Wladimir VODOFF

directeur d'études à l'École pratique des hautes études

ALEXANDRE IAROSLAVITCH NEVSKI (1220-1263)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 432 mots

Fils de Iaroslav Vsevolodovitch, prince héréditaire de Pereïslav-Zalesski — au nord de Moscou —, le jeune Alexandre apparaît d'abord comme le brillant second de son père, devenu grand-prince de Vladimir. Il se voit confier notamment la fonction de prince de Novgorod au moment où les territoires russes occidentaux sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-iaroslavitch-nevski/#i_0

ANDRÉ BOGOLIOUBSKI (1111 env.-1174), grand-prince de Vladimir (1157-1174)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 426 mots

Fils du prince Iouri (Georges) Dolgorouki et d'une princesse polovtsienne, André Bogolioubski est élevé dans la principauté de Rostov-Souzdal où règne son père. Contre son gré, il doit participer à des expéditions lointaines qui procurent à Iouri le titre de prince de Kiev. Mais, dès 1155, André quitte définitivement Kiev et le sud de la Russie pour s'installer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bogolioubski/#i_0

ARCHIMANDRITE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 201 mots

Titre (dont le sens étymologique signifie « gardien de la bergerie ») apparu en Syrie dès le ive siècle, en concurrence avec celui d'higoumène, pour désigner le supérieur d'un monastère. À partir du vie siècle, l'archimandrite devient le chef d'un ensemble de monastères. Puis, de plus en plus souvent dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archimandrite/#i_0

BASILE III IVANOVITCH (1479-1533) grand-prince de Moscou (1505-1533)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 303 mots

Fils d'Ivan III et de Sophie Paléologue, Basile, devenu grand-prince de Moscou dès 1505, peu avant la mort de son père, achève l'unification de la Russie par l'annexion officielle de la cité de Pskov (1510) et de la grande-principauté de Riazan en 1517. Reprenant la guerre contre l'É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basile-iii-ivanovitch/#i_0

BORIS GODOUNOV (1551 env.-1605) tsar de Russie (1598-1605)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 395 mots

Descendant d'une famille noble d'origine tatare mais russifiée depuis le xive siècle, Boris Godounov s'impose à la tête de l'État moscovite vers 1587, comme conseiller du tsar Théodore (Fedor), fils et successeur d'Ivan le Terrible et marié à la sœur de Boris. Quand le tsar meurt sans laisser d'héritier (son unique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-godounov-1551-env-1605-tsar-de-russie-1598-1605/#i_0

BOYARD

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 711 mots

Terme attesté dans les langues slaves orientales (russe : sing. bojarin, plur. bojare) et méridionales (sous la forme boljarin), « boyard » sert à désigner les membres de l'aristocratie.En Russie, le groupe des boyards a une double origine : la truste princière (droujina) ; l'aris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boyard/#i_0

CHOUÏSKI LES

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 361 mots

Descendants de la dynastie de Souzdal (Nijni Novgorod), dont l'indépendance politique prit fin sous le règne du grand-prince de Moscou Basile Ier (1389-1425), les princes Chouïski doivent leur nom à la localité de Chouïa (aujourd'hui dans l'oblast d'Ivanovo). Passés au service de la monarchie moscovite, les Chouïski […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chouiski/#i_0

CODES RUSSES

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 970 mots

Le plus ancien code judiciaire russe est la Russkaja Pravda (Justice russe), conservée dans deux rédactions. La première, dite rédaction brève, est généralement attribuée au règne de Iaroslav (Jaroslav) le Sage (1016-1054) pour la première partie, à celui de ses fils (av. 1073) pour la deuxième, à la fin du xie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codes-russes/#i_0

DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 563 mots

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), rav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/#i_0

DROUJINA

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 103 mots

Formé sur drug (ami), le terme droujina (družina) est utilisé dans les sources russes les plus anciennes pour désigner la truste du prince (xe-XIIe s.), dont les membres constituaient le noyau de l'armée princière. À l'intérieur de la droujina, on distingue un groupe d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droujina/#i_0

ÉTATS GÉNÉRAUX, Russie

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 412 mots

Par analogie avec l'histoire de France, on désigne ainsi les assemblées convoquées par les tsars de Moscou, assemblées qui portèrent en russe le nom de Zemskij sobor, ou encore Soviet vseja zemli (Conseil de tout le pays).La première convocation de cette assemblée semble remonter à 1549-1550 au début du règne personnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-generaux-russie/#i_0

GRAND-RUSSIEN

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 243 mots

En russe velikorus ou velikoros. L'expression « Grand-Russien » est apparue au xve siècle pour désigner le rameau septentrional des Slaves orientaux, appelés tous jusque-là « Russes », au moment où se dessinait la différence entre trois groupes linguistiques, russe, ukraini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-russien/#i_0

IAROSLAV VLADIMIROVITCH LE SAGE (978-1054) prince de Kiev (1019-1054)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 286 mots

