CHOUÏSKI LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Descendants de la dynastie de Souzdal (Nijni Novgorod), dont l'indépendance politique prit fin sous le règne du grand-prince de Moscou Basile Ier (1389-1425), les princes Chouïski doivent leur nom à la localité de Chouïa (aujourd'hui dans l'oblast d'Ivanovo). Passés au service de la monarchie moscovite, les Chouïski jouent un rôle important dans l'histoire de l'État russe du xve et du xvie siècle, tout particulièrement après la mort de Basile III (1533) et encore plus après celle de sa veuve, la régente Hélène Glinskaïa en 1538, pendant la minorité d'Ivan IV. Dans la lutte pour le pouvoir qui occupe l'histoire politique de cette époque, les Chouïski apparaissent comme les défenseurs de l'aristocratie terrienne (les boyards) contre le pouvoir monarchique et la nouvelle classe de serviteurs (les dvoriane) dont celui-ci cherche à s'entourer. Aussi figurent-ils parmi les adversaires les plus haïs d'Ivan le Terrible qui, dès l'âge de treize ans, fait supplicier l'un d'eux.

Écartés du pouvoir pendant la seconde moitié du xvie siècle par Ivan le Terrible, puis par Boris Godounov, les Chouïski prennent leur revanche, à la faveur du Temps des troubles. L'un d'entre eux est proclamé tsar en 1606 à la suite du renversement du faux Dimitri. Élu par ses pairs les boyards, le nouveau tsar, Basile IV Chouïski, s'engage à ne pas gouverner sans eux. En fait, son court règne (1606-1610) sera consacré à la lutte contre le soulèvement populaire de Bolotnikov et contre l'entreprise du second faux Dimitri soutenu par la Pologne. Après les victoires brillantes remportées par le neveu du tsar Basile IV, le jeune Michel Skopine-Chouïski (dont le portrait est l'un des premiers chefs-d'œuvre de l'art pictural russe profane), les troupes moscovites sont défaites par l'armée polonaise (Michel Skopine-Chouïski venait de mourir, peut-être empoisonné) sur la route de Smolensk et le « tsar des boyards » est renversé par ceux-là même qui l'avaient intronisé (1610).

—  Wladimir VODOFF

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHOUÏSKI LES  » est également traité dans :

BOLOTNIKOV IVAN ISSAÏEVITCH (mort en 1608)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 592 mots

Chef du soulèvement populaire qui éclate dans le sud-ouest de la Russie en 1606-1607 et qui menace un moment l'ordre social, après l'accession au trône du tsar Chouïski (1606-1610), représentant de la haute noblesse. Né serf du prince Teliatevski, Bolotnikov aspire tout jeune à la liberté, qu'il obtient en s'enfuyant chez les cosaques du Don. Capturé peu après par les Tatars, il est vendu comme es […] Lire la suite

TEMPS DES TROUBLES (1598-1613)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 586 mots

On désigne ainsi la période particulièrement agitée de l'histoire russe qui commence à la mort du dernier descendant des Riourikides en 1598, le tsar Fiodor, et s'achève par l'établissement d'une nouvelle dynastie, celle des Romanov. Cette crise revêt trois aspects fondamentaux : tout d'abord, il s'agit d'une crise dynastique. Il n'existait pas de loi de succession au trône. En dépit des décisions […] Lire la suite

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « CHOUÏSKI LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-chouiski/