RAISON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme de raison – du latin ratio, qui désigne à l'origine le calcul pour prendre ensuite le sens de faculté de compter, d'organiser, d'ordonner – possède dans toutes les langues modernes une multitude d'acceptions qui, cependant, par des détours plus ou moins longs, peuvent être ramenées au sens premier. Une raison est ainsi un argument qui appuie une affirmation en la fondant selon un calcul logique. Un livre de raison est le livre de comptes d'une famille. Un homme raisonnable est celui qui tient compte des facteurs qui caractérisent la situation dans laquelle il est appelé à se décider et qui se décide alors en vue du résultat le plus favorable, soumettant ses penchants au calcul de ses intérêts. Partout, sauf dans quelques formules figées, comme « raison sociale », il s'agit d'une attitude ou d'une méthode qui s'opposent aux mouvements irréfléchis de la passion, du cœur, du sentiment.

Il n'est ainsi pas étonnant que le concept de raison joue un rôle essentiel, voire central, dans le domaine de la philosophie : encore les écoles qui s'opposent à la conception rationaliste et refusent de voir dans la « faculté » de raison ce qui caractérise l'homme, ce qui est seul capable de réaliser pleinement la nature humaine, sont déterminées par ce à quoi elles s'opposent. Cependant, le sens philosophique du mot n'est pas entièrement, et peut-être même pas principalement, fixé par ses liens avec le langage courant : depuis Cicéron, ratio sert également à traduire le terme grec logos, lequel, quoique à l'origine non étranger au sens de calcul, désigne, dès la naissance de la philosophie grecque, le discours cohérent, l'énonciation sensée et, en tant que telle, compréhens [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  RAISON  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et raison »  : […] Ainsi s'énonce la question inaugurale qui commande l'enquête critique qui sous-tend l'ouvrage : pourquoi l'humanité, au lieu de s'engager dans des conditions vraiment humaines, a-t-elle sombré dans une nouvelle forme de barbarie ? Ou encore, pourquoi la raison, à vocation émancipatrice, s'est-elle inversée en son contraire, donnant naissance à des formes inédites de domination ? Il s'agit donc bi […] Lire la suite

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « La disjonction de l'affect et de la passion : Kant »  : […] La profonde nouveauté de Kant dans l'histoire de la philosophie, le « renversement » ou la « révolution copernicienne », consiste en sa conception architectonique de la pensée, c'est-à-dire en ce que les termes (concepts) et les choses ( Sachen ) de la pensée dépendent, dans leur pouvoir de signifier, de l'orientation préliminaire de la pensée au sein du champ symbolique des concepts et de la lang […] Lire la suite

ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)

  • Écrit par 
  • Robert BOURGNE
  •  • 4 551 mots

Dans le chapitre « Philosophie de l'entendement ouvert »  : […] Alain rétrograde ici de Hegel à Descartes ; il opère, en toute connaissance de cause – ayant été l'un des premiers en France à introduire Hegel dans son enseignement –, une « restauration » de l'entendement. Si l'entendement séparé impose au savoir de s'autolimiter à l'univers du fini, la raison est, dans l'entendement même, négation de la finitude, mais cette négation ne s'arrache pas elle-même […] Lire la suite

ANCIENS ET MODERNES

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 5 036 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les deux cultures »  : […] À la différence des humanistes, les inventeurs de ce que nous appelons aujourd'hui les sciences exactes ne nourrissent aucun complexe à l'égard de l'Antiquité. Conscients des progrès qu'ils réalisent, ils les expriment dans les langues vulgaires et délaissent progressivement le latin, réservé, écrit Descartes dans le Discours de la méthode (1637), « à ceux qui ne croient qu'aux livres anciens ». […] Lire la suite

ANSELME DE CANTORBÉRY (1033/34-1109)

