ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe, sociologue et musicologue allemand, Theodor Wiesengrund Adorno est né le 11 septembre 1903 à Francfort-sur-le-Main. (Au cours de l'émigration, il abandonna le patronyme Wiesengrund pour prendre le nom de sa mère, Adorno.) Il connaît une enfance très protégée entre un père juif, négociant prospère, une mère catholique, cantatrice d'opéra, et une tante également musicienne et passionnée de littérature. L'art, la musique seront son milieu d'enfance et d'adolescence. À partir de 1921, il fait ses études à l'université de Francfort, sous la direction de Hans Cornelius, néokantien atypique. C'est en 1922 qu'il fait la connaissance de Max Horkheimer et en 1923 celle, non moins décisive, de Walter Benjamin. Ces années sont le moment où Adorno va opérer un passage du néokantisme au marxisme non orthodoxe – celui de Lukács et de Karl Korsch. En 1924, il achève ses études en soutenant une thèse sur Husserl. Partagé entre deux vocations, la philosophie et la musique, il séjourne de 1925 à 1927 à Vienne. Là, il prend des leçons de composition auprès d'Alban Berg et commence une carrière de musicologue, sous le signe de la révolution dodécaphonique théorisée par Arnold Schönberg. En 1931, sous la direction de Paul Tillich, il soutient son habilitation sur Kierkegaard. Construction de l'esthétique. L'ouvrage sera publié en 1933. La même année, devenu Privatdozent, il prononce deux conférences qui seront déterminantes dans son trajet philosophique : Actualité de la philosophie et L'Idée d'histoire naturelle.

Ce n'est qu'en 1938 qu'Adorno quitte l'Allemagne, et, après un séjour à Oxford, rejoint Max Horkheimer et l'Institut de recherche sociale à New York. Il s'établit en Californie et de 1942 à 1944 écrit avec Horkheimer [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

  • : agrégé de science politique, professeur émérite de philosophie politique à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification


Autres références

«  ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)  » est également traité dans :

LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Écrite aux États-Unis, alors que T. W. Adorno (1903-1969) et Max Horkheimer (1895-1973) ont fui le nazisme, achevée en 1944 et publiée en 1947, à Amsterdam, La Dialectique de la raison. Fragments philosophiques constitue une œuvre charnière, qui ne ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dialectique-de-la-raison/#i_1705

ABENSOUR MIGUEL (1939-2017)

  • Écrit par 
  • Anne KUPIEC
  •  • 907 mots
  •  • 1 média

Utopie, émancipation, critique, politique – tels sont les termes qui peuvent qualifier le travail conduit par Miguel Abensour, professeur de philosophie politique, éditeur et penseur . Miguel Abensour est né à Paris le 13 février 1939. Agrégé de sciences politiques, auteur d’une thèse d’État ( Les Formes de l'utopie socialiste-communiste : essai sur le communisme critique et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miguel-abensour/#i_1705

ADAPTATION - Adaptation sociale

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 2 248 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie de T. W. Adorno »  : […] La première est représentée par exemple par les travaux de T. W. Adorno et de ses collaborateurs sur la Personnalité autoritaire  : certaines attitudes sont enracinées au plus profond de la personnalité, elles en composent d'une certaine manière la structure ou sont les symptômes d'un certain syndrome caractériel. Ainsi, les stéréotypes raciaux, comme l' antisémitisme, appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-sociale/#i_1705

ATTITUDE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Recherches sociologiques et psychologiques »  : […] Une raison du succès de la notion d'attitude, étrangère aux raisons déjà citées, est qu'elle est apparue comme indispensable dans l'analyse de phénomènes qui devaient retenir l'attention des sociologues et des psychologues pendant de longues années. La notion d'attitude est introduite par Thomas et Znaniecki parce que les individus qu'ils observent dans The Polish Peasant – à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attitude/#i_1705

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 807 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une notion sociologique »  : […] Depuis De la division du travail social (1893), qui oppose l'autorité de type militaire des sociétés à solidarité mécanique à celle davantage liée aux rôles et fonctions tenus dans les sociétés à solidarité organique, jusqu'au Suicide (1897), qui statue sur les effets négatifs de l'anomie sociale sur l'individu, le constat d'un défaut d'autorité des d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite/#i_1705

EISLER HANNS (1898-1962)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 339 mots

Compositeur allemand d'origine autrichienne, né à Leipzig, Eisler devient en 1919 élève d'Arnold Schönberg, tout en prenant — témoignage de ses convictions socialistes — la direction des chœurs de travailleurs Stahlklang et Karl Liebknecht. Lauréat du prix musical de la ville de Vienne en 1924, il s'établit l'année suivante à Berlin, où il devient critique de la Rote Fahne . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanns-eisler/#i_1705

FRAGMENT, littérature et musique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES, 
  • Daniel OSTER
  •  • 9 389 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le retour du fragment »  : […] Ce qui attise la soif d'unité est – aussi bien, et par une sorte de fatalité – ce qui la dément. Car la musique, après tout , est faite pour être écoutée... Oui, mais si rien ne vaut que ce tout  ? Il a fallu quelque courage à Donald Tovey (1875-1940) ou à Theodor Adorno (1903-1969), tous deux princes de l'analyse musicale, pour démasquer, au fil des ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragment-litterature-et-musique/#i_1705

FRANCFORT ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Gerhard HÖHN
  •  • 2 786 mots
  •  • 1 média

Vers la fin des années soixante, le courant de pensée connu désormais sous le nom d'école de Francfort développa une critique radicale des aspects politiques, sociaux et culturels de la société bourgeoise. Cette dénonciation des nouvelles formes de pouvoir et des séquelles du passé fasciste devait exercer une influence politique décisive sur les idéologies révolutionnaires de l'Allemagne fédérale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-francfort/#i_1705

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Penser après Auschwitz »  : […] Dès 1947, au fil de la logique la plus rigoureuse, Theodor Adorno fustige les sinistres avatars des Lumières dont son temps est témoin et se demande si la pensée peut leur survivre. En clair : peut-on penser après Auschwitz. Huit ans après, Aimé Césaire risque l'insupportable réponse : « Oui, il vaudrait la peine d'étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches de Hitler et de l'hitlérisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide/#i_1705

HABERMAS JÜRGEN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 793 mots

Représentant de la deuxième génération de la « Théorie critique », baptisée « École de Francfort » après le retour d'exil de ses fondateurs, Max Horkheimer et Theodor W. Adorno, Habermas est sans nul doute le penseur allemand contemporain le plus en vue. Ses prises de position sont largement relayées par les médias, en Allemagne et au-delà. Il est peu de domaines, jusqu'à la bio-éthique, sur lesq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurgen-habermas/#i_1705

HONNETH AXEL (1949- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 858 mots

Axel Honneth est né le 18 juillet 1949 à Essen. Professeur à Francfort-sur-le-Main et à l’université Columbia de New York, il représente la troisième génération de la Théorie critique, baptisée « école de Francfort », après le retour d’exil de ses fondateurs, Max Horkheimer et Theodor W. Adorno. Il dirige également l’Institut de recherches sociales de Francfort, héritier de l’institut dirigé dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/#i_1705

LAZARSFELD PAUL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON
  •  • 1 590 mots

Dans le chapitre « Un sociologue aux États-Unis »  : […] En septembre 1932, Lazarsfeld part pour les États-Unis muni de la bourse Rockefeller que lui avait value l'étude sur Marienthal. À l'expiration de sa bourse, il retourne en Europe. En 1934, le Parti socialiste d'Autriche est déclaré illégal. La plupart des membres de sa famille sont arrêtés. Il perd son poste dans l'enseignement secondaire. Seule est maintenue la vague charge de cours à l'universi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lazarsfeld/#i_1705

LOISIRS

  • Écrit par 
  • Philippe COULANGEON
  •  • 4 819 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Réalisation de soi ou ... aliénation ? »  : […] La marche vers la société des loisirs fait aussi l'objet d'appréciations critiques, qui, bien que puisant dans des inspirations théoriques opposées, communient dans un même rejet de la prophétie du loisir-roi. Le pessimisme qui traverse l'essai de David Riesman (1950) ou celui de Daniel Bell (1976), notamment, s'appuie sur l'idée d'une déstructuration des cadres normatifs de la vie sociale qu'indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loisirs/#i_1705

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 628 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'hybridation du répertoire démocratique »  : […] Doit-on pour autant conclure qu'il n'existe pas de continuités logiques ou historiques entre les différents répertoires propagandistes ? Qu'il soit le fait de régimes autoritaires, totalitaires ou démocratiques, le travail de propagande révèle au contraire la présence d'invariants ou de régularités, comme le rappellent de nombreuses études. Plusieurs types de phénomènes sont ainsi relevés : la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_1705

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Panorama historique »  : […] À partir de la seconde moitié du xix e  siècle, plusieurs penseurs européens édifient la psychologie des peuples, avec l’intention de démontrer combien la pensée individuelle et les comportements en groupe s’avèrent profondément façonnés par la société. La fondation, en 1860, d’une revue consacrée à la Völkerpsychologie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_1705

REVAULT D'ALLONNES OLIVIER (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

Philosophe français. Né à Paris, cet arrière-petit-fils d'Ernest Renan passe l'agrégation de philosophie en 1948, en même temps que Gilles Deleuze et François Châtelet. Après avoir soutenu en 1972 sa thèse de doctorat d'État sur la création artistique, il devient maître de conférences puis professeur à l'université de Paris-I (Panthéon-Sorbonne). Ce sont la théorie esthétique d'Adorno et plus gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-revault-d-allonnes/#i_1705

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'impensable objet de pensée : l'essai et l'impresceptible »  : […] Etre « le témoin du témoin » signifie, au-delà même de la parole des rescapés, la réverbération à l'infini de l'anéantissement. Être « le témoin du témoin » proclame qu'il y a imprescriptibilité de la mémoire et de son dire, tout comme il y a imprescriptibilité du crime. Qu'est-il advenu à l'homme, dans cet effondrement de l'humain ? Rien d'étonnant à ce que Primo Levi et Robert Antelme s'interrog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_1705

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Première génération : l'esthétique sociologique »  : […] Dans le prolongement des rares philosophes qui avaient mis en avant l'idée d'une détermination extra-esthétique de l'art (Hippolyte Taine, Philosophie de l'art , 1865 ; Charles Lalo, L'Art et la vie sociale , 1921), une première génération, rompant avec le traditionnel binôme de l'artiste et de l'œuvre, s'intéresse à la relation entre l'art et la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_1705

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 198 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence et négativité »  : […] Hegel s'inscrit dans cette tradition. Pour lui, l'Être, ou ce qu'il appelle la substance, est sujet : il ne se réalise que dans le mouvement de son développement, qui ne saurait aller sans douleur ni déchirement. La vie, l'accomplissement de la nature et de l'esprit, l'histoire, sont la manifestation de l'Être et celle-ci demande « le sérieux, la douleur, la patience et le travail du négatif » (P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/#i_1705

Voir aussi

Pour citer l’article

Miguel ABENSOUR, « ADORNO THEODOR WIESENGRUND - (1903-1969) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-wiesengrund-adorno/