FORTIFICATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Porte des Lions, Mycènes

Porte des Lions, Mycènes
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Angle mort

Angle mort
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tracé bastionné

Tracé bastionné
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Poste de secours en 1917

Poste de secours en 1917
Crédits : Frank Hurley/ Three Lions/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Le mot « fortification » apparaît au xive siècle. C'est un latinisme, emprunté au bas latin fortificare, fortificatio, dont la racine est fortis et qui signifie, d'une part, action de fortifier et, de l'autre, ouvrage défensif.

Il n'y a, pour une cité, de meilleurs remparts que la poitrine de ses défenseurs, a affirmé Lycurgue (ive siècle av. J.-C.). Pourtant, avant et après Lycurgue, et même sur son ordre, on a construit des remparts. En effet, si la fortification est l'ensemble des travaux qui permettent d'accroître les possibilités de combat et de résistance des défenseurs, puisque la guerre apparaît comme un phénomène régulier, sinon permanent, le besoin de dissuader un éventuel agresseur ou de se protéger contre ses attaques s'est toujours fait sentir. La fortification est, pour un groupe humain, ce qu'est le bouclier ou la cuirasse pour un individu.

À l'inverse de la fortification de campagne – organisation défensive du terrain qui naît au rythme des opérations –, la fortification permanente construite en temps de paix est, par définition, conçue pour durer. Une rapide chronologie prouve que si elle a pu, pendant des siècles, satisfaire à ce besoin de longévité sans connaître de mutations brutales, imposées par l'évolution de l'art de la guerre et de l'armement, elle s'adapte très difficilement – toujours par définition – à l'accélération du progrès technique. Nécessitant de longs et coûteux travaux, elle a été, depuis cent ans, souvent déclassée techniquement dès son achèvement ou n'a pas répondu aux conceptions tactiques et stratégiques nées entre-temps. Le rapport coût-efficacité apparaît alors si négatif que la question est posée : la fortification appartient-elle au passé ? ou a-t-elle seulement changé de nature ?

Fortification et technique

Les murailles (de l'Antiquité au XVe siècle)

L'homme a toujours éprouvé le besoin de dresser un obstacle entre lui et une quelconque menace : les sociétés primitives se réfugient derrière un fossé, des abattis, des pieux fichés en terre. L'obstacle est alors passif ; pour être effica [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages



Écrit par :

  • : docteur habilité à la recherche, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien chef du service historique de l'Armée de terre

Classification


Autres références

«  FORTIFICATIONS  » est également traité dans :

ACHÈVEMENT DE LA GRANDE MURAILLE DE CHINE

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 246 mots
  •  • 1 média

La Grande Muraille fut achevée sous les Ming par un dernier tronçon construit au nord de Lanzhou (Gansu) en 1598. C'était l'aboutissement d'une entreprise ayant connu de très longues périodes d'interruption, mais commencée dès l'époque des Printemps et des Automnes (vers — 500) par les Chinois pour se protéger de leurs voisins du Nord. Son tracé a changé au cours des siècles. Aussi l'expression «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achevement-de-la-grande-muraille-de-chine/#i_25168

ACROPOLE

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 500 mots

Dans le monde grec, l'acropole ( akropolis , « ville haute »), groupement de bâtiments installés sur une éminence, n'apparaît pratiquement qu'à l'époque mycénienne — la Crète ne semble pas avoir systématiquement isolé ses villes sur des hauteurs. On associe généralement l'apparition des acropoles à un climat historique devenu plus incertain : les invasions, les razzias formen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acropole/#i_25168

ALBANIE, archéologie

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 2 299 mots

L'archéologie n'était pas une discipline neutre dans les anciens pays communistes de l'Est : aussi bien la volonté d'écrire une histoire officielle, à la fois nationale et dans le vent de la philosophie du régime, que celle de remodeler le paysage en éliminant les monuments jugés obscurantistes au profit de ceux qui célébraient l'avènement de la société nouvelle se sont exprimées dans le domaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie-archeologie/#i_25168

ALÉSIA

  • Écrit par 
  • Michel REDDÉ
  •  • 1 048 mots
  •  • 2 médias

Premier site de l'histoire de la nation française, Alésia a été rendu célèbre par le fameux passage de la Guerre des Gaules (VII, 68-89) dans lequel César met en scène la défaite de Vercingétorix en 52 avant J.-C. Devenu « lieu de mémoire » et symbole national de la résistance à l'invasion, tout particulièrement depuis le xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alesia/#i_25168

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le déclin »  : […] La ville continua toutefois à produire des objets de luxe et garda un important marché de capitaux. Mais c'est à peine si elle recevait de cinq à dix bâtiments maritimes par an. Cette situation dura jusqu'à la Révolution française et l'occupation de la Belgique par les Français (à partir de 1795). Elle n'a toujours qu'un peu plus de 45 000 habitants en 1800. Napoléon remarqua le parti que l'on pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/#i_25168

