Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INDIVIDUALITÉ

Articles

  • INDIVIDU

    • Écrit par Catherine CLÉMENT
    • 4 620 mots

    La notion d'individualité ne se laisse définir ni par les procédés étymologiques habituels aux philosophes depuis que Platon en a établi la coutume dans le Cratyle, ni par une axiomatique rationnelle. Lorsqu'on s'y attache, c'est pour trouver des différences, lui opposer d'autres notions ;...

  • ABSOLU

    • Écrit par Claude BRUAIRE
    • 4 222 mots
    C'est pourquoi l'humanisme ne peut définir l'homme que par sa liberté radicale, par l'invention de soi. Absolument isolé dans sa parfaite insularité, l'homme est son propre absolu par sa toute indépendance et, à l'image du Dieu inaccessible et privé d'essence, il échappe aux prises du discours...
  • AUTOBIOGRAPHIE

    • Écrit par Daniel OSTER
    • 7 517 mots
    • 5 médias
    ...L'autobiographe ne fait alors que porter à son extrême conséquence ce « principe de l'auteur » dont Foucault disait qu'il limite le hasard du discours « par le jeu d'une identité qui a la forme de l'individualité et du moi » (L'Ordre du discours). Se mettre en position d'autobiographe serait...
  • AVENARIUS RICHARD (1843-1896)

    • Écrit par Pierre KAUFMANN
    • 851 mots

    Philosophe allemand, né à Paris, Richard Avenarius enseigna à Zurich de 1877 à sa mort, et prit part à la création du Cercle académico-philosophique de Leipzig. Bien qu'il se soit inscrit dans l'histoire des idées comme l'un des fondateurs en 1877 du Vierteljahrschrift für...

  • CHESTOV LÉON (1866-1938)

    • Écrit par Marie-Madeleine DAVY
    • 1 104 mots
    ...Chestov, la condition humaine se place au-delà des catégories morales et psychologiques ; les oppositions entre le bien et le mal sont elle-mêmes factices. Le véritable conflit se situe dans l'être individuel, constamment écartelé entre le velle (vouloir) et le posse (pouvoir), car, ce qu'il veut,...
  • CONSCIENCE (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 2 718 mots
    Paul Valéry (1871-1945) a exprimé simplement ce lien entre conscience et individualité : « Le cogito me fait l’effet d’un appel sonné par Descartes à ses puissances égotistes [c’est-à-dire relevant de l’individualité au sens le plus fort du terme] […] le réveil sonné à l’orgueil et au courage de l’esprit...
  • CRÉATION - Création et créativité

    • Écrit par Bernard BOURGEOIS
    • 4 314 mots
    Le créateur risque son être dans l'aventure de la création de l'œuvre. D'une part, en tant que son œuvre se crée en lui, elle le crée par là même et enrichit le contenu de sa personnalité propre en dévoilant des possibilités qu'il n'aurait pas soupçonnées en lui autrement ; mais,...
  • ÉGALITÉ

    • Écrit par Laurence HANSEN-LÖVE
    • 1 458 mots

    Deux ou plusieurs réalités sont dites « égales » lorsqu'elles sont tenues pour semblables ou identiques sous un angle déterminé. On tient donc pour équivalentes, d'un certain point de vue, des choses qui ne le sont pas par ailleurs. Dans les faits, on ne trouve jamais deux réalités identiques au point...

  • ÉMOTION (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 349 mots
    ...froid calculateur soumettant ses ambitions au filtre de sa raison. « Rien ne s’est fait sans être soutenu par l’intérêt de ceux qui y ont collaboré [...] L’individualité tout entière [...] se projette en un objet avec toutes les fibres intérieures de son vouloir, concentre dans cette fin tous ses besoins...
  • EXISTENCE (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 075 mots
    ...réclame de Søren Kierkegaard. Il est alors évident qu’une dimension d’« angoisse » se love alors au cœur de la condition humaine. Parce que je suis un individu « sans raison », je dois affronter le sentiment de l’angoisse qui n’a rien d’une faiblesse coupable, mais qui témoigne au contraire de ma...
  • GRAPHOLOGIE

    • Écrit par Michel HUTEAU
    • 2 396 mots
    L'écriture manuscrite est une manifestation de l'individualité, elle est une trace de la motricité et elle est sensible aux émotions, il est donc légitime de s'interroger sur ses relations avec la personnalité. Pour étudier cette question, il suffit de mettre en œuvre une démarche scientifique élémentaire :...
  • IDÉAL DU MOI, psychanalyse

    • Écrit par Sylvie METAIS
    • 719 mots

    Expression utilisée en psychanalyse pour désigner une instance psychique. C'est en 1923 que Freud, dans l'article Le Moi et le Ça, présente une organisation de l'appareil psychique qui se divise en trois instances : le ça, le moi et le surmoi. Ce dernier comprend l'idéal...

  • KIERKEGAARD SØREN (1813-1855)

    • Écrit par Jean BRUN
    • 3 439 mots
    • 1 média
    ...dépersonnalisants, car ce qui existe ce n'est pas le concept de « souffrance » mais bien des hommes qui souffrent : il n'y a pas de système de l'existence. Ce qui est vraiment, c'est donc l'Individu, en entendant par là non pas l'individu, simple unité numérique au sein de l'espèce, mais l'homme conscient...
  • LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM

    • Écrit par Martine DE GAUDEMAR
    • 5 072 mots
    • 3 médias
    ...est donc une véritable alternative au dualisme cartésien. La machine ne s'oppose plus à l'organisme, et la capacité à la réflexion comme l'individualité sont supportées par la complexité organique. Leibniz reste considéré à bon droit comme le philosophe de l'individualité, mais cette individualité...
  • MORALE

    • Écrit par Éric WEIL
    • 15 745 mots
    Il n'en découle pas qu'il n'y ait pas de progrès moral de l'individu en son individualité. Membre de la société à sa place et avec les devoirs d'état qui y correspondent, il reste individu et en relation avec d'autres individus par son individualité et la leur. Qu'il perfectionne ses dons naturels –...
  • PERSONNALISME

    • Écrit par Lucien JERPHAGNON
    • 2 387 mots
    • 2 médias
    ...d'abord fixée en contexte chrétien. Boèce (vie s.) propose entre autres la définition fameuse reprise par tout le Moyen Âge : rationalis naturae individua substantia. Ce n'était pas le meilleur de sa pensée, car, soulignant la seule individualité, la formule présentait l'inconvénient sérieux d'infléchir...
  • PERSONNALITÉ

    • Écrit par Jérôme ROSSIER
    • 5 274 mots
    ...actif, amateur de sensations nouvelles, anxieux, persévérant, etc. Traditionnellement, on attribue quatre caractéristiques fondamentales à ces traits : l’individualité, qui rend compte du fait que chacun a un profil propre ; l’autonomie (l’individu dispose toujours d’une certaine autonomie dans...
  • RAISON

    • Écrit par Éric WEIL
    • 13 180 mots
    • 1 média
    ...hommes : le seul objet, le seul sujet est la raison, le discours devenu absolument cohérent puisque sans extérieur qui lui résisterait. L'individu en son individualité doit être pensé, ce n'est pas lui en tant qu'individu déterminé qui pense, mais la raison en lui ; le sens de son existence n'est pas à créer...
  • ROYCE JOSIAH (1855-1916)

    • Écrit par Charles BALADIER
    • 590 mots

    S'inscrivant, avec Francis Herbert Bradley et Bernard Bosanquet dans la ligne de l'« idéalisme » hégélien — étiquette que les intéressés récusent néanmoins —, Josiah Royce reprend, pour l'essentiel de son apport philosophique, le problème que posait le premier de ces trois penseurs anglo-saxons...

  • SARTRE JEAN-PAUL

    • Écrit par Jacques LECARME, Juliette SIMONT
    • 8 894 mots
    • 2 médias
    ...Sartre, dans la seconde, reniait ce qui fait l'« individualisme » de la première. Le propos est bien plutôt d'insuffler au marxisme la force vive de l' individualité, et Sartre critique, tout au long de l'ouvrage, la dialectique mécaniste et dogmatique, qui ne voit pas de différence majeure entre...