOS, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instrument à percussion de type membranophone à son indéterminé. D'origine cubaine, il s'est répandu en Amérique du Sud. On l'utilise en musique contemporaine (notamment Boulez, Stockhausen, Bério). Un seul côté du petit tambour, ayant environ 15 cm de diamètre, est recouvert de peau que l'on frappe des doigts, de la paume de la main ou de baguettes. Deux petits tambours juxtaposés forment le jeu de bongos. C'est aussi le nom d'un cor en Afrique noire.

Bongos

Bongos

photographie

Joueur de bongos dans un café du campus de l'université de Californie à Los Angeles, à la fin des années 1950. 

Crédits : Leonard Mccombe/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  BONGOS, musique  » est également traité dans :

BONGO

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 710 mots
  •  • 3 médias

Le bongo, qui appartient à la famille des percussions, est un instrument de type membranophone composé de deux petits tambours, appelés tamborcitos, autrefois liés par une pièce de bois ou de tissu : le plus gros est nommé hembra (« femelle ») et le plus petit macho (« mâle »). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « BONGOS, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bongos-musique/