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Résidences des élites et sites fortifiés »  : […] Dans un premier temps, l’étude des résidences élitaires a été limitée aux sites fortifiés et à l’inscription de la féodalité dans le paysage. Au cours des trois dernières décennies, elle a intégré des catégories plus diverses : résidences ouvertes urbaines ou rurales de la petite aristocratie, étude globale des enceintes urbaines et de leurs défenses avancées (Carcassonne, Orléans), analyse de châ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-medievale/#i_25168

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Brique et pierre

  • Écrit par 
  • Josiane SARTRE
  •  • 4 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines de l'architecture « brique et pierre » »  : […] La brique est un matériau très ancien, fait à partir d'argile, que les hommes utilisèrent d'abord crue, séchée au soleil ; c'est elle que Vitruve loue dans son Traité . Mais la brique cuite était déjà connue dans l'Antiquité, et son emploi était même généralisé dans tout l'Empire romain à partir du ii e  siècle. La porte des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-brique-et-pierre/#i_25168

ARCHITECTURE MILITAIRE (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 207 mots

Les ouvrages de défense – remparts, fortins, tours de guet –, dont les vestiges imposants scandent aujourd'hui la solitude des paysages grecs, sont l'autre face, longtemps occultée, d'une architecture dont on n’a longtemps voulu voir que les édifices sacrés. Ces constructions militaires, importantes et nombreuses à toutes les phases de la civilisation grecque, sont au contraire le témoin éloquent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-militaire/#i_25168

ARÇON JEAN-CLAUDE ÉLÉONORE chevalier d' (1733-1800)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 215 mots

Originaire de Franche-Comté, le chevalier d'Arçon fréquente l'école du Génie de Mézières en 1753-1754. En 1791, il est promu maréchal de camp, directeur des fortifications de Franche-Comté. Il est membre du Comité national des fortifications. Il émigre en 1792 et revient en France avec le titre d'inspecteur général des fortifications : il rédige alors un mémoire sur les moyens de reprendre Toulon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-claude-eleonore-arcon/#i_25168

BĀB

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 625 mots

Les plus anciennes portes fortifiées (bāb) construites en pays d'islam datent de l'époque omeyyade ( viii e  s.). Ce sont des entrées directes sous voûtes défendues par des mâchicoulis et flanquées de grosses tours semi-circulaires, comme à Qasr al-Hayr al-Gharbī (729) dans le désert syrien. Les quatre portes, aujourd'hui disparues, ouvertes dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bab/#i_25168

BASTIDE

  • Écrit par 
  • Élisabeth ZADORA
  •  • 197 mots

À l'origine, le mot « bastide » désignait une tour de siège mobile en bois, haute de plusieurs étages, qui permettait aux assaillants de dominer de l'extérieur les remparts de la ville assiégée. Dans son acception la plus courante, le terme s'applique aux villes neuves fortifiées construites au Moyen Âge. Outre leur rôle économique (centre de mise en culture du terroir et lieu de marché), les bast […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bastide/#i_25168

BIBRACTE

  • Écrit par 
  • Vincent GUICHARD
  •  • 991 mots

Pour Jules César, Bibracte est « de beaucoup la plus grande et la plus riche ville des Éduens » (César, Bellum Gallicum , I, 23). Elle fut le lieu de différents épisodes importants de la Guerre des Gaules : César défait le peuple helvète à sa proximité en 58 avant J.-C., une coalition gauloise menée par Vercingétorix s'y lie contre l'envahisseur romain pendant l'hiver 53-52 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibracte/#i_25168

BURDJ

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 601 mots

Élément principal des fortifications élevées en terre d'Islam dans les années postérieures à la conquête, le burdj subit comme celles-ci les transformations successives imposées par l'évolution de la technique militaire. Le terme désigne tantôt une tour qui flanque le rempart, tantôt un ouvrage haut et solide, donjon, bastion ou tour isolée. On trouve en Orient des tours massives et arrondies dès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burdj/#i_25168

CAPONNIÈRE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 251 mots

Terme de fortification ; à l'origine, dans la fortification bastionnée, la caponnière est une levée de terre qui protège une communication intérieure, reliant plusieurs ouvrages entre eux (par exemple, la tenaille et la demi-lune). Les hommes qui l'empruntent sont ainsi soustraits à la vue et aux coups directs de l'adversaire. La caponnière est simple ou double, suivant que la communication est pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caponniere/#i_25168

CASBAH

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 034 mots

Le terme casbah ( al-kasaba en arabe) désigna à l'origine, dans l'Occident musulman, le cœur d'un pays ou d'une ville. Il survit jusqu'à nos jours en Espagne sous la forme alcazaba et au Portugal sous celle d' alcaçova et rentre dans la composition d'un grand nombre de toponymes. Le mot a été francisé depuis près d'un siècle et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casbah/#i_25168

CASTELLOLOGIE, architecture

  • Écrit par 
  • Philippe DURAND
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

La castellologie (du latin castellum , château) est la discipline qui étudie le château du Moyen Âge et par extension l'architecture fortifiée de cette période. Le castellologue en est le spécialiste. Le terme « castellologie » a été créé dans les années 1960 par Michel de Bouärd et son équipe au Centre de recherches archéologiques médiévales (C.R.A.M.) de l'université de Cae […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castellologie-architecture/#i_25168

CASTRUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

La légion romaine en campagne est associée invariablement au castrum , c'est-à-dire le camp fortifié à l'intérieur duquel cantonne la troupe à chaque étape. Ce mode d'installation est fixé dès la seconde guerre punique (~ 219-~ 202) et Polybe, au livre VI de ses Histoires (27-32), le définit parfaitement. Au centre d'un plan quadrangulaire, souvent carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castrum/#i_25168

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les oppida celtiques »  : […] C'est enfin au cours du ii e  siècle avant J.-C. que se développent les oppida laténiens. La genèse de cette forme de ville prête encore à discussion. La formation des oppida ne suit pas toujours et partout les mêmes étapes : certains d'entre eux sont issus de la transformation ou du déplacement d'un v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_25168

CHÂTEAU FORT

  • Écrit par 
  • Michel BUR
  •  • 3 300 mots
  •  • 8 médias

Les circonstances, au x e  siècle , ont fait apparaître en Europe occidentale un habitat spécifique pour la classe dominante des seigneurs, le château fort . Ce phénomène s'explique par l'effondrement des structures de l'État carolingien et la montée des pouvoirs locaux dans un climat d'insécurité dû aux invasions normandes et aux guerres civiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-fort/#i_25168

CHÂTEAUX

  • Écrit par 
  • C.R.H.A.M.
  •  • 1 316 mots
  •  • 2 médias

Jusqu'au xix e siècle, on a construit des châteaux en Europe occidentale et surtout en France . Ce pays en possède une quantité et une variété encore extraordinaires malgré l'ampleur des destructions. Le phénomène est d'importance et intéresse l'histoire de l'architecture domestique, de la société, de l'économie du monde rural, du paysage. Nous e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateaux/#i_25168

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Réorganisation politique et militaire »  : […] Les deux siècles et demi qui précèdent l'unification des pays chinois par le royaume de Qin, en 221 avant J.-C., sont connus dans l'histoire sous le nom de « période des Royaumes combattants » (Zhanguo) . Pour l'historiographie traditionnelle, cette période commence avec la division, en 453, du royaume de Jin, au Shānxi et dans le nord du Henan, en trois plus petits royaumes : Zhao au nord, bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_25168

COEHORN MENNO VAN baron (1641-1704)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 190 mots

Néerlandais, Coehorn fut le rival de Vauban tout au long de sa carrière militaire qu'il commença dès 1667. En 1674, au siège de Grave (Brabant occidental), il expérimenta un mortier à grenades, dont il perfectionna le maniement à plusieurs reprises. Après le traité de Nimègue (1678), il s'employa à réparer et à moderniser les principales places des Provinces-Unies. En 1685, il publie un traité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menno-van-coehorn/#i_25168

CORMONTAINGNE LOUIS-CHARLES DE (1695-1752)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 247 mots

Ingénieur militaire. Né à Strasbourg, Louis-Charles de Cormontaingne participe dès 1713 aux sièges de Landau et de Philippsbourg. Pendant les campagnes d'Allemagne menées dans le cadre de la guerre de Succession de Pologne (1733-1738), il prend part à de nombreux sièges. En 1744, il est nommé directeur des fortifications des Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun). En 1745, il est présent à la batail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-charles-de-cormontaingne/#i_25168

COURTINE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 69 mots

Terme d'architecture militaire désignant une muraille de défense réunissant deux tours ou deux bastions. La hauteur des courtines doit être réglée sur les possibilités de l'escalade : seuls les tours et les bastions sont montés très hauts, les courtines demeurant toutefois plus élevées qu'une grande échelle. Elles sont généralement crénelées et abritent un chemin de ronde. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courtine/#i_25168

DÉCUMATES CHAMPS

  • Écrit par 
  • Olivier COLLOMB
  •  • 188 mots

Territoires germaniques compris entre Rhin et Danube, en gros le triangle Coblence-Regensburg-Bâle. Les champs Décumates furent conquis et fortifiés peu à peu, par morceaux, en un siècle (de 80 à 180), des Flaviens aux Antonins, pour effacer un saillant dangereux entre la Gaule et les provinces danubiennes, pour permettre des communications terrestres faciles entre l'Orient et l'Occident. Le point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champs-decumates/#i_25168

ÉCONOMIE RÉGIONALE ET URBAINE

  • Écrit par 
  • Jacques THISSE
  •  • 12 076 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La ville préindustrielle »  : […] La division du travail est la source principale des rendements d'échelle. Selon les lieux et les dates, ceux-ci se manifestent différemment. Ils prennent d'abord la forme de biens collectifs locaux. À titre d'exemple, on rappellera que les villes de l'Europe médiévale se signalent principalement par deux types de biens collectifs : une frontière physique – un rempart – et un statut légal. La cons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-regionale-et-urbaine/#i_25168

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Archéologie du Soudan »  : […] Passons à des centaines de kilomètres au sud vers un autre domaine, où le patrimoine mondial a failli connaître un désastre irrémédiable : la Nubie et le nord du Soudan. Tous ont encore en mémoire les appels lancés dans les années 1960 par l'U.N.E.S.C.O. en faveur du sauvetage des vestiges de la Nubie vouée à la submersion sous les eaux du grand lac Nasser. Comme nous l'avons rappelé, des dizaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_25168

