BOURGEOISIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « bourgeoisie » apparaît en français au xiiie siècle. Il désigne alors, essentiellement dans des bourgades et des villes, ceux de leurs habitants qui sont soustraits au régime juridique régissant ordinairement les rapports entre seigneurs et paysans. Pendant les siècles suivants, le terme en vint à désigner les membres d'un ensemble de catégories sociales constitué de marchands et armateurs, d'entrepreneurs, de gens de finance, avocats et autres gens de loi ou tout simplement des rentiers. En France, le xviie siècle est celui d'un triomphe, sous l'aile protectrice de la monarchie absolue, de cette bourgeoisie riche de succès économiques et sociaux, bien introduite dans les Conseils du roi, mais pauvre d'autorité politique directe. L'évolution n'est guère différente dans les autres pays européens marqués par les révolutions commerciales et industrielles de l'époque dite moderne. Les termes « bourgeois » et « bourgeoisie » bourgeonnent alors dans la langue française, donnant naissance à plusieurs adjectifs et adverbes, dont l'usage est de plus en plus généralisé. Mais la notion de « bourgeoisie » n'est pas encore un concept explicatif.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  BOURGEOISIE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Les structures sociales »  : […] L'essor démographique s'accompagne d'une certaine transformation des structures sociales, dont beaucoup de traits sont communs à tous les États de l'Europe centrale et occidentale : diminution de la paysannerie, accroissement de la population ouvrière. Ce qui caractérise l'Allemagne, tant bismarckienne que wilhelminienne, c'est la forte position de la noblesse. Sa puissance repose sur la possessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_1843

BEFFROIS

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 2 509 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les beffrois municipaux »  : […] Dans l'architecture, on utilisa ces échafaudages en bois pour soutenir les cloches dans les tours de pierre. La souplesse du bois permettait d'amortir l'ébranlement provoqué par la sonnerie : la maçonnerie était ainsi préservée de toute fissure. Prenant la partie pour le tout, on arriva vite à donner le nom de beffroi à la tour contenant un beffroi et des cloches. Cependant, l'habitude s'établit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beffrois/#i_1843

BIEN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

La science économique a longtemps revendiqué avec succès le monopole légitime de l’analyse des biens. Dans sa version dominante, elle rend compte de la production et de l’appropriation d’un bien privé, qu’il s’agisse d’une tomate ou d’un soin dentaire, en suivant les règles d’une institution, le marché, auquel elle prête la faculté d’allouer les ressources de façon optimale grâce à la concurrence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-sociologie/#i_1843

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des définitions statistiques insatisfaisantes »  : […] En français, l'expression classes moyennes a souvent été entendue en un sens statistique, même si l'origine étymologique de l'adjectif « moyen » renvoie en réalité à « milieu », c'est-à-dire au centre de la société. Cette classe demeure ainsi conçue, en France plus qu'ailleurs, comme un groupe relativement médiocre, constitué avant tout de « Français moyens », proches de la moyenne. Cette histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/#i_1843

CLASSES SOCIALES - Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 471 mots

Dans le chapitre « Une classe mobilisée  »  : […] « S'il existe encore une classe, notent Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot dans Sociologie de la bourgeoisie , c'est bien la bourgeoisie », groupe apparemment composite où coexistent noblesse fortunée et familles bourgeoises, industriels, hommes d'affaires, banquiers, propriétaires terriens, hauts fonctionnaires, membres de l'Institut et généraux, mais conscient de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-dominante/#i_1843

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « Classes et conflits »  : […] La société de l'individualisme démocratique se donne un modèle ni réalisé ni réalisable qui fonctionne, au mieux, comme une « idée régulatrice » (au sens que donne Kant à cette notion) : l' individu, originairement libre, d'un côté réalise son universalité dans la politique où il se fait sujet législateur, de l'autre réalise sa particularité dans la société civile, lieu des égoïsmes et des intérêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-la-theorie-de-la-lutte-de-classes/#i_1843