Prince de Novgorod en 1010, Iaroslav montre des velléités d'indépendance à l'égard de son père, Vladimir le Grand. Sorti vainqueur des luttes fratricides qui suivirent la mort de celui-ci (1015-1019), il s'installe à Kiev, mais doit, de 1024 à 1034, reconnaître la souveraineté de son frère Mstislav sur la rive gauche du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iaroslav-vladimirovitch-le-sage/#i_0

IVAN Ier DANILOVITCH KALITA (1304-1341) grand-prince de Moscou (1325-1341)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 226 mots

Après avoir secondé son frère Iouri, Ivan lui succède en 1325 à la tête de la principauté de Moscou, fondée à la fin du xiiie siècle par leur père, Daniel. Le nouveau prince continue la lutte menée par son aîné contre la principauté de Tver pour l'obtention du titre de grand-p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-ier-danilovitch-kalita/#i_0

IVAN III LE GRAND (1440-1505) grand-prince de Moscou (1462-1505)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 482 mots

Grand-prince en 1462, Ivan hérite de son père, Basile II, non seulement son titre mais aussi un domaine princier (oudel), suffisamment important pour lui assurer la suprématie sur ses frères, dont les territoires seront presque tous annexés durant le règne. L'unification de la Russie du Nord-Est sous l'égide de Moscou progresse rapidement  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-iii-le-grand/#i_0

KOTOCHIKHINE GRIGORI KARPOVITCH (1630 env.-1667)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 141 mots

Sous-secrétaire (podiatchi) au Bureau des ambassadeurs (Posolski prikaz), Grigori Karpovitch Kotochikhine participe aux pourparlers avec la Suède en 1658 et en 1661, mais, stipendié par le roi de Pologne, il doit s'enfuir de Moscou pour éviter une accusation d'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-karpovitch-kotochikhine/#i_0

KOURBSKI ANDREÏ MIKHAÏLOVITCH (1528-1583)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 451 mots

De vieille souche nobiliaire, descendant des princes de Iaroslavl, le prince Andreï Mikhaïlovitch Kourbski apparaît déjà parmi les conseillers du jeune tsar Ivan IV, ce groupe qu'il appellera plus tard lui-même Izbrannaja Rada (le « Conseil choisi »). On le trouve aux côtés du monarque lors de la pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrei-mikhailovitch-kourbski/#i_0

MÉTROPOLITE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 808 mots

Le titre de métropolite, qui ne correspond pas exactement à celui de métropolitain dans l'Église latine, bien qu'il soit actuellement employé en un sens assez large dans l'orthodoxie, appartient, à l'origine, à l'ecclésiologie russe. Son histoire a été d'abord marquée par l'importance qu'ont eue, en Russie, les sièges métropolitains de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolite/#i_0

NIJNI-NOVGOROD

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 365 mots

Cinquième ville de Russie et capitale de l'oblast (région) homonyme, Nijni-Novgorod est la ville principale de la région de la Volga. Fondée en 1221 au confluent de la Volga et de l'Oka dans le dessein de défendre le pays russe face aux Bulgares de la Kama, Nijni-Novgorod fut ainsi dénommée du fait de sa situation dans le bas pays (nijni : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nijni-novgorod/#i_0

NOBLESSE RUSSE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 586 mots

La noblesse russe connaît deux origines : la truste princière (družina) et l'aristocratie terrienne dont les représentants sont appelés les boyards (bojare). Ces deux catégories se confondront vers la fin du xiie siècle. Plus tard, dans les nouvelles principautés de la Russie du Nord-Est, c'est l'aristocratie lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse-russe/#i_0

NOVGOROD

  • Écrit par 
  • Jean BLANKOFF, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 1 048 mots

Les premières mentions de Novgorod, dont le nom signifie « ville neuve », remontent au ixe siècle ; située sur le Volkhov, près du lac Ilmen, au nord de la voie commerciale reliant « les Varègues aux Grecs », la cité de Novgorod est l'un des deux centres de la Russie kiévienne. Très tôt, des tendances séparatistes à l'égard de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/novgorod/#i_0

OLEG, prince de Kiev (882-912 ou 922)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 122 mots

Sous ce nom, la Chronique des temps passés (compilation des xie-xiie s.) a conservé le souvenir du chef varègue, parent de Rurik, qui a imposé son pouvoir (d'après la Chronique, en qualité de tuteur du jeune prince Igor) à Kiev e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oleg/#i_0

OPRITCHNIKI

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 170 mots

En 1565, le tsar Ivan IV le Terrible, en conflit avec les boyards, se tailla dans l'empire moscovite un territoire particulier, l'opritchnina (opričnina), qu'il plaça sous son administration directe. Le centre de l'opritchnina fut le bourg Alexandrov (Aleksandrova sloboda), à une centaine de kilomètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opritchniki/#i_0