ENCEINTES

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 5 791 mots
  •  • 5 médias

Le mot enceinte apparaît au xiii e siècle pour désigner une construction entourant un espace habité dont elle défend l'accès à la manière d'une clôture. Est donc essentielle pour la définition du terme l'idée de protection d'une collectivité humaine contre un ennemi. L'enceinte est donc un rempart , terme spécifiquement employé à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enceintes/#i_25168

ÉPINAL

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • Colette RENARD-GRANDMONTAGNE
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu du département des Vosges, Épinal est installé au débouché de la Moselle sur le piémont qui s'étend vers le nord. Cette position de contact, dans un site de vallée, a créé une agglomération qui s'allonge de plus en plus vers le nord, en s'ouvrant en éventail, alors que l'exiguïté de la vallée encaissée en amont a empêché toute extension vers le sud. Le cœur de la ville est associé à un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epinal/#i_25168

ERRARD DE BAR-LE-DUC JEAN (1554-1610)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 212 mots

Auteur du premier traité français consacré à la fortification bastionnée, La Fortification réduicte en art et démontrée, publié en 1600, cet ingénieur militaire travailla aux fortifications du Nord ; Jean Errard de Bar-le-Duc modifia celles de Doullens, Montreuil, Sedan et construisit les citadelles d'Amiens et de Verdun. Errard est surtout connu pour son œuvre de théoricien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-errard-de-bar-le-duc/#i_25168

ESCARPE & CONTRESCARPE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 529 mots

Termes de fortification. L'escarpe est le talus ou le mur qui borde le fossé du côté de la place et qui fait face à l'ennemi. La contrescarpe est opposée à l'escarpe : c'est donc le talus du fossé qui se trouve du côté de la campagne ou de l'ennemi et qui supporte le glacis (elle se raccordait souvent à celui-ci par le chemin couvert, qui, derrière la crête des glacis, entoure le corps de place et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/escarpe-et-contrescarpe/#i_25168

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le groupement des habitations »  : […] Mais on n'a pas tout dit sur l'habitat en décrivant l'architecture de la maison. Il reste à examiner le mode de groupement des maisons, et éventuellement les dispositifs de protection réalisés par leurs habitants. Dans le Néolithique des Balkans et d'Europe centrale, les habitations se groupent en petits villages de dix à trente maisons ; ce chiffre ira en augmentant dans les zones les plus favor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-prehistoire-et-protohistoire/#i_25168

GÉNIE MILITAIRE

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 5 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Histoire du génie militaire »  : […] Arme de l'aménagement du terrain, spécialiste de la conception et de la réalisation des infrastructures des armées, le génie militaire vient tout droit de la première urgence qui s'est imposée pour la survie de l'homme : aménager le site, construire pour s'abriter, se protéger ou attaquer. L'abri, la motte, le donjon de pierre, le château fort précéderont les enceintes des villes, puis le bastion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-militaire/#i_25168

GRANDE MURAILLE, Chine

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  • , Universalis
  •  • 1 620 mots
  •  • 1 média

La « Longue Muraille de 10 000 li » (Wanli Changcheng) s'étend effectivement sur quelque 5 000 kilomètres (1 li = 0,5 km) si on tient compte des ondulations du relief, qu'elle épouse fidèlement, des branches secondaires et du doublement de certaines sections. À vol d'oiseau, la Muraille actuelle couvre une distance d'environ 2 700 kilomètres de la passe de Jiayuguan (à Jiuquan au Gansu), à l'orée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-muraille-chine/#i_25168

GRANDE MURAILLE DE CHINE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 498 mots

Vers — 500 Dès l'époque des Printemps et des Automnes (770-481 avant notre ère), et surtout à partir de — 300, les principautés du nord de la Chine, Qin, Zhao et Yan, se dotèrent de murs défensifs, souvent le long des rivières, en des zones menacées par leurs voisins nomades ou semi-nomades. Elles se protégeaient de populations qu'elles avaient en fait progressivement r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-muraille-de-chine-reperes-chronologiques/#i_25168

HATRA SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Michel GAWLIKOWSKI
  •  • 2 067 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les fortifications »  : […] Les fouilles de 1990 ont identifié une partie des fondations du rempart qui avait soutenu le premier siège romain en 117. Il protégeait une surface quatre ou cinq fois plus petite que celle entourée par le nouveau rempart qui a servi Hatra jusqu’à l’assaut final en 240. Il semble que ce dernier fut mis en chantier immédiatement après le siège de Trajan. Il comportait des courtines en brique crue j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-hatra/#i_25168

HELLÉNISTIQUE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 8 767 mots

Dans le chapitre « Une richesse convoitée qu'il faut défendre »  : […] Les richesses ainsi accumulées éveillaient la concupiscence soit des Barbares, soit des royaumes voisins. Aussi bien sur leur front de mer, quand il existait, que du côté des terres, les cités s'abritèrent donc derrière de formidables remparts percés de loges voûtées susceptibles d'accueillir une artillerie variée : ces engins à torsion (balistes et catapultes), améliorés par des ingénieurs milit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-hellenistique/#i_25168