  • Écrit par 
  • Michel-Marie DUFEIL
  •  • 2 177 mots

Dans le chapitre « Un des premiers maîtres du dialogue entre la logique et la foi »  : […] Né à Aoste, d'un puissant lignage, Anselme est venu jeune à l'abbaye du Bec (Bec-Hellouin) en Normandie, dont l'abbé, Lanfranc, était son compatriote ; il y parcourut, selon la science et la foi de son temps, un cycle de fructueuses études sur la Bible, en logique et en patristique. Il y gravit les échelons des fonctions internes d'enseignement et de gouvernement. En 1063, pour sa trentaine, il es […] Lire la suite

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dieu »  : […] Toute la pensée de l'évêque d'Hippone est naturellement tournée vers Dieu, tendue vers lui. Mais comment l'atteindre ? Converti, Augustin ne se pose pas le problème d'un Dieu dont il faut démontrer l'existence, mais d'une foi qu'il faut acquérir à travers l'Écriture sainte et l'enseignement de l'Église. Non que cette priorité de la foi soit pour lui obscurcissement de la raison humaine : Intellig […] Lire la suite

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

L'œuvre du philosophe français Gaston Bachelard est dominée par deux thématiques bien distinctes, développées dans deux séries d’ouvrages aux références et aux lecteurs bien différents. Bachelard constitue de ce fait une figure singulière du paysage intellectuel français. Il échappe à toute simplification et se range malaisément dans une école de pensée. C'est bien cette singularité, mais aussi ce […] Lire la suite

BIEN, philosophie

  • Écrit par 
  • Monique CANTO-SPERBER
  •  • 6 603 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le bien comme bonheur, ou « eudaimonia »  »  : […] Les philosophes de l'Antiquité ont lié la recherche du bonheur à la moralité. D'où le nom d'eudémonisme (du terme grec eudaimonia , bonheur, prospérité ou félicité) donné à leur philosophie. La thèse centrale de l'eudémonisme a trait à la coïncidence de la poursuite du bonheur et de l'accès à la vertu. Les philosophes antiques l'ont défendue contre les objections communes qui leur étaient opposées […] Lire la suite

BLONDEL MAURICE (1861-1949)

  • Écrit par 
  • Jean TROUILLARD
  •  • 1 877 mots

Dans le chapitre « L'action et l'infini »  : […] Blondel eut très vite le sentiment que la philosophie et la foi avaient en définitive tout à gagner dans l'approfondissement du conflit qui les opposait. De sa rigueur même devait surgir la solution. Si raison et foi semblaient incompatibles, c'est qu'on s'en tenait à des oppositions artificielles sans ramener l'une et l'autre à leur pureté originelle. Si on suit la genèse de la raison, on voit q […] Lire la suite

BONHEUR (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 588 mots

Dans le chapitre « Bonheur et nature »  : […] En dépit de ce paradoxe, la civilisation gréco-romaine, ignorant l’idée de faute, étrangère à la notion de mal, a eu le privilège d’imaginer un accès réel au bonheur. Il suffirait pour être heureux de « vivre selon la nature », ce qui est le mot d’ordre de toutes les philosophies antiques. La nature est bonne, elle est un cosmos – à la fois idée de monde et idée de beauté – et il existe un ordre […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) - Le renouveau contemporain

  • Écrit par 
  • Heinz BECHERT
  •  • 1 915 mots

Dans le chapitre « Modernisme et tradition »  : […] Le Sri Lanka, où le bouddhisme avait survécu à une confrontation au christianisme qui durait depuis le xvi e  siècle, joua un rôle clé dans cette évolution. Dès 1865, plusieurs disputes publiques opposèrent moines bouddhistes et prêtres chrétiens, la plus célèbre étant la « Grande Dispute de P̄anadur̄a » en 1873. Les travaux scientifiques du xix e siècle sur le domaine indien jouèrent également u […] Lire la suite

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 12 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers la causalité scientifique »  : […] Ainsi posées, ces questions sont à la fois essentielles et insolubles : elles relèvent d'un choix plutôt que d'un savoir. On s'est donc demandé : comment formuler l'idée de cause pour qu'elle puisse recevoir de l'expérience une confirmation ou une réfutation ? Le cheminement de la notion métaphysique à un principe utilisable en sciences a été graduel et lent : il a fallu, du côté de la philosophie […] Lire la suite

