DROUJINA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Formé sur drug (ami), le terme droujina (družina) est utilisé dans les sources russes les plus anciennes pour désigner la truste du prince (xe-XIIe s.), dont les membres constituaient le noyau de l'armée princière. À l'intérieur de la droujina, on distingue un groupe d'« anciens » (staršaka družina) qui forment l'embryon du futur « conseil des boyards » (Bojarskaja duma). Progressivement, ces antrustions (družinniki) furent dotés de propriétés foncières et se confondirent avec l'aristocratie terrienne pour constituer la classe des boyards.

—  Wladimir VODOFF

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DROUJINA  » est également traité dans :

BOYARD

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 716 mots

Terme attesté dans les langues slaves orientales (russe : sing. bojarin , plur. bojare ) et méridionales (sous la forme boljarin ), « boyard » sert à désigner les membres de l'aristocratie. En Russie, le groupe des boyards a une double origine : la truste princière ( droujina ) ; l'aristocratie terrienne locale. Toutefois, l'attribution de terres aux membres de la droujina entraîna une fusion des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boyard/#i_42943

NOBLESSE RUSSE

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 586 mots

La noblesse russe connaît deux origines : la truste princière ( družina ) et l'aristocratie terrienne dont les représentants sont appelés les boyards ( bojare ). Ces deux catégories se confondront vers la fin du xii e  siècle. Plus tard, dans les nouvelles principautés de la Russie du Nord-Est, c'est l'aristocratie locale qui fournira les premiers cadres administratifs. Toutefois, l'indépendance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noblesse-russe/#i_42943

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Économie et vie culturelle »  : […] Dans un climat de guerre se sont ébauchés dès cette époque les traits durables de la société russe. L'économie kiévienne est essentiellement agricole : le grand prince a la propriété éminente de la terre ; les princes qui se partagent celle-ci fondent leur puissance sur leur « truste » de boyards ( družina ), armée mobile, d'abord non fixée au sol, puis formant peu à peu une caste de propriétaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42943

Pour citer l’article

Wladimir VODOFF, « DROUJINA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/droujina/