HÉRODE PALAIS D'

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 415 mots

L'époque d'Hérode le Grand (~ 37-~ 4) est l'ère des grandes constructions en Palestine. Outre la reconstruction du Temple de Jérusalem, deux forteresses construites à son propre usage se rattachent à son nom : Hérodion et Massada. Hérodion, qui devait servir de refuge en cas de fuite, se situe à 5 km au sud de Bethléem. Suivant Flavius Josèphe ( La Guerre juive , I, 673) cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-d-herode/#i_25168

HEUNEBURG

  • Écrit par 
  • Alain DUVAL
  •  • 163 mots

Citadelle hallstattienne située dans le Wurtemberg, sur un plateau dominant le Danube, Heuneburg est, comme Vix, caractéristique de la pénétration grecque dans l'Europe continentale au ~ vi e  siècle. Elle était occupée à cette époque par une communauté hallstattienne prospère, en rapports étroits avec le monde méditerranéen, comme le prouve le gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heuneburg/#i_25168

ḤIṢN

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

Le terme, dont la racine évoque l'idée de sécurité, signifie en arabe « forteresse », lieu isolé retranché. On le retrouve dans la toponymie arabe en Orient, aux confins arabo-byzantins (Ḥiṣn Kayfa, Ḥiṣn Mansūr, Ḥiṣn Ziyad), au Séistan en Iran (Hisn at-Tak), et jusqu'en Castille (Isnal loz, de l'arabe Ḥiṣn al-Lawz ; Aznalcazar, de Ḥiṣn al-Qasr). C'est le nom donné par les textes arabes aux château […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hisn/#i_25168

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 354 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le siège du pouvoir : Cuzco »  : […] Au cœur de l'Empire, se trouvait Cuzco, la capitale, une cité prospère et cosmopolite qui, à son apogée, comptait quelque 60 000 à 100 000 habitants, et de nombreux temples et palais regroupés autour du Coricancha, le temple du Soleil. La cité était surmontée par l'imposante citadelle de Sacsawaman, construite par Tupac Inca Yupanqui, qui comprenait divers arsenaux et casernes, ainsi qu'une tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incas/#i_25168

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les principaux domaines de la créativité artistique »  : […] Les ouvrages généraux sur l'art islamique font, sans exception, une large place à l'architecture. C'est effectivement autour de la mosquée que gravite la vie de la communauté. Le Coran ne dit rien sur d'éventuels aménagements cultuels spécifiques, et on admet que les premiers édifices religieux de l'Arabie islamique étaient d'une grande austérité. Des édifices semblables à la Kaaba , pièce cubique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_25168

LONDRES TOUR DE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 277 mots

Ensemble fortifié situé au cœur de la Cité de Londres. Les bâtiments de la Tour de Londres, mis à part les restes d'une muraille romaine, ont été construits progressivement à partir de 1078 et certains ne datent que du milieu du xix e  siècle. Une tour centrale, la tour Blanche, est la plus ancienne ; elle a constitué à l'époque du Conquérant un d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-de-londres/#i_25168

MÂCHICOULIS

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 53 mots

Sorte de balcon crénelé en maçonnerie, établi au sommet des murailles et des tours au Moyen Âge, et dont le fond était percé d'ouvertures permettant de surveiller le pied des fortifications et de faire pleuvoir sur l'assaillant des pierres, des boulets, des matières incendiaires, etc. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machicoulis/#i_25168

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL
  • , Universalis
  •  • 35 096 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les types de villages »  : […] Les installations humaines à Madagascar varient suivant les régions et les époques. On distingue un habitat simple et un habitat fortifié. La situation politique a joué un rôle déterminant dans le choix des lieux d'implantation, qui s'est opéré en fonction du relief et des points d'eau. La répartition et la datation des sites laissent apparaître un décalage net entre le peuplement de la périphérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar/#i_25168

MAGINOT LIGNE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 704 mots
  •  • 1 média

Le sénateur André Maginot était ministre de la Guerre depuis trois semaines quand il défendit, devant le Parlement, le projet de défense des frontières proposé par ses prédécesseurs ; il le fit adopter le 14 janvier 1930. C'est pourquoi il a laissé son nom à ce système de fortification permanente dont la pénible gestation divisa le Haut Commandement français et dont la fin tragique souligna l'inad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligne-maginot/#i_25168

MARINI GIROLAMO (1500-1553)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 142 mots

Appartient à cette génération d'ingénieurs italiens qui, grâce à leur savoir-faire en matière de fortification bastionnée, furent employés au xvi e  siècle par des princes et des rois européens. En 1536, il entre au service de François I er et fortifie Pignerol et diverses autres bastides piémontaises. En 1543, il partici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-marini/#i_25168

MARSEILLE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 4 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'appel à Rome »  : […] L'affrontement entre Rome et Carthage provoqua au milieu du iii e  siècle avant notre ère une rupture des équilibres politiques en Méditerranée. Les guerres puniques troubleront indirectement le destin de Marseille. Son domaine en proie à une constante agitation tend à devenir indépendant. Marseille se trouve ainsi contrainte d'abandonner en parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseille-antique/#i_25168

MASSADA

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Éperon rocheux entouré de ravins et dominant la rive occidentale de la mer Morte, non loin de la presqu'île de Lisan qui permettait de traverser la mer à gué. Ce rocher fut fortifié par le grand prêtre Jonathan lors des guerres maccabéennes, mais c'est Hérode le Grand qui lui donna toute son importance. D'après le témoignage de Flavius Josèphe, en ~ 40, Hérode, poursuivi par les Parthes, y mit à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massada/#i_25168

MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 6 648 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Une première apogée préclassique »  : […] Sans qu'on puisse encore mesurer l'importance relative des apports extérieurs et du dynamisme interne, il reste que leur conjonction aboutit au Préclassique récent (300 av. J.-C.-250 apr. J.-C.) à un premier apogée de la civilisation maya. Son aspect le plus frappant est l'omniprésence, sur tout le territoire, d'une céramique particulière appelée Sierra Red, qui se définit par sa couleur rouge ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mayas/#i_25168

MONTALEMBERT MARC RENÉ marquis de (1714-1800)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Général et ingénieur français, né le 16 juillet 1714 à Angoulême, mort en mars 1800 à Paris. Entré dans l'armée française en 1732, le marquis Marc-René de Montalembert combat dans la guerre de la Succession de Pologne (1733-1738), la guerre de la Succession d'Autriche (1740-1748), puis la guerre de Sept Ans (1756-1763). C'est dans les années 1750 qu'il commence à réfléchir au dessin de nouvelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-rene-montalembert/#i_25168

MUSARNA, site archéologique

  • Écrit par 
  • Henri BROISE, 
  • Vincent JOLIVET
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Dans l'histoire de la civilisation étrusque, il est peu de domaines sur lesquels nous soyons moins bien renseignés que celui de l'urbanisme. Les études étrusques se sont en effet en très grande partie développées autour de l'étude des tombes, plus spectaculaires, plus faciles à fouiller, et plus riches de mobilier intact. Cette situation s'explique également, toutefois, par des difficultés objecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musarna-site-archeologique/#i_25168

MYCÈNES

  • Écrit par 
  • Pascal DARCQUE, 
  • Jean-Claude POURSAT
  • , Universalis
  •  • 4 803 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'habitat »  : […] Sur le site, on distingue nettement deux zones habitées : la « ville basse » et l'acropole . Dans l'un et l'autre cas, les constructions datant du Néolithique récent (env. 4000-3000 av. J.-C.) et des premières phases de l'âge du Bronze, dénommées Helladique ancien (env. 3000-2000) et Helladique moyen (env. 2000-1550), n'ont laissé que des traces fugaces. En ce qui concerne la « ville basse », on a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycenes/#i_25168

PACIOTTO FRANCESCO (1521-1591)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 172 mots

La carrière de Paciotto est l'exemple même de l'activité des ingénieurs-architectes italiens du xvi e  siècle, époque de l'essor de l'architecture militaire bastionnée. Son œuvre de constructeur est autant civile que militaire et se déroule auprès de plusieurs souverains européens. Né à Urbin, il entre au service des Farnèse en 1540 et modernise p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-paciotto/#i_25168

PAGAN BLAISE FRANÇOIS DE (1604-1665)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 186 mots

Cet Avignonnais entre fort jeune au service du roi de France, participant dès 1621 aux sièges de Saint-Jean-d'Angély et de Clérac. En 1623, il est ingénieur au siège de Nancy. En 1629, il acquiert un renom exceptionnel en forçant, à la tête des assiégeants français, les nombreuses barricades qui entourent Suse. Sa carrière militaire s'arrête en 1642. Devenu, en effet, aveugle à la suite de plusieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-francois-de-pagan/#i_25168

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les murailles »  : […] Rares sont les villes paléochrétiennes qui ne possèdent pas de murailles. Elles respectent le plus souvent le périmètre de l' enceinte antérieure lorsqu'elle existe, ce qui traduit une occupation urbaine à peu près constante par rapport aux époques antérieures. Par exemple, en Provence, Arles est la seule cité dont l'enceinte marque au Bas-Empire un certain rétrécissement. À Trèves, à Metz, au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_25168

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Une cité médiévale sous la Renaissance »  : […] Ce n'est qu'avec lenteur que la ville parvint à sortir du marasme de la guerre de Cent Ans. L'expansion économique reprit vers 1450, l'immigration provinciale vers 1500. Dans sa physionomie, Paris ne fut guère influencé par les nouvelles formes de la Renaissance italienne, dont le développement en France est lié aux résidences du roi et de la cour. Aussi le style gothique flamboyant reste-t-il lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_25168

PUNIQUE ART

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR
  •  • 2 443 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'héritage phénicien »  : […] L'héritage phénicien a une très large part dans l'art des Puniques. Mais ces derniers ayant manifestement redéfini leurs options commerciales pour mieux les adapter à la conjoncture méditerranéenne ont renoncé, du même coup, à une partie du savoir-faire ancien. Les figurines de bronze ne se réduisent plus désormais qu'à quelques unités, les coupes de métal ouvragé ont disparu, comme les appliques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-punique/#i_25168

QAL‘AT

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 318 mots

Le mot, qui désigne, à quelques rares exceptions près, un ouvrage fortifié élevé sur une éminence naturelle ou aménagée par l'homme, figure dans un grand nombre de toponymes en pays musulmans. Le terme peut être attribué soit à des ruines antiques comme Qal‘at Sherkat (Ashshur) en Mésopotamie, soit à des vestiges romains (Qal‘at Baalbakk) ou paléo-chrétiens (Qal‘at Samaan au nord d'Alep) aménagés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qal-at/#i_25168

QASR

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 333 mots
  •  • 1 média

Le terme arabe de qasr désigne à l'origine un ouvrage fortifié destiné à surveiller une région. Il peut s'appliquer à des ouvrages anté-islamiques. À l'époque Umayyade ( viii e  s.), en Orient, le qasr est une résidence du souverain loin de la ville. C'est le château arabe du désert dont on a de nombreux exemples en Syrie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qasr/#i_25168

RÉSEAUX, philosophie de l'organisation

  • Écrit par 
  • Gabriel DUPUY
  •  • 7 343 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Postes, routes et fortifications : à l'origine des réseaux nationaux »  : […] L'anatomie et la médecine françaises ont entrevu dès le xviii e siècle l'intérêt du concept de réseau. À vrai dire, sans que le mot fût employé, un authentique réseau innervait déjà depuis bien longtemps le « corps » national français. La poste, dont le principe était déjà mis en œuvre par les Celtes, fut très tôt, en tout cas dès le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-philosophie-de-l-organisation/#i_25168

SAINT-PÉTERSBOURG, anc. LENINGRAD

  • Écrit par 
  • Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏA, 
  • Richard Antony FRENCH, 
  • Grigory IOFFE, 
  • Mary McAULEY
  • , Universalis
  •  • 5 486 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le côté de Petrograd »  : […] En amont de la boucle de la Neva se trouve le côté de Petrograd, où la forteresse Pierre-et-Paul fait face à la Strelka de l'autre côté de la Malaïa. Fondée en 1703, cette fortification avait à l'origine des murs de terre, mais ils furent bientôt remplacés par des murs de pierre de 12 mètres de hauteur et de 3,5 mètres d'épaisseur, avec 300 canons sur les bastions. Au-dessus des lignes massives e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-petersbourg-leningrad/#i_25168

SÉRÉ DE RIVIÈRES RAYMOND (1815-1895)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 160 mots

Après l'École polytechnique et celle du Génie, Séré de Rivières commence une carrière de technicien des constructions militaires dans plusieurs villes de France. Le développement de l'artillerie rayée l'oblige à entreprendre la modernisation du système défensif français avant 1870. Pendant la guerre de 1870, il est chargé de l'armée de l'Est et, après la défaite, de rendre la frontière moins vulné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-sere-de-rivieres/#i_25168

CHÂTEAU-GAILLARD SIÈGE DE (1203-1204)

  • Écrit par 
  • Xavier HÉLARY
  •  • 290 mots

Construit en 1197-1198 par Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre et duc de Normandie, en guerre contre le roi de France Philippe II Auguste, Château-Gaillard surplombe Les Andelys sur la Seine, verrouillant l'accès à Rouen. Défendu par une bastille avancée ou châtelet et par une double enceinte, le formidable donjon, construit selon les techniques les plus modernes de l'époque, était réputé impre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siege-de-chateau-gaillard/#i_25168

SPECKLE DANIEL (1536-1589)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 159 mots

Théoricien de la fortification bastionnée germanique, ce Strasbourgeois commence sa carrière au service de l'empereur Maximilien II, participant à de nombreux sièges. Son œuvre de constructeur demeure imprécise faute d'études. Il travailla surtout à moderniser les places fortes rhénanes et probablement s'occupa-t-il de celle d'Oslo. Revenu à Strasbourg en tant qu'architecte de la ville, il rédige […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-speckle/#i_25168

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Architecture civile »  : […] Une série de fouilles scientifiques menée par une équipe d'archéologues sri lankais et britanniques, a permis de mettre au point les phases successives d'occupation de la citadelle d'Anurdhapura. Le sud de l'île auquel les archéologues s'étaient jusqu'alors peu intéressés, est fouillé par le Département d'archéologie en collaboration avec des missions française et allemande. Le palais et les jardi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_25168

SYRACUSE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 399 mots
  •  • 1 média

Ville de Sicile orientale, Syracuse est une ancienne fondation des Corinthiens qui s'installèrent d'abord sur l'île d'Ortygie, la vieille ville actuelle, peu après le milieu du ~ viii e  siècle. Ce fut une des principales cités coloniales créées par les mouvements de migration hellénique qui déferlèrent pendant la seconde moitié du ~ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syracuse/#i_25168

