PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La formation de l'agglomération parisienne

Entre 1870 et 1940, la capitale prend un nouveau visage. Le Paris de Napoléon enfermé dans l'enceinte des fermiers généraux, celui de Balzac qu'enserraient les fortifications de Thiers, la ville éventrée d'Haussmann qu'évoque Victor Hugo dans Les Années funestes font place au « Grand Paris », celui dont le centre se vide au profit de la périphérie et surtout de la banlieue. Désormais, on parle moins de Paris que de la région parisienne, tandis que surgissent avec acuité de nouveaux problèmes jusqu'alors négligés, comme celui des transports ou encore celui créé par l'anachronisme d'une administration héritée de Napoléon Ier.

La fin du Paris révolutionnaire

Le 4 septembre 1870, la révolution renverse le régime de Napoléon III. Comme en 1830 et en 1848, la république est proclamée à l'Hôtel de Ville. Ce changement s'opère une nouvelle fois en dehors de la province, il s'effectue dans une France envahie et un Paris bientôt investi par l'armée prussienne. Les souffrances du siège, l'humiliation de la défaite, la désorganisation des pouvoirs civils et militaires sont à l'origine du mouvement insurrectionnel de la Commune, maître de la capitale entre le 18 mars et le 21 avril 1871. Mais les forces que Thiers, chef du pouvoir exécutif, a rassemblées à Versailles écrasent l'insurrection lors de la « semaine sanglante ». Le passif de la Commune est lourd : destruction des Tuileries et de l'Hôtel de Ville, du ministère des Finances et du Conseil d'État, de la Cour des comptes et de nombreux immeubles privés (les incendies ne sauraient s'expliquer uniquement par les canons de M. Thiers). De plus, mal préparée et mal organisée, menant une politique incohérente, la Commune a envoyé au massacre les meilleurs militants de la capitale. Paris ne s'en relèvera pas ; sa vocation [...]

Les Tuileries dévastées

Photographie : Les Tuileries dévastées

Photographie

L'intérieur du palais des Tuileries incendié en mai 1871 pendant les derniers jours de la Commune de Paris, mouvement insurrectionnel du peuple parisien. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Ruines de l'Hôtel de Ville de Paris

Photographie : Ruines de l'Hôtel de Ville de Paris

Photographie

Les ruines de l'ancien Hôtel de Ville de Paris incendié en mai 1871, pendant les derniers jours de la Commune de Paris, mouvement insurrectionnel du peuple parisien. 

Crédits : Alphonse Liebert/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 48 pages

Médias de l’article

France : carte administrative

France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Les ponts de Paris

Les ponts de Paris
Crédits : Bruno De Hogues/ Stockbyte/ Getty Images

photographie

Façade de Notre-Dame de Paris

Façade de Notre-Dame de Paris
Crédits : Beatrice Bibal Lecuyer/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Paris, les anciennes enceintes

Paris, les anciennes enceintes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 21 médias de l'article


Écrit par :

  • : inspecteur général des Archives de France
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, secrétaire de la IVe section
  • : directeur délégué de la chaire Ville à Sciences Po, Paris
  • : professeur émérite à l'université de Paris-I
  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la section prospective et planification du conseil économique et social de la Région Île-de-France
  • : professeur, université de Picardie Jules-Verne
  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  PARIS  » est également traité dans :

TRIANGLE D'OR (Paris)

  • Écrit par 
  • Michel PINÇON, 
  • Monique PINÇON-CHARLOT
  •  • 2 314 mots
  •  • 1 média

À Paris, les familles de la haute société, de la bourgeoisie ancienne et de la noblesse fortunée, ont manifesté leur position sociale par l'habitat qu'elles ont choisi et aménagé. Elles ont ainsi créé des quartiers, façonnés à leur image, sur des terres encore vierges, aux lim […] Lire la suite

ABADIE PAUL (1812-1884)

  • Écrit par 
  • Claude LAROCHE
  •  • 975 mots

Paul Abadie est né à Paris le 9 novembre 1812. Il est le fils d'un architecte néo-classique homonyme (1783-1868) qui fut architecte du département de la Charente : on lui doit notamment le palais de justice d'Angoulême (env. 1825-1828). Abadie entre à Paris dans l'atelier d'Achille Leclère (1832) puis à l'École des beaux-arts (1835) pour étudier l'architecture. Parallèlement à cette formation clas […] Lire la suite

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 271 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Émergence de nouvelles formes d’agricultures urbaines »  : […] Les agricultures urbaines ne sont pas nouvelles : ces activités de production sont aussi anciennes que les villes elles-mêmes. En l’absence de transports rapides et efficaces, les produits agricoles frais étaient ainsi cultivés aux abords des villes. Pour illustrer cette relation ancienne entre ville et agriculture, on peut s’appuyer sur un exemple : celui de l’histoire des cultures maraîchères p […] Lire la suite

ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

  • Écrit par 
  • Michel VERNÈS
  • , Universalis
  •  • 1 667 mots

Dans le chapitre « Un ingénieur à la tête des « Promenades de Paris » »  : […] Né en 1817 à Grenoble, d'un père colonel d'artillerie, Adolphe Alphand entre à l'École polytechnique en 1835, puis à l'École des ponts et chaussées en 1837. Après s'être vu confier des missions dans l'Isère et la Charente-Inférieure, il est envoyé en 1839 à Bordeaux comme ingénieur ordinaire du corps des Ponts et Chaussées. Il y réalise des travaux portuaires et ferroviaires, se familiarise avec […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Thierry BOISSIÈRE
  •  • 4 896 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’anthropologie urbaine en France : une reconnaissance tardive »  : […] En France, l’anthropologie urbaine ne se constitue comme discipline universitaire qu’au début des années 1980. Quelques chercheurs ont travaillé auparavant sur le phénomène urbain, mais leurs démarches, plus sociologiques qu’anthropologiques, sont restées relativement isolées. Ainsi Maurice Halbwachs, un sociologue proche de Durkheim et travaillant notamment sur Paris et la condition ouvrière, fu […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 939 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La crypte de la cour Carrée du Louvre »  : […] La crypte archéologique de la cour Carrée répond à un double besoin : assurer des cheminements souterrains dans le cadre de l'aménagement du Grand Louvre et mettre en valeur des structures intimement liées à l'histoire du vieux Paris. Le Louvre est en effet le reflet le plus parlant de l'évolution des quartiers de la rive droite de la Seine, depuis l'énorme forteresse construite par Philippe-Augu […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 348 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les espaces couverts »  : […] Un pont n'a d'autre but que de soutenir une portion de voie à l'aide d'une poutre ou d'un arc ; et le métal, à lui seul, peut remplir ce rôle. Il en va tout autrement de la couverture d'un espace ; les fonctions se diversifient, et l'ossature de fer doit se compléter d'une enveloppe isolante posant de délicats problèmes de jonction. C'est curieusement à la crainte des incendies qu'il faut attribue […] Lire la suite

ARCHITECTURE MÉTALLIQUE À PARIS, XIXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 188 mots

1803 Pont des Arts (Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon, architectes) ; reconstruit quasi à l'identique par Louis Arretche (1984). 1813 Coupole de la Halle au blé (François-Joseph Bélanger, architecte et F. Brunet, ingénieur). 1834 Pont du Carrousel (Antoine-Rémy Polonceau, ingénieur) ; reconstruit par Gustave Umbdenstock, architecte. 1836 L'ingénieur Camille Polonceau (fils d'Antoine […] Lire la suite

ARCHITECTURE RELIGIEUSE AU XXe SIÈCLE, France

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 5 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La mosquée de Paris »  : […] Un autre chantier marque l'architecture religieuse en France au début du xx e  siècle : la construction de la mosquée de Paris, achevée en 1926 par Charles Heubès, Robert Fournez et Mantout. Plus qu'un simple lieu de culte, cet ensemble formant l'Institut musulman est destiné à manifester « l'amitié de la France pour l'Islam » ; à ce titre, la place qu'il occupe au cœur de Paris (7 500 m 2 ) peut […] Lire la suite

L'ART AU TEMPS DES ROIS MAUDITS. PHILIPPE LE BEL ET SES FILS, 1285-1328 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 1 227 mots

Deux règnes ont marqué l'histoire de l'art gothique en France, celui de Saint Louis (1226-1270) et celui de Charles V (1364-1380). Entre les deux, une sorte de hiatus s'est instauré : l'éclosion des grandes cathédrales est alors terminée, le style rayonnant poursuit ses raffinements sans se renouveler véritablement, le génie créateur des artistes semble s'épanouir hors du royaume. Beaucoup d'œuvr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Procès de l’attaque des policiers à Viry-Châtillon. 18 avril 2021

La cour d’assises des mineurs de Paris condamne en appel cinq des treize jeunes accusés d’avoir attaqué des policiers au cocktail Molotov et brûlé gravement deux d’entre eux, près du quartier de la Grande-Borne, à Viry-Châtillon (Essonne), en octobre 2016, à des peines de six à dix-huit ans […] Lire la suite

France – Côte d'Ivoire. Procès du bombardement de la base militaire de Bouaké. 15 avril 2021

La cour d’assises de Paris spécialisée dans les affaires militaires condamne à la prison à vie, pour assassinat, les trois auteurs du bombardement, en novembre 2004, de la base militaire ivoirienne de Bouaké, occupée par les soldats français de l’opération de maintien de la paix Licorne. Celui […] Lire la suite

France. Adoption de la loi sur la « sécurité globale ». 15 avril 2021

, caméras-piétons, vidéosurveillance. Il ouvre la voie à la création d’une police municipale à Paris. L’article 24 de la loi, relatif à la diffusion d’images de policiers ou de gendarmes, qui avait été à l’origine d’un vaste mouvement de mobilisation au cours de l’automne 2020, a été modifié. Sa nouvelle […] Lire la suite

France. Décision controversée relative à l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi. 14-25 avril 2021

Le 14, la Cour de cassation rejette le pourvoi formé par la famille de Sarah Halimi, une retraitée de confession juive tuée sauvagement à son domicile en avril 2017, qui contestait l’irresponsabilité pénale de son meurtrier prononcée par la cour d’appel de Paris en décembre 2019. Celle-ci avait […] Lire la suite

France. Procès de la « cellule d’Argenteuil ». 9 avril 2021

La cour d’assises spéciale de Paris rend son verdict dans le procès de la « cellule d’Argenteuil ». Les condamnations sont inférieures aux réquisitions du parquet national antiterroriste (PNAT). Sept hommes étaient accusés d’avoir fomenté un attentat terroriste qui avait été déjoué à la suite […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre BABELON, Michel FLEURY, Frédéric GILLI, Daniel NOIN, Jean ROBERT, Simon TEXIER, Jean TULARD, « PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/