PRIKAZE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 520 mots

Le mot russe prikaz (pluriel prikazy) signifie étymologiquement un « ordre », une « mission ». C'est à partir de ce sens que le terme a été appliqué à des unités administratives chargées, dans le cadre de la monarchie moscovite, de fonctions précises. Si le terme n'apparaît avec cette valeur que relativement tard dans le xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prikaze/#i_0

RIAZAN

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 310 mots

La région située entre le cours inférieur de l'Oka et le cours supérieur du Don se sépara, progressivement, au xiie siècle, de la principauté de Tchernigov et échut à une branche cadette de cette dynastie. Menacée dans son existence même par les princes de Vladimir (fin du xiie et début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riazan/#i_0

ROMANOV LES

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 420 mots

Ce patronyme, qui était celui d'un boyard de la première moitié du xvie siècle, Roman (mort en 1543), appartient à une importante lignée de la noblesse moscovite médiévale. Le plus ancien de ses représentants, André Kobyla, était déjà au service du grand prince Siméon le Fier (mort en 1359) ; les descendants d'An […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-romanov/#i_0

ROUBLE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 820 mots

À la limite du xiiie et du xive siècle, le rouble apparaît en Russie, à Novgorod. À une époque où le pays ignorait la frappe de la monnaie, ce terme semble avoir désigné les lingots d'argent, appelés aussi grivny, qui servaient aux paiements imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouble/#i_0

RUSSES PRINCIPAUTÉS

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 829 mots

Le mot kniaz (knjaz'), apparenté au haut-allemand kuning, désigne le chef varègue que l'on trouve à la tête de l'État kiévien à partir de la fin du ixe siècle (descendants, selon la légende, du chef plus ou moins mythique Riourik, les princes russes sont parfois appelés Riourikides). Le carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principautes-russes/#i_0

SERVAGE, Russie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 1 257 mots

Au début de l'histoire russe, la masse rurale, désignée le plus souvent par le substantif smerd, était composée d'hommes libres. Avec l'extension des grandes propriétés appartenant aux princes, aux boyards ou à l'Église, une partie des paysans se trouva placée dans la dépendance économique des grands propriétaires ; en échange d'une parcelle de terre, de l'habitat et de l'outil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/servage-russie/#i_0

TRIBUT, Russie

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 170 mots

Dès l'établissement du joug mongol (1240), la Russie doit acquitter un tribut à la Horde d'or. À l'origine, il est perçu directement par des fonctionnaires mongols, après le recensement de la population. Mais, au début du xive siècle, le tribut, appelé couramment vychod (le terme général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribut-russie/#i_0

TSAR

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 431 mots

Forme slave tardive (la forme ancienne est cěsarǐ, du latin cæsar), tsar sert au Moyen Âge à désigner l'empereur romain, byzantin ou germanique. Voulant affirmer son indépendance et cherchant à rivaliser avec Byzance, Syméon de Bulgarie prit, en 919, le titre de tsar (car') des Bulgares et des Grec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsar/#i_0

TVER, anc. KALININE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 480 mots

Située au confluent de la Tvertsa et de la Volga, entre Novgorod et le bassin de la Volga moyenne, la ville de Tver devient en 1247 la capitale d'une principauté autonome, échue à Iaroslav Iaroslavitch, frère d'Alexandre Nevski. Grâce à sa position économique et stratégique, cette principauté devient l'une des plus puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tver-kalinine/#i_0

VLADIMIR Ier SVIATOSLAVITCH saint (956 env.-1015)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 335 mots

Obligé de se réfugier en Scandinavie en 972, à la mort de son père, Sviatoslav, Vladimir réussit à s'imposer comme prince de Kiev, grâce à l'appui d'une troupe varègue (978-980). Là, il étend son autorité sur l'ensemble des tribus slaves de l'Europe orientale, élargissant la frontière de l'État kiévien vers l'est et le sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-ier-sviatoslavitch/#i_0

VLADIMIR VSEVOLODOVITCH MONOMAQUE (1053-1125) grand-prince de Kiev (1113-1125)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 319 mots

Petit-fils de Iaroslav le Sage par son père (Vsevolod) et de Constantin IX Monomaque (d'où le surnom du prince) par sa mère, Vladimir reçoit, en 1078, de son père, devenu grand-prince de Kiev, la principauté de Tchernigov, mais doit, après la mort de Vsevolod et plusieurs années de luttes dynastiques, céder cette principauté à son cousin Oleg (de 1093 à 1097) e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-vsevolodovitch-monomaque/#i_0

VOÏVODE ou VOÏEVODE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 433 mots

Ce terme slave (voevoda, plur. voevody), qui signifie littéralement « chef de guerre », était connu depuis les temps les plus reculés ; il est attesté au xe siècle par Constantin Porphyrogénète.En Russie, selon les sources plus anciennes, il désigne n'importe quel dignitaire chargé d'un commandement militaire. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voivode-voievode/#i_0