DÉCOUVERTES GRANDES

  • Écrit par 
  • Frédéric MAURO
  •  • 7 955 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les causes économiques »  : […] À la fin du Moyen Âge, à côté des vieilles structures féodales, s'est développée une bourgeoisie riche, qui pratique déjà un véritable commerce international, dont les grands centres sont Venise, Gênes, Lyon, Augsbourg, Munich, Bruges. Ses banques aident les rois. On comprend qu'elle soit heureuse de voir s'élargir ses marchés, d'en pressentir de nouveaux, si lointains soient-ils. La même bourgeoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-decouvertes/#i_1843

ÉDUCATION - Types et fins de l'éducation

  • Écrit par 
  • Viviane ISAMBERT-JAMATI
  •  • 3 810 mots

Dans le chapitre « L'émergence d'un système scolaire »  : […] Le premier dans la civilisation occidentale, Comenius préconise vers le milieu du xvii e  siècle une école commune à tous, non seulement garçons et filles, mais enfants de toutes conditions : on décèlera mieux ceux qui sont capables de suivre l'enseignement à des degrés scolaires supérieurs, déclare-t-il, si l'on renonce à toute différenciation a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-types-et-fins-de-l-education/#i_1843

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Une société fortement hiérarchisée »  : […] La structure de la société espagnole s'explique par la Reconquête. Dans le royaume de Castille, c'est dans la moitié nord que cette société était le mieux équilibrée, le nombre des paysans propriétaires étant assez élevé. Au contraire, dans le sud (Nouvelle-Castille, Andalousie), les terres conquises sur les musulmans furent réparties en grands domaines et les paysans furent réduits à l'état de j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_1843

LIBERTÉS PUBLIQUES

  • Écrit par 
  • Georges LESCUYER
  •  • 4 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique de la liberté abstraite »  : […] La prétendue liberté individualiste est fausse et repose sur un postulat erroné : on a voulu faire croire à l'homme qu'il n'était libre que dans la mesure où il se mettait hors de la société, alors que « ce n'est que dans la communauté que la liberté de l'homme devient possible ». Cette illusion est née de l'ignorance dans laquelle l'individu se trouve de ses propres conditions historiques ; elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertes-publiques/#i_1843

MANIFESTE DU PARTI COMMUNISTE, Karl Marx et Friedrich Engels - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Isabelle GARO
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'histoire et les luttes de classes »  : […] « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours est l'histoire des luttes de classes. » S'arrêtant tout spécialement sur la contradiction moderne qui oppose la bourgeoisie et le prolétariat, Marx décrit leur affrontement historique qui doit conduire à la victoire politique du prolétariat puis à la fin de tout antagonisme de classe. Mais le heurt de protagonistes conscients d'eux-mêmes s'articule à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifeste-du-parti-communiste/#i_1843

MARXISME - La réification

  • Écrit par 
  • Jacques LEENHARDT
  •  • 3 898 mots

Dans le chapitre « Conscience politique »  : […] Dans Histoire et conscience de classe , Lukács examine les conséquences politiques de la réification dans les sociétés capitalistes bourgeoises. Il met alors en avant le rôle du prolétariat comme agent du dépassement historique de la phase de réification née avec le système échangiste marchand. Lukács fonde cette fonction historique dans la position même du prolétariat au se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-reification/#i_1843

NATION - Nation et idéologie

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 7 468 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les tâches essentielles des idéologies ethnico-nationales »  : […] Les idéologies ethnico-nationales ont une fonction par rapport aux tâches essentielles qui s'imposent à toute société. Aussitôt qu'une formation d'envergure plus large que la tribu, la cité, etc., est rendue possible par les conditions économiques, démographiques, géographiques et autres, elles fournissent un mécanisme d'intégration indispensable. En même temps, comme toute formation sociale néces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-nation-et-ideologie/#i_1843

NOBLESSE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 4 944 mots

Dans le chapitre « La première grande crise nobiliaire (XIIe-XIVe s.) »  : […] La cohérence de la domination incontestée de cette noblesse est, dès le xii e siècle, partout ébranlée par la renaissance urbaine et la montée des premières bourgeoisies, qui marquent la réapparition d'une puissance fondée sur l'argent. Dans le centre de l'Europe, l'autorité royale ou ducale avait d'ailleurs toujours imposé une certaine limitati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse/#i_1843

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Nobles, paysans et bourgeois »  : […] L'évolution vers la « république nobiliaire » qui caractérisera la Pologne par la suite ne s'est faite que lentement, sous l'effet de tendances contradictoires. Reconnu maître absolu et propriétaire de son État, le souverain est tenu en même temps d'être ce que le chroniqueur Gallus appelle un « miroir de prince », doté de toutes les vertus politiques et morales : s'il s'écarte de ses devoirs, ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_1843

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Premières minorités agissantes »  : […] À l'origine, le prolétariat n'a pas de conscience politique propre, il n'a même pas, contrairement à la bourgeoisie, de « conscience de classe ». C'est la bourgeoisie elle-même qui, « pour réaliser ses propres fins politiques (la lutte contre l'aristocratie foncière), est forcée de mettre en mouvement le prolétariat tout entier » ( Manifeste du Parti communiste ). Ainsi, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proletariat-et-proletarisation/#i_1843

RÉGIME PARLEMENTAIRE

  • Écrit par 
  • André DEMICHEL, 
  • Pierre LALUMIÈRE
  • , Universalis
  •  • 7 476 mots

Dans le chapitre « Une société politique pluraliste »  : […] Tout en respectant ce cadre constitutionnel désuet, les régimes parlementaires ont accompli une mutation profonde depuis l'apparition du suffrage universel. Leur fonctionnement réel diffère des schémas théoriques que le droit constitutionnel classique avait élaborés. Si le suffrage universel n'a pas été un fait révolutionnaire au moment de son adoption, il a apporté des bouleversements profonds à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-parlementaire/#i_1843

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Une bourgeoisie riche et une aristocratie de cour »  : […] Les choses sont plus complexes en Europe occidentale et dans le Saint Empire romain germanique. On a cru pendant longtemps pouvoir affirmer le « déclin » de la noblesse française. Ruinée par les pillages de la guerre de Cent Ans, massivement amputée par les hécatombes de la peste noire, de Crécy et d'Azincourt, prisonnière de sa mentalité qui lui fait multiplier les testaments coûteux et les prati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_1843

RISORGIMENTO

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 4 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La naissance d'une conscience nationale »  : […] Malgré la fragmentation politique de la péninsule, placée depuis les traités de 1713 sous l'hégémonie autrichienne, le xviii e  siècle fait circuler une culture largement influencée par les penseurs français et britanniques. L'Italie peut ainsi s'insérer dans le vaste mouvement des Lumières qui, dans l'ensemble du continent, cherche à remédier à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risorgimento/#i_1843

ROMAN D'AVENTURES

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 3 892 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Une morale paradoxale  »  : […] Les romans d’aventures expriment des valeurs qui s’apparentent à celles de la société bourgeoise : l’énergie, la ténacité, la foi et, surtout, le travail et le savoir. En cela, les « robinsonnades » sont éclairantes : sur le modèle du Robinson de Daniel Defoe, les héros naufragés sur une île reconstruisent grâce à ces seules vertus la civilisation qu’ils ont perdue. Cela peut s’accompagner d’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-d-aventures/#i_1843

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le servage et l'évolution de la société »  : […] Après le temps des Troubles, les assemblées représentatives (Zemski Sobor, Douma des boyards) ont pu quelques temps jouer un rôle modérateur auprès du tsar. Mais les progrès de l'autorité centrale, facilités par l'action d'administrateurs fidèles et bien armés, recrutés parmi la nouvelle noblesse et bénéficiant de l'appui de l'Église, ont détourné la Russie du système de la « monarchie tempérée » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_1843

URBANISME - Urbanisme et société

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGE
  •  • 4 818 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une révolution qui n'est peut-être pas terminée »  : […] La grande épreuve subie par la ville et par l'urbanisme procède du renversement des proportions entre ruraux et citadins au cours d'un siècle qui a vu quadrupler la population des pays industriels. En dépit des efforts d'arrière-garde des défenseurs des valeurs foncières et rurales, le transfert des forces économiques a été pratiquement total dans des pays qui rassemblent aujourd'hui un milliard d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-urbanisme-et-societe/#i_1843

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre SALY, « BOURGEOISIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie/