HORDE D'OR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom sous lequel est connu le khānat fondé dans les plaines russes, au nord de la mer Noire et de la Caspienne, par la branche gengiskhanide aînée au xiiie siècle. La région, occupée au sud par des nomades de race turque, les Kiptchak (ou Coman ou Polovtsy), au nord par les Bulgares de la Volga et les principautés russes, est conquise en 1222/23 par les Mongols que commandent Jebe et Sübötei. Relevant alors de l'autorité virtuelle du fils aîné de Gengis-khān, Jöči, elle passe en héritage en 1227 au deuxième fils de ce dernier, Batu (mort en 1255/56), qui l'organise en un État pratiquement indépendant de l'Empire mongol, avec une capitale de type nomade, Sarai, sur la Volga. Batu anéantit, entre 1237 et 1241, le khānat bulgare, soumet définitivement les Kiptchak (desquels son royaume ou ulus va prendre le nom) et les principautés russes, qui ne sauvent leur intégrité culturelle et religieuse qu'au prix d'un lourd tribut annuel et d'une reconnaissance de vassalité. La principauté de Novgorod, au nord-ouest, conserve seule son indépendance politique.

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

Vidéo

Gengis-Khan. Empire mongol. Croisades en Europe. Émergence du Mali en Afrique.Le XIIIe siècle est celui des Mongols. À partir de 1206, les troupes de Gengis Khan déferlent sur l'Asie et l'Europe. Xixia, Jin, Kharezm, Qipcaq, principautés russes sont vassalisés.Les descendants du conquérant... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

Vidéo

Croisades. Les shahs du Khwarazm supplantent les Seldjoukides. Apogée anasazi en Amérique du Nord.Malgré ses rivalités internes, opposant notamment les rois capétiens à l'État anglo-angevin des Plantagenets, l'Occident chrétien s'étend en Méditerranée.Les Almohades, qui ont remplacé les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La conversion à l'islam des souverains de la Horde d'or, une première fois sous le règne de Berke (1257-1267), frère et successeur de Batu, puis définitivement sous Özbek (ou Üzbek, qui règne de 1313 à 1341, descendant direct de Batu, à la troisième génération), marque le divorce total entre la population conquise, russe et chrétienne, et la minorité régnante — un métissage de Mongols, qui ont retrouvé dans les steppes russes leur cadre de vie originel, et d'autochtones turcs kiptchak. Les souverains de la Horde d'or se font les champions de la tradition mongole face à leurs cousins, les Ilkhān d'Iran et les Yuan de Chine, gagnés à des civilisations sédentaires supérieures à la leur. Et, au nom de leur foi musulmane, ils s'allient aux Mamluk d'Égypte contre les Ilkhān encore isolés alors du reste du monde mongol ; ils ouvrent ainsi de plus en plus le pays au commerce de la Méditerranée et de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Médias de l’article

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm

1100 à 1200. Croisades et Khwarazm
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo





Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)

Classification

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, « HORDE D'OR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/horde-d-or/