PRIKAZE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot russe prikaz (pluriel prikazy) signifie étymologiquement un « ordre », une « mission ». C'est à partir de ce sens que le terme a été appliqué à des unités administratives chargées, dans le cadre de la monarchie moscovite, de fonctions précises. Si le terme n'apparaît avec cette valeur que relativement tard dans le xvie siècle, la réalité institutionnelle qu'il recouvre tire ses origines du règne d'Ivan III (1462-1505), lorsque l'accroissement considérable du territoire de la grande-principauté de Moscou et l'établissement de rapports suivis avec d'autres États ont fait éclater l'ancienne organisation administrative domaniale concentrée autour du Trésor princier (Kazna).

Les prikazes les plus anciens semblent être le Razrjadnyj prikaz (Bureau de répartition des offices), qui veillait à l'organisation de l'armée ; le Pomestnyj prikaz (Bureau des bénéfices), chargé de la distribution des terres aux serviteurs du prince ; le Posol'skij prikaz (Bureau des ambassadeurs), chargé des relations extérieures ; le Kazennyj prikaz (Bureau du Trésor), chargé de la gestion des revenus princiers. Dans le courant du xvie siècle et surtout au xviie siècle, les prikazes connaissent un développement pléthorique et anarchique : si les uns sont chargés des fonctions d'un ministère dans le sens moderne, d'autres se voient confier la gestion d'un secteur géographique (l'ancien khānat de Kazan [Kazan'] ou la Sibérie), certains n'ont qu'une existence éphémère. Un essai de centralisation est tenté vers 1650-1660, où certains prikazes (en particulier, celui des « Affaires secrètes », prikaz tajnych del) sont soumis directement au tsar et sont chargés de superviser l'ensemble de l'institution. Mais seule une réforme radicale de Pierre le Grand, qui aboutit à la suppression des prikazes et à leur remplacement par des « collèges » (1718-1720) — prédécesseurs des ministères modernes —, met fin à l'imbroglio administratif de la monarchie moscovite. Une liste complète des prikazes est donnée dans le tome XI (1968) de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PRIKAZE  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Ivan IV le Terrible »  : […] La poussée colonisatrice des paysans russes se heurtait à l'est au khanat de Kazan (Kazan'), héritier de la Horde d'Or, qui rassemblait les populations turques et finnoises de la moyenne Volga et de la région préouralienne (Mordves, Oudmourtes, Mariis, Tchouvaches, Tatars, Bachkirs). Les conquêtes d'Ivan IV le Terrible, s'emparant de Kazan en 1552, d'Astrakhan (Astrakhan') en 1556, ont fait dispa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42980

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « PRIKAZE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/prikaze/