CONCEPT

Les théories de la connaissance s'accordent généralement à reconnaître qu'il y a essentiellement, dans l'être humain, deux modes de connaissances de la réalité, l'un qui porte directement sur le concret, saisi dans sa singularité, l'autre qui n'atteint le réel qu'à travers des déterminations de caractère abstrait (séparées des individus concrets en lesquels elles peuvent éventuellement se trouver réalisées). Le premier mode caractérise l'intuition, le second la connaissance par concepts. Kant définit l'intuition comme le mode par lequel la connaissance « se rapporte immédiatement aux objets et auquel tend toute pensée comme au but en vue duquel elle est le moyen ». On pourrait, en utilisant le terme général de représentation pour caractériser la connaissance, dire que l'intuition est une représentation singulière (c'est-à-dire portant sur le singulier) et que le concept est une représentation générale. Mais le recours à ce terme de représentation risque d'engager l'épistémologie dans la voie d'un réalisme indirect, qui n'est pas sans poser bien des problèmes (nous ne connaissons à proprement parler que nos représentations, et nous ne connaissons le réel qu'indirectement, par l'intermédiaire de celles-ci). Il serait plus conforme aux données que fournit l'analyse de l'activité cognitive de caractériser la connaissance par l'expression d'intentionnalité assimilatrice. Il faudrait alors distinguer deux modalités de cette intentionnalité : l'une qui vise le concret tel qu'il se donne, de façon immédiate, l'autre qui vise le concret de façon médiate, à travers des déterminations que l'esprit peut considérer en elles-mêmes, à l'état isolé, et en tant précisément que séparées de leurs supports concrets. Le concept peut être défini, dans cette perspective, comme la médiation par laquelle opère l'intentionnalité cognitive lorsqu'elle vise ainsi le réel à travers l'élément de la généralité.

Les propriétés du concept

La tradition rationaliste établit une différence tranchée entre la connaissance intuitive et la connaissance conceptuelle, en lesquelles elle [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université catholique de Louvain (Belgique)

Classification


Autres références

«  CONCEPT  » est également traité dans :

ABSTRACTION

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 905 mots

Terme qui renvoie à tout au moins quatre significations, à la fois indépendantes les unes des autres et pourtant reliées par un jeu de correspondances profondes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraction/#i_12780

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’approche modulariste de l’esprit »  : […] inférées grâce à nos dispositions ou « attentes intuitives », les cognitivistes proposent de distinguer entre « concept » et « schéma conceptuel » (ou « catégorie ontologique »). Alors que l’acquisition de nouveaux concepts dépend de l’expérience, variant par conséquent d’un individu à l’autre, et a fortiori d’une culture à l’autre, les mêmes « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_12780

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rationalité scientifique »  : […] petit (le monde atomique et subatomique). Comme son maître Léon Brunschvicg, il va privilégier, le mouvement de la raison par lequel concept et réel se rapprochent progressivement l'un de l'autre, tout en restant limités à une connaissance phénoménale et non élargie au monde en soi, comme le pensent divers scientismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_12780

BURIDAN JEAN (1300 env.-apr. 1358)

  • Écrit par 
  • Francis RUELLO
  •  • 454 mots

Recteur de l'université de Paris en 1328 et en 1340, commentateur d'Aristote et logicien. L'enseignement en logique de Jean Buridan (Summulae logicae) dépend de celui de Pierre d'Espagne et de celui d'Ockham. S'il reçoit du premier la distinction entre la « signification » d'un nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-buridan/#i_12780

CARNAP RUDOLF (1891-1970)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 2 042 mots

Dans le chapitre « La construction logique du monde et les travaux issus du Cercle »  : […] effective d'un système conceptuel de cette espèce ». Il entend donc réduire les concepts de tous les domaines à un nombre minimal d'éléments de base. Il distingue quatre grandes sphères de la connaissance : les objets socio-culturels (geistige Gegenstände), les objets hétéropsychiques (les autres moi), les objets physiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-carnap/#i_12780

CATÉGORIES

  • Écrit par 
  • Fernando GIL
  •  • 6 074 mots

Dans le chapitre « Plans de la pensée catégoriale »  : […] catégorie » (Métaphysique, 1018 a 35-39). Ces concepts ont une portée plus générale que les catégories isolées. Ils sont les repères formels de toute description de l'expérience, alors que les catégories contribuent d'une façon beaucoup plus positive à la détermination des êtres. En effet, appliquées à la catégorie sui generis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/categories/#i_12780

CHAMP SÉMANTIQUE ET CHAMP LEXICAL

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 169 mots

Dans le chapitre « Le champ lexical »  : […] À ce propos, on se gardera de confondre le champ lexical avec le champ conceptuel, qui désigne l'aire des concepts couverte par un mot ou un groupe de mots. Historiquement, les premières études consacrées aux champs, dans les années 1920-1930, ont été proposées dans une perspective davantage ethnologique et anthropologique que véritablement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champ-semantique-et-champ-lexical/#i_12780

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La phénoménologie »  : […] à propos de cette dernière forme de connaissance. On peut soutenir qu'elle s'enracine en définitive dans la perception, mais il faut admettre que le concept, en tant que tel, est détaché de ses origines ; qu'il a alors des possibilités propres d'articulation, de transformation, d'engendrement, bref une vie autonome dont il faut rendre compte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_12780

ÊTRE, philosophie

  • Écrit par 
  • Giulio GIORELLO
  •  • 4 682 mots

Dans le chapitre « L'existence n'est pas un prédicat »  : […] Bibliopolis, Naples, 1986, pp. 137-155, en particulier pp. 147-155), il observe que « l'existence exprimée avec les mots « il y a » ne peut pas être un trait caractéristique du concept dont il est une propriété, précisément en vertu du fait qu'elle en est une propriété. Dans l'énoncé « il y a des hommes », il semble qu'on parle d'individus, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-philosophie/#i_12780

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le défi empiriste »  : […] Nous projetons ainsi dans le futur nos expériences immédiates et passées, de manière à produire des concepts, qui en sont non seulement des copies lointaines, mais qui s'écartent des données immédiates. L'une de ces projections est l'idée de nécessité, ou plus exactement de nécessité causale, dont la seule origine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_12780

EXTENSION & COMPRÉHENSION, logique

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 443 mots

Distinction introduite par la Logique de Port-Royal et portant sur les idées universelles : « J'appelle compréhension de l'idée les attributs qu'elle enferme en soi, et qu'on ne peut lui ôter sans la détruire, comme la compréhension de l'idée du triangle enferme extension, figure, trois lignes, trois angles, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extension-et-comprehension-logique/#i_12780

FREGE GOTTLOB (1848-1925)

  • Écrit par 
  • Claude IMBERT
  •  • 3 260 mots

Dans le chapitre « Le développement de l'idéographie »  : […] ni ses caractères ni sa donnée de fait ; il doit être conçu comme une « extension de concept ». Ce nouvel outil logique apporté par les Fondements est sans aucun doute un héritage de Port-Royal et de Leibniz. Mais, en reprenant le terme à la tradition, Frege peut, à juste titre, s'attribuer le mérite d'avoir été le premier à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlob-frege/#i_12780

GAYON JEAN (1949-    )

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 1 169 mots

Dans le chapitre « Gayon et l’épistémologie historique »  : […] L’intérêt de Gayon pour l’histoire des concepts tendrait au contraire à le rapprocher du « style français » en histoire et philosophie des sciences, souvent résumé sous le vocable fortement polysémique d’« épistémologie historique » et dont les figures principales furent successivement Gaston Bachelard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gayon/#i_12780

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une pensée en mouvement »  : […] membre qui ne soit ivre », mais il maintenait en même temps, en bon rationaliste, que « le concept (Begriff) est la vraie figure du système scientifique ». Alors, comment surmonter cette dissonance ? Doit-on sacrifier la réalité, mouvante, changeante, discordante, pour sauver un concept guindé, ou bien plutôt assouplir le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_12780

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 497 mots

Dans le chapitre « La logique et l'idéalisme »  : […] que l'idéalisme se sépare du réalisme en accordant au jugement la primauté sur le concept. Ce sont les concepts qui ont d'abord la charge de l'import ontologique. Admettre que le jugement définit des concepts, ou que les concepts dérivent des jugements, équivaut à définir les concepts au moyen des relations ; alors ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/#i_12780

