Histoire de la philosophie occidentale


ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 693 mots
  •  • 9 médias

La réflexion sur l'animalité se distingue radicalement d'une approche zoologique comme d'une approche ethnologique qui présenterait les modes de relations aux animaux propres aux diverses sociétés humaines. C'est vers le discours philosophique qu'il convient de se tourner pour appréhender ce concept supposé dire l'essence de l'animal. Dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_0

CONTINU & DISCRET

  • Écrit par 
  • Jean-Michel SALANSKIS
  •  • 7 682 mots

Dans le chapitre « Investissement philosophique de l'opposition »  : […] Il existe une tradition philosophique rattachant le continu à l'Identité, au Même, à la Permanence : le structuralisme, qui pensait mener un combat contre ces figures, et tout particulièrement contre l'historicisme, nous a incité à considérer de préférence cette tradition, pour mieux la rejeter. Peut-être tire-t-elle sa force de la pensée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/continu-et-discret/2-investissement-philosophique-de-l-opposition/

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 302 mots
  •  • 2 médias

L'« Amérique », avant même de désigner un continent ou une nation, est communément assimilée à un « monde » ou à un « esprit » qui s'incarne dans les États-Unis d'Amérique, sources de réactions diverses et contradictoires, à la mesure de l'étendue d'un territoire, de ses contrastes et des particularités de son histoire. Cette histoire, singulière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-philosophie/#i_0

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 370 mots
  •  • 6 médias

Un débat domine, depuis toujours, l' anthropologie . Suffit-il, pour situer l'homme, de le placer, simplement, en tête de la lignée des mammifères supérieurs, en lui accordant cette primauté parce qu'il se trouve doté d'un caractère, d'une « différence spécifique », qui le distingue de tous les autres membres de cette lignée, proches et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_0

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 410 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Matérialisme dialectique et histoire de la philosophie »  : […] Il n'y a du nouveau que par rapport à l'ancien : tout de suite se pose donc la question du rapport de la nouvelle philosophie à celles qui l'ont précédée. Le matérialisme dialectique n'est pas la mort de la philosophie, puisqu'il est encore philosophie (sinon « une » philosophie) : d'une certaine manière, avec lui l'histoire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-le-materialisme-dialectique/2-materialisme-dialectique-et-histoire-de-la-philosophie/

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 476 mots

Dans le chapitre « Le moi et l'histoire de la philosophie »  : […] Les Anciens : l'exemple de Plotin Les Anciens se passaient de la notion du moi, non par ignorance de la psychologie (et moins encore de la morale), mais parce que la psychologie qu'ils élaboraient se reliait à une cosmologie, à une ontologie qui étudiaient l'organisation universelle et qui situaient l'homme, à son rang, dans l'ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/1-le-moi-et-l-histoire-de-la-philosophie/

PHILOSOPHIQUES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Jacques MOUTAUX
  •  • 6 758 mots

Dans tous les domaines de la pensée, de la production et de l'action, les systèmes répondent à l'exigence rationnelle d'unité et de cohérence. Les difficultés propres aux systèmes philosophiques tiennent à ce que, la philosophie ne formant pas un corps unifiable de doctrines, l'exigence de rationalité s'y divise en une pluralité de systèmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-philosophiques/#i_0

POSITIVISME, notion de

  • Écrit par 
  • Jean LECLERCQ
  •  • 1 388 mots

Le mot positivisme (1830) – dont le Vocabulaire de Lalande donne une histoire détaillée – fut rapidement complété par le terme positiviste (1835) dont les connotations sont variables (l'utilisation négative a pris son essor dans les milieux catholiques au moment de l'opposition à Littré). Mais tous deux dérivent de la notion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/positivisme-notion-de/#i_0

RAISON

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 13 194 mots
  •  • 1 média

Le terme de raison – du latin ratio, qui désigne à l'origine le calcul pour prendre ensuite le sens de faculté de compter, d'organiser, d'ordonner – possède dans toutes les langues modernes une multitude d'acceptions qui, cependant, par des détours plus ou moins longs, peuvent être ramenées au sens premier. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raison/#i_0

SÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Julia KRISTEVA
  •  • 5 450 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fondateurs de la sémiotique moderne »  : […] Peirce et le positivisme logique L'apparition d'une nouvelle science, l'axiomatique, appelée à assurer la compatibilité logique des différentes branches de la nouvelle géométrie qui vont se développer au xix e siècle, semble avoir déterminé la formulation explicite du projet sémiotique moderne. D'abord, George Boole, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semiologie/2-les-fondateurs-de-la-semiotique-moderne/