RÉVÉLATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La révélation a été comprise de façon classique comme la communication d'une vérité par un auteur inspiré de Dieu, dont le message a été confirmé par des signes. Elle a été ainsi interprétée dans la catégorie de la parole et du discours. La réflexion contemporaine procède à partir de la Bible à un renouvellement de cette définition en reconnaissant que la révélation en premier lieu ne se donne pas comme une somme d'énoncés livrés par un intermédiaire, mais comme un acte de Dieu ; qu'en deuxième lieu elle inclut d'autres manifestations que la parole : il y a des faits porteurs de révélation ; le passage de Dieu se manifeste comme une trace au sein d'un peuple et s'inscrit dans une histoire ; qu'enfin elle est moins expression de paroles qu'événement : elle se résume dans un face à face, où le nom de Dieu est invoqué plutôt qu'évoqué, car le nom de Dieu est imprononçable. Ainsi reprise, la notion de révélation inclut à la fois un sens précis, propre à la révélation judéo-chrétienne, et un sens large, dans lequel peuvent venir s'inscrire d'autres conceptions de la révélation, en particulier celles de l'islam et de l'hindouisme. Quant aux traditions auxquelles la notion de révélation demeure apparemment étrangère en raison de l'absence de référence à tout logos, c'est en général à partir d'une réflexion sur la conception de la nature et de l'écriture que la question se trouve néanmoins abordée, la pensée d'un peuple laissant toujours entrevoir à son origine comme dans son mouvement une différence et la trace d'une altérité qui est le signe d'une transcendance (ou, plus exactement, d'une transascendance).

La révélation dans la Bible

Dans la Bible, le fait de la révélation est exprimé principalement par le verbe galah ; et le terme gilouï désigne le « dévoilement » de ce qui était caché, l'« exil » de ce qui résidait d'abord chez soi et en soi et le « déploiement » de ce qui était initialement enveloppé sur soi. La tradition juive parlera d'un dévoilement (ou exil) de la présence : gilouï shekinah. La révélation n'est donc pas d'abord présence de Dieu, mais sortie de Dieu hors de soi dans le monde. Cependant, en s'exilant dans la création, Dieu ne lui est pas demeuré étranger : il a voulu s'y faire entendre, s'y faire voir, s'y faire « connaître » ou plutôt rencontrer par un peuple qui l'accueille. Cette rencontre de l'homme et de Dieu reste une et inexprimable, bien qu'elle soit donnée à tout un peuple et qu'elle s'étale dans le temps : elle se manifeste « de multiples façons » (Luc, i, 1) sans qu'aucun événement puisse jamais l'épuiser dans sa totalité.

Il s'agit cependant d'une rencontre qu'on peut dire personnelle : le Dieu unique s'est manifesté aux patriarches ; il a « parlé avec eux », et de là vient le seul nom dont on puisse le désigner : le « Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob », la pluralité des références étant ici la garantie de son unicité. Il s'agit d'une rencontre effective et localisée, mais qui échappe au temps et à l'espace, comme l'indiquent l'échelle de Jacob ou le buisson ardent de Moïse, qui « brûle sans se consumer ». Cette rencontre a eu enfin pour témoin tout un peuple (Ex., xix) : au Sinaï, chaque israélite est dit avoir vu Dieu « face à face », plus clairement que ne le verront les plus grands des prophètes. Pour autant, la révélation advenue n'est pas close, et un prophète semblable à Moïse demeure attendu (Deut., xviii, 18). La trace messianique demeurera, à travers le temps, la clef d'une interprétation de l'histoire à la lumière de la révélation et le soutien d'une espérance qui doit être étendue à tous les peuples.

Si la révélation vient s'inscrire dans l'histoire, c'est qu'elle est avant tout de caractère éthique. Exprimant la manifestation de la volonté divine dans des lois, des coutumes, des rites, elle instaure moins une connaissance proprement dite qu'une voie (halacha), un enseignement pratique, un comportement distinctif et traditionnel. La révélation constitue « moins une [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : directeur du Centre d'études Istina et de la revue Istina

Classification

Autres références

«  RÉVÉLATION  » est également traité dans :

ALBALAG ISAAC (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 307 mots

Philosophe et traducteur juif, qui a vécu probablement en Catalogne. Son œuvre principale est la traduction du Magasid al-Falasifa d'al-Ghazali, à laquelle il a joint des notes critiques réunies sous le titre de Tiqqun ha-De‘et (éd. critique G. Vajda, Jérusalem, 1973) et destinées à définir les rôles respectifs de la révélation et de la philosophie dans la pensée juive. Par philosophie, il enten […] Lire la suite

ÂME

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIR, 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 6 026 mots

Dans le chapitre « La notion d'âme dans la révélation judéo-chrétienne »  : […] La Bible présente constamment l'homme comme composé de trois éléments : la néfesh , le basar et la ruah . La néfesh , c'est la gorge, l'organe de la respiration, qui en est venu rapidement à désigner tout appétit et désir et finalement à recouvrir tout le moi. La néfesh , c'est la personne. Le basar , c'est la manifestation concrète de la néfesh , c'est-à-dire le cœur, les reins, le foie, bref le […] Lire la suite

ANTHROPOMORPHISME

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Extension de la forme humaine à des domaines non humains »  : […] En son sens usuel, l'anthropomorphisme signifie l'utilisation d'attributs humains pour représenter ou expliquer ce qui est autre que l'homme. Il est clair que le procédé n'aura pas même signification ni même valeur suivant les diverses natures possibles de cet « autre chose que l'homme ». Mais point n'est besoin de quitter l'humanité pour voir se déployer le jeu de la pensée anthropomorphique ; il […] Lire la suite

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] Comme repère originel de l'écriture apocalyptique, il faut placer la destruction du Temple de Jérusalem en 587 avant J.-C. et l' Exil à Babylone. Occasion d'un croisement religieux et culturel aux effets imprescriptibles, l'Exil entraîna une renaissance véritable, caractérisée par le maintien de l'essentiel éthique, voire culturel, d'une religion nationale, celle de Moïse, conservée aussi pure que […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 288 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le deuxième discours théorique : la « balāġa » »  : […] Pris dans sa seconde acception, le terme de rhétorique recouvre trois notions parfois proches jusqu'à la synonymie et qui, néanmoins, comportent des valeurs sémantiques distinctes. Ces notions sont : bayān , faṣāḥa , balāġa . Dans bayān , c'est surtout l'idée de dévoilement, de manifestation, d'apparaître qui prédomine. Le sens ( ma ‘ nā ) n'étant pas manifeste par lui-même doit, pour se communiqu […] Lire la suite

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 289 mots

Dans le chapitre « Philosophie et religion »  : […] Ici apparaît aussitôt un problème : comment Averroès peut-il être à la fois musulman et aristotélicien, juriste traitant d'obligations fondées sur un texte révélé et philosophe pour qui le monde est éternel ? Averroès s'explique sur ce point, notamment dans son Faṣl al-maqāl ( Traité décisif  ). Il n'y a pas de contradiction entre la philosophie et la loi divine : celle-ci, au contraire, appelle […] Lire la suite

AVICENNE, arabe IBN SĪNĀ (980-1037)

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN
  •  • 8 898 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intelligence et illumination »  : […] La dernière des Dix Intelligences est celle qui est désignée comme l'« Intelligence agente » ou active ( ‘Aql fa ‘‘ āl, Intelligentia agens ) ; les philosophes avicenniens l'identifient avec l'Esprit-Saint que le Coran, de son côté, identifie avec Gabriel, l'Ange de la révélation. De cette dernière Intelligence émanent non plus une Intelligence unique et une Âme unique ; mais, trop éloignée du Pr […] Lire la suite

BAUER BRUNO (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 649 mots

Philosophe hégélien, historien, exégète critique des textes bibliques et des Évangiles, Bruno Bauer est né à Eisenberg en 1809. Il mourra à Rixdorf (Berlin) en 1882. Traditionnellement rangé dans la droite hégélienne, par référence à Marx qui l'accable de railleries dans La Sainte Famille , il se contente en fait de perpétuer la croyance en un devenir de l'Esprit, que Marx a, lui, matérialisé dans […] Lire la suite

BIBLE - L'inspiration biblique

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 4 573 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le magistère ecclésiastique : élaboration dogmatique de la doctrine de l'inspiration »  : […] Collection de décisions énoncées par divers conciles, de Provence principalement, compilées durant la seconde moitié du v e siècle, les Statuta Ecclesiae antiqua prononcent la doctrine de l'origine et dès lors de la nature divine des écrits sacrés. On se référa textuellement à ce document normatif jusqu'à la fin du Moyen Âge. Les termes en ont été repris, sensiblement explicités, en 1442, dans l […] Lire la suite

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

Dans le chapitre « L'historien et le théologien »  : […] Il faut distinguer en Bultmann l'historien et le théologien. Bultmann est sans doute l'exégète moderne le plus éminent du Nouveau Testament ; il est en tout cas le plus radical. Son originalité n'est pas d'avoir formulé la règle d'or de tous les historiens : « l'absence de tout préjugé quant aux résultats de la recherche », mais de l'avoir appliquée, avec une honnêteté que Karl Jaspers a pu quali […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-29 août 2022 Grèce. Révélation d'une affaire d'écoutes téléphoniques.

À cette affaire s’est ajoutée, fin juillet, la révélation de la mise sur écoute du chef du Pasok-Mouvement pour le changement (Pasok-Kinal) Nikos Androulakis, par le biais du logiciel espion Predator dont plusieurs journalistes se sont également dit victimes. Grigori Dimitriadis démissionne quant à lui à la suite de la publication par des médias d’investigation d’une enquête illustrant ses liens avec la société Intellexera qui commercialise dans le pays le logiciel Predator. […] Lire la suite

4-5 août 2022 Canada. Démission du président du conseil d'administration de Hockey Canada.

Le 4, la fédération de hockey sur glace Hockey Canada, fragilisée par la révélation en juin d’une affaire d’agression sexuelle impliquant des joueurs, annonce que la réforme de sa gouvernance sera menée par l’ancien juge à la Cour suprême Thomas Cromwell. Le 5, le président du conseil d’administration de Hockey Canada, Michael Brind’Amour, dont le mandat arrivait à son terme en novembre, annonce sa démission. […] Lire la suite

5-20 juillet 2022 Royaume-Uni. Démission du Premier ministre Boris Johnson.

Le 5, le chancelier de l’Échiquier Rishi Sunak et le ministre de la Santé Sajid Javid annoncent leur démission à la suite de la révélation d’une nouvelle affaire impliquant le Premier ministre conservateur Boris Johnson. Downing Street a affirmé que ce dernier n’était pas au courant des écarts de comportement répétés du député Chris Pincher, nommé adjoint du chief whip chargé de la discipline de vote du groupe conservateur à la Chambre des Communes, qui a démissionné fin juin après avoir fait, en état d’ébriété, des avances appuyées à deux collègues dans un club privé londonien. […] Lire la suite

2-14 mai 2022 États-Unis. Révélation d'un projet d'abrogation du droit à l'avortement par la Cour suprême.

Le 2, le site d’information Politico révèle que la Cour suprême discute d’un projet qui consisterait à supprimer le droit constitutionnel à l’avortement garanti par l’arrêt Roe vs Wade rendu par cette même Cour en janvier 1973, dans le but d’autoriser chaque État à adopter sa propre législation en la matière. Une douzaine d’États ont déjà adopté des lois restrictives en matière d’avortement, dont la mise en application dépend de la décision de la Cour suprême. […] Lire la suite

13 janvier 2022 Belgique. Révélation du retrait du permis de séjour de l'imam de la mosquée Al-Khalil.

La chaîne de télévision flamande VRT révèle que, en octobre 2021, le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi a retiré son permis de séjour pour dix ans et a intimé l’ordre de quitter le territoire à Mohamed Toujgani, imam marocain de la mosquée Al-Khalil de Molenbeek, la plus grande du pays en nombre de fidèles, « en raison de signes d’un grave danger pour la sécurité nationale » selon la Sûreté de l’État. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DUPUY, « RÉVÉLATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/