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Patrik VUILLEUMIER
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aires cérébrales spécialisées pour les émotions ? »  : […] Historiquement, un premier modèle neuro-anatomique proposé par James Papez (1883-1958) postulait que toutes les émotions dépendent de régions cérébrales « primitives », impliquant les fonctions végétatives et endocriniennes de l’hypothalamus et du tronc cérébral , sous le contrôle du cortex cingulaire à la surface médiale des hémisphères (appelé lobe limbique) et de ses connexions. Le modèle « tr […] Lire la suite

CLÉMENT D'ALEXANDRIE (140 env.-env. 220)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 913 mots

Dans le chapitre « La Raison et le Christ »  : […] On s'étonnera surtout de voir Clément proposer à un disciple nouvellement converti au christianisme un ordre d'enseignement inspiré de la tradition philosophique païenne et, pis encore, une morale d'inspiration toute hellénique. Clément n'éprouve pourtant aucun scrupule à le faire. C'est qu'il est persuadé de l'identité de la Raison et du Christ. C'est la même Raison qui a inspiré les philosophes […] Lire la suite

CRITIQUE DE LA RAISON PURE, Emmanuel Kant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Dans la Préface à la première édition de la Critique de la raison pure (1781), Emmanuel Kant (1724-1804) établit un parallèle célèbre entre les progrès des sciences exactes et la confusion qui règne dans la « métaphysique », pourtant la plus ancienne et longtemps la plus prestigieuse des sciences. Alors que les premières ont su se doter de méthodes et de procédures, la seconde attend toujours u […] Lire la suite

CROYANCE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 004 mots

Dans le chapitre « Kant »  : […] La première estimation est l'œuvre de la Critique de la raison pure , dont la tâche est elle-même double : justifier les divers principes de la connaissance et en limiter l'emploi à la sphère de l'expérience ; c'est à ce titre que la croyance est à la fois légitimée et contenue dans les bornes où son usage est valide. À cet égard, le belief humien est soumis à une épreuve critique du point de v […] Lire la suite

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le sophisme naturaliste »  : […] Aussi bien « nature » que « culture » sont des termes qui désignent moins des réalités strictement déterminées que des termes horizon, si l'on peut dire, des termes « englobants ». Ils constitueraient, pour la nature, l'horizon de totalisation de toutes les choses, forces, données, de tous les êtres ( avec la nature humaine, ou sans elle), et, pour la culture, l'horizon et comme l'enveloppe des […] Lire la suite

DE LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ, Nicolas Malebranche - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 827 mots

Nicolas Malebranche (1638-1715) occupe dans la lignée des philosophes post-cartésiens une place particulière. D'une part, il semble tout devoir à Descartes : la lecture, en 1664, du Traité de l'Homme fut en effet à l'origine de sa vocation philosophique. D'autre part, il s'en éloigne radicalement pour renouer avec une philosophie empreinte de théologie augustinienne, dont la Recherche de la véri […] Lire la suite

DERATHÉ ROBERT (1905-1992)

  • Écrit par 
  • Simone GOYARD-FABRE
  •  • 1 011 mots

Né à Besançon en décembre 1905, fils d'un libraire, Robert Derathé, après des études au lycée de sa ville natale, poursuivit, au lycée Louis-le-Grand, puis à la Sorbonne, un cursus philosophique qui le conduisit, en 1931, jusqu'à l'agrégation. Il enseigna alors aux lycées de Quimper, puis de Poitiers. Pensionnaire, de 1935 à 1938, à l'Institut français de Berlin, il séjourna ensuite à l'Institut f […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17 décembre 2019 • Pakistan • Condamnation à mort de l’ancien président Pervez Moucharraf.

Un tribunal spécial d’Islamabad condamne à mort, par contumace, l’ancien président Pervez Moucharraf pour haute trahison, pour avoir suspendu la Constitution et instauré l’état d’urgence dans le pays en novembre 2007. Pervez Moucharraf vit en exil à Dubaï. L’armée dénonce le jugement que le procureur général juge « invalide » en raison du non-respect des droits de la défense.  [...] Lire la suite

2-15 décembre 2019 • Espagne • Réunion de la COP 25 à Madrid.

Du 2 au 15 se tient à Madrid la vingt-cinquième Conférence des parties (COP 25) à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Elle est présidée par le Chili où elle n’a pas pu se dérouler en raison de la crise sociale que traverse le pays. La COP 25 ne donne lieu à [...] Lire la suite

15-29 novembre 2019 • France • Mise en examen de Michel Mercier et de Sylvie Goulard.

, l’ancien ministre de la Justice Michel Mercier, en tant qu’ancien trésorier du MoDem. Le 29, la sous-gouverneure de la Banque de France et ex-eurodéputée MoDem Sylvie Goulard est mise en examen pour « détournement de fonds publics » dans le même dossier. La candidature de celle-ci au poste de commissaire européen avait été rejetée en octobre en raison, notamment, de son implication dans cette affaire.  [...] Lire la suite

6-29 novembre 2019 • Belgique - Kazakhstan • Polémique autour d’une demande d’entraide judiciaire émanant du Kazakhstan.

dans le pays depuis octobre 2013. Koen Geens confirme que cette opération a été menée dans le cadre d’une demande d’entraide judiciaire émanant de Noursoultan (anciennement Astana). Il déclare qu’on ne peut pas interdire de « mener une enquête sur des faits de droit commun pour la raison que la personne [...] Lire la suite

4-12 novembre 2019 • Turquie • Poursuite de journalistes.

terroriste, tout en ordonnant leur remise en liberté en raison du temps qu’ils ont déjà passé en détention. Ceux-ci ont été arrêtés en septembre 2016, dans le cadre de la répression de la tentative de coup d’État de juillet 2016, et condamnés à la prison à vie en février 2018 pour tentative de renversement [...] Lire la suite

12 septembre - 2 octobre 2019 • Suisse • Annonce d’une nouvelle votation sur le rattachement cantonal de Moutier.

avaient approuvé, à une faible majorité, le rattachement de la ville au Jura. En novembre 2018, la préfète du Jura bernois, partie francophone du canton de Berne, avait invalidé le scrutin en raison d’irrégularités. En août, le Tribunal administratif bernois a confirmé la décision de la préfète. Le 2 octobre, le conseil municipal de Moutier annonce son projet d’organiser une nouvelle votation sur l’appartenance cantonale en juin 2020.  [...] Lire la suite

10-26 septembre 2019 • Union européenne • Présentation de la composition de la Commission européenne.

Schinas, notamment chargé des questions migratoires, qui s’intitule « Protéger notre mode de vie européen ». Le 26, la commission des affaires juridiques du Parlement européen invalide les candidatures de la Roumaine Rovana Plumb, chargée des transports, et du Hongrois László Trócsányi, affecté au voisinage et à l’élargissement, en raison des risques de conflit d’intérêts.  [...] Lire la suite

7 septembre 2019 • Russie - Ukraine • Échanges de prisonniers.

ukrainien Vladimir Tsemakh, arrêté en juin en raison de son implication dans le crash du Boeing de la compagnie Malaysia Airlines au-dessus de l’Ukraine en juillet 2014, suscite des critiques en Europe.  [...] Lire la suite

19 août 2019 • Canada • Assouplissement des conditions d’immigration des Vénézuéliens.

Le gouvernement annonce un assouplissement des règles relatives à l’immigration des ressortissants vénézuéliens, en raison de la détérioration de la situation dans ce pays. En juin, Caracas avait refusé de renouveler les accréditations des diplomates canadiens, forçant Ottawa à suspendre les activités de son ambassade. Le Canada avait été l’un des premiers pays à reconnaître l’opposant vénézuélien Juan Guaidó comme président par intérim.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric WEIL, « RAISON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison/