ROMANOV LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce patronyme, qui était celui d'un boyard de la première moitié du xvie siècle, Roman (mort en 1543), appartient à une importante lignée de la noblesse moscovite médiévale. Le plus ancien de ses représentants, André Kobyla, était déjà au service du grand prince Siméon le Fier (mort en 1359) ; les descendants d'André apparaissent comme témoins dans les testaments des grands princes Dmitri Donskoï et Basile Ier.

La fille de Roman, Anastasie, épouse en 1547 le jeune tsar Ivan IV le Terrible, sur lequel elle semble avoir exercé, jusqu'à sa mort (1560), une influence bénéfique. Quant au fils de Roman, Nikita (mort en 1586), il fut l'un des hommes politiques les plus importants du xvie siècle russe ; on le trouve, en particulier, à la tête du gouvernement pendant les deux premières années (1584-1586) du règne de son neveu Théodore (Fédor), fils d'Ivan le Terrible et d'Anastasie. Aussi, le fils de Nikita, Théodore, revendique-t-il la couronne impériale, à la mort (sans héritier) du tsar son homonyme (1598). Mais celle-ci échoit à l'habile Boris Godounov qui, une fois tsar, fait arrêter son adversaire et le contraint à entrer dans les ordres (il reçoit alors le nom de Philarète) où il poursuit sa carrière. Elle le mènera, après bien des péripéties, à la fonction de patriarche de l'Église russe (1619-1633). Entre-temps, les états généraux (Zemskij sobor) avaient élu, comme tsar, à l'issue du Temps des troubles, le fils de Théodore Philarète, Michel (1613), installant ainsi sur le trône la dynastie des Romanov. Il faut toutefois remarquer qu'à partir de Pierre III (1761-1762), petit-fils de Pierre le Grand par sa mère Anne, et Hohenzollern par son père, les souverains russes ne se rattachent plus au fondateur de la dynastie que par la ligne féminine. Ajoutons encore que, par deux fois, le trône échut aux épouses des empereurs précédents : Catherine Ire de 1725 à 1727 et Catherine II de 1762 à 1796. Néanmoins, le patronyme Romanov sera conservé par tous les souverains russes jusqu'à Nicolas II (détrôné en 1917, mort en 1918) ; en 1913, le tricentenaire de l'élection de Michel fut marqué par d'importantes solennités.

Nicolas II inspecte les troupes

Nicolas II inspecte les troupes

photographie

Lui-même en uniforme cosaque, le tsar Nicolas II (1868-1918), à cheval, inspecte les troupes cosaques, en janvier 1917. 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

Afficher

Dominée par la forte personnalité de Pierre le Grand (1672-1725), la dynastie des Romanov n'a donné, dans l'ensemble, que des souverains médiocres.

—  Wladimir VODOFF

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROMANOV LES  » est également traité dans :

ALEXIS Ier MIKHAÏLOVITCH (1629-1676) tsar de Russie (1645-1676)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 380 mots

Fils unique du tsar Michel Romanov, Alexis, homme cultivé et réputé pour sa « très grande douceur », était en réalité un conservateur dévot, qui laissa le pouvoir entre les mains de ses parents (E. Miloslavski, V. I. Morozov), de ses favoris (A. Matveïev) ou du patriarche Nikon. Le long règne d'Alexis (1645-1676) est loin d'être paisible : à l'intérieur, la corruption, la multiplication des taxes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-ier-mikhailovitch/#i_42956

CATHERINE Ire (1684-1727) impératrice de Russie (1725-1727)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 498 mots

Quand les Russes mettent Marienbourg à sac en 1702, Marthe Skavronskaïa fait partie du butin. Les témoignages postérieurs auront beau jeu, connaissant l'origine modeste de l'impératrice, de dénigrer sa taille « petite et ramassée », son teint « fort basané », son maintien « sans air ni grâce ». Il faut croire pourtant qu'elle ne manquait pas de charme, à en juger par sa biographie : orpheline d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-ire/#i_42956

ÉLISABETH PETROVNA (1709-1762) impératrice de Russie (1741-1762)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER
  •  • 233 mots

Souveraine qui doit son importance historique à sa valeur de symbole : la révolution de palais (25 nov. 1741), qui place sur le trône la fille de Pierre le Grand, marque la revanche de la garde impériale sur les Allemands qui dominaient la Russie depuis 1730. Au cours du règne, une série de hasards heureux confirment cette revanche : pendant la guerre de Sept Ans, l'armée russe met Frédéric II aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elisabeth-petrovna/#i_42956

MICHEL FEODOROVITCH ROMANOV (1596-1645) tsar de Russie (1613-1645)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 441 mots

Tsar de Russie (1613-1645), né le 22 (12 selon le calendrier grégorien) juillet 1596, mort le 23 (13) juillet 1645 à Moscou. Petit-fils de Nikita Romanovitch Romanov et fils de Fedor Nikititch Romanov, Michel Feodorovitch Romanov est, par sa mère, le neveu du dernier tsar de la maison de Riourik, Fedor I er (r. 1584-1598). Lorsque le Zemskij Sobor (états généraux) se réun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-feodorovitch-romanov/#i_42956

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le centre du royaume des Romanov »  : […] Les xvi e et xvii e  siècles sont une période capitale de l'histoire de Moscou, dont le rôle grandit avec le développement de la puissance russe qui a noué des rapports diplomatiques avec les États d'Occident et entretient un commerce actif avec l'Angleterre, la Hollande et la Suède. Les négocian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_42956

PAUL Ier (1754-1801) empereur de Russie (1796-1801)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 457 mots

Le grand-duc héritier du trône de Russie Paul reçoit une très bonne éducation, et dans la première partie de sa vie c'est un homme d'apparence équilibrée qui produit lors de son voyage en Europe, et en particulier à la cour de France, une excellente impression. La mort de sa première femme l'affecte beaucoup, mais sa seconde épouse, une femme remarquable, Sophie-Thérèse de Wurtemberg, qui prendra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ier/#i_42956

PHILARÈTE, FEDOR NIKITITCH ROMANOV (1554 env.-1633) patriarche de Moscou (1619-1633)

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD
  •  • 418 mots

Fils aîné de Nikita Romanovitch Romanov, neveu par alliance d'Ivan le Terrible et cousin de Fedor I er , dernier tsar de la maison de Riourik. En haine des Romanov, Boris Godounov l'enlève à sa femme et à son jeune fils Michel pour le faire moine. Fedor Romanov prend alors le nom de Philarète (1598). Il subit le contrecoup du temps des Troubles. Le premier faux Dmitri (160 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fedor-nikititch-philarete/#i_42956

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

De son vivant déjà, Pierre le Grand a soulevé à la fois admiration et critique. « Antéchrist » pour les uns, héros créateur pour les autres, il a été, après sa mort, au centre de toutes les discussions relatives à l'histoire de la Russie. Catherine II s'est constamment référée à son glorieux prédécesseur. Au xix e  siècle les conservateurs lui on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand-1672-1725/#i_42956

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La révolution de février 1917 et la chute du tsarisme »  : […] Spontanéité et improvisation caractérisent les journées de février 1917. Certes, au début de 1917, la crise politique que connaît le régime tsariste est profonde. Néanmoins, ni l'opposition modérée, ni l'opposition révolutionnaire, ni les « masses » de Petrograd , dont le rôle sera capital durant les événements de février, ne semblent prêtes à une révolution, qui, en quelques jours, emporte une dy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/#i_42956

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le temps des Troubles »  : […] L'État russe a failli sombrer pendant le temps des Troubles au début du xvii e  siècle . Ruiné économiquement par la guerre livonienne (1558-1583), affaibli par la rivalité des grandes familles à la mort d'Ivan IV (1584) il est gouverné durement par Boris Godounov (Godunov), tsar élu par le Zemski Sobor en 1598, mais tout-puissant dès 1588. Sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42956

SOPHIE ALEXEÏEVNA (1657-1704) régente de Russie (1682-1689)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 224 mots

Grâce à l'appui de la famille Miloslavski et des régiments de la garde, les streltsy , Sophie Alexeïevna exerça la régence au nom des deux tsars, ses frères, Ivan V et Pierre I er , de 1682 à 1689, mais abandonna le gouvernement à son favori le prince V. V. Golitsyne, homme cultivé et libéral, mais piètre général. L'événement majeur de cette période e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sophie-alexeievna/#i_42956

TEMPS DES TROUBLES (1598-1613)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 586 mots

On désigne ainsi la période particulièrement agitée de l'histoire russe qui commence à la mort du dernier descendant des Riourikides en 1598, le tsar Fiodor, et s'achève par l'établissement d'une nouvelle dynastie, celle des Romanov. Cette crise revêt trois aspects fondamentaux : tout d'abord, il s'agit d'une crise dynastique. Il n'existait pas de loi de succession au trône. En dépit des décisions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-des-troubles/#i_42956

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « ROMANOV LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-romanov/