IDÉALTYPE, IDÉAL TYPE ou TYPE IDÉAL

  • Écrit par 
  • Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
  •  • 1 361 mots

le modèle scientifique, ou encore avec le concept générique. Il convient par conséquent de revenir aux sources, c'est-à-dire à Max Weber, qui a proposé cette notion dans le cadre d'une réflexion sur les particularités des concepts dont usent l'histoire et les sciences sociales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealtype-ideal-type-type-ideal/#i_12780

INTELLIGENCE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 6 577 mots

Dans le chapitre « Types d'activités intellectuelles L'abstraction et la formation de concepts »  : […] sont pertinents pour décider de l'appartenance ou de la non-appartenance de l'objet à une classe déterminée. Les différents objets appartenant à la classe, qui est désignée par un symbole (ordinairement un mot), constituent l'extension du concept. Les traits pertinents et les relations qui existent entre eux constituent la définition du concept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence/#i_12780

JUGEMENT

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 858 mots

Dans le chapitre « L'analyse logique du jugement »  : […] écoles ultérieures. Aristote voit dans le jugement (l'ἀπόϕαυσις) la structure intermédiaire entre celle des concepts, qui sont ses composantes, et celle du raisonnement, qui est une ordonnance de jugement servant de prémisses et de conclusions. Cette conception du jugement comme relation entre les concepts explique le privilège qu'il accorde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jugement/#i_12780

LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 12 996 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Gottlob Frege »  : […] dans une série d'articles, Frege explique quelques-uns de ses concepts fondamentaux. Dans « Concept et objet », il précise la différence entre ces deux catégories qui sont à la base de son ontologie : le concept est de nature prédicative, il est essentiellement non saturé et appelle à être complété par l'objet. « Fonction et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique/#i_12780

MACH ERNST (1838-1916)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 4 135 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La philosophie de la connaissance de Mach »  : […] d'où l'on puisse déduire des énoncés sur des phénomènes observables. Certes, les concepts sont des entités mentales, ils n'existent pas comme tels, mais, contre le nominalisme, Mach affirmait qu'ils sont autre chose que des mots : ils sont stables et riches de contenu parce qu'ils sont chargés d'histoire et d'expérience. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-mach/#i_12780

MÉTAPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 9 361 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique kantienne de la métaphysique »  : […] » et « commandent même de les franchir ». Ces principes, dits transcendants, sont ceux mêmes de la raison : ils nous conduisent à des idées dont l'objet ne peut être donné dans aucune expérience. On peut en ce sens parler de concepts de la raison, ou d'idées transcendantales. Kant les déduit a priori des fonctions mêmes du raisonnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphysique/#i_12780

MOORE GEORGE EDWARD (1873-1958)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 564 mots

Dans le chapitre « La critique du psychologisme, de l'idéalisme et du naturalisme éthique »  : […] idées », mais sur ce à quoi nos idées se réfèrent, c'est-à-dire ce que Moore appelle un « concept ». Ce dernier n'est ni un fait mental ni une partie d'un fait mental ; proche de la « forme » platonicienne, il ne varie pas selon les jugements où il apparaît. Le dessein de Moore est ici proche de celui de A. Meinong et de G. Frege : maintenir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-edward-moore/#i_12780

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « « Ex oriente lux » »  : […] divers systèmes de psychologie cognitive où la formation des concepts ne résulte pas d'un processus de perception active, mais d'un mouvement d'impression où les species viennent se déposer dans le cerveau, à titre d'images résiduelles, semblables à leurs objets. Ainsi conçue, la pensée n'est donc plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_12780

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et philosophie »  : […] origines. C'est, en effet, d'abord comme représentation que la philosophie rencontre le mythe et sa prétention épistémologique. Le problème muthos-logos devient alors le problème « représentation-concept ». Si la philosophie est la pensée par concept, c'est une question de savoir si la représentation véhiculée par le mythe peut être considérée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_12780

NIETZSCHE FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 9 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le refus du concept »  : […] de l'être, thèse dont le principe est la réduction de l'être au concept le plus abstrait. Il soulignait que jamais le concept n'égale l'existence, comme la réfutation kantienne de la preuve ontologique l'a établi. Selon la même ligne polémique, Nietzsche en vient très vite à déclarer que « l'être et le connaître sont les deux sphères les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-nietzsche/#i_12780

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Nominalisme et théologie de la création »  : […] extérieur au réel dont il est dit que le mot prononcé à la chose qu'il désigne ; en se présentant comme un concept, il garde l'hétérogénéité du nom à l'être nommé. Ce nominalisme est un terminisme qui traite le concept comme un terme mental, élément d'une langue naturellement commune, signe naturel applicable aux êtres d'une certaine classe. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_12780

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Dans le chapitre « Les objets, le langage et la pensée »  : […] par les logiciens ? Frege propose à cet égard une distinction devenue classique entre objet (Gegenstand) et concept (Begriff), qui nous semble procéder à la fois de deux points de vue. D'une part, de l'opposition entre sujet et prédicat d'une proposition ; le Gegenstand fonctionnant nécessairement comme sujet, car il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_12780

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « Le « terminisme » et le problème des universaux »  : […] les éléments de toute une sémiologie sans laquelle l'esprit ne saurait « déclarer » ce qu'il sait. Le concept, qui n'a lui-même valeur qu'intentionnelle, devient « matériellement signifiant » par l'entremise d'un « terme » (d'où le nom de terminisme donné à cette doctrine) ; il ne s'agit pas, comme pour Roscelin, d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-d-ockham/#i_12780

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 283 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'intentionnalité des pensées »  : […] contenus de pensée et d'attitudes ont, à la différence des sensations, une certaine structure : ils sont composés de ce qu'on appelle ordinairement des concepts. Il paraît difficile d'attribuer à quelqu'un, par exemple, la pensée « que ceci est un bouquet de roses » si l'on ne peut pas lui attribuer la possession des concepts de rose et de bouquet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pensee/#i_12780

PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

  • Écrit par 
  • Francis JACQUES, 
  • Denis ZASLAWSKY
  •  • 13 404 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le présupposé philosophique de l'analyse »  : […] du mouvement. Mais l'important n'est pas là. Les considérations décisives restent des considérations logiques. Seulement, là où le philosophe logicien réfléchit sur les pouvoirs d'inférence de concepts qui n'engendrent pas trop de paradoxes, le philosophe de l'école d'Oxford traite de concepts qui engendrent d'authentiques perplexités (percevoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie-analytique/#i_12780

PRAGMATISME

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 4 590 mots

Dans le chapitre « Le pragmatisme, théorie de la vérité ou théorie de la signification ? »  : […] La signification d'un concept n'est pas une chose. La signification d'un concept est un autre concept dans un système de concepts. Bien loin d'être anti-intellectualiste, le pragmatisme soutient une théorie rationaliste expérimentale de la signification. Cette théorie, que Dewey emprunte à Peirce et développe dans sa Logique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pragmatisme/#i_12780

PSYCHOPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel MEULDERS
  •  • 5 410 mots

Dans le chapitre « Approche phylogénétique »  : […] déjà présent au niveau pathique et iconique, est une condition nécessaire mais non suffisante pour la formation de concepts. Dans la conceptualisation, en effet, l'attention se porte d'un aspect de la perception à un autre, en termes de catégories, de principes ou d'hypothèses, afin de classer l'objet de cette perception dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychophysiologie/#i_12780

RATIONALISME

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 7 618 mots

Dans le chapitre « Le rationalisme hégélien »  : […] dans un langage un mouvement de concepts qui exprime le mouvement réel des choses. Ce que Hegel nomme la « logique » est la succession de ces concepts, rythmée selon le fameux paradigme : thèse-antithèse-synthèse, dans lequel c'est la négation qui engendre les déterminations de plus en plus riches des concepts. Une telle prise de conscience de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rationalisme/#i_12780

RÉALISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Hourya BENIS-SINACEUR
  •  • 2 164 mots

Dans le chapitre « La réalité idéelle des concepts »  : […] empirique des objets mathématiques, au moins des objets primitifs : les figures géométriques et les nombres entiers. L'univers mathématique du réaliste est une « Begriffssphäre », un monde d'objets idéels, conceptuels. Cantor considère que le problème de la « réalité » de l'infini est le même que celui de la « réalité » de n'importe quel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-mathematique/#i_12780