TELL ES-SAKAN, site archéologique

  • Écrit par 
  • Pierre de MIROSCHEDJI, 
  • Moain SADEQ
  •  • 2 095 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'établissement égyptien »  : […] Au cours des trente dernières années, plus d'une douzaine de sites renfermant du mobilier archéologique égyptien daté de la fin du IV e  millénaire ont été découverts au sud-ouest de la Palestine. La mise au jour d'un mobilier semblable sur un site contemporain de la région de Gaza n'était donc pas inattendue. Pourtant, plusieurs éléments ont fait de cette découverte une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tell-es-sakan-site-archeologique/#i_25168

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Architecture civile et militaire »  : […] Les sources chinoises mentionnent les importants châteaux que les rois et l'élite de l'aristocratie possédaient au Tibet avant l'arrivée du bouddhisme. Chaque roi construisait son palais que ses descendants abandonnaient à sa mort pour en élever un à leur tour. Les vestiges les plus importants se trouvent dans la région de Yar-klungs, siège de la dynastie. Le donjon de Yum-bu lha-mkar domine un e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_25168

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'urbanisme »  : […] La fondation n'a évidemment pas les mêmes conséquences selon qu'elle a lieu sur terrain libre ou qu'elle transforme une agglomération antérieure ; mais elle se passe rarement d'une opération d'urbanisme (à tout le moins, d'un programme architectural). De grands travaux pouvaient parfois faire violence à la nature et créer le site d'une cité prospère : ports artificiels à Alexandrie de Troade, à S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_25168

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 183 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'avenir des fortifications de Thiers »  : […] C'est sur l'emprise de l'enceinte de Thiers (1841-1845), dont la destruction à partir de 1919 libérait une bande de terrains d'une ampleur sans précédent, que le plus grand nombre de ces logements seront construits. Depuis longtemps constatée, l'obsolescence des fortifications et leur déclassement programmé avaient suscité plusieurs projets d'aménagement : tandis que la Ligue pour les espaces lib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-l-urbanisme-en-france-au-xxe-siecle/#i_25168

VAUBAN SÉBASTIEN LE PRESTRE DE (1633-1707)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 2 142 mots

La carrière de Vauban correspond à l'apogée de la fortification bastionnée en France, dont les nombreuses guerres du règne de Louis XIV favorisent le développement. Vauban est né à Saint-Léger de Foucheret (actuellement Saint-Léger-Vauban, Yonne) dans une famille de petite noblesse nivernaise. Après des études chaotiques, il commence son apprentissage militaire en 1651 dans le régiment du prince […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vauban-sebastien-le-prestre-de/#i_25168

VINCENNES CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 829 mots

Depuis le xii e  siècle, les rois de France possédaient dans la forêt de Vincennes un pavillon de chasse que Philippe Auguste agrandit considérablement. C'est Saint Louis qui allait donner au pavillon une véritable importance en y édifiant une chapelle dédiée à saint Martin. Elle devint une résidence royale sous ses successeurs et fut dotée d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-de-vincennes/#i_25168

YARMOUTH TEL, Israël

  • Écrit par 
  • Pierre de MIROSCHEDJI
  •  • 2 569 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le développement de la ville au Bronze ancien II (env. 3000-2650) »  : […] Les premières constructions importantes, probablement de caractère public, sont attestées à Yarmouth dès le début du Bronze ancien II, vers 3000. Elles sont représentées par une plate-forme massive en pierre qui a servi de fondation à un grand bâtiment. À cette époque, la ville n'était pas encore fortifiée, mais on a observé des traces d'un aménagement du talus qui la borde, en l'occurrence un gla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-yarmouth-israel/#i_25168

YÉMEN

  • Écrit par 
  • Laurent BONNEFOY, 
  • André BOURGEY, 
  • Serge CLEUZIOU
  •  • 14 215 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les États des piémonts du plateau »  : […] Jusqu'au i er  siècle avant notre ère, l'histoire de l'Arabie du Sud est dominée par les États des piémonts. Parmi les nombreux sites de la région minéenne, le Wādī al-Jawf, on peut citer la capitale, Qarnaw, dans le nom actuel de laquelle (Ma'in) subsiste l'ancienne appellation de la région minéenne, Kamna, as-Sawda et Baraqesh. Mārīb était la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yemen/#i_25168

Voir aussi

ABRI ANTIATOMIQUE    ARCHITECTURE DU XVIIIe SIÈCLE    ARCHITECTURE DU XIXe SIÈCLE    ARTILLERIE    MUR DE L' ATLANTIQUE    BASTION    BOULET    CASEMATE    CHICANE    CONSTANTINOPLE    CRÉNEAU    CUIRASSE    APPAREIL CYCLOPÉEN    ENCEINTE    FESTE    FLANQUEMENT    FOSSÉ    ARCHITECTURE FRANÇAISE    ARCHITECTURE GRECQUE    MUR D' HADRIEN    LIMES    MASSALIA ou MASSILIA    ARCHITECTURE MILITAIRE    PARAPET    REMPART    ARCHITECTURE ROMAINE    MUR DE SÉSOSTRIS    MACHINES DE SIÈGE    LIGNE SIEGFRIED

Pour citer l’article

Jean DELMAS, « FORTIFICATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fortifications/