PARIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Grand Paris

S'il devient particulièrement vif au début du xxie siècle, le débat sur le « Grand Paris » n'en constitue pas moins un sujet récurrent depuis les années qui ont suivi la Première Guerre mondiale. Il pose en effet une question institutionnelle et une question d'aménagement urbain. Il touche également à l'articulation des pouvoirs, à leur façon de se projeter et de se répartir les compétences. Enfin, ce débat renvoie simultanément à une interrogation sur la nature des aménagements à réaliser en priorité comme sur la vision métropolitaine dans laquelle ils s'inscrivent. Il s'agit donc d'un débat éminemment politique, mais qu'il serait imprudent de réduire à une simple querelle politicienne. Au-delà du seul cas francilien, ce débat porte les échos de questions cruciales pour l'organisation des grandes métropoles, au cœur des enjeux de mondialisation et de développement durable.

Les projets d'un siècle

À l'occasion de l'inauguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine, le 17 septembre 2007, le président de la République Nicolas Sarkozy a exprimé le souhait qu'un « nouveau projet d'aménagement global du Grand Paris » puisse faire l'objet d'une consultation internationale assez ample pour mobiliser les compétences d'une dizaine d'agences d'architecture et d'urbanisme. Lancée au début de l'année 2008, cette consultation a été placée sous l'autorité d'un comité de pilotage composé de l'État, de la Ville de Paris, de la région Île-de-France et de l'Association des maires d'Île-de-France, assisté d'un comité scientifique réunissant vingt-trois personnalités qualifiées autour de l'architecte Paul Chemetov et du géographe Michel Lussault. La coordination générale de la consultation a été confiée au ministère de la Culture et de la Communication. Dix équipes pluridisciplinaires (sir Richard Rogers, équipe Rogers Stirk Harbour & Partners - London School of Economics - Arup ; Yves Lion, équipe Groupe Descartes ; Djamel Klouche, équipe l'AUC ; Christian de Portzamparc, équipe Atelier Christian de Portzamparc ; Antoine Grumbach, équipe Agence Grumbach et associés ; Jean Nouvel, mandataire de l'équipe Ateliers Jean Nouvel - Michel Cantal-Dupart - Jean-Marie Duthilleul ; Bernardo Secchi et Paola Vigano, équipe Studio 09 ; Finn Geipel, équipe LIN ; Roland Castro, équipe Ateliers Castro - Denissof - Casi ; Winy Maas, équipe MVRDV) ont été sélectionnées autour d'architectes mandataires afin de travailler, de juin 2008 à mars 2009, à la réalisation des deux thèmes de la consultation : « La métropole du xxie siècle de l'après-Kyōto » et « Le diagnostic prospectif de l'agglomération parisienne ». Les résultats de la consultation ont fait l'objet d'une exposition, présentée à la Cité de l'architecture et du patrimoine, du 30 avril au 22 novembre 2009.

La question du Grand Paris n'est pas nouvelle, loin s'en faut : elle se pose en effet depuis 1860 et l'annexion, par la volonté de Napoléon III et du préfet de la Seine Georges Eugène Haussmann, des communes périphériques formant l'ancienne « petite banlieue ». Depuis lors, Paris n'a presque pas changé de limites ; son extension n'en a pour autant jamais cessé d'être débattue, projetée, mais a toujours été différée. Aussi les projets en cours doivent-ils être lus à l'aune de cette histoire d'un possible Grand Paris.

Les occasions manquées de l'extension

Si plusieurs plans sont étudiés avant la Première Guerre mondiale – signés Eugène Hénard en 1910, puis Hénard, Donat-Alfred Agache et Henri Prost en 1912 –, l'année 1919 marque le véritable acte de naissance de la réflexion sur le Grand Paris, avec la concomitance du vote de la loi Cornudet, qui impose aux villes françaises un plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension, et le démantèlement de l'enceinte de Thiers construite entre 1841 et 1845. Organisé en juillet 1919, le concours pour l'extension de Paris concerne avant tout les terrains de l'enceinte fortifiée déclassée et ceux de la zone de servitude non ædificandi qui l'entourait. On attend cependant des plans proposés des orientations plus larges : « Paris et les communes de sa banlieue, limitrophes ou non, ont une communauté de relations et d'intérêts telle que, pratiquement, aucun système économique et social ne peut être envisagé et résolu pour Paris seul, mais au moins pour une fraction de l'agglomération tout entière », indique le programme de 1919. Le projet lauréat, dû à Léon Jaussely, vise avant tout à structurer la banlieue au moyen d'une réglementation par zones. Pour ce faire, il s'appuie sur un renouvellement à grande échelle du réseau de voirie. Il est en outre l'un des rares à intégrer des avenues boisées reliant les principaux points de la région, proposition qu'une Commission de l'aménagement de la banlieue, créée le 25 septembre 1922, tentera en vain d'appuyer.

L'existence d'un Grand Paris n'est alors perceptible qu'au travers du programme de construction de cités-jardins autour de la capitale, explicitement évoqué lors du concours de 1919. Baptisée « Cités-jardins du Grand Paris » en février 1918, l'action de l'Office départemental d'habitations à bon marché du département de la Seine – créé en juillet 1915 – est conduite pendant plus de vingt ans par le maire socialiste de Suresnes, Henri Sellier. Ce dernier s'appuie sur les conseils de Louis Bonnier qui, au sein du bureau d'études de la Direction de l'extension de Paris, opère la sélection des sites constructibles. S'ils associent pavillons et logements collectifs jusqu'en 1929, les architectes seront par la suite contraints de densifier leurs plans de masse et d'abandonner le logement individuel. Quant aux tentatives de développement suburbain à grande échelle, au sud (« Cité-jardin du Grand Paris » par Paul de Rutté, Paul Sirvin et Joseph Bassompierre, avec Maurice Payret-Dortail, 1920) et au nord (projet de Jean-Marcel Auburtin et de l'ingénieur Raoul Dautry, en 1924, pour La Courneuve, Le Bourget, Dugny et Stains), ils resteront sans suite, mais poseront néanmoins des jalons pour les aménagements postérieurs à 1945.

Naissance de la région parisienne

Le projet d'élargir les limites de Paris est, quant à lui, rapidement abandonné. Mais l'ambition de créer et surtout d'équiper une agglomération, même aux contours fictifs, reste plus que jamais à l'ordre du jour. Le maire de Boulogne-Billancourt, André Morizet, publie ainsi, en 1932, Vers le Grand Paris, tiré à part d'un chapitre de son ouvrage Du vieux Paris au Paris moderne. Haussmann et ses prédécesseurs. Morizet constate : « L'agglomération parisienne, au total, groupe 7 millions d'individus : 5 dans la Seine et 2 sur ses [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 48 pages

Médias de l’article

France : carte administrative

France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Les ponts de Paris

Les ponts de Paris
Crédits : Bruno De Hogues/ Stockbyte/ Getty Images

photographie

Façade de Notre-Dame de Paris

Façade de Notre-Dame de Paris
Crédits : Beatrice Bibal Lecuyer/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Paris, les anciennes enceintes

Paris, les anciennes enceintes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 21 médias de l'article


Écrit par :

  • : inspecteur général des Archives de France
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, secrétaire de la IVe section
  • : directeur délégué de la chaire Ville à Sciences Po, Paris
  • : professeur émérite à l'université de Paris-I
  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la section prospective et planification du conseil économique et social de la Région Île-de-France
  • : professeur, université de Picardie Jules-Verne
  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  PARIS  » est également traité dans :

TRIANGLE D'OR (Paris)

  • Écrit par 
  • Michel PINÇON, 
  • Monique PINÇON-CHARLOT
  •  • 2 314 mots
  •  • 1 média

À Paris, les familles de la haute société, de la bourgeoisie ancienne et de la noblesse fortunée, ont manifesté leur position sociale par l'habitat qu'elles ont choisi et aménagé. Elles ont ainsi créé des quartiers, façonnés à leur image, sur des terres encore vierges, aux lim […] Lire la suite

ABADIE PAUL (1812-1884)

  • Écrit par 
  • Claude LAROCHE
  •  • 975 mots

Paul Abadie est né à Paris le 9 novembre 1812. Il est le fils d'un architecte néo-classique homonyme (1783-1868) qui fut architecte du département de la Charente : on lui doit notamment le palais de justice d'Angoulême (env. 1825-1828). Abadie entre à Paris dans l'atelier d'Achille Leclère (1832) puis à l'École des beaux-arts (1835) pour étudier l'architecture. Parallèlement à cette formation clas […] Lire la suite

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 271 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Émergence de nouvelles formes d’agricultures urbaines »  : […] Les agricultures urbaines ne sont pas nouvelles : ces activités de production sont aussi anciennes que les villes elles-mêmes. En l’absence de transports rapides et efficaces, les produits agricoles frais étaient ainsi cultivés aux abords des villes. Pour illustrer cette relation ancienne entre ville et agriculture, on peut s’appuyer sur un exemple : celui de l’histoire des cultures maraîchères p […] Lire la suite

ALPHAND ADOLPHE (1817-1891)

  • Écrit par 
  • Michel VERNÈS
  • , Universalis
  •  • 1 667 mots

Dans le chapitre « Un ingénieur à la tête des « Promenades de Paris » »  : […] Né en 1817 à Grenoble, d'un père colonel d'artillerie, Adolphe Alphand entre à l'École polytechnique en 1835, puis à l'École des ponts et chaussées en 1837. Après s'être vu confier des missions dans l'Isère et la Charente-Inférieure, il est envoyé en 1839 à Bordeaux comme ingénieur ordinaire du corps des Ponts et Chaussées. Il y réalise des travaux portuaires et ferroviaires, se familiarise avec […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Thierry BOISSIÈRE
  •  • 4 896 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’anthropologie urbaine en France : une reconnaissance tardive »  : […] En France, l’anthropologie urbaine ne se constitue comme discipline universitaire qu’au début des années 1980. Quelques chercheurs ont travaillé auparavant sur le phénomène urbain, mais leurs démarches, plus sociologiques qu’anthropologiques, sont restées relativement isolées. Ainsi Maurice Halbwachs, un sociologue proche de Durkheim et travaillant notamment sur Paris et la condition ouvrière, fu […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Aménagement des sites

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN, 
  • Jean-François REYNAUD
  •  • 5 939 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La crypte de la cour Carrée du Louvre »  : […] La crypte archéologique de la cour Carrée répond à un double besoin : assurer des cheminements souterrains dans le cadre de l'aménagement du Grand Louvre et mettre en valeur des structures intimement liées à l'histoire du vieux Paris. Le Louvre est en effet le reflet le plus parlant de l'évolution des quartiers de la rive droite de la Seine, depuis l'énorme forteresse construite par Philippe-Augu […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 348 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les espaces couverts »  : […] Un pont n'a d'autre but que de soutenir une portion de voie à l'aide d'une poutre ou d'un arc ; et le métal, à lui seul, peut remplir ce rôle. Il en va tout autrement de la couverture d'un espace ; les fonctions se diversifient, et l'ossature de fer doit se compléter d'une enveloppe isolante posant de délicats problèmes de jonction. C'est curieusement à la crainte des incendies qu'il faut attribue […] Lire la suite

ARCHITECTURE MÉTALLIQUE À PARIS, XIXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 188 mots

1803 Pont des Arts (Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon, architectes) ; reconstruit quasi à l'identique par Louis Arretche (1984). 1813 Coupole de la Halle au blé (François-Joseph Bélanger, architecte et F. Brunet, ingénieur). 1834 Pont du Carrousel (Antoine-Rémy Polonceau, ingénieur) ; reconstruit par Gustave Umbdenstock, architecte. 1836 L'ingénieur Camille Polonceau (fils d'Antoine […] Lire la suite

ARCHITECTURE RELIGIEUSE AU XXe SIÈCLE, France

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 5 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La mosquée de Paris »  : […] Un autre chantier marque l'architecture religieuse en France au début du xx e  siècle : la construction de la mosquée de Paris, achevée en 1926 par Charles Heubès, Robert Fournez et Mantout. Plus qu'un simple lieu de culte, cet ensemble formant l'Institut musulman est destiné à manifester « l'amitié de la France pour l'Islam » ; à ce titre, la place qu'il occupe au cœur de Paris (7 500 m 2 ) peut […] Lire la suite

L'ART AU TEMPS DES ROIS MAUDITS. PHILIPPE LE BEL ET SES FILS, 1285-1328 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne PRACHE
  •  • 1 227 mots

Deux règnes ont marqué l'histoire de l'art gothique en France, celui de Saint Louis (1226-1270) et celui de Charles V (1364-1380). Entre les deux, une sorte de hiatus s'est instauré : l'éclosion des grandes cathédrales est alors terminée, le style rayonnant poursuit ses raffinements sans se renouveler véritablement, le génie créateur des artistes semble s'épanouir hors du royaume. Beaucoup d'œuvr […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8 août - 5 septembre 2021 Japon. Jeux Olympiques de Tōkyō.

Paris où doivent se dérouler les Jeux d’été 2024. Du 24 août au 5 septembre se déroulent à Tōkyō les seizièmes jeux Paralympiques d’été auxquels participent quatre mille quatre cents athlètes appartenant à cent soixante-deux délégations. La Chine remporte deux cent sept médailles, dont quatre-vingt-seize d’or, suivie par le Royaume-Uni et les États-Unis […] Lire la suite

31 août 2021 Belgique. Fin de l'opération militaire Vigilant Guardian.

Paris et le démantèlement d’une cellule djihadiste à Verviers (Wallonie), pour soutenir la police fédérale dans la lutte contre le terrorisme. Des centaines de militaires étaient mobilisés depuis cette date pour sécuriser les rues des grandes villes, les gares, les aéroports et d’autres sites sensibles. […] Lire la suite

15-28 août 2021 France – Afghanistan. Mise en place d'une opération d'évacuation de civils de Kaboul.

Paris. Le 28, depuis Bagdad, Emmanuel Macron indique que la France a évacué plus de deux mille huit cents personnes, dont quelque cent soixante Français ou Européens et plus de deux mille six cents Afghans.  […] Lire la suite

23 août 2021 France. Annonce de l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker et d'un hommage national à Gisèle Halimi.

Paris, début 2022. Le rapport sur les « questions mémorielles » franco-algériennes, remis au chef de l’État en janvier par l’historien Benjamin Stora, recommandait l’entrée au Panthéon de Gisèle Halimi. […] Lire la suite

22 juillet 2021 France. Adoption de la nouvelle loi antiterroriste.

Paris et Saint-Denis. Le texte concerne notamment l’instauration de périmètres de protection, la fermeture de lieux de culte, les mesures individuelles de contrôle et de surveillance et l’automatisation du traitement des données de connexion et de navigation sur Internet. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre BABELON, Michel FLEURY, Frédéric GILLI, Daniel NOIN, Jean ROBERT, Simon TEXIER, Jean TULARD, « PARIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/