RELATION

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 7 662 mots

Le concept de relation apparaît comme l'un des concepts fondamentaux du discours rationnel. Il semble lié à la pratique de l'analyse, qui constitue elle-même l'un des aspects essentiels de la démarche discursive. L'analyse décompose les unités données dans l'expérience en éléments aussi simples que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relation/#i_12780

SAGESSE

  • Écrit par 
  • Manuel de DIÉGUEZ
  •  • 10 402 mots

Dans le chapitre « L'intelligence visionnaire »  : […] beauté idéale » conçue en elle-même et pour elle-même. Il existait donc des signifiants quintessentiels, des dieux idéaux du réel. Mais le concept est-il un temple naturel dans lequel retentirait la parole du sens ? Qu'y a-t-il de trompeur dans le concept ? Cet oracle serait-il piégé à son tour ? Quel serait alors le démon de l'erreur qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sagesse/#i_12780

SCIENCES - Science et philosophie

  • Écrit par 
  • Alain BOUTOT
  •  • 17 644 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les fondements transcendantaux de la connaissance scientifique : le néo-kantisme »  : […] Critique de la raison pure, d'en faire la théorie. Il a cherché à dégager les concepts « nécessaires et suffisants pour fonder et légitimer » le savoir physico-mathématique. Ces concepts sont, contrairement à ce qu'on pourrait s'imaginer, peu nombreux, et rares sont ceux qui ont été récemment découverts : « Dans toutes nos méthodes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-philosophie/#i_12780

SIGNE ET SENS

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 7 769 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité et le Moyen Âge »  : […] la transcendance des Idées platoniciennes, et lui substituant une notion de « forme » inhérente aux individus concrets, ouvre une autre tradition qui l'emporte au Moyen Âge, la tradition du concept. Le concept n'est pas quelque chose que nous contemplons par l'esprit, mais que nous tirons par abstraction de l'expérience sensible ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-et-sens/#i_12780

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mise à jour d'un ordre du symbolique »  : […] Intuition/concept. L'œuvre de Jean Cavaillès, sa critique de la phénoménologie reposent sur la promotion « d'une philosophie du concept » contre une philosophie du sujet, et jouera le rôle d'un manifeste pour une « sortie » de la phénoménologie et des philosophies de la conscience en général. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_12780

SYNTHÈSE, philosophie

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 343 mots

Pour présenter la synthèse, on s'inspirera plus particulièrement de deux philosophes qui ont fait d'elle un moment essentiel de la pensée : Kant et Hegel. Kant introduit la distinction entre les jugements analytiques, qui élucident et expliquent un concept sans communiquer d'information nouvelle (par exemple : « Tous les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synthese-philosophie/#i_12780

TARSKI ALFRED (1902-1983)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 1 076 mots

Dans le chapitre « Le concept de vérité »  : […] syntaxiques qu'il avait suivies jusqu'alors, et il s'efforça de mettre au point des concepts sémantiques correspondant plus fidèlement aux notions utilisées dans le langage ordinaire – principalement le concept de vérité et celui de conséquence logique. Le premier est analysé dans sa célèbre étude sur Le Concept de vérité dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-tarski/#i_12780

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « La théorie des sciences humaines »  : […] connaissance totale du réel. Toutes abordent le réel au moyen de concepts abstraits qui sont plus ou moins adéquats, suivant qu'ils ont été plus ou moins rigoureusement élaborés. De toute façon il y a un hiatus insurmontable entre le concept et le réel. Étant donné que chaque science est un point de vue, elle comporte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weber-max-1864-1920/#i_12780

WITTGENSTEIN LUDWIG

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 4 203 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jeux de langage »  : […] La notion de jeu de langage fournit en outre l'exemple privilégié de ce que Wittgenstein entend par concept philosophique. Par opposition aux concepts abstraits strictement définis par une classe de propriétés communes, les concepts philosophiques ont l'unité floue d'un « air de famille ». Le but de l'analyse philosophique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-wittgenstein/#i_12780

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean LADRIÈRE, « CONCEPT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept/